Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 48 le Dim 11 Aoû 2013, 08:50

Derniers sujets

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Hier à 19:28 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Ven 23 Juin 2017, 21:59 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Ven 23 Juin 2017, 20:16 par Cousin Hubert

» Numismatique
Ven 23 Juin 2017, 19:33 par Cousin Hubert

» Pas-de-Calais
Jeu 22 Juin 2017, 23:53 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Mer 21 Juin 2017, 22:03 par Cousin Hubert

» RESISTANCE !!!!!
Mer 21 Juin 2017, 17:10 par philiberte

» Terrorisme islamiste
Mer 21 Juin 2017, 08:12 par 007/**

» En cas de crise, les banques pourront...
Sam 17 Juin 2017, 19:28 par Cousin Hubert

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    les riches

    Partagez
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    les riches

    Message par silence le Ven 17 Jan 2014, 08:05

    ... "La France est le seul pays dont le président a pu dire à la télévision qu'il haïssait les riches, sans provoquer un tollé ! Un vrai progressiste aurait dit à la place : "Je hais la pauvreté et ferai tout pour vous en sortir." Mais ce bolchevisme mou a pour seul but de délégitimer toute espèce de succès. Il vise moins à punir les huppés qu'à faire honte aux démunis de vouloir améliorer leur sort. Il n'est qu'une machine à légitimer la misère et l'échec. Il est plus facile de maudire les nababs que d'enrichir les défavorisés."

    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sebastien-le-fol/la-haine-de-l-argent-une-passion-francaise-17-01-2014-1781168_1913.php


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017, 00:16