Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

FLANDRE


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Anne Hidalgo
Ven 18 Aoû 2017, 19:20 par Jean Ripleure

» La Dette de la France
Ven 18 Aoû 2017, 14:20 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Ven 18 Aoû 2017, 11:09 par Cousin Hubert

» Attentat(s) en France
Mer 16 Aoû 2017, 18:46 par Cousin Hubert

» Le fil de Mistinguette (3)
Dim 13 Aoû 2017, 09:38 par Caton l'Ancien

» ON REMPLACE ...
Sam 05 Aoû 2017, 15:23 par Etienne Charles

» Terrorisme islamiste
Mar 01 Aoû 2017, 11:13 par 007/**

» Pas-de-Calais
Mar 01 Aoû 2017, 02:12 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Jeu 27 Juil 2017, 09:11 par philiberte

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    Nos chères têtes blondes.

    Partagez
    avatar
    uranienne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 3862
    Age : 51
    Localisation : Var
    Loisirs : Jardinage, nature.
    Date d'inscription : 19/02/2008

    Nos chères têtes blondes.

    Message par uranienne le Sam 13 Fév 2010, 10:06

    "A 10 ans, certains élèves se comportent déjà comme des petits durs, assure Erika, institutrice dans une banlieue parisienne plutôt tranquille. Ils contestent tout, jurent comme des rappeurs et crachent par terre pour marquer leur désapprobation ». Cette année, elle a un de ces « pré-ado » dans sa classe de CM2. Elle-même ne craint pas spécialement d’être agressée par lui. Si elle s’inquiète, c’est surtout pour les autres élèves. Les filles, d’abord, qu’il « reluque en se tripotant l’entrejambe ». Les garçons plus fragiles, ensuite : « depuis la rentrée, j’ai déjà convoqué trois fois ses parents à cause de bagarres dans la cour. Une fois, un CE1 saignait carrément du nez ! »

    La violence n’est pas l’apanage du secondaire. A l’école primaire aussi, elle a fait son apparition. En 2009, la sociologue Cécile Carra a d’ailleurs mené une enquête sur cette question dans différentes écoles (1) et le constat est édifiant. 41% des élèves affirment que quelqu’un (camarades ou adultes) a déjà été violent avec lui et ils sont 28% à reconnaître avoir eu un geste violent. C’est le plus souvent dans la cour de récréation que ces violences ont lieu : 72% contre 12% devant l’école, 4% dans les couloirs et 3% dans la salle de classe.

    Comme dans le cas d’Erika, les instituteurs sont rarement victimes d’agressions physiques : seuls 0,5% des professeurs interrogés déclarent avoir reçu un coup violent. Le cas de cet élève de CM2 qui, à Meaux, a balancé un coup de poing dans la poitrine de son prof, reste exceptionnel. Mais les incivilités, elles, sont plus fréquentes. Médecin-chef à La Verrière, clinique spécialisée dans les troubles psychiatriques des enseignants, Christophe Lermuzeau l’a constaté : « l’âge des élèves commettant des incivilités (chahut, manque de respect et contestation de l’autorité) a baissé. Il y a quelques années, il était exceptionnel qu’un instituteur s’en plaigne. Aujourd’hui, en consultation, je l’entends régulièrement ». Ainsi, Erika raconte que le « petit dur » de sa classe exprime avec violence son refus de se plier aux règles collectives : un jour qu’elle menaçait de le punir s’il ne se taisait pas, il l’a « regardé droit dans les yeux en disant, « toi, tu me fais pas peur » ».

    Des violences psychologiques qui peuvent être épuisantes pour les professeurs, peu préparés à de telles situations. Professeur de Français au collège et auteur d’une grande enquête sur les violences faites aux enseignants, Véronique Bouzou a, cette année, des élèves de 6ème qui se vantent « d’avoir fait pleurer la maîtresse ». Qui doit se demander comment elle en est arrivée là et qui fait sans doute partie des 27% d’enseignants qui songent sérieusement à quitter l’Education Nationale… "
    Les enseignants n'ont ils pas creusé leur propre tombe ces dernières années en repoussant avec dédain tout politique un tant soit peu répressive dans les écoles ? Il fallait comprendre plutôt que de sanctionner.
    Le résultat est là et bien là.
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18032
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par philiberte le Sam 13 Fév 2010, 21:35

    il y a déjà plusieurs années que j'ai quitté l'enseignement, mais dans mon école, si on arrivait à se faire respecter et à avoir une discipline ferme, c'est parce qu'on avait tous le même langage, et qu'on était soutenu par notre direction. le discours tenu aux parents était: c'est comme ça, ou allez voir ailleurs. il y avait une autre école à 200m. les élèves allaient et venaient de l'une à l'autre. comme les collègues de l'école voisine parlaient comme nous, les parents étaient obligés de s'y faire, car il leur aurait fallu faire un peu de chemin pour emmener leurs rejetons en ville.
    nos écoles étaient donc très calmes.
    je ne sais pas ce qu'il en est maintenant.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par cilette le Sam 13 Fév 2010, 22:11

    Oui, Phili, quand il y a une équipe soudée dans un établissement les choses vont beaucoup mieux. Quand on subit une agression et que tout de suite toute l'équipe vous entoure, vous ne réagissez pas de la même façon que quand on vous dit "on est derrière vous" mais que vous pouvez répondre "oui, mais très loin"...
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22861
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par Caton l'Ancien le Dim 14 Fév 2010, 10:53

    Je confirme totalement à la virgule près, l'article d'uranienne.
    Pourriez-vous mettre le lien svp ?


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire

    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2146
    Age : 71
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par FLANDRE le Dim 14 Fév 2010, 11:53

    philiberte a écrit:il y a déjà plusieurs années que j'ai quitté l'enseignement, mais dans mon école, si on arrivait à se faire respecter et à avoir une discipline ferme, c'est parce qu'on avait tous le même langage, et qu'on était soutenu par notre direction. le discours tenu aux parents était: c'est comme ça, ou allez voir ailleurs. il y avait une autre école à 200m. les élèves allaient et venaient de l'une à l'autre. comme les collègues de l'école voisine parlaient comme nous, les parents étaient obligés de s'y faire, car il leur aurait fallu faire un peu de chemin pour emmener leurs rejetons en ville.
    nos écoles étaient donc très calmes.
    je ne sais pas ce qu'il en est maintenant.

    Vous deviez donc "travailler" dans le secteur privé !
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10599
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par Hibiscusez-moi le Dim 14 Fév 2010, 12:50

    Caton l'Ancien a écrit:Je confirme totalement à la virgule près, l'article d'uranienne.
    Pourriez-vous mettre le lien svp ?

    http://www.marianne2.fr/Securite-dans-le-primaire-aussi_a185117.html
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18032
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par philiberte le Dim 14 Fév 2010, 12:56

    FLANDRE a écrit:
    philiberte a écrit:il y a déjà plusieurs années que j'ai quitté l'enseignement, mais dans mon école, si on arrivait à se faire respecter et à avoir une discipline ferme, c'est parce qu'on avait tous le même langage, et qu'on était soutenu par notre direction. le discours tenu aux parents était: c'est comme ça, ou allez voir ailleurs. il y avait une autre école à 200m. les élèves allaient et venaient de l'une à l'autre. comme les collègues de l'école voisine parlaient comme nous, les parents étaient obligés de s'y faire, car il leur aurait fallu faire un peu de chemin pour emmener leurs rejetons en ville.
    nos écoles étaient donc très calmes.
    je ne sais pas ce qu'il en est maintenant.

    Vous deviez donc "travailler" dans le secteur privé !

    à ce genre d'insulte, la seule réponse est le mépris.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22861
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par Caton l'Ancien le Dim 14 Fév 2010, 20:26

    Ce n'est pas insultant de travailler dans le privé...


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18032
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par philiberte le Dim 14 Fév 2010, 20:32

    Caton l'Ancien a écrit:Ce n'est pas insultant de travailler dans le privé...

    ce sont les guillemets.
    encore un âne qui ne sait pas ce que c'est que d'avoir 25 patrons devant soi 6h/jour.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)

    Contenu sponsorisé

    Re: Nos chères têtes blondes.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Aoû 2017, 10:39