Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Cousin Hubert


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Economie en FRANCE
Hier à 19:59 par Cousin Hubert

» Epargne populaire
Hier à 01:29 par Cousin Hubert

» mariage gay
Dim 24 Sep 2017, 20:34 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Sam 23 Sep 2017, 22:04 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Lun 18 Sep 2017, 07:46 par philiberte

» Droit au logement opposable: les faits!
Sam 16 Sep 2017, 22:03 par philiberte

» Bonjour
Sam 16 Sep 2017, 19:47 par Mitsahne

» Attentats
Ven 15 Sep 2017, 18:40 par Cousin Hubert

» vacances
Lun 11 Sep 2017, 15:20 par Etienne Charles

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Partagez
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par silence le Mar 16 Juil 2013, 05:17

    Brétigny-sur-Orge

    … Le déraillement d'un train, vendredi après-midi au niveau de la gare RER de Brétigny-sur-Orge, a fait six morts, dont quatre se trouvaient sur le quai. La SNCF avait confirmé dimanche l'hypothèse d'un choc entre les roues du train Paris-Limoges et une éclisse, pièce d'acier retrouvée coincée dans un aiguillage.
    L'enquête continue pour déterminer comment cette pièce s'est retrouvée fichée dans l'aiguillage.
    L'étude des deux trains qui avaient précédé le Paris-Limoges sur cette ligne n'a pas non plus montré d'anomalie. Enfin, des traces ont été relevées sur le dernier essieu de la 3e voiture et confirment l'hypothèse, avancée dès samedi, d'un choc avec l'éclisse dans l'aiguillage comme origine du déraillement du Paris-Limoges, qui a tué six personnes vendredi en fin d'après-midi, a ajouté Guillaume Pepy.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/07/14/accident-de-train-a-bretigny-14-personnes-toujours-hospitalisees_3447392_3224.html

    En partant de la base que « les hypothèses les plus simples sont souvent les plus vraisemblables »

    Les explications de M. Chevalet sur le  fonctionnement des rails permettent de penser à un sabotage. Voir la vidéo.
    C'est assez évident qu'une pièce de ce genre n'arrive pas par hasard entre les rails et qu'elle ne se déboulonne pas par hasard non plus.


    Dernière édition par silence le Jeu 18 Juil 2013, 14:40, édité 1 fois
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Mitsahne le Mar 16 Juil 2013, 19:31

    Cette conclusion est évidente et cependant, elle semble disparaître dans un flou, un flot, un flonflon d'informations brouillées et brouillonnes.

    Comment se fait-il que dans les toutes proches minutes qui ont suivi le déraillement, une bande de voyous était sur place pour dépouiller morts et vivants blessés ? Ces mêmes voyous jetant des pierres sur les pompiers et secouristes et se heurtant aux forces de police ?

    Et cet empressement des autorités qui se ridiculisent en disant "qu'il y a eu peut-être des jets de pierres mais pas de caillassage" !

    Quand même, cette éclisse de 10 kilos et maintenue par quatre boulons de gros calibre serrés à mort, comment a-t-elle pu atterrir juste bien posée dans l'aiguillage pour provoquer le déraillement ?

    Cette question très embarrassante semblerait se dissoudre dans l'oubli, en attendant que les ministres nous concoctent une histoire abracadabrantesque ?

    Des colleurs d'affiches de l'UMP qui avaient envie de faire une farce ?
    Ce diable de Saint-Esprit en villégiature dans le coin qui aurait confondu l'Eglise et l'éclisse ?
    Un voyageur en rogne à cause des retards répétés qui voudrait se venger de la SNCF ?
    Bernard Tapie et sa "bande organisée" qui voudraient montrer comment on pète un boulon ?
    Brétigny-sur-Orge ? L'orge, c'est avec ça qu'on fabrique de la bière, et les producteurs de bière protestent contre la hausse des taxes...
    Mais bon dieu mais c'est bien sûr ! c'est du Sarkozy tout crashé ! Il a fait dérailler le train pour montrer que tout va mal en France à cause de ce £ùµ¤@§%*&£$ de Hollande, ce bâtard valérieux de b...de m...!

    Cherchez pas plus loin, la cause est entendue. Dans moins de quinze jours, on ne parlera plus de Brétigny, on ne sonnera pas les cloches à l'éclisse, les ministres seront en vacances et on se fera un "rail" de cocaïne pour se remettre de bonne humeur.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par silence le Mer 17 Juil 2013, 22:14

    Un petit rapprochement...

    L'autre déraillement du 12 juillet
    D'après des techniciens de la SNCF, l'acte de malveillance ne fait aucun doute, des éclisses (lourdes pièces d'acier) et des boulons ayant été démontés et retrouvés sur le bas-côté. De bonne source, on indique également que les autorités locales ont été prévenues et qu'une plainte a été déposée à la gendarmerie, qui a effectué les premières constatations sur place.
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/exclusif-sncf-l-autre-deraillement-du-12-juillet_1267229.html
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par silence le Jeu 18 Juil 2013, 14:39

    et de trois.

    Une éclisse en partie déboulonnée a entraîné le déraillement partiel d'une locomotive sur un site du groupe nucléaire Areva en Haute-Vienne, le même jour que l'accident de Brétigny. Il s'agirait d'un sabotage mais la SNCF met en garde contre tout rapprochement "aventureux".

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-possible-sabotage-d-une-eclisse-fait-derailler-un-train-en-haute-vienne_1267290.html

    Bien sur ce n'est qu'une coïncidence.
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Toby le Ven 19 Juil 2013, 15:15

    http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php


    EXCLUSIF. Brétigny : des scènes de vol et de caillassage ont bien eu lieu


    Le Point.fr - Publié le 18/07/2013 à 16:19 - Modifié le 19/07/2013 à 10:49

    Le Point.fr s'est procuré un document confidentiel de la direction centrale des CRS qui fait état de jets de projectiles et de vols sur les victimes du déraillement du train

    ...
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Toby le Ven 19 Juil 2013, 18:59

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/19/01016-20130719ARTFIG00353-bretigny-des-boulons-qui-sement-la-confusion.php


    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/19/01016-20130719ARTFIG00367-un-mysterieux-sabotage-de-rail-le-meme-jour-que-la-catastrophe-de-bretigny-sur-orge.php

    Le 12 juillet, jour de la catastrophe de Brétigny causant la mort de six personnes, une locomotive a déraillé à une trentaine de kilomètres au nord de Limoges, sans toutefois faire de blessés. Dans les deux cas, une éclisse déboulonnée est en cause.


    Circonstanciels, je n'y crois pas!

    Dupetit-Thouars
    Fillette
    Fillette

    Nombre de messages : 557
    Age : 80
    Localisation : Centre
    Date d'inscription : 13/06/2012

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Dupetit-Thouars le Ven 19 Juil 2013, 20:26

    Toby a écrit:http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php


    EXCLUSIF. Brétigny : des scènes de vol et de caillassage ont bien eu lieu


    Le Point.fr - Publié le 18/07/2013 à 16:19 - Modifié le 19/07/2013 à 10:49

    Le Point.fr s'est procuré un document confidentiel de la direction centrale des CRS qui fait état de jets de projectiles et de vols sur les victimes du déraillement du train

    ...

    bonsoir Toby ,quel mauvais esprit vous faites ! Mais puisque la Justice vous dit que non!Enfin quoi !
    La justice ,vous savez Thémis les yeux recouverts d'un bandeau !
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10551
    Age : 47
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Cousin Hubert le Ven 19 Juil 2013, 23:11

    Le magazine Le Point s’est donc procuré un rapport officiel des CRS. L’idée n’est pas de parler de Brétigny mais de l’idée que l’on ne nous veut pas du bien et que l’on nous ment.

    « A-t-on voulu cacher une réalité trop dérangeante ? Contrairement à la version officielle véhiculée par les autorités politiques, policières et sanitaires, il y a bel et bien eu des scènes de vol et de caillassage après le déraillement du train Paris-Limoges à Brétigny-sur-Orge. »

    On continue donc une opération d’enfumage sur cet accident où, je le rappelle, il y a mort. Décès de plusieurs personnes, c’est tout de même grave. Vous n’avez plus droit qu’aux images de la reprise du trafic en gare de Brétigny. L’épidémie actuelle de déraillements semblent-t-ils liés à une maladie ultra contagieuse touchant les éclisses se propage dans notre pays. Les boulons qui pètent les boulons se déboulonnent tout seuls. Évidemment, la police n’exclut pas la thèse du suicide des boulons qui seraient soumis à une augmentation trop forte du stress lié à l’augmentation du trafic.

    Donc on vous ment parce que les enjeux sont importants, que l’on veut que vous dormiez tranquilles et que vous pensiez que tout va bien dans votre pays. Il ne faut pas être pessimiste, vot’ Président vous le demande. Il exige même de vous une croyance aveugle dans le « tout va très bien ».

    Mon petit truc pour savoir quand on vous ment.

    C’est comme je le disais très simple. Cela va mobiliser chez vous deux qualités. La première, c’est l’écoute. La deuxième, la mémoire.

    Le principe c’est qu’en général les premières informations sont les bonnes et sont LA vérité, ou en tout cas des éléments réels. En effet, il faut du temps pour mettre en place une « version officielle ». Il faut d’abord décider de la ligne de communication et des objectifs. Ensuite, il va falloir définir les détails concrets de l’histoire qui va être racontée et qui va progressivement devenir officielle en étant répétée jusqu’à plus soif. Mais encore une fois, il faut du temps. Rassurez-vous ils sont rapides, mais il faut toujours au moins une à deux heures avant que l’information puisse être verrouillée.

    Les journalistes le savent. Par conséquent, ils informent du mieux possible tant qu’ils sont libres et jusqu’à ce que les oukazes gouvernementaux tombent.

    Lorsqu’il se passe un évènement, la première chose que vous avez à faire c’est d’écouter attentivement et de lire le maximum de choses dans les deux premières heures. Vous aurez une excellente vision de ce qui se passe. Puis il va falloir mémoriser exactement ce que vous lisez et entendez. Puis laissez reposer. Ensuite, comparez ce que l’on vous a raconté durant les deux premières heures et la soupe officielle que l’on vous sert après.

    Il y a un exemple fameux. C’est celui des attentats du 11 septembre. En direct et pendant plusieurs heures, presque 24 heures d’ailleurs, beaucoup de choses ont été dites, puis effacées de la mémoire collective par le suite. Je vous propose là aussi de relire les passages de 1984 sur le ministère de la Vérité qui a en charge d’établir les mensonges. Brillant de proximité avec notre situation actuelle.
    N’oubliez jamais cela car l’heure de la tonte finale approche !

    Lorsque la situation va devenir épouvantable, l’État, votre État, notre État, fera tout pour faire survivre le système le plus longtemps possible. Il se transformera en dictature douce (une dictature douce ne tue pas ses concitoyens, c’est juste de la répression…), vous serez taxés, ruinés, spoliés s’il le faut au nom de la raison d’État, de la protection du système, de la stabilité de la société… Rassurez-vous, les justifications crédibles permettant de vous vendre l’idée que c’est « juste » ne manquent pas.

    Puis il y aura un glissement, sémantique d’abord et il est en cours. Juridique ensuite, et il est en cours. Fiscal également et il est en cours. Vous serez étouffés et vous n’aurez aucun moyen d’échapper à tout cela. Lorsque nous serons affamés, avec des gamelles vides et pas avant, c’est-à-dire lorsque nous n’aurons plus rien à perdre, alors nous serons prêts pour la révolution.


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22863
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Caton l'Ancien le Sam 11 Jan 2014, 08:11

    PARIS (Reuters) - Un rapport du Bureau d'enquêtes sur les accidents terrestres (BEA-TT) a mis en évidence vendredi le rôle joué par la fissure d'un rail ainsi qu'une défaillance de la maintenance dans le déraillement de Brétigny-sur-Orge (Essonne), qui a fait sept morts le 12 juillet dernier.

    La SNCF et Réseau Ferré de France (RFF) avaient déjà mis en évidence le fait qu'une éclisse, une pièce métallique permettant de relier deux rails, avait anormalement pivotée et agit comme un tremplin, entraînant le déraillement du train.

    Mais les entreprises ne s'expliquaient pas comment cette éclisse fixée par quatre boulons avait pu se détacher.

    Le rapport d'étape du BEA-TT a permis de mettre en cause une fissure, vieille de plusieurs mois, dans le rail.

    Celle-ci aurait provoqué le désassemblage de trois boulons et fait supporter le poids du passage des trains sur un quatrième boulon, qui aurait cédé et libéré l'éclisse lors de l'accident de Brétigny, ajoute le texte.

    Les présidents de la SNCF et de Réseau Ferré de France avaient admis la responsabilité de principe des entreprises dès le lendemain du drame et le rapport confirme un manque d'attention dans la maintenance du système de boulonnage.

    "Il y a, globalement, au sein de la SNCF une moindre attention faite aux anomalies de boulons", a déclaré Claude Azam, directeur du BEA-TT, lors d'une conférence de presse.

    Le secrétaire général de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs, Stéphane Gicquel, a plus largement mis en cause la sécurité de la boulonnerie de la SNCF.

    "C'est un système de sécurité dans son ensemble qui a failli dans la boulonnerie", a-t-il déclaré à la presse à l'issue de la publication.
    PARIS (Reuters) - Un rapport du Bureau d'enquêtes sur les accidents terrestres (BEA-TT) a mis en évidence vendredi le rôle joué par la fissure d'un rail ainsi qu'une défaillance de la maintenance dans le déraillement de Brétigny-sur-Orge (Essonne), qui a fait sept morts le 12 juillet dernier.

    La SNCF et Réseau Ferré de France (RFF) avaient déjà mis en évidence le fait qu'une éclisse, une pièce métallique permettant de relier deux rails, avait anormalement pivotée et agit comme un tremplin, entraînant le déraillement du train.

    Mais les entreprises ne s'expliquaient pas comment cette éclisse fixée par quatre boulons avait pu se détacher.

    Le rapport d'étape du BEA-TT a permis de mettre en cause une fissure, vieille de plusieurs mois, dans le rail.

    Celle-ci aurait provoqué le désassemblage de trois boulons et fait supporter le poids du passage des trains sur un quatrième boulon, qui aurait cédé et libéré l'éclisse lors de l'accident de Brétigny, ajoute le texte.

    Les présidents de la SNCF et de Réseau Ferré de France avaient admis la responsabilité de principe des entreprises dès le lendemain du drame et le rapport confirme un manque d'attention dans la maintenance du système de boulonnage.

    "Il y a, globalement, au sein de la SNCF une moindre attention faite aux anomalies de boulons", a déclaré Claude Azam, directeur du BEA-TT, lors d'une conférence de presse.

    Le secrétaire général de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs, Stéphane Gicquel, a plus largement mis en cause la sécurité de la boulonnerie de la SNCF.

    "C'est un système de sécurité dans son ensemble qui a failli dans la boulonnerie", a-t-il déclaré à la presse à l'issue de la publication.

    Des investigations plus approfondies restent à effectuer pour que l'analyse technique de cet accident soit complète, précise le bureau d'enquêtes dans son rapport.

    LA MAINTENANCE EN CAUSE
    (suite)
    http://fr.news.yahoo.com/une-fissure-d-39-un-rail-%C3%A0-l-124810416.html


    Ils ont mis 9 mois pour trouver un rail fissuré...
    et la marmotte emballe le chocolat...


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18072
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par philiberte le Sam 11 Jan 2014, 09:53

    oui, que ne ferait-on pas pour disculper.....


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)

    Dupetit-Thouars
    Fillette
    Fillette

    Nombre de messages : 557
    Age : 80
    Localisation : Centre
    Date d'inscription : 13/06/2012

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Dupetit-Thouars le Sam 11 Jan 2014, 10:10

    philiberte a écrit:oui, que ne ferait-on pas pour disculper.....
    bonjour philiberte ,recevez mes meilleurs vœux ,nous allons en avoir vraiment besoin .
    L'attitude des protagonistes en cause dans cet accident du rail ,recoupe le vieil adage : " le travail en équipe est essentiel ;en cas de malfaçon ,cela permet d'accuser quelqu'un d'autre " ! Partant autrefois il y avait la seule SNCF ,s'y ajoute RFF et sous-traitants ,d'où la ballade de la "patate chaude " bien pratique
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18072
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par philiberte le Sam 11 Jan 2014, 15:30

    merci, Dupetit-Thouard, bonjour et tous mes voeux.
    je ne suis pas convaincue par leur histoire du rail fissuré. les hordes étaient trop promptes à piller pour ne pas être impliquées.
    refiler la patate chaude est aussi une façon de ne pas parler d'elles!


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)

    Contenu sponsorisé

    Re: Brétigny-sur-Orge et les déraillements

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017, 00:22