Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Economie en FRANCE
Hier à 19:59 par Cousin Hubert

» Epargne populaire
Hier à 01:29 par Cousin Hubert

» mariage gay
Dim 24 Sep 2017, 20:34 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Sam 23 Sep 2017, 22:04 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Lun 18 Sep 2017, 07:46 par philiberte

» Droit au logement opposable: les faits!
Sam 16 Sep 2017, 22:03 par philiberte

» Bonjour
Sam 16 Sep 2017, 19:47 par Mitsahne

» Attentats
Ven 15 Sep 2017, 18:40 par Cousin Hubert

» vacances
Lun 11 Sep 2017, 15:20 par Etienne Charles

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland
anipassion.com

    Charges patronales

    Partagez
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22863
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Charges patronales

    Message par Caton l'Ancien le Mer 15 Jan 2014, 22:52

    Un bon exposé chez Rioufol sur les charges patronales par


    Michelle D-LEROY en réponse au commentaire de Parigoth | 15 janvier 2014 19h49 | Répondre

    Pour avoir travaillé 43 ans dans les services Paie, et DRH j'ai vu au fur et à mesure des années l'augmentation des charges sociales jusqu'à rendre le bulletin de paie compliqué à souhait et illisible pour qui n'est pas du métier. Chaque gouvernement, profitant des années bonheur en a rajouté une couche pour satisfaire la gauche.

    Par rapport au salaire brut, on prélève environ 22 % à 25 % de charges au salarié, mais parallèlement l'employeur en verse aussi entre 45 et 50 %. Ces 50 % sortent bien de sa poche, c'est une réalité.
    Lorsqu'un salarié gagne 1000 € brut, l'Etat reçoit 25 % (part salariale) + 50 % (part patronale) soit en gros 700 € redistribués aux différentes caisses sécu, assedic, retraite, prévoyance, mutuelle et en plus l'employeur cotise aux alloc familiales, logement et 1% patronal du logement, apprentissage, formation, veuvage, comité d'entreprise et selon les cas taxe sur les salaires, participation au transport et à la cantine ou tickets restaurant...on comprend pourquoi les entreprises délocalisent.

    Depuis le 1er janvier 2014, la part patronale de mutuelle est considérée comme un avantage en nature et réintégrable dans le net imposable du salarié ...qui paiera plus d'impôts sur le revenu. Et cerise sur le gâteau, cette mesure est rétroactive sur les salaires 2013. Beaucoup de salariés l'ignorent encore et c'est bien dommage.

    Quoi qu'il en soit, nous savons que les entreprise avec 50 % de charges patronales ne sont plus compétitives et ont envie de partir hors de France. Vu la conjoncture morose, elles ne peuvent ni augmenter leurs salariés ni embaucher à part quelques rares exceptions. Si j'en juge par ce que j'entends autour de moi, les salariés sont mécontents, les patrons aussi et l'ambiance dans les entreprises est assez mauvaise.

    Il y a urgence.

    Je note au passage que l'Etat ne provisionne pas de charges dites patronales pour ses fonctionnaires et précisément pour leur retraite...d'où l'obligation de piocher dans la sécu du privé pour payer les retraités de la fonction publique.

    Bien sûr que tous les gouvernements précédents sont responsables de cette situation mais il n'empêche que ce sont souvent les syndicats qui ont fait pression au fur et à mesure du temps pour améliorer la protection sociale.
    Notre système date d'après guerre, l'idée était fantastique, à cette époque où le travail ne manquait pas, où le nombre des actifs était très supérieur à celui des retraités, où nous n'avions pas une cohorte de nouveaux venus "allocatiogènes".

    Ce système n'est plus tenable et chacun s'en rend compte. Si F.Hollande a conscience qu'il faut alléger les charges des entreprises, il doit le faire vite (en cela je rejoins les Miney, James Essman et autres fidèles du blog) mais pas n'importe comment, cela doit s'accompagner par des économies drastiques de l'Etat pour que la charge fiscale ne revienne en boomerang sur les français moyens.

    Avant même de parler du nombre de fonctionnaires, il faut d'abord couper dans une multitude de subventions incontrôlées et incontrôlables versées à des associations parfois inutiles et aussi dans dans les fonds sociaux de chaque administration, souvent distribués aux plus débrouillards.
    Bonne soirée.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire

    Luce
    Fiole
    Fiole

    Nombre de messages : 141
    Age : 29
    Localisation : ile de france
    Date d'inscription : 29/05/2013

    Re: Charges patronales

    Message par Luce le Jeu 16 Jan 2014, 11:57

    Commentaire plein de bon sens! Surtout en ce qui concerne la part patronale que peu de gens savent et ne voient que la part salariale (à ces taux-là dans les deux cas, c'est du vol!).

    Alors que la majorité des pays développés ne se sont pas posés la question pendant des années et savent ce qu'il fallait faire, nous en sommes encore là à la complexifier.

    Vivement une baisse massive de ces charges et du nombre de fonctionnaires ainsi que la dissolution des officines genre SS Racisme, c'est fou les économies que l'on ferait rien qu'avec ça!  Twisted Evil 

    Mais bon, Hollande ne le fera pas, l'UMP non plus d'ailleurs.....il faudrait un chef d'entreprise à la tête du pays. Twisted Evil
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Charges patronales

    Message par moria le Jeu 16 Jan 2014, 13:35


    Les charges patronales n'existent pas depuis hier !
    Les Français ont l'air de faire une découverte.
    Pas étonnant qu'ils pensent que les entreprises s'en mettent plein les poches.

    Et puis, il y a "entreprise" et "entreprise". (les grosses du CAC 40, les moyennes et les petites)
    Les commerçants, artisans, prof. libérales sont taxées de la même façon !


    Tiens, une vraie nouveauté :

    les mutuelles d’entreprise imposables
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Charges patronales

    Message par Mitsahne le Jeu 16 Jan 2014, 17:32

    C'est un excellent exposé.
    L'idéal eut été que l'on alignât le régime des retraités sur celui des salariés : la cotisation aux Mutuelles est effectivement, jusqu'à présent, déductible pour les salariés mais non pour les retraités. Le gouvernement a fait le contraire : non déductible pour tout le monde !

    Les prétendus 30 milliards d'économies sont un leurre. L'Etat multiplie , une fois de plus, les organismes-bidons, comme cet "observatoire de la réciprocité" qui va être l'occasion de placer des centaines de fonctionnaires supplémentaires, priorité aux petits copains, et l'occasion de dépenses incontrôlables et de gabegies inutiles.

    La vraie réforme eut été de quitter rapidement la "répartition", créée dans l'enthousiasme au temps béni où il y avait 3,5 fois plus de cotisants que de retraités, pour en venir à la "capitalisation" qui serait beaucoup plus rentable selon des études sérieuses.

    L'autre bon fromage à réformer de fond en comble est la formation professionnelle - déjà visée par la Cour des Comptes mais sans succès - qui ne sert qu'à alimenter des centaines d'organismes trafiquant plus ou moins avec les syndicats.

    Trop d'intérêts politiques et syndicaux sont en jeu et empêcheront encore longtemps les réformes drastiques qui s'imposent, sans oublier les fraudes colossales (fiscales et sociales) chiffrées à minima à plus de 50 milliards d'euros.

    N'attendons rien du mollasson du Cirque-Elysée dont le courage est "la masse manquante" de tout le système. Et comme, en face, il n'y a rien de mieux, les marchands de Prozac ont encore de beaux jours devant eux.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Charges patronales

    Message par moria le Jeu 16 Jan 2014, 17:44


    Ce matin, au french market, j'ai discuté au moins une heure chez ma marchande d'huiles d'olive.

    Ecoeurée et tout le quartier avec !
    Beaucoup voteront Marine car ils en ont marre de payer pour la diversité et tous ceux qui gagnent plus en ne travaillant pas.

    Elle me parlait de RSI, vous savez cet organisme "obligatoire" avec lequel vous ne signez rien en tant que commerçant, artisan, prof.libéral mais qui vous pompe à donf !

    elle m'a dit : on met au moins un an à en sortir mais on peut le faire !


    Imaginez si toutes ces professions ne cotisaient plus à ces caisses ?


    Pour les amateurs, voici l'épisode n°1 :


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2152
    Age : 72
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    Re: Charges patronales

    Message par FLANDRE le Jeu 16 Jan 2014, 18:28

    Pour remplacer l’usine à gaz, on ne prélève plus les charges familiales sur les entreprises.

    Elles vont donc avoir un meilleur chiffre d’affaires

    Elles vont donc payer plus d’impôts ;

    Y’a pas que des c… au gouvernement !
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Charges patronales

    Message par moria le Ven 17 Jan 2014, 12:23


    Sauf erreur, l'impôt ne se calcule pas sur le CA.

    De toutes façons, les embauches ne s'expriment que s'il y a des "bons de commandes" donc des "clients".

    Ce sont les clients qui font vivre une entreprise et non les subventions.

    Le devoir du mou serait de ré-industrialiser la France, faire en sorte d'aider à l'investissement, la création (brevets) et s'occuper des Petites et Moyennes Entreprises qui restent françaises.
    Il y a longtemps que les entreprises du CAC 40 se sont défendues et ont pris les dispositions pour ne pas mourir !

    La France a toujours été généreuse.
    Elle a quasiment donné des terrains contre des emplois (IKEA-AMAZON-GOODYEAR et j'en passe....)
    Les gouvernements successifs n'ont pas pris les garanties nécessaires afin d'éviter ce qui arrive.

    POURQUOI ?
    Auraient-ils prévu de rendre à la France la place que lui réservait Hitler :
    LE JARDIN DE L'EUROPE ?


    Contenu sponsorisé

    Re: Charges patronales

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017, 00:30