Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Un commerce dans un quartier paisible... en Francarabia...
Aujourd'hui à 00:46 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Hier à 15:27 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Jeu 19 Oct 2017, 22:08 par Cousin Hubert

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Jeu 12 Oct 2017, 23:33 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Lun 09 Oct 2017, 22:38 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Jeu 05 Oct 2017, 01:59 par Cousin Hubert

» Attentats
Mar 03 Oct 2017, 20:01 par Mitsahne

» Numismatique
Dim 01 Oct 2017, 22:50 par Cousin Hubert

» Nouveaux membres
Dim 01 Oct 2017, 12:57 par Cousin Hubert

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    maltraitance des enfants

    Partagez
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    maltraitance des enfants

    Message par silence le Jeu 28 Aoû 2014, 11:21

    14/06/2013

    100.000 enfants en danger

    Ce chiffre, stable d'année en année, est au cœur d'un colloque organisé ce vendredi au Sénat. Valérie Trierweiler, qui préside cette réunion, évoque un futur texte législatif qui devra notamment aborder la question du signalement des cas de maltraitance.

    En France, deux enfants meurent chaque jour sous les coups de leurs parents. Autrement dit, chaque année, 600 à 700 décès sont imputables aux mauvais traitements se déroulant au sein même de la famille. C'est sur ce constat qu'un colloque a lieu ce vendredi à l'initiative du sénateur socialiste de l'Isère André Vallini, en présence de Valérie Trierweiler et de plusieurs ministres, dont Vincent Peillon, Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem et Dominique Bertinotti.

    En France, 100.000 enfants sont en danger, selon les associations spécialisées dans la protection de l'enfance. Parmi eux, 20.000 sont à proprement parler «maltraités». Cette maltraitance, qui ne conduit pas toujours à un décès, prend bien d'autres formes.. «Elle est physique, sexuelle ou encore psychologique», énumère Yves Gérard, responsable de l'association Enfant bleu, basée à Toulouse. «Il y a aussi ce que nous appelons les négligences lourdes, lorsque des enfants malades ou blessés ne reçoivent pas les soins appropriés», ajoute-t-il.

    Le cas le plus difficile à reconnaître reste la maltraitance psychologique. «Contrairement aux autres, elle ne laisse aucune trace», explique Isabelle Guillemet, secrétaire générale de l'association Enfance et partage. «L'autre problème, c'est qu'un enfant maltraité considère le plus souvent que c'est normal, surtout s'il n'a jamais connu d'autre situation», déplore-t-elle. Sans compter que «comme 90% des cas de maltraitance ont lieu dans le cadre familial, l'enfant a du mal à dénoncer ses bourreaux, qu'il aime malgré tout», précise Isabelle Guillemet.
    «Il faut simplifier les procédures d'alerte»

    Toutes ces données sont à utiliser «avec précaution», d'après Yves Gérard, de l'Enfant bleu. «Le sujet est encore tabou et ces situations sont difficiles à signaler, explique la secrétaire générale d'Enfance et partage, soulignant que cela se passe dans un milieu fermé, où la personne maltraitante a un grand pouvoir sur la maltraitée, qu'elle menace». Autre obstacle, «les enseignants, en contact permanent avec les enfants, ont peur des représailles des parents s'ils constatent une maltraitance et la dénonce», remarque Yves Gérard. Au final, «c'est un peu je ne vois rien, je ne dis rien, je n'entends rien», dit-il.

    Présidente de ce colloque, Valérie Trierweiler a indiqué vendredi que les débats pourraient déboucher sur une proposition de loi du sénateur André Vallini. La maltraitance des enfants devrait également être décrétée grande cause nationale.

    Yves Gérard espère aussi que l'allégement des procédures d'alerte va être évoqué. «À l'heure actuelle, ces procédures de signalement sont très lourdes et prennent du temps. L'enseignant doit en parler au chef d'établissement, qui lui-même devra prendre la décision de prévenir les autorités compétentes», détaille-t-il. Ensuite, il faut clarifier la situation, «pour que les gens se sentent plus en sécurité», poursuit-il. Enfin, «il faut faire de la prévention auprès des enfants, pour qu'ils soient conscients que les actes de maltraitance dont ils peuvent être victimes sont punis par la loi», conclut Isabelle Guillemet.

    Vendredi matin, André Vallini, invité de Canal +, a dit son souhait d'«améliorer le repérage et faire en sorte que tout le monde soit vigilant et réactif».

    Le 119 est le numéro du service national d'accueil téléphonique de l'enfance en danger.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/14/01016-20130614ARTFIG00409-maltraitance-100000-enfants-en-danger.php

    Dans notre société les enfants sont en danger permanent, on ne le dira jamais assez.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par silence le Dim 31 Aoû 2014, 16:33

    Creuse : le bébé disparu retrouvé mort

    Loan, le bébé de quatre mois disparu mercredi soir dans la Creuse a été retrouvé mort ce dimanche dans un étang. Ses parents "sont passés aux aveux", selon la gendarmerie nationale, qui a fait cette annonce sur Twitter.

    Les parents de l'enfant avaient affirmé qu'il avait été enlevé. Ils avaient été placés en garde à vue ce samedi, au vu "des incohérences et des invraisemblances" dans leurs discours, avait expliqué le procureur de Guéret, Sébastien Farges.
    Une "punition qui a mal tourné"

    Les parents du bébé de quatre mois, retrouvé mort dans la Creuse ce dimanche, ont affirmé lors de leur garde à vue qu'il s'agissait d'une "punition qui a mal tourné, aux conséquences inattendues et non souhaitées", a indiqué une source proche de l'enquête.

    http://www.lepoint.fr/societe/creuse-le-bebe-disparu-retrouve-mort-31-08-2014-1858736_23.php

    Dommage qu'il n'y ait plus de peine de mort.
    Dommage que tous ces tarés ne soient pas stérilisés à temps.
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18100
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par philiberte le Dim 31 Aoû 2014, 20:50

    une punition....
    à un bébé de 4 mois....
    ils ne sont pas les premiers, ni les derniers, hélas.
    à mort.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par silence le Mer 10 Sep 2014, 19:35

    Meurtre d'une fillette en Vendée : mise en examen des prévenus pour torture

    Le parquet de Vendée a requis mercredi la mise en examen pour "actes de torture ou de barbarie" d'une mère et de son compagnon après le meurtre d'une fillette de quatre ans, victime entre autres de brûlures et de morsures. Le corps de la fillette, qui est décédée dimanche à Saint-Georges-de-Pointindoux, une commune située à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de La Roche-sur-Yon, présentait des brûlures au deuxième degré sur 30 % à 35 % de sa surface, a précisé dans un communiqué le procureur de la République de Vendée, Hervé Lollic. La mère, arrivée dans la région le 15 août en provenance de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), a reconnu avoir étranglé sa fille, mais "elle réfute cependant avoir voulu [lui] donner la mort", selon le communiqué.

    Une autopsie effectuée mardi a aussi mis en évidence "de nombreuses traces de coups" en divers points du corps, et des morsures, "au vu des traces très marquées qui subsistent". Le procureur précise que des cheveux ont été arrachés en plusieurs endroits et que ces violences ont été commises sur une durée d'environ sept jours. "Les coups sont reconnus par la mère et son compagnon qui les justifient par la turbulence et les désobéissances multiples de la fillette", selon Hervé Lollic, qui ajoute qu'ils "se rejettent la responsabilité des brûlures, provenant, selon eux, de douches brûlantes données par punition". Les morsures sont reconnues par la mère, qui explique avoir aussi puni sa fille de cette façon.

    http://www.lepoint.fr/societe/meurtre-d-une-fillette-en-vendee-mise-en-examen-des-prevenus-pour-torture-10-09-2014-1862051_23.php

    Des gens comme ça n'ont pas le droit de vivre!!!
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par Caton l'Ancien le Jeu 11 Sep 2014, 13:08

    Ce n'est pas imaginable.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par silence le Jeu 11 Sep 2014, 15:59

    DOMMAGE! la peine de mort avait du bon. Au moins pas de récidive.
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par Caton l'Ancien le Jeu 11 Sep 2014, 21:00

    Tout à fait d'accord.

    Mais Attila, le pote de Badinter qui l'a supprimée, (env. 3 cas par an), veut l'instaurer pour les non-délinquants de plus de 60 ans. Sauf lui-même et sa mère, bien sûr.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par Caton l'Ancien le Jeu 11 Sep 2014, 21:16



    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18100
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: maltraitance des enfants

    Message par philiberte le Ven 12 Sep 2014, 09:04

    Caton l'Ancien a écrit:Autre façon de maltraiter les enfants :

    http://www.infobebes.com/Prenoms/Nos-dossiers-prenoms/Les-prenoms-interdits-a-travers-le-monde

    il y a 39 ans, on a dû aller demander une autorisation au procureur....


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)

    Contenu sponsorisé

    Re: maltraitance des enfants

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017, 08:05