Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 48 le Dim 11 Aoû 2013, 08:50

Derniers sujets

» Bonjour à tout le monde :)
Hier à 11:23 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Dim 23 Avr 2017, 20:23 par Cousin Hubert

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Sam 22 Avr 2017, 23:05 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Sam 22 Avr 2017, 21:19 par Cousin Hubert

» Métro à Paris
Sam 22 Avr 2017, 15:00 par Cousin Hubert

» Gens du pillage, roms, gitans...
Ven 21 Avr 2017, 12:51 par Cousin Hubert

» Election 2017
Ven 21 Avr 2017, 08:17 par Hibiscusez-moi

» Immigration: une richesse pour la France?
Mer 19 Avr 2017, 22:38 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Mer 19 Avr 2017, 21:39 par Etienne Charles

Avril 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    RE: Survivre à la crise.

    Partagez
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    RE: Survivre à la crise.

    Message par moria le Sam 17 Déc 2011, 09:37


    Il faut essayer de positiver.
    Je veux bien mais il vaut mieux -aussi- être avertis.

    Préparons nos pistolets à eau !



    (ps : pourquoi ne puis-je plus mettre l'image de la vidéo?)




    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10006
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Cousin Hubert le Dim 25 Déc 2011, 14:54

    En cas d'effondrement économique, il est certain que nos pépites privées de prestations sociales et de nourriture n'iront pas mettre le feu aux mediatheques, écoles, bus, voitures, entrepots....
    Ils iront se servir dans les campagnes et ce sont les fermes qui bruleront, et leurs habitants dedans....


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10525
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Hibiscusez-moi le Dim 25 Déc 2011, 16:27

    Euh... à mon avis, ils se serviront partout. En commençant par les magasins, les maisons, les apparts.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Alex Terieur le Dim 25 Déc 2011, 17:31

    Hibiscusez-moi a écrit:Euh... à mon avis, ils se serviront partout. En commençant par les magasins, les maisons, les apparts.

    Bien sûr qu'ils se serviront la où le produit est directement consommable en boites ou surgelés.

    Ils n'ont aucune connaissance d'un travail agricole et pensent probablement que les petits pois poussent dans des boites.

    Même les patates il faut les arracher ce qu'ils ne savent certainement pas et de toutes façons ils n'en auront pas le courage.

    Ils seraient incapables de traire une chèvre.
    C'est tout dire de la perte de leur identité.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10525
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Hibiscusez-moi le Dim 25 Déc 2011, 17:57

    Et ils ne se contenteront pas d'"acheter" à mangir...
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10006
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Cousin Hubert le Lun 26 Déc 2011, 09:24

    Vu que les supermarchés fonctionnent a flux tendu, le stock est vide en 2-3 jours...et en temps normal... en cas de crise, il ne faudrait que quelques heures pour vider un supermarche..
    Les surgelés, c'est bien, a condition de supposer que l'alimentation électrique fonctionne toujours..
    Plus rapidement qu'on ne le croit, mon opinion est que le chaos peut se propager vers les campagnes...
    Je suppose que des cellules de crise certainement se penchent sur les consequences d'un scénario d'un effondrement economique et monétaire...


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par silence le Lun 26 Déc 2011, 10:24

    Chouette... il y aura du marché noir et certains vont s'en mettre plein les poches .
    lol!
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6057
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Mitsahne le Mar 27 Déc 2011, 01:40

    Oncle Germain, vous êtes effroyablement pessimiste mais je suis bien obligé de souscrire à votre théorie.

    Si l'on veut bien regarder la situation en France, il est impossible de trouver "quelques chose" qui marche bien à la satisfaction générale. Le chômage, la sécurité, les finances, le pouvoir d'achat, l'immigration, les déficits, la Justice, la Police, l'Education Nationale, les hôpitaux, la SNCF, les syndicats, le commerce, les loyers, la Presse, l'Europe...Tout n'est que façade ou gouffre.

    ...Et la dégradation absolue des notions de respect des lois, honnêteté, civisme, travail, respect de l'autre. Place à la sauvagerie, au fanatisme, course à l'argent, tricherie, sexe, égoïsme, mépris de la culture, de l'histoire. Ce qui était autrefois l'apanage de quelques exceptionnelles hordes barbares semble être devenu le comportement naturel d'une partie importante de la population dont il faut bien reconnaître qu'elle vient récemment du continent africain. Pillages, vandalisme, viols, tueries...

    Le XXème siècle a connu les goulags, l'élimination par la famine organisée (Chine, URSS), les camps d'extermination, deux guerres mondiales lourdes, des génocides (arméniens, tutsis, cambodgiens, juifs). Le XXIème est sur la pente des guerres religieuses à l'initiative de l'Islam et des révoltes de masse de populations insatisfaites, abandonnées par des pouvoirs corrompus.

    Quelque regard que l'on jette autour de soi, on assiste à un effondrement de civilisation, à un pourrissement de situation. Avec le désespoir de ne voir aucun frémissement de redressement et aucun homme "providentiel" à l'horizon tant la médiocrité touche toutes les couches de notre société, élites (ou prétendues telles) comprises.

    L'Europe est foutue, dans vingt ou trente ans, elle sera sous la coupe de fanatiques islamisés et d'une immigration massive de populations n'ayant plus rien à perdre venues de terres inhospitalières. "Je prends, je tue" sera la base de leur comportement puisqu'elles n'en connaissent point d'autre.
    Il y a du souci à se faire.

    Les plus prévoyants - et vous en faites partie - ont quitté le vieux continent pour se réfugier sur des terres encore relativement fraîches où il y a encore une majorité de gens civilisés et une réserve de puissance de réaction positive.
    Vous avez bien fait.
    Que les jeunes et les entreprenants français vous imitent s'ils le peuvent, l'espoir est à l'Ouest.

    J'espère être assez vieux pour ne pas assister à la débâcle qui s'annonce et à côté de laquelle celle de 1940 ne fut qu'une promenade de colonie de vacances.

    Vous vous faites trop rare, donnez-nous plus souvent de vos nouvelles !



    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Chabert
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1847
    Age : 62
    Localisation : Ex-France.
    Date d'inscription : 03/06/2009

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Chabert le Mar 27 Déc 2011, 09:14

    Quitter le vieux continent, c'est leur laisser le champ libre. Ce n'est pas une manière de résister...

    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par moria le Mar 27 Déc 2011, 09:17

    Chabert a écrit:Quitter le vieux continent, c'est leur laisser le champ libre. Ce n'est pas une manière de résister...

    J'étais longtemps d'accord avec ce que vous avancez Chabert (bonjour !) mais plus çà va, plus j'y pense pour mes enfants...

    Faut-il une guerre civile ?
    une guerre tout court ?


    et avec qui car nos zélites nous ont déjà livrés à l'ennemi !!
    avatar
    Chabert
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1847
    Age : 62
    Localisation : Ex-France.
    Date d'inscription : 03/06/2009

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Chabert le Mar 27 Déc 2011, 10:23

    Nos enfants auront le choix:

    - résister;
    - s'adapter;
    - partir (où?);
    - périr.

    Pour ma part, j'ai assez confiance en notre jeunesse qui me semble bien plus consciente de ce qui se prépare que l'on pourrait le croire.
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Caton l'Ancien le Mar 27 Déc 2011, 13:09

    Chabert a écrit:Quitter le vieux continent, c'est leur laisser le champ libre. Ce n'est pas une manière de résister...


    Tout à fait.
    Et l'Amérique, avec un féal du roi d'Arabie saoudite à sa tête, n'est peut-être pas le havre espéré...


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10525
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Hibiscusez-moi le Mar 27 Déc 2011, 13:48

    "J'étais longtemps d'accord avec ce que vous avancez Chabert (bonjour !) mais plus çà va, plus j'y pense pour mes enfants..."


    Et, où iriez-vous Moria? Pour être tranquille.

    Tous les jours je me dis que si j'avais acheté une baraque au Maroc, par exemple...

    J'ajoute que, si vous avez 100 ans, c'est à vos enfants, aux leurs et à ceux de ceux-ci, de choisir de partir.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Alex Terieur le Mar 27 Déc 2011, 14:31

    Aux précédents échanges ci-dessus, quelques réflexions.


    Pour le "vieux continent" tous les pays ne sont pas frappés des mêmes maux.

    La France ayant la totale avec :

    - son économie à genoux (assez commun en Europe),

    - une sclérose complète depuis plus de 30 ans qui l'empêche d'évoluer. Les akisocio et les dwadelomm tellement ancrés que le raisonnement est devenu impossible.

    - une immigration confessionnelle de masse dont il est difficilement pensable de contrer son augmentation exponentielle. Encore un petit effort et l'émir du Qatar siègera à Versailles.

    Il reste donc quelques rares pays à envisager dans ce cadre Européen, et non raisonner en hexagonal.

    Pour le reste du Monde, il est clair qu'il n'y a pas que les Etats-Unis - également en déclin - qui peuvent être envisagés.

    Suivez les flux d'investissements Mondiaux et vous trouverez probablement des suggestions.

    Je signale par exemple aux investisseurs que le dollar Australien se porte très bien.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Caton l'Ancien le Mar 27 Déc 2011, 14:39

    Hibiscusez-moi a écrit:Tous les jours je me dis que si j'avais acheté une baraque au Maroc, par exemple...

    Les gens qui achètent une baraque au Maroc ne se souviennent pas que d'autres l'ont fait avant eux, et ont dû laisser la baraque, n'ayant que le choix entre la valise et le cercueil.

    Les koufars n'ont pas le droit d'être propriétaires en dar el islam; si on leur permet d'acheter des propriétés, c'est en sachant que le jour où l'on le décidera, ce ne sont pas les lois occidentales qui empêcheront d'appliquer la charia.

    Nous ne sommes déjà plus libres d'être propriétaires chez nous... On favorise les locataires mauvais payeurs afin de ruiner les petits propriétaires...



    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par silence le Mar 27 Déc 2011, 17:20

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6057
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Mitsahne le Mar 27 Déc 2011, 17:22

    Chabert a écrit:Nos enfants auront le choix:

    - résister;
    - s'adapter;
    - partir (où?);
    - périr.

    Pour ma part, j'ai assez confiance en notre jeunesse qui me semble bien plus consciente de ce qui se prépare que l'on pourrait le croire.


    Le "choix" que vous proposez est très intéressant et mérite quelques commentaires. Il est, en gros, celui devant lequel toutes les populations se sont un jour retrouvées face aux "invasions des barbares".

    Même si la comparaison n'est pas évidente pour plusieurs raisons, j'ai à l'esprit cette période de mai/juin 1940.
    Le vendredi 10 mai (avant-veille de Pentecôte) la Wehrmacht attaque (totale surprise bien que l'on fût en guerre depuis huit mois !)et déferle rapidement sur la Belgique et sur la France. Très vite, c'est le chaos, des millions de familles se retrouvent sur les routes (très peu avaient des automobiles), fuyant devant l'envahisseur (réflexe antique)qu'une propagande imbécile faisait passer pour "couper les mains des petits garçons".

    Avant de se lancer sur les routes, tout chef de famille pouvait se poser la question : quel est mon devoir ? et n'avoir comme choix que celui de
    - rester et attendre les réactions sur place dans un minimum de sécurité même en sachant que les bombes sont aveugles.
    - partir (où ?)dans des conditions aléatoires pouvant conduire au pire, y compris la dislocation familiale ou la mort brutale.

    On sait aujourd'hui que ceux qui sont partis ont plus souffert (personnes et biens) que ceux qui sont restés. Après la fin des combats (armistice), l'Allemagne hébergeant deux millions de prisonniers, commençait une occupation partielle (3/5èmes du territoire). Et c'est seulement là que l'on pouvait se poser à nouveau la question :

    - résister ?
    - s'adapter ?
    - partir ?

    L'option "périr" était de toutes façons consubstancielle à toutes les autres, par définition (encore que quelques'uns n'hésitèrent pas à se suicider, mais ce furent de rares exceptions). Les 48 à 53 mois d'occupation (9 mois seulement pour la Corse) ne furent pas les mêmes pour tout le monde, mais, il se passa la chose suivante :

    - 0,5 % de la population opta pour une résistance active (200 000 personnes, chiffre généreux).
    - 0,5 % de la population opta pour une "collaboration" active (200 000 personnes, chiffre généreux).
    - le reste, c'est-à-dire 99% de la population choisit "d'attendre" tant bien que mal les événements.

    Nous viendrait-il à l'idée, aujourd'hui, de condamner ces 99% d'attentistes ?

    Tout homme conscient de sa valeur intellectuelle et de travail peut parfaitement choisir de sauvegarder son potentiel en le mettant à l'abri (je peux encore servir !). Partir n'est pas une lâcheté, pas plus que rester n'est une preuve de trahison. Quant à ceux qui ont choisi de mourir sur le front russe contre le communisme, ils ont droit à autant d'égards que ceux qui sont morts dans le Vercors contre le nazisme. Même si soixante-dix ans de propagande gauchiste tend à nous faire croire le contraire.





    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6057
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Mitsahne le Mar 27 Déc 2011, 18:32

    (suite)

    Les faits que je cite ci-dessus se sont passés APRES une énorme défaite des armées françaises et britanniques qui, sur le papier, étaient supérieures en nombre aux armées allemandes. La situation actuelle est différente : en comparaison, nous sommes en ce moment plutôt dans "la drôle de guerre" (septembre 39 à mai 40) où les communiqués officiels ne signalaient que "quelques escarmouches ou quelques mouvements de patrouilles" de part et d'autre, chacun bien à l'abri derrière sa ligne Maginot ou sa ligne Siegfried.

    En 1939, nous avions déclaré la guerre à l'Allemagne non pas parce qu'elle était nazie, mais parce que nous nous étions engagés (imprudemment) à défendre la Pologne si elle était attaquée, nuance.

    La "guerre" d'aujourd'hui - ou ce qui en tient lieu - est d'une tout autre nature. Elle oppose l'Europe occidentale à une poussée ethnique et religieuse du monde musulman, Turquie comprise. Il s'agit d'une guerre d'infiltration, de grignotages bénins qui obligent les pays occidentaux à céder miette par miette sur des exigences minimes (pisicines, halal, burqa, hôpitaux etc...). Incident sur incident, jour après jour, les Occidentaux qui font semblant de ne rien voir venir s'emploient à apaiser tout début de conflit et multiplient les déclarations lénifiantes à grands coups "d'Islam modéré".

    Les islamistes ne revendiquent nulle Alsace-Lorraine, nulle "terre des Sudètes", ils veulent imposer LEUR religion au monde entier et commencent naturellement par l'Europe de l'Ouest, la plus vulnérable parce que la plus encline à appliquer la politique de "la joue droite" si elle pense en chrétienne, ou la politique "des droits de l'homme" si elle pense en laïque. C'est-à-dire le même résultat d'abandon progressif sous prétexte de ne pas attiser le feu.

    Quand je lis sous la plume de Longin (message 11), parlant du catholicisme "...c'est la seule vraie religion", je hurle de colère et finalement je rigole devant tant de naïveté digne des ayatollahs. Sous peine de retomber dans les guerres du Moyen-Age et des croisades, ce n'est pas avec de telles affirmations qu'on luttera efficacement contre l'Islam, mais plutôt en appliquant une politique de fermeté républicaine contre toutes les tentatives de grignotage quelles qu'elles soient. On n'en prend pas le chemin !

    La vraie résistance, elle est là. On introduit le loup dans la bergerie en voulant faire voter les immigrés aux municipales, on cède à vil prix des bouts de terrain pour des mosquées, on tolère les prières dans la rue, on cède devant les violences des femmes qui refusent les médecins-hommes, on se laisse envahir par le hallal, on subventionne la Turquie avec 150 millions d'euros pour sa "préinscription" dans l'Europe, on truque les chiffres de la délinquance pour cacher l'immense majorité maghrébine et africaine de la population pénitenciaire, les restaurants à couscous sont pleins, on laisse entrer 200 000 immigrés par an sans compter les clandestins, mais on ne peut rien faire contre les 100 000 naissances sur le sol français de ceux qui sont déjà installés et qui ne seront français que par le papier.
    Un peu de courage politique et une volonté de fermeté pourraient suffire à endiguer la progression de cet Islam conquérant par infiltration. Mais nos "asexués" n'ont soif que de réélection, à gauche comme à droite, et prêts à toutes les bassesses pour glaner quelques voix (voir le coup du "génocide" arménien).

    La France n'a pas à donner de leçons à la Turquie en matière de génocide, pas plus que les catholiques n'ont à donner de leçons en matière de modération religieuse à l'Islam, le passé se chargerait de les ridiculiser.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par moria le Mar 27 Déc 2011, 20:50

    Je me régale à vous lire...

    on pourrait ici mettre le message de Fradet au Cardinal Barbarin (posté par Caton sur Nigéria)
    Il y aurait toute sa place !
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Caton l'Ancien le Mar 27 Déc 2011, 21:20

    Mitsahne a écrit:(suite)
    En 1939, nous avions déclaré la guerre à l'Allemagne non pas parce qu'elle était nazie, mais parce que nous nous étions engagés (imprudemment) à défendre la Pologne si elle était attaquée, nuance.

    Elle est bien bonne.
    Surtout le "imprudemment".
    C'est vrai quoi, ils n'ont qu'à se débrouiller, les gens avec qui on signe des traités d'assistance.
    On ne va pas "mourir pour Dantzig"...

    Avec un peu de ..., les panzers passeront à côté de nous.

    Mitsahne a écrit:
    La France n'a pas à donner de leçons à la Turquie en matière de génocide, pas plus que les catholiques n'ont à donner de leçons en matière de modération religieuse à l'Islam, le passé se chargerait de les ridiculiser.


    Ben voyons.
    Il vaut mieux lire ça qu'être aveugle...

    Réponse de Jeanne à Ex-patriée :

    Ex-patriée, je suis totalement d'accord avec vous.

    Bien sûr, que la France a des leçons à donner à la Turquie...
    En France, un Turc n'a aucune interdiction, même avec une double nationalité, même en se sentant plus Turc que Français, à être élu, ou nommé à de hautes fonctions. Il n'est que de voir comment une Secrétaire d'Etat à la double nationalité a pu devenir ministre en ayant acquis la nationalité française de manière récente, et a pu dire qu'elle se sentait plus proche de sa nationalité d'origine...


    Quel "roumi" ou "gavour" (termes insultants pour désigner les non-musulmans en Turquie, pourrait devenir ministre ou président, même si sa famille vit en Anatolie devenue Turquie depuis des temps pré-islamiques ?

    En France, les hommes sont estimés égaux en Droits.
    En Turquie, il y a les purs, et les impurs, les porcs, les déchets, les détritus...

    Les Turcs ont mis mille ans, mais ils ont quasiment totalement exterminé les non-musulmans dans cette région proche du berceau du christianisme.

    Vouloir rappeler le péché originel de la République maçonnique ne devrait pas permettre de donner des verges pour se faire battre.

    Comment la France tolère-t-elle qu'une partie de sa population puisse qualifier l'autre, pour le moment majoritaire, d'"impure", de déchet ?
    Pourquoi rajouter de cette façon une louche au moulin de la repentance ?"

    *****
    Mettre la France, même génocidaire -une fois- dans le même panier que la Turquie, et le christianisme dans le même que l'islam...
    Mais pourquoi protestez-vous contre l'islamisation de la France ?

    Dites tout de suite que vous n'y voyez pas d’inconvénient, ça aura le mérite de la clarté.




    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6057
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Mitsahne le Mer 28 Déc 2011, 00:21

    Soyons raisonnables. J'ai dû mal m'exprimer quelque part.

    Concernant la Pologne, nous avons respecté notre signature même s'il est vrai que l'opinion ne voyait pas cela d'un bon oeil et clamait "ne pas vouloir mourir pour Dantzig". Le "imprudemment" n'était pas visible à l'époque. Tout le monde croyait que les forces alliées (France + Grande-Bretagne) ne feraient qu'une bouchée de ces "pesants buveurs de bière" et qu'il suffirait d'entrer en Rhénanie pour que les Allemands se calment.

    Les faits que nous connaissons ont prouvé le contraire. Nous avons promis à la Pologne une aide qui n'existait que sur le papier. Nous n'étions absolument pas prêts. Guerre déclarée le 3 septembre et puis, plus rien, rien. La Pologne fut avalée en moins de trois semaines. Nous n'avons pas bougé un seul avion ni tenté la moindre offensive. Jusqu'au 10 mai 1940 - avant-veille de Pentecôte - où la moitié de l'armée française au moins était en permission, rassurée par un Etat-Major assoupi qui n'a rien vu venir.
    Le 16 mai soit 6 jours plus tard, Daladier (ministre de la Guerre) et le Général Gamelin (généralissime), après la dislocation de tous les fronts, échangeaient au téléphone ces propos terribles :

    - Il faut attaquer tout de suite, comme on l'a fait en 1918
    - Attaquer ? avec quoi répond Gamelin, je n'ai plus assez de réserves...Entre Laon et Paris, je ne dispose plus d'un seul corps de troupes.
    - Alors, dit Daladier dont le visage s'est altéré, c'est la destruction de l'armée française ?
    - Oui, c'est la destruction de l'armée française.


    Au Quai d'Orsay, c'est la panique. Le secrétaire général, Alexis Léger (plus connu sous le nom de Saint-John-Perse !) donne l'ordre de brûler toutes les archives dans un gigantesque autodafé. Et Paul Reynaud, affolé, appelle le Maréchal Pétain de Madrid où il était ambassadeur de France. Il a ce mot malheureux en parlant du vainqueur de Verdun : "...celui qui sait comment une victoire peut sortir d'un gouffre".
    Vous avez dit un gouffre ?

    On connait la suite. Voilà ce que nous avons mis à la dispositionn de la Pologne. Je maintiens donc le mot "imprudemment" que je considère comme une litote.


    Dernière édition par Mitsahne le Mer 28 Déc 2011, 00:52, édité 1 fois


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6057
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Mitsahne le Mer 28 Déc 2011, 00:47

    Concernant les religions catholique et musulmane, je ne les mets évidemment pas à égalité, la seconde ayant six cents ans de retard sur la première, retard qu'elle n'a jamais comblé. Mais ma conviction est que l'on ne luttera pas efficacement contre l'Islam en opposant une religion à une autre ce qui consistera à s'envoyer des invectives de cour de récréation :

    - c'est moi qui détient la Vérité
    - non c'est moi...

    et à se bombarder de communiqués menaçants et d'excommunications respectives. S'envoyer à la figure toutes les exactions qui ont été commises par l'une et par l'autre depuis le commencement des temps est usé et vain. C'est pourquoi j'ai écrit que nous n'avons de leçons ni à donner ni à recevoir.

    La lutte contre l'Islam ne peut être que républicaine et politique. Si nos dirigeants avaient assez de cou...rage, ils s'interdiraient les moindres concessions aux pressions de toutes sortes - populaires et diplomatiques - dont les musulmans usent et abusent. Mais ils n'ont aucune idée de ce qu'est la fermeté.
    A leur décharge, disons quand même qu'il se trouve que le pétrole dont nous avons besoin est en grande partie aux mains des musulmans.
    "Et voilà madame pourquoi votre fille est muette".


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10525
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Hibiscusez-moi le Mer 28 Déc 2011, 09:04

    http://fr.rian.ru/tribune/20111223/192834447.html
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par moria le Mer 28 Déc 2011, 10:15

    Très clair ce jeune homme.
    j'ai posté comme "Etat des lieux".

    Je cherche de l'optimisme.
    Auriez-vous ?
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10525
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Hibiscusez-moi le Mer 28 Déc 2011, 10:29

    moria a écrit:Très clair ce jeune homme.
    j'ai posté comme "Etat des lieux".



    Je cherche de l'optimisme.
    Auriez-vous ?

    Oups! Ce n'est pas "Survivre à la crise?", ici?.

    Pour ce qui est de l'optimisme, je suis votre homme, Moria. Pour le repassage, aussi... alors?
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par moria le Mer 28 Déc 2011, 10:55

    Hibiscusez-moi a écrit:
    moria a écrit:Très clair ce jeune homme.
    j'ai posté comme "Etat des lieux".



    Je cherche de l'optimisme.
    Auriez-vous ?

    Oups! Ce n'est pas "Survivre à la crise?", ici?.

    Pour ce qui est de l'optimisme, je suis votre homme, Moria. Pour le repassage, aussi... alors?


    J'ai posté comme "Etat des lieux" ailleurs !
    vous ne suivez pas, Hibis !!
    mais vous êtes sur le bon fil. Pour survivre, il faudra faire appel à sa cervelle, au système D et j'envie les bricoleurs.


    pour le reste Hibis, que feriez-vous donc d'une centenaire ?
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10525
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Hibiscusez-moi le Mer 28 Déc 2011, 13:06

    Je la promènerais, Moria.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par silence le Mar 09 Oct 2012, 07:32

    Sur cette planète il y a des mondes bien différents.

    Je bavardai hier avec un de nos amis musiciens, revenant d'un concert qu'il avait donné avec son ensemble de musique ancienne et en l'honneur de l'anniversaire d'un décorateur très huppé, propriétaire d'un château.
    Il nous a raconté comment ils avaient été reçu dans le château en question. Il y avait des centaines de personnes, principalement des Pdg et des notables, tout le gratin "beautiful people". Ce monsieur avait décidé de recréer une sorte d'ambiance des mille et une nuits et le soir le château avait été entouré de centaines de bougies. Les gens se promenaient déguisés. Chaque fois qu'une personne arrivait, un serviteur se précipitait pour le recevoir. Le décorateur en question avait même fait venir un éléphant qui se baladait entre les invités. La bouffe? hallucinante et hyper raffinée servi à la mode d'antan.
    Cet ami qui fréquente en général des milieux aisés nous disait que jamais il n'avait vu tel étalage d'argent. C'était choquant.

    Il y a des gens qui ne connaissent pas la crise.
    En fait il semble que la crise c'est réservé aux médias et aux petites gens comme nous.


    Dernière édition par silence le Mar 09 Oct 2012, 09:57, édité 1 fois
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 17906
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par philiberte le Mar 09 Oct 2012, 08:58

    aux petites gens??? j'ai été effarée de voir qu'à Nevers, où plus de 60% de locataires ne paient pas leur loyer, où il n'y a aucun travail, les restaurants sont complets le soir, même en semaine, et il est prudent d'y réserver!


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6057
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Mitsahne le Mar 09 Oct 2012, 18:07

    Idem à Paris, les restaurants sont pleins tous les soirs.
    Les routes et autoroutes sont saturées tous les WE.
    Trouver une bonne place au théâtre n'est possible qu'avec un ou deux mois d'attente.

    Crise ? Prix de l'essence ? Matraquage fiscal ?

    Mais combien de gens en dessous du seuil de pauvreté ? Les Restaus du coeur débordés...(et pillés !).

    Les fraudes fiscales et sociales sont énormes (on parle de 50 et 30 milliards ?), les subventions représentent des milliards dont on perd la trace dans le maquis administratif des assoces-bidon. Des millions de gens profitent des ces "petits arrangements" puisés dans la poche des contribuables honnêtes (ça existe).

    On se moque des Grecs, on montre les Italiens du doigt. Je pense que les Français sont très mal placés pour donner des leçons de vertu.

    Quelques journalistes et auteurs lèvent de temps en temps le coin du voile (F. de Closets, Jean Montaldo et d'autres), leurs livres se vendent comme des petits pains (au chocolat), mais il ne se passe jamais rien. L'affaire des flics ripoux de Marseille est un désastre (politiquement parlant), jusqu'au jour où l'on apprendra que les boeufs-carotes de l'IGS "en croquent" également. Qui contrôlera les contrôleurs ? disaient déjà les romains.

    Pourriture et gangrène, pus et charognes, vomissures et chiures, la France est devenue le "grand cloaque". Et pas un Hercule en vue pour nettoyer les écuries d'Augias.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)

    Contenu sponsorisé

    Re: RE: Survivre à la crise.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 27 Avr 2017, 11:09