Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 2 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Anne Hidalgo
Ven 18 Aoû 2017, 19:20 par Jean Ripleure

» La Dette de la France
Ven 18 Aoû 2017, 14:20 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Ven 18 Aoû 2017, 11:09 par Cousin Hubert

» Attentat(s) en France
Mer 16 Aoû 2017, 18:46 par Cousin Hubert

» Le fil de Mistinguette (3)
Dim 13 Aoû 2017, 09:38 par Caton l'Ancien

» ON REMPLACE ...
Sam 05 Aoû 2017, 15:23 par Etienne Charles

» Terrorisme islamiste
Mar 01 Aoû 2017, 11:13 par 007/**

» Pas-de-Calais
Mar 01 Aoû 2017, 02:12 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Jeu 27 Juil 2017, 09:11 par philiberte

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    LANGUE FRANCAISE

    Partagez
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    LANGUE FRANCAISE

    Message par Scaramouche le Ven 24 Aoû 2007, 07:38

    Dans le même combat que"Etre Français" en faveur de notre identité nationale il faut inscrire la défense de notre langue et voici une lettre à ce sujet écrite par le député J. MYARD des Yvelines qui essaie de freiner l'expansion du mauvais anglais dans toutes les entreprises.


    vendredi 24 août 2007


    Le français, atout économique

    La langue française, si l’on en croit certains esprits forts, n’a plus sa place dans le monde international des affaires. Elle serait devenue un outil obsolète, une sorte de langue morte, tout juste parlée encore par les esprits nostalgiques épris de culture, de musées, de peintures, bref de ce qui ne compte plus guère dans la dure réalité de la compétition mondiale. Car, pour s’éveiller aux espérances de la mondialisation, seul le globish, né de l’union abâtardie de la langue de Shakespeare et des idiomes texans, serait le sésame pour faire des affaires et pénétrer l’ensemble des marchés émergents.
    Cette analyse est réductrice. La croyance qu’un seul véhicule linguistique permet de se faire comprendre dans le vaste monde est non seulement illusoire mais elle est aussi suicidaire pour les entreprises françaises qui, ce faisant, négligent leurs intérêts à long terme.
    Imposer l’utilisation du globish dans la vie des entreprises en France, c’est, de surcroît, créer des tensions sociales totalement inutiles et déstabilisatrices, pour ne pas dire aliénantes, pour la très grande majorité des salariés. Il est symptomatique de relever que les syndicats se saisissent de ce thème de bataille et, à ce titre, ils ont fondamentalement raison de réagir.
    Pour la première fois, en février dernier, sous la conduite du syndicat CFTC, s’est tenue à l’Assemblée nationale une réunion avec les associations de défense de la langue française et de la francophonie, des chefs d’entreprises afin de dénoncer ces dérives et de défendre mordicus la place de la langue française au sein des entreprises.
    Cette réunion à l’Assemblée Nationale n’est pas fortuite puisque de nombreux parlementaires interviennent régulièrement pour défendre notre langue, inscrite à l’article 2 de la Constitution comme la langue de la République et objet de la loi Toubon du 4 Août 1994 qui précise son utilisation dans la vie publique.
    Celles et ceux qui, jouant les apprentis sorciers, méprisent notre langue et imposent le globish au sein même des entreprises françaises devraient y regarder à deux fois car cette démarche est de nature à provoquer des révoltes. Les hommes peuvent se battre pour un bout de terrain ou un bout de territoire, mais ils se battent avant toute chose, comme le prouvent de multiples exemples à travers le monde, pour leur langue qui est l’incarnation même de leur identité.
    Il n’est, en effet, pas tolérable qu’une grande entreprise française annonce à ses salariés le décès accidentel de l’un de leurs collègues de travail en anglais, qu’une autre les informe de la délocalisation de son site en anglais, que les outils de travail, les messageries, les logiciels, les réunions - alors même que 98% des participants sont des francophones- fassent prévaloir la langue anglaise.
    Non seulement l’utilisation d’une langue étrangère peut entraîner des fautes et des erreurs au détriment de la sécurité des salariés – on se souvient du cas dramatique d’Epinal, mais elle constitue dans la plupart des cas un handicap qui diminue la productivité des entreprises.
    Ces entreprises qui abandonnent la langue française jouent en réalité à terme directement contre leurs intérêts en privant d’un avantage concurrentiel indubitable.
    C’est une technique vieille comme le monde des puissances ou économies dominantes que d’amener leurs adversaires et concurrents à jouer sur leur terrain. En utilisant systématiquement la langue de leur concurrent, nos entreprises perdent un avantage fantastique, celui de la maîtrise des concepts et de la pensée. Malheureusement, c’est un piège que nombre de nos concitoyens n’évitent pas, par naïveté ou par vanité.
    En effet, « le combat de la langue va bien au-delà de la langue » rappelle le secrétaire de l’OIF Abou Diouf. Le français est un moyen formidable d’influence, un atout majeur à travers la francophonie pour gagner à nos idées, notre mode de penser, à notre économie, des peuples qui trouvent dans notre culture les moyens et les espoirs pour accéder au monde moderne et à des conceptions humanistes nouvelles tout en résistant à l’envahissement de la pensée unique globalisée.

    Se priver de ce moyen, c’est, à terme, se priver d’une influence et de nombreux relais. Toutes les entreprises françaises bénéficient encore aujourd’hui de ces correspondants formés dans nos universités, parlant notre langue, adoptant notre culture. Que resterait-il de ces atouts si, aujourd'hui, les nouveaux « idiots utiles » de l’influence américaine notamment, oublient leur langue et leur culture?

    La réponse est simple : les jeunes étudiants étrangers se tourneront naturellement vers les universités anglaises, américaines, en dépit de la Paris School of Economics (sic !). Pourquoi devraient-ils faire l’effort d’apprendre notre langue puisque les Français eux-mêmes y renoncent ? Ils choisiront l’original de l’enseignement en langue anglaise plutôt que sa vile et honteuse copie.
    Rarement des esprits qui se targuent de modernité auront-ils agi avec une telle désinvolture à l’encontre de leurs intérêts. De surcroît une connaissance moins superficielle du marché linguistique permettrait à ceux-là mêmes qui prétendent être à la manœuvre sur la scène internationale de se rendre compte qu’ils font le choix, en réalité, d’une langue en déclin. En 1990, l’Internet parlait exclusivement en anglais, aujourd’hui il ne représente que 35% des échanges, - ce qui demeure important mais n’est plus prépondérant.
    Surtout, l’anglais n’est pas le véhicule le plus apprécié pour pénétrer les marchés chinois ou japonais, ni ceux de l’Amérique latine et du Sud. Il est, certes, utile de parler l’anglais, mais il est indispensable de maîtriser d’autres langues dont le français. C’est d’ailleurs ce que certaines de nos entreprises comme Total, Renault ou PSA ont bien compris, en réorientant radicalement leur action linguistique.
    Une nouvelle fois, nos élites économiques apprendront à leur détriment que leurs certitudes sont bien éloignées de la réalité. On ne joue pas contre son identité pour faire valoir ses intérêts sur la scène internationale.

    Jacques MYARD
    Député des Yvelines
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21178
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par moria le Ven 24 Aoû 2007, 08:04

    Il y a longtemps que l'on dit que le français est en danger mais les ministres successifs de la francophonie ne me semblent pas avoir été efficaces.

    Le latin, le grec... c'est quasiment fini alors qu'ils sont les racines mêmes de notre langue.
    Même l'initiation n'est plus.

    Mon fils qui fait des études d'infographie a des cours de chinois dans son cursus..... l'aime pas trop !:-)


    Avec l'invasion que l'on connait et le mauvais français qui est propagé dans notre pays, au vue de la syntaxe de certains, je me demande aussi jusqu'où ira "L'âme de la FRANCE" !
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Scaramouche le Ven 24 Aoû 2007, 08:23

    C'est bien le problème car nous n'arrivons même plus à nous comprendre entre-nous et dans le forum du Figaro j'en ai encore fait dernièrement l'expérience.
    Cela part du plus élémentaire vocabulaire qui est contesté alors que la définition se trouve dans le dictionnaire. les gens préfèrent partir dans deux directions opposées qui mènent au classique dialogue de sourds où chacun colle à ses opinions sans même écouter l'autre. Incapables de converser aimablement et encore moins de discuter sans extrapoler ni s'emballer il n'y a aucun échange possible autre que l'aboutissement à la violence.
    On s'étonne de "la langue de bois" mais ce doit être un travail d'équilibriste quotidien pour un politique d'être compris par les médias et le peuple comme avec les élites.
    Ajoutez donc l'emploi d'une langue étrangère dans cette tour de Babel !!!
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18030
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par philiberte le Ven 24 Aoû 2007, 09:49

    rappelez-vous les moqueries subies par Toubon quand il a voulu franciser certains mots!


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21178
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par moria le Ven 24 Aoû 2007, 09:57

    je ne demandais aussi s'il n'y avait pas un peu de notre propension à tout critiquer dans cette affaire.

    "On" :-) aime bien couper les cheveux en quatre, en FRANCE !:-)

    Bon ! maintenant, reste à définir qui est "ON" !
    lol!
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22861
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Caton l'Ancien le Ven 24 Aoû 2007, 09:59

    L'article de J Myard est bien intéressant.

    Un domaine dans lequel la pratique de l'anglais a fait le plus de ravages et depuis longtemps est le domaine scientifique.
    Il y a déjà bien 20 ans que les discours des scientifiques français dans les assemblées internationales sont écrites directement en anglais, quand ce ne sont pas carrément les thèses...

    Et J Myard et Abou Diof ont raison de rappeler que la pensée c'est la langue.
    Chaque langue a son esprit propre et ses caractéristiques favorisant telle ou telle activité intellectuelle.
    Ainsi le grec est-il une langue favorable à l'expression de l'abstraction par sa faculté de nominaliser des adjectifs : ex le Beau, le Bon, le Juste, qui présentent une nuance par rapport aux noms la Beauté, la Bonté, la Justice...

    Certaines notions sont intraduisibles, ainsi le concept de laïcité souvent qualifié de "à la française", qui ne peut se comprendre que dans le cadre de la séparation du politique et du religieux tel que défini par notre loi de 1905, non seulement en arabe -do'nt even think - mais même en anglais, où on l'appelle "sécularisation"... ce qui en français a un tout autre sens.
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Scaramouche le Ven 24 Aoû 2007, 11:01

    moria a écrit:je ne demandais aussi s'il n'y avait pas un peu de notre propension à tout critiquer dans cette affaire.

    "On" :-) aime bien couper les cheveux en quatre, en FRANCE !:-)

    Bon ! maintenant, reste à définir qui est "ON" !
    lol!



    Comme j'employais "ON" à tous bouts de champs autrefois, ma mère me disait : "Précise ta pensée, "On" "est un cochon"..
    ce que je trouvais de très mauvais goût parce que "ON" c'est tout le monde et nous compris, si vous remplacez par "VOUS" ce peut être pris personnellement plutôt que dans le sens général, j'en ai fait l'expérience où un forumeur croyait à une attaque personnelle ...alors "on" continue comme ça ou vous avez une autre idée ?
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22861
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Caton l'Ancien le Ven 24 Aoû 2007, 11:39

    Ma belle-mère, qui fut instit, disait quelque chose comme ""on", pronom indéfini et imbécile qui s'applique à celui qui l'emploie."

    On, c'est la "grammaticalisation" du nom commun homme (lat homo).
    Homo a évolué en hom, hon (parfois aussi huem, huen).
    Il était emloyé pour indiquer une généralité, ex l'homme aime dormir au chaud : "l'hon (aime dormir au chaud)" puis "l'on (aime dormir au chaud)".
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Toby le Ven 24 Aoû 2007, 12:29

    philiberte a écrit:rappelez-vous les moqueries subies par Toubon quand il a voulu franciser certains mots!

    Je m'en souviens très bien, car de visite en France, j'ai entendu qu'il était surnommé par certains, M. "Allgood"...
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18030
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par philiberte le Ven 24 Aoû 2007, 13:56

    Scaramouche a écrit:
    moria a écrit:je ne demandais aussi s'il n'y avait pas un peu de notre propension à tout critiquer dans cette affaire.

    "On" :-) aime bien couper les cheveux en quatre, en FRANCE !:-)

    Bon ! maintenant, reste à définir qui est "ON" !
    lol!



    Comme j'employais "ON" à tous bouts de champs autrefois, ma mère me disait : "Précise ta pensée, "On" "est un cochon"..
    ce que je trouvais de très mauvais goût parce que "ON" c'est tout le monde et nous compris, si vous remplacez par "VOUS" ce peut être pris personnellement plutôt que dans le sens général, j'en ai fait l'expérience où un forumeur croyait à une attaque personnelle ...alors "on" continue comme ça ou vous avez une autre idée ?


    votre mère était très polie, chez moi, enfin dans ma région, on dit: "on est un c.." surtout quand le "on" en question veut propager une rumeur malveillante.
    pour éviter de faire croire à une attaque personnelle, remplacez "on" par "nous", ça passe mieux, car vous êtes englobée dans ce que vous dites...


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Toby le Ven 24 Aoû 2007, 14:57

    philiberte a écrit:


    votre mère était très polie, chez moi, enfin dans ma région, on dit: "on est un c.." surtout quand le "on" en question veut propager une rumeur malveillante.
    pour éviter de faire croire à une attaque personnelle, remplacez "on" par "nous", ça passe mieux, car vous êtes englobée dans ce que vous dites...

    C'est la version que je connais; ce qui ne m'empêche pas d'utiliser le "on", mais sans ...malveillance. alien
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Scaramouche le Ven 24 Aoû 2007, 17:31

    philiberte a écrit:
    Scaramouche a écrit:
    moria a écrit:je ne demandais aussi s'il n'y avait pas un peu de notre propension à tout critiquer dans cette affaire.

    "On" :-) aime bien couper les cheveux en quatre, en FRANCE !:-)

    Bon ! maintenant, reste à définir qui est "ON" !
    lol!



    Comme j'employais "ON" à tous bouts de champs autrefois, ma mère me disait : "Précise ta pensée, "On" "est un cochon"..
    ce que je trouvais de très mauvais goût parce que "ON" c'est tout le monde et nous compris, si vous remplacez par "VOUS" ce peut être pris personnellement plutôt que dans le sens général, j'en ai fait l'expérience où un forumeur croyait à une attaque personnelle ...alors "on" continue comme ça ou vous avez une autre idée ?


    votre mère était très polie, chez moi, enfin dans ma région, on dit: "on est un c.." surtout quand le "on" en question veut propager une rumeur malveillante.
    pour éviter de faire croire à une attaque personnelle, remplacez "on" par "nous", ça passe mieux, car vous êtes englobée dans ce que vous dites...


    En fait "ON "est relativement hypocrite.
    Ca me rappelle une aide soignante à l'hôpital qui avait des problèmes avec une petite mémée récalcitrante et qui lui disait " Maintenant mamie "on" va faire sa toilette et "on" ira se coucher tranquillement sans histoires "
    elle ne pensait pas "nous" du tout....
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Scaramouche le Ven 24 Aoû 2007, 17:46

    Toby a écrit:
    philiberte a écrit:rappelez-vous les moqueries subies par Toubon quand il a voulu franciser certains mots!

    Je m'en souviens très bien, car de visite en France, j'ai entendu qu'il était surnommé par certains, M. "Allgood"...

    Et après il a eu droit à " Iznogood " bien entendu..
    Reste qu'il a lancé un pétard mouillé et que le niveau dans les entreprises où il est d'usage de se parler anglais entre Français est lamentable quand ce n'est pas ridicule.
    Le globish a même fait l'objet d'un livre où on vous explique les techniques et avantages de la poudre aux yeux et ça marche car les étrangers polis ont coutume toujours de complimenter les efforts qu'ils ne font pas.. jusqu'à ce qu'ils ne comprennent rien écrasés sous les contre-sens.
    Le pire nous a coûté des catastrophes dans la traduction des appareils médicaux étant bien entendu que ce sont ceux qui croient savoir l'anglais qui sont les plus dangereux. Ils traduisent de travers, or c'est un métier (nous) (on) (je) ne le dirai jamais assez!!!!
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par cilette le Ven 24 Aoû 2007, 18:44

    Scaramouche a écrit:
    Toby a écrit:
    philiberte a écrit:rappelez-vous les moqueries subies par Toubon quand il a voulu franciser certains mots!

    Je m'en souviens très bien, car de visite en France, j'ai entendu qu'il était surnommé par certains, M. "Allgood"...

    Et après il a eu droit à " Iznogood " bien entendu..
    Reste qu'il a lancé un pétard mouillé et que le niveau dans les entreprises où il est d'usage de se parler anglais entre Français est lamentable quand ce n'est pas ridicule.
    Le globish a même fait l'objet d'un livre où on vous explique les techniques et avantages de la poudre aux yeux et ça marche car les étrangers polis ont coutume toujours de complimenter les efforts qu'ils ne font pas.. jusqu'à ce qu'ils ne comprennent rien écrasés sous les contre-sens.
    Le pire nous a coûté des catastrophes dans la traduction des appareils médicaux étant bien entendu que ce sont ceux qui croient savoir l'anglais qui sont les plus dangereux. Ils traduisent de travers, or c'est un métier (nous) (on) (je) ne le dirai jamais assez!!!!
    ... c'est ainsi que dans la région nous avons beaucoup de morts car l'utilisation des appareils de traitement des cancers a été mal faite car la notice d'utilisation n'a pas été bien traduite.

    Contenu sponsorisé

    Re: LANGUE FRANCAISE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû 2017, 06:27