Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Economie en FRANCE
Hier à 19:59 par Cousin Hubert

» Epargne populaire
Hier à 01:29 par Cousin Hubert

» mariage gay
Dim 24 Sep 2017, 20:34 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Sam 23 Sep 2017, 22:04 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Lun 18 Sep 2017, 07:46 par philiberte

» Droit au logement opposable: les faits!
Sam 16 Sep 2017, 22:03 par philiberte

» Bonjour
Sam 16 Sep 2017, 19:47 par Mitsahne

» Attentats
Ven 15 Sep 2017, 18:40 par Cousin Hubert

» vacances
Lun 11 Sep 2017, 15:20 par Etienne Charles

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland
anipassion.com

    Epargne populaire

    Partagez
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Sam 07 Jan 2012, 15:50

    Et si on s'occupait un peu de nous ?

    Après tout, il faut bien y penser aussi à ce qu'elle risque de devenir cette petite épargne.

    D'autant qu'on relève de plus en plus dans la presse ou les commentaires que la crise réveille d'anciennes habitudes où la sécurité n'est atteinte que dans le rembourrage du matelas en billets de Banque ou piécettes jaunes.

    Alors allons-y pour des infos concrètes qui peuvent éventuellement intéresser certain(e)s ici.
    __________________________________


    LIVRET A, et la garantie de l' Etat

    Le Livret A, c'est le placement préféré des Français.

    Et on nous en raconte de belles histoires de sécurité, qu'on ne risque rien puisque l'Etat veille etc... etc...

    Ben voyons.

    En furetant un peu, j'ai découvert qu'ils envisagent depuis belle lurette que la crise va tout balayer.

    En 2005, ils ont pris les devants en prenant une discrète ordonnance inconnue du public et tue par les médias :

    En cas de force majeure, un décret en Conseil d'État pris sur le rapport du ministre chargé de l'économie et du ministre chargé de La Poste peut limiter les remboursements par quinzaine à 2 % du maximum autorisé des dépôts sur le livret A

    Traduit en clair chacun aura une capacité de retrait maximum de

    15300x 2% = 306€ par quinzaine

    si vous avez besoin de plus pour manger il restera les restos du coeur.

    Je n'invente rien :

    CODE MONETAIRE ET FINANCIER
    (Partie Législative)

    Article L221-2


    (Ordonnance nº 2005-429 du 6 mai 2005 art. 30 Journal Officiel du 7 mai 2005)

    Les caisses d'épargne peuvent rembourser à vue les fonds déposés mais les remboursements ne sont exigibles que dans un délai de quinzaine.
    (....)
    En cas de force majeure, un décret en Conseil d'Etat pris sur le rapport du ministre chargé de l'économie et du ministre chargé de La Poste peut limiter les remboursements par quinzaine à 2 % du maximum autorisé des dépôts sur le livret A. Les dépôts postérieurs au décret sont libérés de la clause de sauvegarde.

    Cette clause de sauvegarde n'est pas applicable aux sociétés d'assistance aux blessés, reconnues d'utilité publique. Des dérogations spéciales peuvent être accordées par le ministre chargé de l'économie aux livrets de sociétés utiles à la défense nationale ou ayant pour but la lutte contre l'exclusion.

    Les dispositions relatives au remboursement sont portées à la connaissance des déposants dans des conditions prévues par voie réglementaire.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    note pour se situer dans le temps
    L'ordonnance du 6 mai 2005 a été prise à la fin du mandat du 3ème gouvernement Raffarin. Villepin étant nommé le 31 mai 2005.

    On ne me fera pas croire que cette ordonnance n'a pas été prise sans raison valable prévisible ... un cas de force majeure comme ils disent.

    Vous voilà rassurés ?

    Je n'en doute pas.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par Mitsahne le Sam 07 Jan 2012, 16:12

    Il est évident que si tous les épargnants se précipitaient à la Caisse d'Epargne pour retirer leur argent, l'Etat serait incapable de faire face. Mais ce constat est valable aussi hors des états de crise, aucune banque, aucun Etat ne peut faire face à une ruée brutale de retraits.

    Autrefois, il y avait le bas de laine, la pile de draps et, pendant la guerre, les lessiveuses elles-mêmes cachées sous des stères de bois...J'ai même découvert au fond d'un placard, quand ma belle-mère est morte dans les années soixante, deux corsets cousus l'un à l'autre
    avec...une vingtaine de Bons du Trésor entre les deux ! Heureusement que ce n'était pas des emprunts russes !


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Sam 07 Jan 2012, 16:34

    Évidemment, et pareil pour les banques.

    Ce que je voulais souligner c'est qu'entre les violons des gouvernants et la réalité, il y a une sacré marge.

    Et surtout que cela a été prévu depuis 2005, bien avant les crises qui n'en finissent plus.

    Ce qui prouve qu'ils savaient que le précipice se rapprochait.... tout en continuant à creuser le trou.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par moria le Sam 07 Jan 2012, 18:59


    Conclusion :
    il vaut mieux être fauché !
    d'autant que Alex nous a fait part de la bonne gestion de la Caisse de Dépôts et Consignations !!

    Il va falloir demandé conseil aux bobo-caviar du paf politique.
    pour ce qui est de Hollande, c'est réglé : il n'aime pas les riches.



    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Lun 30 Jan 2012, 21:02

    Lu sur l'excellent Blogalupus (économique) :


    Les Clefs pour Comprendre :
    Faire et défaire c’est toujours gouverner
    par Bruno Bertez

    Nous ne commenterons pas l’intervention de Sarkozy car il a affirmé d’emblée que la crise était quasi résolue et les animateurs ont baissé la tête et accepté cette affirmation sans oser protester. Nous avons donc été privé de l’essentiel.

    Il semble donc y avoir une sorte de consensus entre les candidats pour évacuer la crise et faire comme si elle n’existait pas ou plutôt comme si elle était derrière nous. Une petite exception pour Mélenchon, mais il fait la pirouette en invoquant la magie lui aussi de la reprise de contrôle de la Banque Centrale. C’est exactement la même chose dans la campagne en cours aux USA ou seul RON PAUL en fait le point central de son analyse et de ses propositions.

    Le discours de Sarkozy se résume a un seul principe aller vers l’ALLEMAGNE, c’est la référence, c’est elle qu’il faut imiter. Vues sous cet aspect les mesures qu’il a annoncé vont bien dans ce sens, à petits pas il est vrai. Ces mesures de convergence ne répondent bien sur pas à la situation, mais comme on escamote la gravité de celle ci cela peut paraître cohérent.

    Cela nous a fait plaisir qu’il rappelle que la France détient le record des prélèvements avec 56,5% du GDP . Mais cela n’a retenu l’attention de personne, personne n’a demandé si la limite de la liberté individuelle et la limite du découragement de l’effort n’était pas déjà dépassée.

    Les mesures pour stimuler l’investissement, la croissance et l’emploi sont marginales et contredites par l’alourdissement de la ponction fiscale. La France , même de droite reste fidèle à son erreur économique à savoir elle veut de l’investissement créateur d’emploi mais veut en même temps priver ceux qui investissent du droit de recueillir les fruits de leurs investissements, de leur abstinence et de leurs efforts.

    Il existe une équation incontestable formulée maladroitement par le théorème de Helmut Schmitdt.

    Les profits d’aujourd’hui font les investissements de demain et les emplois d’après demain.

    Le bon théorème revu et complété est : l’épargne d’aujourd’hui fait les investissements de demain et les emplois après demain car la réalité est que les profits utilisables pour investir sont de l'épargne.

    La formulation de Helmut est sociale démocrate , elle permet de se passer de l’épargne et donc de la spolier par la fiscalité. Tous les travaux économétriques en particulier ceux de de Taylor le promoteur de la Taylor rule, montrent a l’évidence que la seule corrélation de long terme valable pour expliquer la variable emploi est celle du volume d’investissement.

    Nous avons connu une époque ou le grand problème de la France était l’insuffisance de épargne longue , c’est à cette époque que l’on a tout fait pour la stimuler et la collecter. Toutes les mesures depuis 2008 vont en sens contraire, on tue épargne, on la décourage, on la stigmatise. Sous prétexte qu’il ya des ultras riches, on mélange tout.

    La crise et surtout les faux remèdes à la crise concourent à détruire le fond épargne du pays au profit du sauvetage des banques et du renflouement de l’état.

    Quand la crise sera finie, la rareté absolue ce sera la vraie épargne, celle qui permet de reconstruire, et la , la France comme les USA sera particulier ment mal placée. Les politiques s’en fichent, ils ne seront plus là ; ce sera comme pour la dette. ce n’est pas moi , c’est l’autre .

    Retenez bien ce que nous affirmons, d’ici 3 ou 4 ans la vraie rareté ce sera épargne, ce sera l'épargne quand son concurrent, l’ingénierie bancaire, aura définitivement périclité.

    Alors on en reviendra à la seule chose que les politiques savent faire, on refera le contraire de tout ce que l’on vient de faire. La politique est le seul domaine ou on peut dire : faire et défaire c’est toujours travailler….

    BRUNO BERTEZ Le 30 Janvier 2012
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Mar 31 Jan 2012, 14:37

    Comme preuve du bien fondé du précédent message, "Faire et défaire c'est toujours gouverner".

    Selon La Tribune de ce jour, "en cas de victoire de François Hollande, non seulement la hausse de la TVA sera annulée avant son entrée en vigueur, mais ce sera aussi le cas du relèvement de la CSG sur les revenus de l'épargne".

    "A entendre le gouvernement, c'est comme si c'était fait: le premier octobre, la TVA sera relevée de 1,6 point, à 21,2%, et la CSG sur les revenus du patrimoine augmentera de deux point, propulsant les prélèvements sociaux à 15,5% sur ces revenus. La mise en oeuvre de ces deux mesures est pourtant bien incertaine. Car, en cas de victoire de François Hollande, une loi de finances rectificative sera votée dès cet été, annulant ces deux dispositions avant leur entrée en vigueur.

    S'agissant de la CSG relevée sur les revenus du patrimoine, l'annonce faite lundi par Michel Sapin, en charge du projet socialiste, d'une annulation, également, de cette décision, peut suprendre un peu plus.

    Jérôme Cahuzac explique : "le projet Sarkozy taxerait tout le monde, classes moyennes comprises, au même niveau. Alors qu'avec le PS au pouvoir, l'effort serait différencié, et moindre pour les classes moyennes."

    Ces revenus de l'épargne au sens large (y compris les plus values boursières) seraient soumis au barème de l'impôt sur le revenu. Avec, à la clé un taux moyen d'imposition inférieur au total de 39% (prélèvement libératoire plus prélèvements sociaux) prévu par Sarkozy.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Serait-ce que le PS a déjà entendu le son des virements SWIFT sur l'étranger ? ou veut-il asseoir son élection sur les célèbres "classes moyennes" , fourre-tout dont on n'a aucune définition.
    Mystère.

    En attendant, le Sarko sois-disant de droite (?) à augmenté en 2011 :

    Le Prélèvement forfaitaire libératoire rehaussé au 1er janvier 2012 de 19 à24% sur les revenus des placements à taux fixe. (+5%)

    Auquel s'ajoutent les cotisations sociales :

    l'ensemble des prélèvement sociaux a été augmenté de 0,2% en 1/2011.

    Ceux -ci ont été ensuite augmentés de 1,2% au 1/10/2011

    Enfin la dernière annonce de Sarko Plus 2% en 2012.


    On obtient ainsi en 2012 pour le PFL un prélèvement libératoire totalement spoliateur de 39,5% (et non 39% comme indiqué dans l'article de La Tribune).

    Pour rappel, à l'arrivée de Sarko, de "droite" (?) ce PFL était de 16% + 11% (sociaux) = 27%

    soit une augmentation proche de 50% de la ponction fiscale en 5 ans de "libéralisme".

    La "gauche" serait-elle plus adroite ???????


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Dim 19 Fév 2012, 00:32

    Histoire de changer un peu les idées, pendant que les bonimenteurs montent sur les tréteaux de la foire aux mensonges 2012, un peu d'infos pratiques qui peuvent vous concerner directement.

    Ce soir, La Tribune annonce :

    Les banques et autres créanciers privés d'Athènes pourraient devoir renoncer à une partie des intérêts liés aux obligations grecques, et voir leur compensation en liquide réduite.
    Voilà qui risque de faire hurler les créanciers privés de la Grèce. Les créanciers pourraient devoir renoncer à une partie des intérêts des obligations grecques.



    En résumé après avoir fait accepter aux banques une décote de 70% sur les titres souverains Grecs, on leur demande maintenant de faire du prêt gratuit.
    Tout ça pour éviter un défaut de la dette grecque.... qui se produira surement plus tard.

    Bon et puis alors me dira-ton. Que les banques se débrouillent.

    Oui, mais problème : une grande partie de ces avoirs n'appartient pas aux banques, mais à ses clients.
    C'est ce que l'on oublie toujours de préciser aux "zinfos".

    Et ces clients c'est vous, moi, ou votre belle mère qui possédons ces trésors pourris à notre insu véhiculés dans l' assurances-vie, les OPCVM obligataires, les PERP et autres placements similaires.

    Si un léger doute vous prend après m'avoir lu, voyez ceci.

    Ce classement comparatif des assurances vie les plus sûres par rapport à la dette grecque est tiré de l'étude du magazine Mieux Vivre Votre Argent, dans son numéro de novembre 2011.

    Il est évident que les sociétés n'ayant pas daigné répondre sont encore plus angoissantes.

    exposition à la dette grecque des assurances vie

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    exposition à la dette des pays à risque des assurances vie (Portugal, Italie, Irlande, Grèce, Espagne)

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Quelles sont les réserves de l'assureur de votre assurance vie ?

    (en bref, ce sont des bénéfices antérieurs non distribués par l'assureur et conservés pour lisser les années moins rentables)
    Il convient de comparer cet excédent avec l'exposition aux pays surendettés.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Enfin, un élément important est à prendre en compte : la solvabilité de l'assureur, surtout en cas de retraits massifs des clients.

    Il s’agit du rapport entre la somme des fonds propres et assimilés dont la compagnie dispose réellement, et le minimum réglementaire de 100%.

    Notez qu' un ratio de 100 % indique que l’assureur atteint juste le minimum réglementaire de garantie obligatoire.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    ________

    Voilà. Bonne lecture.

    Si vous m'avez suivi jusqu'ici, c'est que vous y avez probablement quelque intérêt.

    Quelques précisions

    - Si vous passez par une banque, ce n'est pas elle l'assureur, mais une société d'assurance (qui peut-être une filiale)agréée pour ces opérations.

    - Ne confondez pas la garantie de l'Etat pour les comptes bancaires et la garantie des assureurs.

    En France, la garantie chez un assureur est plafonnée à 70.000€ par client pour la totalité des contrats souscrits chez cet assureur.

    Capital versé et intérêts capitalisés bien entendu.

    Et si vous avez encore un doute après avoir lu ce qui précède, passez donc à votre agence et posez ces questions histoire de voir la tête de la "conseillère".


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par moria le Dim 19 Fév 2012, 11:10

    merci pour ce post Alex.
    çà peut servir à nos amis.

    C'est vrai que depuis qq temps, les retraits vont bon train.
    Il y a aussi une panique qqfois idiote. Il faut de toutes façons TOUJOURS diversifier son épargne !

    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Dim 19 Fév 2012, 12:16

    moria a écrit:merci pour ce post Alex.
    çà peut servir à nos amis.

    C'est vrai que depuis qq temps, les retraits vont bon train.
    Il y a aussi une panique qqfois idiote. Il faut de toutes façons TOUJOURS diversifier son épargne !


    Bien évidemment, mais avec 40% de PFL en France, ce n'est plus du placement, c'est du mécénat social.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par moria le Dim 19 Fév 2012, 17:40

    Alex Terieur a écrit:
    moria a écrit:merci pour ce post Alex.
    çà peut servir à nos amis.

    C'est vrai que depuis qq temps, les retraits vont bon train.
    Il y a aussi une panique qqfois idiote. Il faut de toutes façons TOUJOURS diversifier son épargne !


    Bien évidemment, mais avec 40% de PFL en France, ce n'est plus du placement, c'est du mécénat social.

    On ne nous dit pas tout !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    C'est à n'y RIEN comprendre !
    Chaque fonds est à creuser pour en connaitre la composition.

    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Dim 19 Fév 2012, 21:03

    moria a écrit:

    On ne nous dit pas tout !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    C'est à n'y RIEN comprendre !
    Chaque fonds est à creuser pour en connaitre la composition.


    Merci moria, ce papier m'avait échappé dans les flux de la Tribune.

    Je vais y regarder de plus près, mais il me faut du temps.

    Par contre pour "Chaque fonds est à creuser pour en connaitre la composition", mission impossible.

    On ne connait jamais les allocations d'actifs puisqu'ils ne sont pas publiés (au contraire des OPCVM par exemple où les rapports annuels indiquent les lignes principales, ou les SCPI qui donnent le détail des investissements).

    Certains gérants (j'en connais) donnent tout de même des indications générales à leurs clients, comme leur exposition aux PIIGS ou encore le poids des obligations d'état dans le portefeuille par exemple.

    Mais ils sont rares, beaucoup préfèrent ne pas communiquer... ce sont les plus inquiétants.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Lun 20 Fév 2012, 00:32

    @ moria

    J'ai pris le temps d'étudier l'article.

    Le titre de la Tribune : "les taux remontent" me parait optimiste.

    "c'est à n'y rien comprendre" dites-vous, mais en fait il n'y a pas grand chose à comprendre.

    1°) d'entrée on passerait en valeur moyenne de 3% à 3,3% avec une tolérance de plus ou moins 0,20

    l'analyste ne se mouille vraiment pas trop.
    Au mieux un petit soubresaut, mais surement pas le jackpot.

    2°) ensuite la démonstration consiste à expliquer le mécanisme de la PPE (provision pour participation aux excédents) pour affirmer que c'est grâce à elle que les taux vont remonter.

    Et de conclure hardiment : "les compagnies d'assurance sont bien armées pour résister à de nouveaux chocs sur les dettes souveraines des pays périphériques de la zone euro, les PIIGS (Portugal, Irlande, Italie, Grèce et Espagne)."

    Si l'on se réfère aux comparatifs chiffrés que j'ai reproduit plus haut,on note :

    a) les réserves de PPE sont devenues très basses ou quasi inexistantes en 2011.

    b) on note une exposition qui est loin d'être nulle aux PIIGS et il est probable qu'après l'essorage provoqué par la Grèce, le Portugal va lui emboiter le pas - peut-être en moins important 50% (?) et l'Espagne n'inspire pas vraiment la tranquilité... et c'est plus gros.

    c) le morceau de bravoure final est a encadrer

    "L'exercice peut paraître théorique, les positions individuelles des assureurs étant très différentes. Certaines compagnies ont fait le choix de céder toutes leurs obligations PIIGS fin 2011, d'autres en ont encore 10 à 12% en portefeuille. Cette simulation a toutefois le mérite de montrer que les compagnies d'assurance ont les moyens de résister à des chocs financiers importants, tout en protégeant les capitaux que les épargnants leur ont confiés. "

    Je pense surtout que cet exercice théorique ne démontre rien du tout. Qu'effectivement c'est très différent d'un contrat à l'autre, mais que cette bouillie n'apporte rien de concret sauf qu'il rémunère le "cabinet de conseil" qui l'a pondu.

    3°) Pas un mot sur la solvabilité des assureurs dont certains tutoient le minimum légal (cf mes liens)

    Pas un mot non plus sur les prélèvements sociaux qui n'arrêtent pas de progresser sous le règne de Nicolas 1er l'homme qui n'augmente pas les impôts. (encore +2% en 2012 s'il n'est pas viré du trône).


    Bref on peut en conclure que c'est un article de complaisance pour remonter le moral des investisseurs, sachant le volume énorme d'obligations souveraines qui vont être lancées en 2012, il faut bien de l'argent frais pour en absorber une partie.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par moria le Lun 20 Fév 2012, 11:45


    Vououououou..... Alex !
    quel courage.
    Merci .
    Je suis de votre avis quant à dire que chacun prie pour sa paroisse !
    Je connais "le" commerce mais je n'ai plus la force de m'y atteler.
    Ne parlons pas des chiffres hors bilan !:-))


    Les gens qui ont des liquidités sont très embêtés.
    Ils auront ou non confiance et cela repartira comme en 40 sauf cata générale.

    Je ne pense pas qu'on laisse tomber la Grèce.....
    mais je dois sauter à l'autre rubrique.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Lun 20 Fév 2012, 11:57


    Il ne vous a surement pas échappé, mais autant que nos amis ici le sache, les banques actuellement drainent l’épargne vers certains produits (livrets A, LDD, livrets jeunes,PEL, comptes a terme ...).

    Ceci pour se refaire une santé de bilan obligée à cause de Bale III.

    Les contrats vie, ne pouvant entrer dans ce périmètre, ne sont donc pas mis en tête de gondole.

    Petit problème : la quasi totalité de ces offres ont un rendement net inférieur à l'inflation.

    Cherchez le pigeon.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par moria le Lun 20 Fév 2012, 13:20

    Alex Terieur a écrit:
    Il ne vous a surement pas échappé, mais autant que nos amis ici le sache, les banques actuellement drainent l’épargne vers certains produits (livrets A, LDD, livrets jeunes,PEL, comptes a terme ...).

    Ceci pour se refaire une santé de bilan obligée à cause de Bale III.

    Les contrats vie, ne pouvant entrer dans ce périmètre, ne sont donc pas mis en tête de gondole.

    Petit problème : la quasi totalité de ces offres ont un rendement net inférieur à l'inflation.

    Cherchez le pigeon.


    Je plains ce temps des "objectifs" ! OUF !
    mais il est certes plus facile to day de proposer un ou plusieurs livrets et PEL qu'une assurance-vie !

    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par moria le Mar 21 Fév 2012, 09:20

    il est impossible d'appréhender, de manière claire et précise, des prévisions de rendement.
    Dur dur !



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Mar 21 Fév 2012, 19:26

    moria a écrit:il est impossible d'appréhender, de manière claire et précise, des prévisions de rendement.
    Dur dur !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    C’est bien ce que je pense, c’est trop opaque. Il est impossible d’y voir clair sans connaitre la structure du portefeuille, ni la politique d’investissement du gestionnaire à moyen et long terme.

    Quelques infos supplémentaires.

    Note aux lecteurs : malgré mes efforts, il m’est impossible de faire un compte rendu moins technique compte tenu de la complexité du sujet.

    Les allergiques à la finance en général pourront toutefois lire avec profit le paragraphe « solvabilité II - quelles autres incidences » qui doit les concerner personnellement, et éventuellement le dernier paragraphe relatif à la Cour des Comptes.


    1) Baromètre 2012 de l'Epargne Vie cabinet Facts & Figures
    Suite à votre lien proposé plus haut, moria, je me méfie des comptes-rendus parcellaires des journalistes mais je n’ai pas trouvé le rapport complet.

    Par contre l’Argus de l’Assurance en a également tiré un article plus intéressant, je trouve.

    Assurance vie : 52% de la collecte provient de 10% des ménages les plus aisés (18/2/2012)

    L’étude montre « que 52% de la collecte brute annuelle (soit 68 Md€ sur 131 Md€) sont apportés par 10% des ménages les plus riches. Ces derniers détiennent la moitié des encours placés en assurance vie, soit 635 Md€ sur 1278 Md€ à fin 2010.

    Cette clientèle se décompose en 2,7 millions de clients dits « patrimoniaux » (plus de 70 000 € de revenus et jusqu’à 2,5 M€ de patrimoine) ou « de gestion privée » (68 000 ménages disposant de plus de 2,5 M€ de patrimoine). »
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    On est clairement dans le transfert de patrimoine défiscalisé ou au moindre mal fiscal.

    2) Solvabilité II

    C’est quoi ?

    Encore un machin de Bruxelles.

    Je n’arrive pas à comprendre clairement ce décret européen voté en 2009 pour entrer en vigueur en octobre 2012 (puis semble-t-il intégré en deux temps, avec une première tranche début 2013 et une seconde, plus lourde, début 2014. )

    Si son but est bien de définir la solvabilité des Assureurs européens, (un pendant aux banques), Ce qui est louable, il est bien difficile, comme d’habitude, de saisir les pensées des eurocrates.

    Mais c’est surtout dans le but de construire un marché unique européen de l’assurance que Bruxelles pointe son nez.

    Voila ce qu’en a traduit la FFSA. (Fédération Française des sociétés d'Asurances).

    « Modifier les règles de solvabilité signifie modifier les stratégies d’investissement des entreprises d’assurances, qui investissent 1600 milliards d’euros dans l’économie, dont un peu plus de la moitié dans les entreprises. De grands équilibres peuvent être affectés par la réforme des normes de solvabilité.

    Parce que la solvabilité dépend des actifs détenus par les assurances, elle dépend aussi directement des investissements qu’elles réalisent : achats d’obligations, d’actions, d’immobilier, etc.

    En modifiant les règles de solvabilité des assurances, on influence les stratégies d’investissement des assures
    La réforme Solvabilité 2 concerne donc l’économie dans sa globalité et les entreprises plus spécialement, par le biais de plus de 850 milliards d’euros investis par les assureurs dans les entreprises (actions, obligations), dont 23 milliards d’euros dans les PME.

    Les assureurs sont aujourd’hui des financeurs centraux de l’économie et des entreprises françaises.

    Ces équilibres risquent d’être remis en cause par la réforme et ses mesures d’application. “

    Je résume la suite : en raison de ces règles prudentielles imposées, les assureurs seraient contraints de quitter en grande partie leurs positions en actions ce qui serait nuisible évidemment au bon développement des entreprises et en général au tissu productif français. A moins qu’ils soient en mesure d’augmenter considérablement leurs fonds propres.

    J’ajoute personnellement que je me demande si ce n’est pas une manœuvre désespérée pour contraindre les assureurs à prendre en charge les obligations pourries des états européens dispendieux. (mais ce n’est que mon avis)

    Quelles autres incidences.

    En plus se semer le désordre dans l’appui à l’économie comme on vient de le voir, la FFSA relève d’autres incidences impliquant directement le citoyen lambda à son insu.

    La FFSA poursuit :
    « Si les propositions de mesures d’application étaient retenues, Solvabilité 2 conduirait, d’une part, à une hausse des prix des assurances, d’autre part, à une baisse des rendements de l’épargne retraite.
    Le prix des assurances augmenterait de 5 à 20 % en assurance dommages (par exemple dans le domaine de l’assurance construction ou des assurances responsabilité civile).

    • Ils subiraient une hausse du prix de certaines assurances de la vie quotidienne (multirisque habitation, assurance automobile, etc.). Devant ces hausses de tarifs, beaucoup de Français modestes préfèreraient être moins protégés pour payer des primes d’assurance moins élevées.
    Le rendement de l’épargne retraite baisserait de 30 à 50 %, avec un impact sur le pouvoir d’achat des retraités. »


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Transcription en droit Français.

    La transcription en droit français est extrêmement technique, ce qui a conduit la direction du Trésor à préférer un processus par voie d'ordonnance à un projet de loi soumis au Parlement.
    Les sociétés d’assurances craignent un retard dans cette transposition. « Les sociétés et les autorités de contrôle françaises se trouveraient alors dans une situation juridique inextricable », selon le Gema.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    3) La Cour des Comptes et l’assurance-vie.

    La Cour des comptes critique sévèrement la fiscalité de l'assurance vie (19/1/2012)

    Comme cela ne suffit pas, la cour des comptes s’y met également selon un résumé de l’Argus des Assurances.

    « Dans son rapport d’évaluation sur la « politique publique en faveur de l’assurance vie », la Cour des comptes estime que l'action de l'Etat envers le placement favori des français doit encourager l’épargne à long terme plutôt que le financement de l’économie. Ce qui implique de revoir profondément la fiscalité de ce produit. »
    Elle constate que « 60% des obligations d’Etat qui constituent les contrats d’assurance vie concerne de la dette étrangère. « Moins de 10% des placements portent sur des titres –actions et obligations- d’entreprises non financières résidentes », ajoute la Cour qui observe qu’il serait plus « adéquat d’orienter l’action publique vers la satisfaction des besoins d’épargne à long terme des ménages, notamment au regard de la retraite ».
    Le rapport note que « l'Etat est incapable aujourd'hui de savoir combien lui coûte précisément sa politique en faveur de l'assurance vie. «
    la Cour prône de « rationaliser la dépense fiscale afin de mieux inciter à la détention dans la durée ». Il s'agit ainsi de « promouvoir une rémunération des contrats d'assurance vie différenciée selon la durée de détention ».
    Les sages de la rue Cambon recommandent également de réaménager la dégressivité des taux de prélèvement forfaitaire libératoire en fonction de la durée moyenne de détention avec un barème sur 14 années de détention, ainsi que d'améliorer « la lisibilité et l'attractivité » des PERP.

    Alors même qu'elle a jusqu'ici été relativement épargnée par les plans de rigueur, la Cour des comptes assure que « l'alourdissement des prélèvements fiscaux et sociaux n'a pas freiné dans le passé le développement rapide de l'assurance vie ».

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Voilà encore des soucis en perspective.

    Sur la dernière affirmation la Cour va un peu vite en besogne : il y a encore quelques années, les rendements bruts absorbaient facilement les prélèvements sociaux. Hors ceux-ci ne cessent de croitre (3 hausses successives en 2011-2012) et les rendements baisser, Le rendement moyen net étant désormais à peine au niveau de l’inflation, voire en deçà, l’appétence pour ces produits risque de sa tarir très vite.


    Quand on sait qui détient plus de 50% des actifs dans ces contrats (voir plus haut), il vaut mieux jouer la prudence si on ne veut pas relever des sorties massives de capitaux dans la balance de la Banque de France.

    Il y a déjà de quoi calmer leur ardeur. Par exemple Boursorama (Société Générale) vient d' annoncer une collecte nette en assurance vie 2011 positive à 190 M€, mais en baisse de 32 % par rapport à son niveau de 2010.

    ANNEXE

    Rapport de la Cour des Comptes 01/2012 "La politique en faveur de l'assurance vie"



    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Jeu 01 Mar 2012, 16:59

    Babar dans un magasin de porcelaine !

    Sans entrer dans les détails de cette nouvelle annonce, il a annoncé vouloir fiscaliser l'assurance vie qui serait alignée sur le barème de l'impôt sur le revenu.

    L'assurance-vie c'est près de 1400 milliards d'€.

    Elle assure 50 % du financement de la dette publique française. Et injecte plus de 500 milliards dans les sociétés.

    Plus de 17 millions de foyers concernés.

    Qui en prévision de la retraite subodorée à juste titre comme fondante, qui en prévision de l'achat d'un premier logement, qui enfin pour préparer sa succession.

    Tollé d'un bout a l'autre de l'hexagone.

    Toute la presse économique en vibre. La FFSA (stés d'assurances) frémit.

    Mais il n'a pas peur Babar, ni son conseiller Sapin.

    Dans les commentaires de cette presse, ça sent la poudre.

    Quelques uns (comme moi) se demandent s'il a réellement envie d'aller au pouvoir en faisant de telles annonces.

    Un sondage dans le Figaro qui vient d'être clos :

    "Les propositions de Hollande d’alourdir la taxation de l’assurance vie vous inquiètent-elles ?"

    OUI : 81,76%
    NON : 18,24%

    Pour 23.632 participants.

    Babar c'est une absurdité (pour ne pas dire autre chose) par jour.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Jeu 01 Mar 2012, 18:50

    Addendum au précédent message.

    Sapin vient de faire une volte face spectaculaire sur le sujet.

    "François Hollande n'envisage pas de modifier les modalités d'imposition des contrats d'assurance-vie détenus pendant plus de 8 ans, a indiqué jeudi à l'AFP Michel Sapin, en charge du projet présidentiel du candidat socialiste à l'élection présidentielle."

    Comme le précise l'AFP :

    "Ces déclarations sont en contradiction avec celles formulées mardi par Michel Sapin dans un article du journal sur internet latribune.fr."

    Comme je disais précédemment : une absurdité par jour.

    Le pays n'est pas sorti avec des zozos pareils !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10621
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par Hibiscusez-moi le Jeu 01 Mar 2012, 19:24

    Une girouette, rien qu'une girouette. C'est ce qu'est le flanby.

    Il a été question de l'imposition sur les contrats d'assurance vie dans CDA. A croire que le hollande ne sait pas ce à quoi est destinéee cette épargne...
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Jeu 01 Mar 2012, 19:46

    Hibiscusez-moi a écrit:Une girouette, rien qu'une girouette. C'est ce qu'est le flanby.

    Il a été question de l'imposition sur les contrats d'assurance vie dans CDA. A croire que le hollande ne sait pas ce à quoi est destinéee cette épargne...

    ? c'est quoi CDA ?


    Babar est plus à l'aise dans la gestion de sa SCI (gérée avec Marie-Ségolène).

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10621
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par Hibiscusez-moi le Jeu 01 Mar 2012, 20:03

    CDA = C Dans l'Air, l'émission présentée par Yves Calvi.

    Ses invités étaient, ce soir, 4 économistes dont un d'Alternative économique qui a eu fort à faire contre les 3 autres. Dont Elie Cohen qui était, comme les 2 autres opposé à l'idée de créer cette nouvelle tranche à 75%.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Jeu 01 Mar 2012, 23:23

    Hibiscusez-moi a écrit:CDA = C Dans l'Air, l'émission présentée par Yves Calvi.

    Ses invités étaient, ce soir, 4 économistes dont un d'Alternative économique qui a eu fort à faire contre les 3 autres. Dont Elie Cohen qui était, comme les 2 autres opposé à l'idée de créer cette nouvelle tranche à 75%.

    merci. Comme je regarde aucune de ces émissions, je pigeais pas.

    De toute façon pour écouter un gus enfermé dans sa folie pour défendre une tranche à 75%... pffff !


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10621
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par Hibiscusez-moi le Jeu 01 Mar 2012, 23:33

    Non, cette émission est souvent captivante. C'est tous les soirs de la semaine et le thème change chaque jour. Les sujets tournent presque toujours autour de la politique et de l'économie. Quatre invités, généralement 2 bleus et 2 rouges.
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10621
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par Hibiscusez-moi le Jeu 01 Mar 2012, 23:39

    "Babar est plus à l'aise dans la gestion de sa SCI (gérée avec Marie-Ségolène)."


    A l'époque où a été révélée l'existence de la sci et de leur baraque de Mougins (je crois), la ségolitude avait mis en avant que l'estimation de celle-ci avait été faite par leur expert-comptable.
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10551
    Age : 47
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par Cousin Hubert le Jeu 10 Mai 2012, 08:34

    Lors du solde de mon assurance vie, j'ai vu que l'état avait preleve près de 20% des bénéfices après 8 ans: Csg, crds, prelevements liberatoires de 7.5%...

    Bref, j'ai intérêt a sortir les sous vite fait avant:



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Jeu 10 Mai 2012, 15:27

    Ne vous plaignez pas trop, vous venez d’échapper à une des dernières innovations de « l’homme qui n’augmenta pas les impôts », récemment enlevé prématurément à l’affection des siens.

    Dans le paquet de prélèvements (env 20%) dont vous faites état, les cotisations sociales sont de 13,5%. Mais au 1/7/2012 elles passent à 15,5% (+2 points).

    Le bonhomme a réussi à augmenter ce prélèvement 3 fois sur la période 2011/2012.

    Ces cotisations sociales sont prélevées annuellement au moment du versement des intérêts au compte.

    Reste la partie « impôts »

    Concrètement, tout n’est pas perdu sur cette partie.
    Comme vous l’exprimez, vous avez opté pour un PFL de 7,5% (contrats > 8 ans)
    Mais il y a un abattement sur la plus-value de :
    4600€ pour une personne seule
    9200€ pour un couple marié.

    Dans le cas d’un PFL, le montant indûment prélevé vous sera restitué en crédit d’impôts.

    Vous faites donc l’avance à l’état en ce moment (il en a bien besoin).

    Astuce :
    Cet abattement est annuel et pour l’ensemble des contrats détenus
    Si l’on peut, il est préférable de faire des retraits partiels annuels successifs à la limite de cet abattement.
    Le calcul de la plus-value annuelle imposable avec des retraits successifs n’est pas très simple, mais je peux fournir la règle si besoin.

    L’assureur doit également être en mesure de donner cette info, mais c’est bien de vérifier soi-même.

    Pour les malentendants, j’insiste : l’impôt concerne la part de plus-values et non le montant total retiré


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Ven 11 Mai 2012, 00:36

    Ca commence mal pour le petit nouveau, il a déjà un trou de 4,5 milliards € à boucher sur le budget en cours avant d'être installé.



    La Cour de justice européenne contraint l'Etat français à rembourser, de manière rétroactive, plus de 4 milliards d'euros aux fonds de placement étrangers ayant acquitté un impôt sur les dividendes. La fiscalité des OPCVM devra être réformée pour respecter le droit européen.



    Voilà qui va encore resserrer la contrainte budgétaire du futur gouvernement. Ce jeudi, la Cour de justice européenne a condamné la France à restituer jusqu'à 4 milliards d'euros à des fonds de placement étrangers (OPCVM). La raison ? Les dividendes qui leur sont versés sont taxés à 30 % alors que ceux perçus par des fonds français sont exonérés. Cette différence constitue une entrave à la libre circulation des capitaux au sein de l'Union européenne, a estimé la Cour.

    Le gouvernement sortant ne se faisait aucune illusion sur ce point, plusieurs pays européens ayant été condamnés avant lui. Mais il espérait ne pas avoir à rembourser les plaignants de manière rétroactive. « Le gouvernement a attiré l'attention de la Cour sur les conséquences financières graves » qu'aurait une telle rétroactivité, est-il précisé dans l'arrêt publié ce jeudi.

    De manière rétroactive, pour la période 2004-2012

    L'enjeu budgétaire est effectivement considérable : le tribunal administratif de Montreuil, qui centralise les contentieux liés aux non-résidents, a déjà traité plus de 10.000 réclamations. Les demandes de restitution s'élèveraient à près de 4,5 milliards d'euros, selon les estimations présentées par le gouvernement en février devant la Cour. « C'est un grand maximum », tempère Bercy, sans confirmer ce chiffre.

    Les juges sont restés sourds aux arguments budgétaires de la France et demandent que les fonds de placement soient bien remboursés de manière rétroactive, pour la période 2004-2012. L'Etat n'a pas l'intention de faire appel. Les remboursements devraient donc intervenir dans les prochains mois, ce qui risque de peser très lourd dans le budget 2012, alors que Bercy s'enorgueillissait de laisser des finances en bon ordre. « Encore un dossier qui a été bien géré ! », persifle un cadre du PS.

    Dès le prochain collectif budgétaire

    Le nouveau gouvernement devra mettre les fonds français et étrangers sur un pied d'égalité. La question devrait être réglée dès le prochain collectif budgétaire, assure-t-on au PS « La retenue à la source sur les fonds étrangers ne peut plus être prélevée puisqu'elle est illégale. Plus nous laisserons passer du temps, plus nous perdrons de recettes fiscales », indique le PS.
    (...)

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    En fait tous les gouvernements depuis 2004 ont joué au c.. en se disant que ce qui était pris était acquis.
    Ben non, faut recracher l'oseille maintenant.


    Attendons donc la solution à trouver pour le futur, mais dans l'immédiat, il va falloir payer 4,5 Milliards non budgétés évidemment.

    Une petit emprunt supplémentaire peut-être ?

    Hollande t'as vraiment ramassé le mistigri.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Epargne populaire

    Message par Mitsahne le Ven 11 Mai 2012, 17:27

    Ahurissante histoire !

    Et qui sont les petits veinards qui vont se voir rembourser les trop-versés ? Si toutefois la nouvelle équipe accepte ! je suppose qu'elle va proposer des "avoirs" et des "crédits d'impôts" étalés dans le temps...le temps d'une dévaluation par exemple...


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: Epargne populaire

    Message par Alex Terieur le Ven 11 Mai 2012, 18:28

    Mitsahne a écrit:Ahurissante histoire !

    Et qui sont les petits veinards qui vont se voir rembourser les trop-versés ? Si toutefois la nouvelle équipe accepte ! je suppose qu'elle va proposer des "avoirs" et des "crédits d'impôts" étalés dans le temps...le temps d'une dévaluation par exemple...


    La nouvelle équipe n'a aucun choix sauf de payer au plus vite car chaque mois qui passe devra être remboursé.

    Les avoirs et crédits d’impôts ne marchent qu'en "national" pas pour les sociétés étrangeres.

    Les recettes prévues au budget 2012 sont de 220 milliards.
    Le déficit prévu à ce plan est de 74,367 milliards soit 4,5% du PIB.

    2 solutions : ils trouvent 4,5 milliards supplémentaires en impôts divers, soit le déficit augmente.

    Je n'envisage même pas la 3ème solution : couper 4,5 milliards dans les dépenses.

    D'ailleurs ça s'agite déjà :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Probable que pour aligner les taxes, le petits porteurs Français vont encore être mis à contribution (encore plus !).

    Et il se plaignent que l'argent n'alimente plus les sociétés pour leur développement.



    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Contenu sponsorisé

    Re: Epargne populaire

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017, 00:30