Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Cousin Hubert


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Jeu 12 Oct 2017, 23:33 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Jeu 12 Oct 2017, 08:18 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Lun 09 Oct 2017, 22:38 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Jeu 05 Oct 2017, 01:59 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Mer 04 Oct 2017, 20:53 par Cousin Hubert

» Attentats
Mar 03 Oct 2017, 20:01 par Mitsahne

» Numismatique
Dim 01 Oct 2017, 22:50 par Cousin Hubert

» Nouveaux membres
Dim 01 Oct 2017, 12:57 par Cousin Hubert

» LA DICTATURE EST EN MARCHE ET PERSONNE NE REAGIT !
Mer 27 Sep 2017, 22:04 par Jean Ripleure

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    suicide

    Partagez
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    suicide

    Message par silence le Jeu 04 Fév 2016, 18:42

    Près de 27 décès par jour en France
    Le deuxième rapport de l'Observatoire national du suicide montre l'ampleur de ce problème dans notre pays, notamment en zones rurales.
    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/suicide-pres-de-27-deces-par-jour-en-france-04-02-2016-2015387_57.php

    Incroyable, nous qui sommes pourtant le pays le plus lumineux, le plus intelligent, le plus de tous las plus Siffler
    Comme quoi les apparences sont trompeuses!


    En 2012, le suicide a causé la mort de 9 715 personnes en France métropolitaine, « soit près de 27 décès par jour, loin devant la mortalité routière qui s'est élevée, cette même année, à 3 426 victimes », peut-on lire dans la synthèse du deuxième rapport de l'Observatoire national du suicide, remis mardi à la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine (demain aura lieu la Journée nationale pour la prévention du suicide*). Ces chiffres ont de quoi effrayer. Et la réalité pourrait être bien pire encore puisque les auteurs de ce rapport de 481 pages, intitulé « Suicide, connaître pour prévenir : dimensions nationales, locales et associatives », ajoutent : « Il s'agit là d'une estimation puisqu'en raison d'erreurs ou d'absence de codage parmi les 558 408 certificats de décès enregistrés en 2012 le nombre de suicides se rapproche plus vraisemblablement des 10 700 décès. »

    Globalement, ce sont les hommes qui recourent le plus à ce geste ultime de désespoir (et parviennent à leur but). « La surmortalité masculine est présente à tous les âges, bien que davantage marquée entre 25 et 44 ans où la part des décès masculins avoisine 80 %. » Les spécialistes notent aussi l'existence d'un « pic » de suicide après 75 ans. Quant aux tentatives de suicide, elles sont « surtout le fait de jeunes filles entre 15 et 20 ans et, dans une moindre mesure, des femmes âgées de 40 à 50 ans ». En France métropolitaine, le nombre de tentatives de suicide est estimé à environ 200 000 par an, 20 fois plus que le nombre de passages à l'acte réussis.
    Bretagne et le Nord-Pas-de-Calais champions du suicide

    Le rapport fait état d'importantes disparités régionales (cf. infographie ci-dessous). Si le taux moyen de mortalité par suicide s'élève à 15,3 décès pour 100 000 habitants, la Bretagne et le Nord-Pas-de-Calais présentent les taux les plus élevés, avec respectivement 24,8 et 20,4 pour 100 000 habitants. Suivent la Basse-Normandie, le Limousin et les Pays de la Loire. À l'opposé, la région Paca est la moins touchée avec moins de 14 décès pour 100 000 habitants, et la Martinique, avec 5,5 suicides pour 100 000 habitants. Enfin, la seule région où le taux de suicide a augmenté depuis 2002 est la Lorraine. Au niveau national, le taux de décès volontaires a diminué de 17 % depuis 2002.

    © Copyright Apple, Inc., 2016

    Le fait d'être « maigre », de consommer régulièrement du tabac ou de l'alcool ou encore de vivre seul sont les principaux facteurs de risque associés aux comportements suicidaires. À noter enfin que la pendaison est très fréquente (plus de la moitié des cas et davantage encore dans le Nord), loin devant les armes à feu (15 %, mais plus employées dans le Sud-Ouest), les prises de médicaments ou d'autres substances (11 %). Cependant, il existe des différences notables entre les sexes, les femmes prenant plus souvent des médicaments. Ces connaissances plus précises vont-elles permettre de mieux aider les personnes en détresse ? Il faut le souhaiter.
    avatar
    Chabert
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1854
    Age : 62
    Localisation : Ex-France.
    Date d'inscription : 03/06/2009

    Re: suicide

    Message par Chabert le Jeu 04 Fév 2016, 19:19

    Ce sujet est éminemment important car il témoigne du mal-être de nos concitoyens et c'est un sujet que je connais bien de par mon ancien métier.

    Ceci étant, il faut affiner l'analyse, notamment par tranches d'âge, profession, milieu social etc.
    Il faut lire Durkheim sur ce sujet, bien que cet auteur ne soit pas vraiment un contemporain.

    Il y a certes les suicides liés aux conditions de vie actuelles, mais il existe aussi des gens qui se donnent la mort alors qu'ils ont apparemment tout pour être heureux, tout "simplement" parce que c'est écrit dans leurs gènes (thèse Durkheim que je partage).



      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017, 22:42