Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 5 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 48 le Dim 11 Aoû 2013, 08:50

Derniers sujets

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Hier à 21:02 par Cousin Hubert

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Dim 25 Juin 2017, 19:28 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Ven 23 Juin 2017, 20:16 par Cousin Hubert

» Numismatique
Ven 23 Juin 2017, 19:33 par Cousin Hubert

» Pas-de-Calais
Jeu 22 Juin 2017, 23:53 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Mer 21 Juin 2017, 22:03 par Cousin Hubert

» RESISTANCE !!!!!
Mer 21 Juin 2017, 17:10 par philiberte

» Terrorisme islamiste
Mer 21 Juin 2017, 08:12 par 007/**

» En cas de crise, les banques pourront...
Sam 17 Juin 2017, 19:28 par Cousin Hubert

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    MULTICULTURALISME

    Partagez
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21176
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    MULTICULTURALISME

    Message par moria le Mar 10 Déc 2013, 11:23

    EN CATIMINI,
    les 5 rapports qui poussent la France sur la voie du multiculturalisme choisi sans le dire trop haut


    Le mot "multiculturalisme" n'est employé qu'une fois sur les 276 pages des 5 rapports, et encore à titre historique et anecdotique. Il s'agit pourtant bien de cela.
    ../..
    Puisqu’il n’y a ni héritage, ni culture, ni modes de vie à préserver côté « majoritaire », toute l’action politique doit être canalisée vers la lutte pour l’égalité et contre les discriminations de toutes sortes, y compris celles qui figurent dans nos textes de loi actuellement, comme la loi sur le voile à l’école ou l’exclusion des étrangers de la fonction publique.

    Le mal est si grand et si répandu que cette politique doit être
    « globale et systémique ».

    Les majoritaires baignent dans une société imbibée de pensées et attitudes racialisantes qui nécessitent des actions de formation qui leur feront voir la « diversité » sous son vrai jour.

    L’école est bien évidemment l’institution qui devrait se prêter le mieux à cette rénovation des mentalités, mais pas seulement.

    Nous sommes tous potentiellement visés :
    « ensemble des acteurs associatifs, culturels, collectifs, citoyens, acteurs institutionnels et élus ».

    Il faut ainsi « remettre à plat l’histoire de France » afin d’inscrire
    « chacun dans une histoire commune ».

    Pourquoi ne pas constituer un « nouveau “panthéon” pour une histoire plurielle », l’histoire enseignée se référant « à des figures incarnées qui demeurent très largement des “grands hommes” mâles, blancs et hétérosexuels » ?

    L’idée serait de mettre en place « un groupe de travail national composé notamment d’historiens, d’enseignants, d’élèves et de parents » chargé de « proposer une pluralité concrète de figures historiques […] et de faire des propositions en direction par exemple des éditeurs de manuels, de revues, etc. ».

    Les activités dites « culturelles » se prêteraient aussi fort bien à cette entreprise de reformatage idéologique.

    Il faudrait alors valoriser « dans tous les médias des “bonnes pratiques” où les forces vives d’un territoire s’allient pour créer avec les artistes et les habitants des récits locaux qui construisent de nouveaux imaginaires collectifs » déconstruisant ainsi « les clichés, les représentations et peurs de l’autre, inconnu ou étranger ».



    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/integration-5-rapports-qui-poussent-france-voie-multiculturalisme-choisi-sans-dire-trop-haut-michele-tribalat-920510.html#Ci1T0btcbzLBwdkA.99




    Puisqu’il n’y a ni héritage, ni culture, ni modes de vie à préserver côté « majoritaire », toute l’action politique doit être canalisée vers la lutte pour l’égalité et contre les discriminations de toutes sortes

    Voilà donc bien ce vers quoi nous tendons,
    en CATIMINI : vers le multiculturalisme.


    Lorsque l'on observe le monde tricoté par des zélites diverses et variées, nous nous apercevons que beaucoup de peuples doivent vivre ensemble sans que quelqu'un leur ait demandé leur avis.
    Nous le voyons sur tous les continents.


    Faut-il croire que le but suprême recherché de ces zélites soit ..... la guerre ?

    c'est une question que je me pose en voyant comment - EN CATIMINI- nous avons glissé et glissons encore vers notre disparition...

      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017, 17:53