Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 2 Invités

mistinguetteR, philiberte


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Sujets similaires

    Derniers sujets

    Décembre 2017

    LunMarMerJeuVenSamDim
        123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031

    Calendrier Calendrier

    Navigation

    Partenaires

    forum gratuit
    Tchat Blablaland

      CGT, l'impopulaire

      Partagez
      avatar
      silence
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22007
      Age : 103
      Localisation : Bretagne
      Date d'inscription : 12/02/2007

      CGT, l'impopulaire

      Message par silence le Sam 04 Juin 2016, 10:19

      Insultes et menaces de mort : panique au standard de la CGT
      Depuis une semaine, les standardistes du siège de la CGT à Montreuil sont débordés par les appels douteux. Le ras-le-bol du conflit social se fait sentir.
      l ne fait pas bon être standardiste à la CGT en ce moment. Dans les colonnes du JDD, Nickye et Marie racontent leur quotidien : insultes, menaces, blagues potaches… Une recrudescence d'appels qui fait écho au durcissement du mouvement social mené par Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Nombreux sont les exemples donnés par les deux femmes qui disent avoir « arrêté de compter les menaces de mort ». Depuis une semaine, les messages vulgaires font partie de leur quotidien : « Bonjour, je suis monsieur Connard, je viens m'inscrire à la CGT, je pense que j'y ai ma place », « Bonjour, je suis barbier, je viens raser la moustache de Martinez », « Salut les cons, passez-moi Staline-Martinez »… Le langage est fleuri.

      Vendredi dernier, au moment fort de la pénurie de carburant, plus de 2 000 appels ont été enregistrés, explique Rafik Mansouria, responsable de l'accueil du siège de la centrale, au JDD. « Je n'ai jamais connu ça », explique Nickye. Mercredi dernier, raconte Marie, à la suite d'un appel, le personnel de sécurité a été mobilisé et placé à l'entrée : une bande arrivait pour « tout casser ». Sans suite.


      la suite: http://www.lepoint.fr/politique/insultes-et-menaces-de-mort-panique-au-standard-de-la-cgt-03-06-2016-2044247_20.php

      la contrefaçon de Staline a de quoi s'inquiéter! Very Happy

        Sujets similaires

        -

        La date/heure actuelle est Dim 17 Déc 2017, 09:19