Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Cousin Hubert


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Economie en FRANCE
Hier à 19:59 par Cousin Hubert

» Epargne populaire
Hier à 01:29 par Cousin Hubert

» mariage gay
Dim 24 Sep 2017, 20:34 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Sam 23 Sep 2017, 22:04 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Lun 18 Sep 2017, 07:46 par philiberte

» Droit au logement opposable: les faits!
Sam 16 Sep 2017, 22:03 par philiberte

» Bonjour
Sam 16 Sep 2017, 19:47 par Mitsahne

» Attentats
Ven 15 Sep 2017, 18:40 par Cousin Hubert

» vacances
Lun 11 Sep 2017, 15:20 par Etienne Charles

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland
anipassion.com

    PEUGEOT

    Partagez

    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2152
    Age : 72
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    PEUGEOT

    Message par FLANDRE le Mar 17 Juil 2012, 18:18

    Peugeot divorce de l’Iran…Peugeot PSA a pris la décision en février dernier de suspendre ses livraisons en Iran pour le mois de mars. Puis, la décision a été reconduite pour avril et tout laisse à penser que Peugeot va se désengager définitivement du marché iranien. A première vue, on pourrait penser qu’une telle décision a été motivée par de mauvaises performances commerciales ou la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie où l’Iran n’aurait plus sa place.
    Il n’en est rien. En Iran, le groupe français détient près de 30% du marché, lequel représente 22% des volumes de la marque. Son partenaire Iran Khodro commercialise en effet avec succès des Peugeot 405 et 206, assemblées en Iran à partir de pièces détachées fabriquées sur le site de Vesoul en France.
    La présence de Peugeot en Iran date de 1978. Le groupe français a su s’inscrire dans le paysage local, à tel point que la Peugeot 504 du président Ahmadinejad a connu son quart d’heure de célébrité lorsque ce dernier l’a mise aux enchères en 2010 pour financer un programme immobilier (cf. illustration en tête de cet article).
    Pourquoi donc Peugeot quitte l’Iran alors même que ce pays représente son premier débouché pour les véhicules particuliers devant la France (458 000 ventes en Iran contre 441 790 en France en 2011) ?
    … en se mariant avec General Motors
    Pour comprendre les raisons de cette décision, il faut revenir au 29 février dernier, date à laquelle Peugeot a annoncé avoir conclu une alliance avec General Motors (GM). Suite à la montée du groupe américain dans le capital de Peugeot à hauteur de 7%, les deux constructeurs s’engagent à développer des plateformes de production commune et à créer une coentreprise dans les achats. L’objectif est de parvenir à des synergies annuelles de deux milliards de dollars.
    Quand, quasiment au même moment, Peugeot annonce interrompre ses livraisons à l’Iran, il se défend de toute pression de GM et met en avant les problèmes de financement de ses activités en Iran du fait des sanctions internationales sur les transferts bancaires entre l’Europe et l’Iran :
    « Cette décision n’a pas été prise pour répondre à des pressions de GM. Nous faisons face à une situation géopolitique compliquée et les sanctions mises en place, notamment vis-à-vis des banques, ne nous permettent plus de garantir le financement de nos activités sur place. »
    Les activités de Peugeot en Iran existaient depuis 34 ans, survivant à la révolution islamique, à la guerre Iran-Irak, aux deux guerres du Golfe et aux sanctions internationales. Mais, soudainement, au moment même où l’alliance avec GM est conclue, ce n’est plus le cas – et il n’y aurait aucun rapport de cause à effet ? Voilà qui est difficile à croire.
    D’autant plus que de nombreux médias ont souligné le rôle actif tenu par un lobby américain anti-Iran pour faire pression sur les deux constructeurs afin que le Français cesse ses activités en Iran. Il s’agit de l’UANI (United Against Nuclear Iran). Si l’on s’en tient aux articles parus dans la presse française, on apprend seulement qu’il s’agit d’un « lobby » qui « fait pression sur des entreprises du monde entier pour qu’elles arrêtent de commercer avec l’Iran » (L’Usine Nouvelle), que c’est un « lobby hostile à l’Iran » (Le Monde), dont le directeur se nomme Mark Wallace, lui-même est décrit simplement comme « ancien ambassadeur américain aux Nations unies » (Le Figaro, Les Echos, Le Monde).
    L’UANI, une force de frappe considérable
    Or, à bien regarder les profils des dirigeants de l’UANI et des membres du comité consultatif, on réalise que cette organisation – qui se présente comme « non-partisane » – est aussi impartiale que les Ultras du PSG quand l’OM joue au Parc des Princes. Peugeot a ici affaire à une véritable puissance nucléaire du lobbying et des relations publiques, avec en prime des connexions extrêmement étroites avec le monde du renseignement. Voici quelques profils :
    • Mark Wallace, directeur. Il a fondé l’UANI en 2008 avec l’ancien directeur de la CIA James Woolsey, actuellement membre de son comité consultatif, Richard Holbrooke (décédé), dernièrement envoyé spécial des Etats-Unis pour l’Afghanistan et le Pakistan, et Dennis Ross, impliqué dans le processus de paix israélo-palestinien, proche des Démocrates tout comme de George Bush. L’épouse de Mark Wallace a été la directrice de la communication de George Bush et conseillère principale auprès de John McCain lors de sa campagne de 2008.
    • Kristen Silverberg, présidente de l’UANI, ancienne ambassadrice des Etats-Unis pour l’Union européenne, nommée par George Bush en 2008.
    • August Hanning, conseiller principal de l’UANI sur l’Europe. M. Hanning est l’ancien chef du BND, les services secrets allemands (1998 à 2005).
    • Gary Samore, un des fondateurs de l’UANI. Après 17 ans passés au sein du Département d’Etat, M. Samore a travaillé de 1995 à 2001 au sein du Conseil National de Sécurité avant de devenir assistant spécial du président américain.
    • Meir Dagan, membre du comité consultatif de l’UANI. M. Dagan est un militaire israélien, ancien directeur du Mossad (services de renseignement israélien) de 2002 à 2010.
    • Frances Townsend, membre du comité consultatif de l’UANI. Mme Townsend est l’ancienne conseillère pour la Sécurité Intérieure du président George Bush de 2004 à 2007.
    • Sir Richard Billing Dearlove, membre du comité consultatif de l’UANI. M. Dearlove est l’ancien directeur du MI6, les services secrets britanniques, de 1999 à 2004.
    • Charles Guthrie, membre du comité consultatif de l’UANI. Général britannique, M. Guthrie a notamment été Chef d’Etat-Major de la Défense de 1997 à 2001.
    • Henry Sokolski, membre du comité consultatif de l’UANI. M. Sokolski est un spécialiste des questions liées à la prolifération nucléaire. Il a conseillé la CIA en 1995-1996.
    • Wolfgang Schüssel, membre du comité consultatif de l’UANI et ancien Chancelier d’Autriche (2000 à 2007).
    • Pauline Neville-Jones, membre du comité consultatif de l’UANI, ancienne ministre britannique de la Sécurité (2010-2011).
    • Ana Palacio, membre du comité consultatif de l’UANI, ancienne ministre espagnole des Affaires étrangères (2002 à 2006), actuellement directrice internationale et marketing d’Areva.
    Pour résumer, nous avons là des anciens de l’administration Bush, des services de renseignement américains, britanniques, allemands et israéliens, et d’anciens hauts responsables européens pro-Bush. Peut-on imaginer la puissance de lobbying de l’UANI lorsque se conjuguent toutes ces influences ?
    L’UANI a bien fait pression sur GM et Peugeot
    Peugeot a beau affirmer que sa décision de se retirer d’Iran « n’a pas été prise pour répondre à des pressions de GM », il est manifeste que l’UANI a fait pression sur GM pour que Peugeot cesse ses activités en Iran en menaçant le constructeur américain d’une enquête au Congrès sur son alliance avec le constructeur français.
    Les éléments de preuve se trouvent sur le site même de l’UANI, sous la forme de deux courriers envoyés par Mark Wallace à Daniel Ackerson, PDG de GM, et à Philippe Varin, PDG de Peugeot – avec en copie, entre autres, Barack Obama.
    Dans ces deux courriers datés du 9 mars 2012, l’UANI rappelle le régime de sanctions qui s’applique à l’Iran et l’interdit imposé aux entreprises américaines de développer des affaires avec les entreprises iraniennes. Il rappelle également un élément clé de cette histoire : depuis son renflouement par l’Etat en 2008, GM est à 32% une entreprise publique. Extrait du courrier à GM :
    « A la lumière du fait qu’en 2008-2009 les contribuables ont financé à hauteur de 50 milliards de dollars le sauvetage de GM et les 32% de participation du Département du Trésor américain dans GM, il est inacceptable que GM entre en partenariat avec une entreprise qui fait si ouvertement des affaires avec un régime responsable de la mort de militaires des Etats-Unis et de l’Otan et qui menace la sécurité des Etats-Unis et du monde. »
    Elle se termine ainsi – tout comme le courrier à Peugeot, par ailleurs :
    « Merci de nous faire savoir avant le 19 mars 2012 si oui ou non vous allez agir pour mettre fin aux affaires de Peugeot en Iran. »
    En s’alliant à GM, Peugeot avait-il anticipé le fait que son partenaire américain était non seulement soumis au respect de l’embargo contre l’Iran mais devenu aussi en partie une entreprise publique ? Indirectement, il s’alliait avec le gouvernement des Etats-Unis. Or, comme on l’a vu, l’UANI est solidement ancrée dans le monde politique américain. Un claquement de doigt de sa part suffit pour diligenter une enquête au Congrès et entraîner de lourdes sanctions.
    L’étrange mission de Michel Rocard en Iran
    Vous vous souvenez certainement qu’une semaine à peine après l’élection de François Hollande une polémique a éclaté en France au sujet d’un voyage effectué en Iran par Michel Rocard. Ce dernier avait alors déclaré qu’il s’agissait d’une visite « privée » et d’une « initiative personnelle ». Les journaux ont indiqué que l’ancien premier ministre avait rencontré le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi, le négociateur pour le dossier nucléaire, Saïd Jalili, ainsi que le président de la commission des affaires étrangères du Parlement, Alaeddin Boroujerdi.
    Michel Rocard aurait donc effectué cette visite pour discuter de la situation géopolitique et du dossier nucléaire. Or, si vous explorez le site internet d’Iran Khodro, vous aurez la surprise de tomber sur un article rendant compte de la réunion que Michel Rocard a tenue avec le partenaire local de Peugeot. La rencontre a d’ailleurs été photographiée :
    Tribune officielle, drapeaux des pays, responsables d’Iran Khodro, voilà qui donne un caractère particulier à cette visite « privée ». Selon le site internet d’Iran Khodro (IKCO), Michel Rocard aurait déclaré :
    « Je ne crois pas que les 7% de participation dans Peugeot acquis par GM vont affecter les relations d’affaires entre Peugeot et IKCO. »
    Quelle est l’origine de la démarche de Michel Rocard ? Est-ce une « initiative personnelle » comme il le revendique ou un mandat officieux du président nouvellement élu, ou du groupe Peugeot lui-même ? Par ailleurs, sa déclaration lors de la rencontre avec Iran Khodro a lieu le 12 ou le 13 mai. Or, le 10 avril, l’UANI a envoyé un second courrier à Peugeot pour faire part de sa vive impatience suite aux atermoiements de Peugeot qui n’annonce pas clairement la fin de ses activités en Iran, mais un report de mois en mois.
    Peugeot est assurément dans une position inconfortable. D’un côté, il est compréhensible que le groupe français ait de fortes réticences à quitter un marché difficile où il a su s’implanter sur le long terme et y réaliser des bénéfices importants. Il y a tissé des liens d’affaires, il s’est intégré dans le paysage local. Il a intégré des éléments culturels complexes, comme le rappelle le site internet d’un parlementaire iranien :
    « Le Français, qui a introduit en Iran de nouvelles méthodes de production, connaît mieux qu’aucun autre constructeur automobile le marché et les règles du jeu locales. »
    D’un autre côté, Peugeot ne fait pas le poids face aux pressions exercées par le lobby de l’UANI. Si la déclaration de Michel Rocard n’est pas une initiative personnelle mais le message officieux du gouvernement français ou du constructeur lui-même, de fortes tensions avec les Américains sont à venir très prochainement sur ce dossier. Ainsi, il ne serait pas surprenant que l’alliance de Peugeot avec GM soit remise en cause si la position française reste dans le flou.
    Lors de l’annonce de l’alliance GM/Peugeot le 29 février, Eric Besson avait affirmé qu’elle serait « favorable à l’emploi ». En attendant, les salariés de PSA Vesoul qui fabriquent les pièces détachées à destination du marché iranien ont été mis au chômage technique en début d’année. Une mesure reconduite de mois en mois mais qui est certainement appelée à devenir définitive.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: PEUGEOT

    Message par Alex Terieur le Mer 18 Juil 2012, 00:59

    Flandre,

    Ce sujet a été longuement traité sur le fil "désindustrialisation de la France".

    Si votre post amène des précisions supplémentaires bienvenues, et met en relief le voyage de Rocard en Iran sans d'ailleurs rien apporter de nouveau à ce sujet, on ne sait pas quel est l'auteur de ce papier ni quel site l'a mis en ligne.

    C' est bien dommage, et je n'ai pas envie de chercher.

    Ca aurait peut-être aidé à comprendre pourquoi l'article est très détaillé sur les faucons (neo-cons) US qui mènent cette danse de la mort avec Peugeot, mais se garde curieusement de noter les liens étroits entre notamment l'AIPAC et l' UANI.

    Ah petite précision au cas où....
    AIPAC = American Israel Public Affairs Committee
    également soutient inconditionnel du Likoud en Israel.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10621
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par Hibiscusez-moi le Mer 18 Juil 2012, 11:27

    flanby n'a pas encore pensé à nationaliser Peugeot? Brutalement, sans indemnité aucune... Façon après-guerre.
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10621
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par Hibiscusez-moi le Mer 18 Juil 2012, 13:25

    Hibiscusez-moi a écrit:flanby n'a pas encore pensé à nationaliser Peugeot? Brutalement, sans indemnité aucune... Façon après-guerre.

    Je pense que des crétins du gouvernement y ont songé.

    On dit que Peugeot a été interdit de commercer avec l'un de ses plus gros clients: l'Iran et je m'étonne que Renault (dont l'Etat est encore actionnaire) soit autorisé à le faire...
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10621
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par Hibiscusez-moi le Mer 18 Juil 2012, 13:30

    Suite

    Je me pose une autre question: Carlos Ghosn verra t-il l'un de ses salaires passer par la case guillotine?


    Le salaire de Carlos Goshn chez Renault (c'est aussi le patron de Nissan):

    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/salaires-patrons/carlos-ghosn.shtml

    Vous pourrez découvrir d'autres salaires dont celui d'au moins l'un des proches de flanby.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: PEUGEOT

    Message par Alex Terieur le Mer 18 Juil 2012, 14:30

    Hibiscusez-moi a écrit:

    .....

    On dit que Peugeot a été interdit de commercer avec l'un de ses plus gros clients: l'Iran et je m'étonne que Renault (dont l'Etat est encore actionnaire) soit autorisé à le faire...

    Je me suis posé aussi cette question.
    Le problème majeur pour cette exportation n'est pas dans l'envoi de voitures (en kit) vers l'Iran ce qui est permis, mais les transferts de fonds avec les banques Iraniennes qui sont "boycotées" par l'UE et les USA pour étrangler l'Iran.

    Peugeot, pour ne pas avouer que ce sont les lobbies américano-juifs qui l'ont asphyxié, déclare que c'est à cause de cette impossibilité de récupérer les paiements.

    Renault, lui, s'en fout, puisqu'en tant que multinationale il fait transiter les fonds en passant par exemple par l'Inde et le Maroc (il contourne ainsi l'UE et les USA).


    Mais très pertinemment observé, l'état Français détient 15% de Renault et va être vivement tenté de faire plaisir à l'UANI (et aux lobbies planqués derrière).

    En effet, l'UANI a, selon Usine Nouvelle, déjà fait pression sur Renault à travers Nissan.

    Le problème pour Hollande et Ayrault (dont on connait les vives amitiés pour Israël) c'est que si ils contraignent Renault (en créant de fait un chômage supplémentaire), ça va très vite se savoir. Et il leur sera bien difficile d'expliquer leur position.

    Et je serais à la place de C. Gohsn, qui ne semble pas avoir l'intention de plier facilement, je ferais subir une douloureuse surprise aux gérants actuels de l'hexagone s'ils leur prenait envie de me gêner dans mes affaires.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par Toby le Jeu 19 Juil 2012, 08:17

    http://www.irefeurope.org/content/peugeot-une-intrusion-étatique-inacceptable

    Peugeot : une intrusion étatique inacceptable

    Article rédigé par Jacques Garello le 17 Jul 2012

    « C’est un devoir pour les partisans de la liberté de dénoncer la gravité de ce dirigisme agressif et démagogique ». Telle est l’opinion du professeur Jacques Garello, administrateur de l’IREF et président de l’ALEPS. Gouvernants, syndicats et médias portent atteinte à la propriété, à la libre entreprise, à la liberté du travail, à la concurrence.


    Ainsi le Président de la République, après le ministre du Redressement Productif, a-t-il jugé le plan social de PSA « inacceptable ». La condamnation de la firme française a été marquée d’une grande solennité : un long passage dans le grand discours du 14 juillet, une vindicte impériale assortie d’une accusation publique de mensonge, un credo étatiste dithyrambique.
    Nous sommes donc en présence d’une affaire d’Etat. C’est bien ce qui est inacceptable. C’est une intrusion inadmissible de la politique dans l’économie, qui atteint profondément la liberté d’entreprendre. Sans doute pour calmer le jeu, les instances patronales et le Conseil de Surveillance de PSA n’ont-ils pas voulu engager la bataille au niveau des principes. Mais c’est un devoir pour les partisans de la liberté de dénoncer la gravité de ce dirigisme agressif et démagogique.
    Depuis plusieurs décennies, les entreprises françaises attendent en vain la libération du marché du travail, la possibilité d’embaucher et de licencier suivant des procédures purement contractuelles et personnelles, la possibilité d’alléger les charges sociales en s’affranchissant de la tyrannie de la Sécurité sociale. Cette libération mettrait un terme à l’essentiel du chômage, notamment des jeunes, et permettrait aux entreprises de demeurer compétitives en adaptant sans cesse leurs effectifs et leur volume de travail aux évolutions de la clientèle et des concurrents. Il n’en est rien. Une réduction d’effectifs, même accompagnée de mesures protectrices des intérêts du personnel, devient un drame social. La puissance des syndicats, le catastrophisme des médias, et l’idéologie socialisante vont vite transformer les plus beaux fleurons de l’économie française en champs de ruines.
    Les entreprises françaises ont besoin d’une capitalisation solide et recourir à l’apport des actionnaires et à leur soutien durable est préférable à l’endettement. Mais l’épargne française est confisquée par l’Etat et la Caisse des Dépôts et Consignations (et bientôt la grande banque publique d’investissement). Quant aux actionnaires, ils sont considérés comme des ennemis publics et la fiscalité va progressivement les faire disparaître. Déjà les financements étrangers désertent notre pays et les fortunes nationales s’expatrient ou s’évaporent.
    Les entreprises françaises ont besoin d’une gouvernance efficace. Leur bonne gestion est liée à l’efficacité du marché financier. Si PSA a des difficultés, le cours des actions les traduira, et exposera peut-être la direction à une offre publique d’achat, ou à une fusion, ou à une absorption. Une faillite peut même être envisagée : c’est la loi du genre, c’est ce qui maintient la pression permanente sur les gestionnaires. S’il y a eu des erreurs dans les choix stratégiques de PSA, la sanction doit venir des marchés et non des gouvernants.
    Ce qui est précisément inacceptable, c’est cette outrecuidance des hommes politiques qui, aujourd’hui comme hier, s’érigent en gestionnaires, laissant attendre que des experts sans doute hauts fonctionnaires sont plus compétents et plus motivés pour assurer la bonne marche de l’entreprise que des managers surveillés par les actionnaires et, plus encore, par la bourse.
    Il est vrai que les nouveaux maîtres du jeu disposent d’un argument très fort : ils ont des ressources financières inépuisables, puisqu’ils peuvent recourir à la fiscalité pour « sauver » les entreprises en danger. Inutile de dire que ces « soutiens » ne seront pas faciles à faire admettre par les concurrents étrangers, dans un marché aussi ouvert que celui de l’automobile.
    Ainsi le Président de la République, ses acolytes gouvernementaux et ses amis syndicalistes se rendent-ils coupables d’une quadruple forfaiture : atteinte à la propriété privée, atteinte à la libre entreprise, atteinte à la liberté du travail, atteinte à la concurrence.
    Les nationalisations opérées par la gauche en 1981 avaient au moins un mérite : elles exposaient au grand jour le désir de rupture avec le capitalisme. Il a été relativement facile de les annuler quelques années plus tard (y compris par ceux-là même qui les avaient opérées). Les nationalisations rampantes aujourd’hui sont tout aussi nocives et aussi contraires à la loi du marché et de la propriété, mais elles se veulent efficaces et humaines. L’efficacité est celles d’une politique de gribouilles bureaucratiques. Quant à l’humanité, elle condamne à la disparition totale d’entreprises naguère florissantes et à l’extension du chômage, qui dépassera de loin les 10.000 emplois supprimés chez PSA et atteindra tous les secteurs de l’économie nationale. C’est inacceptable.


    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2152
    Age : 72
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    Re: PEUGEOT

    Message par FLANDRE le Jeu 19 Juil 2012, 08:53

    Il est consternant de devoir constater que d'aimables pseudo comiques comme Montebourg ou autre Mimolette qui n'ont jamais travaillé de leur misérable vie, toujours vécu au détriment des contribuables, jamais responsable des décisions imbéciles ou dramatiques qu'ils ont pu prendre, se permettent de lancer des invectives à ceux qui font (encore) marcher notre économie .... ou ce qu'il en reste.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par silence le Ven 20 Juil 2012, 07:44

    Montebourg a une formation d'avocat et de politicaillon, c'est dire qu'il s'y connait en entreprises!!!
    Un véritable entrepreneur ce type. Nous allons droit dans le mur avec tous ces amateurs et ambitieux.

    La riposte de Thierry Peugeot aux attaques de Montebourg
    http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/la-riposte-de-thierry-peugeot-aux-attaques-de-montebourg-248277
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par moria le Ven 20 Juil 2012, 12:01

    Les socialo mentent honteusement !!
    que pourraient-ils faire ?



    ""La croisade menée par le gouvernement contre Peugeot est en train de provoquer une crise de liquidités pour le constructeur automobile.

    Hier les chances de faillite du constructeur ont flambé si on en croit l'évolution des CDS Peugeot.
    En voulant faire croire qu'on peut sauver des emplois, on risque de mettre au tapis un constructeur Français.

    La Famille Peugeot est mise en accusation par le gouvernement et par le champion du redressement.
    Et c'est en partie mérité.

    L'obsession de la famille Peugeot pour maintenir le contrôle du capital a fait manquer au constructeur Français le train de la globalisation.
    Dans un monde vaste et sans frontières, on ne peut pas se battre contre des Volkswagen en s'agrippant à ses actions...

    Mais Peugeot est une entreprise privée.


    Certes, elle vient pleurer et obtient de l'aide des contribuables quand elle est en difficulté, on rappelle que la dernière prime à la casse nous a couté un milliard d'euros, mais c'est une entreprise privée.

    Et quand une entreprise a des difficultés, elle doit ajuster ses effectifs.

    C'est la leçon numéro d'un cours de gestion d'entreprise.


    Le problème c'est que notre commissaire au redressement, comme les autres ministres, n'est jamais passé en entreprise privée et qu'il n'en connaît donc pas les rudiments.

    L'intervention du gouvernement a provoqué une vraie panique sur les marchés.

    L'action Peugeot s'écroule. Mais surtout les CDS, ces contrats d'assurance contre la faillite, ont flambé. Si on s'en tient à leurs cours actuels, les chances de faillite de Peugeot sont estimés à plus de 50%.


    En tentant de sauver quelques milliers d'emplois, le risque est maintenant d'en perdre des dizaines de milliers.


    Une fois de plus, nous qui donnons des leçons à l'Allemagne, nous nous ridiculisons.


    J'ai une proposition simple.

    Tout ministre qui s'occupe de près ou de loin d'entreprises, d'économie, de commerce extérieur, de PME devrait faire un stage obligatoire de 6 mois en entreprise.
    Tous les dirigeants de Mac Do passent par la case frites, les ministres peuvent consacrer six mois à comprendre comment fonctionne une entreprise.


    non ?"""""""""""""""""""""""""""
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18072
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par philiberte le Ven 20 Juil 2012, 20:00

    moria a écrit:[color=blue]
    Tout ministre qui s'occupe de près ou de loin d'entreprises, d'économie, de commerce extérieur, de PME devrait faire un stage obligatoire de 6 mois en entreprise.
    Tous les dirigeants de Mac Do passent par la case frites, les ministres peuvent consacrer six mois à comprendre comment fonctionne une entreprise.


    non ?"""""""""""""""""""""""""""

    ils seraient capable de couler l'entreprise où ils feraient ce stage! personne n'en voudrait!


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par Mitsahne le Dim 22 Juil 2012, 15:57

    Dans le domaine de la prétention ridicule, l'incroyable Montebourg est le champion incontesté.

    Déjà, être Ministre du Redressement Productif, outre le fait que cela prête évidemment à une remarque gauloise, ce n'est pas rien à expliquer. En France, on a le génie des appellations ronflantes. Souvenez-vous du Ministère de la Promotion à l'Egalité des Chances de l'obscur Azouz Begag.

    Plus le ministère affiche d'originalité dans son appellation, plus le ministre affiche de morgue. Pour Montebourg, on pourrait ressortir cette boutade (retrouvée par Luc Ferry dans le Fig. du 19/07): "il est tellement orgueilleux qu'il croit que sa raie des fesses est le méridien de Greenwich !".

    On ne saurait mieux dire.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)

    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2152
    Age : 72
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    Re: PEUGEOT

    Message par FLANDRE le Sam 19 Jan 2013, 09:49

    http://www.ndf.fr/nouvelles-deurope/18-01-2013/peugeotrenault-eric-zemmour-denonce-le-deux-poids-deux-mesures-du-gouvernement
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par Mitsahne le Sam 19 Jan 2013, 17:17

    Imaginez un seul instant que l'on remplace Carlos Ghosn par Montebourg !

    Ce dernier n'a vraiment jamais travaillé et ignore tout de ce que représente avoir des responsabilités. Il se pavane dans son costume de ministre des redresseurs de torts avec tellement de fatuité que Luc Ferry a dit un jour "qu'il croit que la raie de ses fesses est le méridien de Greenwich !"

    On ne saurait mieux dire.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10551
    Age : 47
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: PEUGEOT

    Message par Cousin Hubert le Sam 19 Jan 2013, 17:50

    Excellente metaphore!


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2152
    Age : 72
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    Re: PEUGEOT

    Message par FLANDRE le Sam 19 Jan 2013, 18:26

    philiberte a écrit:
    moria a écrit:[color=blue]
    Tout ministre qui s'occupe de près ou de loin d'entreprises, d'économie, de commerce extérieur, de PME devrait faire un stage obligatoire de 6 mois en entreprise.
    Tous les dirigeants de Mac Do passent par la case frites, les ministres peuvent consacrer six mois à comprendre comment fonctionne une entreprise.


    non ?"""""""""""""""""""""""""""

    ils seraient capable de couler l'entreprise où ils



    feraient ce stage! personne n'en voudrait!


    Six mois me semblent bien peu pour passer de stagiaire à super grand patron ... C'est bien ce que les "ministres" pensent être n'est-ce pas ?

    Ne serait-il pas convenable d'exiger d'un "ministre" qu'il ait au moins dix bonnes années de pratiques professionnelle dans un vrai poste à responsabilités (ce qui exclut pratiquement tous les emplois de fonctionnaires) et qu’il ait fait la preuve de ses compétences … il est vrai qu’une telle procédure exclurait le troupeau d’énarques nullissimes que nous entretenons à grands frais ?

    Pour rejoindre Philiberte, as-t-on constaté l’embauche d’un énarque dans une vraie moyenne entreprise qui consacre ses activités à la production, la recherche, la compétitivité … je n’évoque pas bien évidemment les sociétés du Cac 40 qui peuvent se permettre d’entretenir pléthore de parasites … pour complaire à l’intelligentsia qui trompe le pays depuis quarante ans et le détruit consciencieusement et de plus en plus rapidement.


    Petit cochon


    Contenu sponsorisé

    Re: PEUGEOT

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017, 00:22