Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Etienne Charles


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Economie en FRANCE
Hier à 19:59 par Cousin Hubert

» Epargne populaire
Hier à 01:29 par Cousin Hubert

» mariage gay
Dim 24 Sep 2017, 20:34 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Sam 23 Sep 2017, 22:04 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Lun 18 Sep 2017, 07:46 par philiberte

» Droit au logement opposable: les faits!
Sam 16 Sep 2017, 22:03 par philiberte

» Bonjour
Sam 16 Sep 2017, 19:47 par Mitsahne

» Attentats
Ven 15 Sep 2017, 18:40 par Cousin Hubert

» vacances
Lun 11 Sep 2017, 15:20 par Etienne Charles

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    Chômage et illetrisme

    Partagez

    Luce
    Fiole
    Fiole

    Nombre de messages : 141
    Age : 29
    Localisation : ile de france
    Date d'inscription : 29/05/2013

    Chômage et illetrisme

    Message par Luce le Lun 15 Juil 2013, 13:13

    http://www.blog-emploi.com/index.php/post/21-des-chomeurs-ont-des-difficultes-pour-lire-et-ecrire



    21% des chômeurs ont des difficultés pour lire et écrire

    Plus de deux chômeurs sur dix ont des difficultés à lire ou à écrire. Cette "maîtrise insuffisante des savoirs de base" sur laquelle la Dares a enquêté, multiplie par 1,7 la probabilité d'être inactif.

    L'illettrisme, cause nationale 2013, est un handicap important dans l'univers professionnel. Près de 5 millions de Français en âge de travailler sont concernés, soit 16% des personnes de 18 à 65 ans. La proportion est encore plus importante chez les chômeurs dont 21% éprouvent des difficultés dans l'un des domaines fondamentaux de l'écrit : lecture de mots, production de mots écrits, compréhension de texte simple...

    Un problème logiquement déterminé par la formation initiale. D'après la Dares, "plus le niveau d'études est faible, plus les difficultés à l'écrit ont tendance à augmenter. 45% des adultes en difficulté n'ont jamais été diplômés et 5% jamais scolarisés". Mais 15% ont tout de même le Baccalauréat. Un diplôme qui ne semble pas garantir sur la durée une maîtrise des savoirs de base.

    Différence de salaire

    En revanche, cela n'empêche pas d'occuper un emploi. 64% des personnes maîtrisant mal l'écrit en 2011 occupaient tout de même un poste. Mais la différence de qualification induit également une forte différence de salaire : "Une personne ayant des difficultés à l'écrit déclare en moyenne un salaire net inférieur de 450 euros à celui d'une personne sans difficulté", observe la Dares. Et à qualification égale, il reste une différence de salaire de l'ordre de 200 euros pour un salaire moyen de 1500 euros mensuels.

    Un handicap au travail

    Pour les personnes en poste, les difficultés à l'écrit compliquent également leur quotidien au travail. "La maîtrise imparfaite de l'écrit et de la lecture peut devenir de plus en plus handicapante du fait des évolutions des méthodes de travail dans les entreprises et les administrations. Les consignes orales et directes diminuent au profit d'instructions écrites : modes opératoires, consignes de sécurité, bordereaux de commande ou de livraison, notices d'utilisation des machines, messageries électroniques..." note encore l'enquête de la Dares. A tel point que certaines personnes, y compris des cadres, adoptent de véritables méthodes de contournement pour éviter de se retrouver en difficulté.

    Une recherche d'emploi plus longue

    C'est la même chose pour les personnes en recherche d'emploi. Aujourd'hui beaucoup de démarches doivent se faire par écrit, à distance, via des formulaires à remplir ou des questionnaires. C'est ce qui explique que les chômeurs moins armés au niveau de la lecture ont 1,7 fois plus de probabilités de rester inactifs. Leurs difficultés jouent aussi sur la durée de leur recherche d'emploi : "30% des chômeurs en difficulté face à l'écrit cherchent un emploi depuis au moins deux ans". Une proportion deux fois plus importante que chez les personnes sans difficulté.

    La solution passe parfois par une remise à niveau, un stage pour se perfectionner dans la maîtrise des savoirs de base. Des ateliers ou des formations continues sont recensées sur le site de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (Anlci). Le site sur l’illettrisme, grande cause nationale 2013, donne aussi quelques pistes. Mais la première difficulté à lever, c'est sans doute de briser le tabou : de le dire à défaut de pouvoir l'écrire...



    Ahurissant.... dire que quand j'étais en Master, je lisais les rapports de mes collègues et je peux vous dire que, malgré leurs compétences, ils sont incapables de faire une phrase sans faute.....je n'ose pas imaginer la suite....Neutral 

    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2152
    Age : 72
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par FLANDRE le Lun 15 Juil 2013, 16:51

    En 1963 quand je faisais mes classes à Fréjus, dans l'Infanterie de Marine qui, à l'époque, accueillait pas mal de délinquants, le taux d'illettrisme n'était que de 6%.

    Les raisons de cette différence d'avec maintenant sont multiples :
    - A l’époque, il y avait infiniment moins d’immigrés qui polluent les classes,
    - Les enseignants étaient respectables et respectés, ils aimaient leur métier,
    - Le baccalauréat était un véritable diplôme,
    - Mai 68 et ses guignols n’étaient pas passés par là,
    - Le Général avait relevé la France, l’optimisme était général et les Français avaient envie de « progresser » socialement, financièrement …
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par Mitsahne le Mar 16 Juil 2013, 16:55

    Je confirme ce que dit Flandre : en 1950, le taux d'illettrés à l'entrée du service militaire était de 5%.

    Les non-bacheliers - ceux qui s'étaient arrêtés au "certif" ou au brevet - écrivaient pratiquement sans fautes.
    Aujourd'hui, les fautes commises par des bac+2 ou bac+3 sont non seulement fréquentes mais monstrueuses. Exemple type : "je sais que j'ai tort". Je l'ai vu écrit de toutes les façons
    - je c'est que j'ai tort
    - je sais que j'ai tord
    - je sait que j'aie tord
    - je c que jai taure
    - je ces que j'ai tort
    - jeu sai ke jé tors etc...

    Le style SMS y est certes pour quelque chose, mais pas seulement. Quant aux constructions de phrases, il faudrait des pages et des pages pour citer les énormités (syntaxe, fautes de sens, barbarismes, incompréhension) qui s'ajoutent aux fautes d'orthographe. Ce qui parfois rend un texte totalement hermétique.

    Un texte sans fautes devient une rareté.
    Un texte "travaillé" avec style personnalisé ne se trouvera bientôt plus que chez les bouquinistes.

    La si belle langue française disparaît parce que des petits connards de l'EN imposent de ne plus tenir compte des fautes d'orthographe aux examens parce que cela ferait baisser la moyenne générale des "reçus". On nous fabrique donc des bacheliers qui sont à la langue française ce que Tati est à la haute couture.

    L'égalité dans la médiocrité est la devise de l'EN. L'EN des ânes.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par silence le Mar 16 Juil 2013, 17:07

    L'égalité dans la médiocrité est la devise de l'EN et celle de la gauche.

    Luce
    Fiole
    Fiole

    Nombre de messages : 141
    Age : 29
    Localisation : ile de france
    Date d'inscription : 29/05/2013

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par Luce le Mer 17 Juil 2013, 08:54

    Ce qui m’inquiète le plus, c'est pour la prochaine génération.

    Si la mienne est incapable de maîtriser les bases sur le bout des doigts, comment peut-elle les enseigner?Shocked 
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par silence le Mer 17 Juil 2013, 09:23

    Si cela peut vous consoler un peu, c'est un phénomène mondial, bien que plutôt occidental. Nous sommes en courbe culturellement descendante.

    Luce
    Fiole
    Fiole

    Nombre de messages : 141
    Age : 29
    Localisation : ile de france
    Date d'inscription : 29/05/2013

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par Luce le Mer 17 Juil 2013, 15:52

    Pas vraiment, silence.

    Je considère l'acquisition de ces bases comme non seulement du respect envers les autres (si quelqu'un m'écrit en SMS sur mon téléphone portable ou par courrier électronique, je l'ignore), mais aussi et surtout envers soi-même.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par silence le Mer 17 Juil 2013, 16:29

    Luce a écrit:Pas vraiment, silence.

    Je considère l'acquisition de ces bases comme non seulement du respect envers les autres (si quelqu'un m'écrit en SMS sur mon téléphone portable ou par courrier électronique, je l'ignore), mais aussi et surtout envers soi-même.

    Rien à voir avec ce que je dis.
    je vous le répète: la mauvaise éducation est un phénomène mondial. On entend les mêmes réflexions dans n'importe quel pays occidental.

    Luce
    Fiole
    Fiole

    Nombre de messages : 141
    Age : 29
    Localisation : ile de france
    Date d'inscription : 29/05/2013

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par Luce le Mer 17 Juil 2013, 16:57

    silence a écrit:

    Rien à voir avec ce que je dis.
    je vous le répète: la mauvaise éducation est un phénomène mondial. On entend les mêmes réflexions dans n'importe quel pays occidental.


    Je voulais dire que ça ne me consolait pas vraiment (En rapport avec ce que vous avez dit "Si cela peut vous consoler un peu").

    Mea culpa si je me suis mal fait comprendre. Embarassed 

    Contenu sponsorisé

    Re: Chômage et illetrisme

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017, 16:29