Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Cousin Hubert, Etienne Charles


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 48 le Dim 11 Aoû 2013, 08:50

Derniers sujets

» QUESTIONS SUR LES ARMES
Aujourd'hui à 17:35 par Etienne Charles

» L'ECOLE en FRANCE
Hier à 18:48 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Dim 21 Mai 2017, 21:10 par Cousin Hubert

» En cas de crise, les banques pourront...
Ven 19 Mai 2017, 22:41 par Cousin Hubert

» racisme
Jeu 18 Mai 2017, 22:43 par Cousin Hubert

» L' ESPOIR !
Jeu 18 Mai 2017, 22:32 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Jeu 18 Mai 2017, 20:23 par philiberte

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Lun 15 Mai 2017, 19:21 par Cousin Hubert

» Le fil de Mistinguette (3)
Lun 15 Mai 2017, 16:13 par mistinguetteR

Mai 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    La Dette de la France

    Partagez
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Ven 20 Mai 2011, 19:41

    Hibiscusez-moi a écrit:
    silence a écrit:un jour ou l'autre les dettes passeront à la trappe.

    Mais alors, les prêteurs perdont leurs prêts. Les banques, les états... Et seront, pour les banques au moins, en état de faillite. Bien souvent, un prêteur qui a beaucoup prêté doit continuer de... prêter.

    merci Hibis pour cette bonne petite synthèse du CRI. pas provocatrice mais hélas plus que réaliste.

    Sur le point ci-dessus (dettes à la trappe) il ne faut pas trop y compter. Ça fait du bien dans la tête, mais c'est se voiler la face.

    Comme un joueur de tiercé (ou autre) qui à encore perdu son capital et se dit "demain je vais me refaire".

    La réalité simple est que si les dettes passaient à la trappe les prêteurs en seraient pour leurs frais. Et ce ne sont pas des porteurs de livret de caisse d'épargne.

    Donc par exemple la France ne paie plus.
    les banques européennes qui détiennent environ 1000 milliards d'€ d'obligations Françaises(à la louche pas le temps de chercher)
    Beaucoup vont tomber littéralement malgré Bâle 3 et ses stress tests
    Ces banques tombées :
    vous avez des dizaines de milliers de chômeurs spontanément (voire des centaines de milliers).

    Tous les comptes gèrés par ces banques seront remis à 0
    ZERO.
    Si vous êtes client bonjour bonheur.
    Comme certains sont un peu naifs ce qui les honorent car caractérise une jouvence éternelle, ils vont me répliquer :
    "Oui mais il y a la garantie de l'Etat." Assez drôle cette garantie pour un état en faillite.
    Il va trouver l'argent OU?

    On ne parle pas également des effets secondaires sur les entreprises françaises qui ont des comptes dans ces banques au tapis
    Des états comme la Grece, le Portugal.... font la quête chaque mois actuellement pour payer leurs fonctionnaires, leurs services sociaux de première nécessité.

    Et la France fait la guerre à Kadhaf à crédit. Pas beau ça ???.

    Non, ce n'est pas comme ça qu'ils envisagent la chose les prêteurs.
    Faut que ça saigne ! (Les joyeux bouchers -Boris Vian)

    même les suppositions du CRI semblent en deça du réel. Le gouffre est trop grand.

    Tout va être bon pour massacrer la "classe moyenne"
    en fait celle qui supporte grandement les côuts actuels
    (et les coups)
    eux vont morfler et salement.

    Que les rentiers de la sécu et de la caisse des cadres (dont je suis) ne se sentent pas trop à l'abri des balles.

    La cisaille va se faire par le haut : écrêtage échelonné des paries hautes des retraites puis le coup de la guillotine : forte accélération des taux et échelons de fiscalité.
    Moi je dis ça hein je dis rien mais je regarde ce qui se fait un peu ailleurs.

    Bien d'autres coups durs sont à prévoir qui vont se concentrer en grande partie sur cette classe moyenne qui va bien être obligée de se sevrer de ses ipod ipad i-truc et i-machin.
    Ah j'oubliais : le prix se l'immobilier si vous avez un bien à vendre faudrait y penser avant le second sem 2012 c'est plus prudent.
    Pour le reste voyez avec Jean Rigole.

    C'est juste un petit digest.
    Faut que ça saigne qu'on vous dit.

    Au mieux les prêteurs magnanimes accepteront des allongements d'échéances ce qui mettra dans la mouise nos arrières petits enfants.
    Ils accepteront une petite baisse des taux également et des petits aménagements à la marge, mais pour le reste
    Faut que ça saigne.

    Et si vous n'êtes pas d'accord, le manuel de la parfaite libération des peuples (Balkans, etc) est maintenant très au point.
    Si vous insistez vous serez servis.

    Faut que ça saigne qu'on vous dit!


    Et n'oublions pas : l’endettement conduit au servage moderne

    ________

    @silence,
    juste avant de soumettre ce texte je prend connaissance de votre ultime message.
    "A notre niveau oui, mais pas à ceux des états. C'est éviter un terrible effet domino, la catastrophe planétaire. C'est donc préférable de percevoir les intérêts de la dette ad eternam. C'est du moins ce que je crois."

    Il y aurait trop à développer pour la 1ère partie, mais on peut y revenir.

    Pour la dernière partie : une question : si ces intérêts pèsent un tiers de la richesse du pays crée annuellement pensez vous que cela tienne la route ?
    Là on jongle avec des centaines de milliards d'€ /an

    On donne dans des valeurs astronomiques quasi impossible à concrétiser. Sauf par exemple à comparer avec des budgets nationaux de grands états.
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10565
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par Hibiscusez-moi le Ven 20 Mai 2011, 20:22

    C'est pour cela que je souhaite bien du courage à celui qui présidera en France en 2012. Ca va souffler très fort.

    Quand je pense qu'il y a quelques années, des khons de gauche, me répondaient qu'un pays ne peut pas faire faillite.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Ven 20 Mai 2011, 21:48

    Hibiscusez-moi a écrit:C'est pour cela que je souhaite bien du courage à celui qui présidera en France en 2012. Ca va souffler très fort.

    Quand je pense qu'il y a quelques années, des khons de gauche, me répondaient qu'un pays ne peut pas faire faillite.

    Je ne suis pas ce genre d'actualité de près mais il ne me semble pas entendre de bruissements des candidats sur CE sujet.

    Tiens pour les Grecs, Ficth vient encore de les casser aujourd'hui de BB+ à B+

    De son côté un autre champion non contrôlé du rating
    Standard and Poor's (S&P) a annoncé vendredi avoir abaissé d'un cran la note de la dette à long terme du groupe Crédit agricole, à A+ contre AA- auparavant, en raison de son exposition en Grèce.

    "Nous considérons que le groupe bancaire français Crédit agricole est particulièrement exposé en Grèce, en raison de la question de la solvabilité et des perspectives économiques" du pays, notamment au travers de sa filiale Emporiki, explique S&P dans un communiqué.
    (Le monde / AFP 20/5 19h35)

    Tiens on parlait de quoi tout à l'heure ????

    allez on se détend : dans un recueil de superstitions je vient de lire (sic transit)

    "En Grèce, pisser de nuit au milieu d'un chemin creux porte malheur ! "

    Qu'est-ce qu'ils ont dû avoir comme problèmes urinaires les pauvres Grecs.

    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10565
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par Hibiscusez-moi le Ven 20 Mai 2011, 22:17

    Au début de l'échange, j'avais fait une petite recherche et avais trouvé cet article chez Lupus:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Et encore ne s'agit-il que de la Grèce... Nos banques, tu le sais, sont engagées un peu partout dans le monde.

    Quant à la garantie du gouvernement sur tous les comptes bancaires (70000e /compte, si je me souviens bien), je n'en parle même pas. Il faudrait vendre tous les musées, leur contenus, les châteaux, les monuments de France pour rembourser les "taules" des banques. Autrement dit, nous sommes assurés de finir à poil. Et de manger de l'herbe en entrée, en plat et en dessert. Boisson? Jus d'herbe!
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Sam 21 Mai 2011, 12:25

    Allez Hibis, j'en rajoute une petite pour la route

    Dans mon précédent message, je parlais du C. Agricole poissé en Grèce avec Emporiki.

    Une autre plaisanterie m'avait - temporairement - échappé.

    Selon Money Week (Jean-Louis Dell Oro,17 mai 2011)

    La Grèce entraîne Groupama dans sa chute

    L’agence de notation Standard & Poor’s vient de baisser la note des créances de Groupama de « A- » à « BBB+ » avec une perspective négative. En cause : l’exposition de l’assureur à la dette de la Grèce dont la restructuration paraît inéluctable.

    C’est un aspect de la crise obligataire européenne dont on parle encore peu. Mais la dégradation de la note de la dette souveraine des PIGS entraîne quasiment mécaniquement une baisse de la notation de nombreuses entreprises. Après avoir baissé la note de la dette grecque de « BB- » à « B » le 9 mai, Standard & Poor’s a ainsi décidé de répercuter cette dégradation sur la note de Groupama.

    « Nous pensons que l’exposition concrète de Groupama aux obligations gouvernementales de la Grèce va affaiblir le profil financier de l’assureur », explique dans un communiqué S&P. L’assureur français détient environ 13,3 milliards d’euros en données consolidées d’obligations des pays en quasi-faillite de la Zone euro (Portugal, Irlande, Italie, Grèce et Espagne). Soit 53% de son portefeuille de dette souveraine. Sur ce montant, près de deux milliards d’euros sont investis en obligations grecques.

    ___________________
    Au point ou on en est, autant prendre les choses du bon côté.

    Il est intéressant que CA et Groupama plongent.

    Beaucoup de beaux et bons immeubles vont se retrouver vidés de leurs occupants (les employés de ces boites en faillite).

    Les Lampédusiens (terme générique pour les nouveaux conquistators du PO, Magreheb, Afrique noire, Inouits, et autres. Des membres du reste d'une tribu Dakota, les Hunkpapa ("Ils campent à l'entrée"). auraient quitté leur réserve de Standing Rock (Sud et Nord Dakota) et se trouveraient actuellement à l'approche de la porte de Clignacourt ou ils comptent planter leurs teepees) (info non vérifiée pour le moment)

    Les Lampédusiens donc vont pouvoir s'installer confortablement vu la taille des immeubles en question. Et pouvoir s'organiser pour l’accueil des vagues futures.

    Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

    Pendant ce temps, le barman du Titanic continue à servir ses excellents cocktails, et l'orchestre entame une somptueuse valse Viennoise.
    Jusqu'ici tout va bien.

    Etienne Charles
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2003
    Age : 74
    Localisation : ligny le ribault 45240 loiret
    Date d'inscription : 04/08/2009

    Re: La Dette de la France

    Message par Etienne Charles le Sam 21 Mai 2011, 14:57

    Coucou,
    Dame Lagarde, telle la fée clochette va bientôt régler ces problèmes de menues monnaies...une broutille...Quant au Titanic c'est du passé ....
    Plaisanterie mise à part :
    conseil municipal de mon village hier soir : la dotation globale d'investissement de l'état a augmenté de 0, 914 %
    1% eu été dangereux pour l'équilibre des finances de l'état.
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10565
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par Hibiscusez-moi le Sam 21 Mai 2011, 16:10

    Groupama:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Mar 24 Mai 2011, 16:53

    Etienne Charles a écrit:Coucou,
    Dame Lagarde, telle la fée clochette va bientôt régler ces problèmes de menues monnaies...une broutille...Quant au Titanic c'est du passé ....
    Plaisanterie mise à part :
    conseil municipal de mon village hier soir : la dotation globale d'investissement de l'état a augmenté de 0, 914 %
    1% eu été dangereux pour l'équilibre des finances de l'état.
    On ne vous dit pas tout !
    Les départements voient encore leurs dépenses sociales augmenter en 2010
    LEMONDE.FR avec AFP | 24.05.11 | 13h52 • Mis à jour le 24.05.11 | 14h25


    "Le rythme des dépenses d'action sociale est toujours soutenu en 2010. C'est ce que révèle le bilan annuel de l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée (ODAS) publié mardi 24 mai.

    En dépit de leurs efforts en matière de gestion, la "charge nette" pour les départements, c'est-à-dire ce qui reste effectivement à leur charge après apports financiers de l'Etat, a atteint près de 22,7 milliards d'euros, soit une hausse de 5,9 %, par rapport à 2009. L'année précédente, leur évolution avait déjà été forte, à plus de 6 %.

    Ces dépenses ont donc continué à progresser sous l'effet principalement de la hausse des différentes allocations versées par les départements – comme l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ou le revenu de solidarité active (RSA) –, mais aussi des dépenses d'hébergement."

    Comment vais-je pouvoir vous expliquer que :

    a) les caisses étant plus que vides,
    b) le social étant primordial pour que vos nouveaux voisins venus d'ailleurs se sentent à l'aise,

    Il faut intégrer désormais dans votre mécanique de pensée que :

    a) il faut et faudra vous serrer (de de plus en plus) la ceinture,

    b) participer de façon plus active et chaleureuse à cet accueil.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    ____________
    D'autre part concernant un sujet traité ailleurs, le manque d'eau, je suis attristé de constater que pour les zones urbanisées personne n'ait remarqué que lorsque le pays comptait 50.000.000 d'habitants, il n'y avait pas de problème d'eau.

    avec 15.000.000 d'habitants de plus, ça craint.

    Si l'on trace une courbe, encore 15.000.000 et le pays va ressembler au Ténéré.

    C'est bon pour les rallyes, mais pas pour les radis.


    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 17944
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par philiberte le Mar 24 Mai 2011, 17:52

    Alex Terieur a écrit:____________
    D'autre part concernant un sujet traité ailleurs, le manque d'eau, je suis attristé de constater que pour les zones urbanisées personne n'ait remarqué que lorsque le pays comptait 50.000.000 d'habitants, il n'y avait pas de problème d'eau.

    avec 15.000.000 d'habitants de plus, ça craint.

    Si l'on trace une courbe, encore 15.000.000 et le pays va ressembler au Ténéré.

    C'est bon pour les rallyes, mais pas pour les radis.



    mes souvenirs sont lointains, mais il me semble bien qu'il y avait déjà des restrictions d'eau, lorsque j'étais enfant.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)

    Etienne Charles
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2003
    Age : 74
    Localisation : ligny le ribault 45240 loiret
    Date d'inscription : 04/08/2009

    Re: La Dette de la France

    Message par Etienne Charles le Mar 24 Mai 2011, 18:02

    L'ennui dans ces périodes sêches c'est l'obligation de boire du ricard "sec"!
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Mar 24 Mai 2011, 18:29

    philiberte a écrit:
    mes souvenirs sont lointains, mais il me semble bien qu'il y avait déjà des restrictions d'eau, lorsque j'étais enfant.
    Possible, je n'en ai pas moi même souvenance,et n'ai pas envie de rechercher. Dans certaines régions peut-être ?

    Il fait prendre mon post comme une boutade, et non un avis scientifique évidemment.

    Toutefois l'urbanisation à outrance de régions entières ne doit pas arranger le probème.
    Surtout si en surface on remplace des champs par des HLM.

    Si les nappes phréatiques suffisaient localement il y a 40 ans ce ne doit plus être la même chose évidemment puisque continuellement amenées à leur niveau mini pour les besoins.


    Comme il n'y aura probablement jamais d'étude permise sur le sujet, puisque le but est de taxer encore, on n'est pas prêts de connaitre la vérité.

    Un p'tit Ricard sec Etienne ?

    ____________
    ajout : libérez vous !
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Formellement déconseillé en appartement!

    Remarquez en bas de page "....Pas de forage non plus à proximité de champs agricoles, de fosses à fumier ou d’installations septiques. ..."

    Qu'est-ce qu'ils doivent épandre comme merde chimique sur les champs si c'est aussi nocif que le reste !.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Lun 30 Mai 2011, 12:41

    Pour les fâchés avec les chiffres.

    Regardez ce graphique tiré d’un article des infosdunain : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Evolution de la dépense publique en France en pourcentage du PIB :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    De 10 à 25% du PIB en prestations sociales en 50 ans. De 15 à 20% du PIB en fonctionnement, le tout avec les progrès extraordinaires en termes de productivité qu'offre l'informatique...

    Et l' investissement, 5 misérables %, et en baisse en plus...

    La croissance reste une divine Providence censée combler les déficits et rembourser les dettes, alors qu’elle n’a cessé de diminuer depuis les années 60 pour se limiter à 1,2 % dans les années 2000.


    On le constate bien. Les prestations sociales sont en forte hausses depuis des lustres.
    Du côté des revenus, la France dépense en 6 mois ses rentrées de l’année ! Aucun budget à l’équilibre depuis 1974 !! Cela n’a rien de politique car la droite comme la gauche (UMPS) sont responsables de cet état de fait (Etat de fête !).

    La fête est bientôt terminée, la musique va s’éteindre, les lights-shows seront mis en berne et il va falloir ranger la discothèque.

    _______________

    Un petit compteur qui donne le tournis

    Chaque seconde les intérêts de la dette publique de la France coûte 1363 €, soit près de 43 milliards payés sur une dette totale de 1591,5 milliards € fin juin 2010.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Un autre compteur pas plus rassurant
    Fin 2010, la France s'endette de 5 500 € de plus chaque seconde, soit 475 millions d'euros PAR JOUR

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    _______________
    source supplémentaire : Objectif eco - Olivier Crottaz (gestion de fortune suisse)
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




    avatar
    Jean Rigole
    Burette
    Burette

    Nombre de messages : 62
    Age : 82
    Localisation : Iles Caïman / Vierges
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: La Dette de la France

    Message par Jean Rigole le Lun 30 Mai 2011, 18:35

    Alex Terieur a écrit:Un petit compteur qui donne le tournis

    Chaque seconde les intérêts de la dette publique de la France coûte 1363 €, soit près de 43 milliards payés sur une dette totale de 1591,5 milliards € fin juin 2010.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Un autre compteur pas plus rassurant
    Fin 2010, la France s'endette de 5 500 € de plus chaque seconde, soit 475 millions d'euros PAR JOUR

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je suis perplexe.

    « …Au 30 juin 2010, la dette de la France au sens de Maastricht s'élevait à 82,9% de la richesse produite par la France en un an, soit le niveau visé par le gouvernement pour la fin 2010. En chiffres bruts, cela représentait 1591,5 milliards d'euros, selon l'Insee, soit une hausse de 56 milliards € par rapport au 31 mars.
    • Dette de la France à la fin 2010 : 1 700,8 milliards d'euros, soit 77,9 % du PIB
    • Déficit public français 2010 : 173,7 milliards d'euros (soit 5508 euros par seconde)
    • La charge de la dette, les intérêts, à verser pour 2010 prévu dans la loi de finance : 42,5 milliards €
    … »

    Selon l’article, la dette au 30 juin 2010 est de 1591,5 milliards d'euros, puis de 1 700,8 fin 2010.

    Puis
    « …France fin 2004 : 1 076,9 milliards d'euros, soit 64,9 % du PIB
    Dette de la France fin 2005 : 1 145,4 milliards d'euros, soit 66,4 % du PIB
    Dette de la France fin 2006 : 1 149,9 milliards d'euros, soit 63,6 % du PIB
    Dette de la France fin 2007 : 1 209,5 milliards d'euros, soit 63,9 % du PIB
    Dette de la France fin 2008 : 1 327,1 milliards d'euros, soit 68 % du PIB
    Dette de la France fin 2009 : 1 500,8 milliards d'euros, soit 77,9 % du PIB
    Dette de la France fin 2010 : 1591 milliards €
    Déficit public français 2010 : 173,7 milliards d'euros soit 82,9% du PIB à fin juin
    (source Insee)
    … »

    S’agit-il d’une erreur typographique ?

    « …La charge de la dette, les intérêts, à verser pour 2010, tel que prévu dans la loi de finance s'élève à 42,5 milliards €… »
    Les intérêts sont-ils calculés sur les 1591 ou les 1700 milliards ?







    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Lun 30 Mai 2011, 18:55

    @ Jean Rigole,

    j'avais titré " pour ceux fâchés avec les chiffres" Laughing

    bon, maintenant faut aller à la pêche et c'est pas simple.
    on a parfois des chiffres au sens Maastrich, parfois non, et on n'a pas toujours les mêmes périmètres.

    Ce qui explique au moins en partie les écarts que l'on constate dans les lectures.
    C'est d'un laborieux........

    nb j'avais mis en ligne ces liens pour les compteurs uniquement suffisamment parlants pour qui ne veut pas descendre les comptes de la nation. Le texte auquel vous vous référez ne semble pas à jour depuis près d'un an. et ce n'est pas sur ce site que l'on trouvera les sources les plus fiables.

    __________

    Un exemple de la difficulté à s'y retrouver :
    sur un site sérieux GECODIA, celui-ci donne :

    "La dette publique négociable française touche elle 1 250 milliards en février [2011](nouveau record), en hausse de 21 milliards € par rapport au niveau de fin 2010.

    Ceci correspond à la situation budgétaire de l’État central uniquement et n’inclut ni les organismes de sécurité sociale ni les collectivités locales."
    ____________
    pour illustrer ce que je disais plus haut,
    allez voir les commentaires échangés entre un lecteur très averti et l'équipe de GECODIA

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    ____________________

    Selon Eurostat à fin 2010 1ère notification 26/4/2011

    la dette s'élève : 1 591 169 millions d'€

    mais quel en est le périmètre exact ?

    d'autant que l'on relève une ligne supplémentaire :
    "pour mémoire : prêts intergouvernementaux dans le contexte de la crise financière "
    (ce sont les prêts à la Grèce,etc...)
    pour 4 448 millions d'€

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    avatar
    Jean Rigole
    Burette
    Burette

    Nombre de messages : 62
    Age : 82
    Localisation : Iles Caïman / Vierges
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: La Dette de la France

    Message par Jean Rigole le Lun 30 Mai 2011, 19:46

    De André-Jacques Holbecq

    François Hollande, un énarque + qui n’a rien compris
    1 avril 2011
    « François Hollande, diplômé d’HEC, de l’Institut des Études Politiques, et de l’École Nationale d’Administration, en plus d’être licencié en droit, se présente aux primaires socialistes avec l’espoir de devenir Président (de la France).
    Mais s‘il est battu, il acceptera peut être de devenir le ministre des finances de Strauss Kahn?
    Et pourtant, il n’a rien compris!
    Je crains d’ailleurs que du côté UMPS il ne soit pas seul… »

    Vidéo 10mn ==> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    C'est pas gagné...

    Plus on est de fous, plus…
    avatar
    Jean Rigole
    Burette
    Burette

    Nombre de messages : 62
    Age : 82
    Localisation : Iles Caïman / Vierges
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: La Dette de la France

    Message par Jean Rigole le Lun 30 Mai 2011, 20:11

    La dette de Maastricht des APU en fin de trimestre et sa répartition par sous-secteur et par instrument
    (en Mds€)

    Ensemble des adm. publiques
    2009T4 1492,7
    2010T1 1537,9
    2010T2 1591,9
    2010T3 1575,0
    2010T4 1591,2

    Source : Comptes nationaux base 2000 - Insee, DGFiP, Banque de France

    Donc 1591 milliards au 30 juin et en fin d'année.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Lun 30 Mai 2011, 20:39

    Jean Rigole a écrit:La dette de Maastricht des APU en fin de trimestre et sa répartition par sous-secteur et par instrument
    (en Mds€)

    Ensemble des adm. publiques
    2009T4 1492,7
    2010T1 1537,9
    2010T2 1591,9
    2010T3 1575,0
    2010T4 1591,2

    Source : Comptes nationaux base 2000 - Insee, DGFiP, Banque de France

    Donc 1591 milliards au 30 juin et en fin d'année.

    Si en plus les mêmes ordres de grandeur reviennent tous les 6 mois pour nous tromper,on n'est pas couchés.
    pour les 1 591 à fin 2010 :

    ceci est corroboré par les chiffres Eurostat (cf mon message plus haut)

    j'en profite pour donner la ventilation de la dette à ceux que ça interesse :

    Etat : 1245
    organismes divers d'adminstration centrale :15
    Admn. publiques locales : 160.6
    Adm. S. sociale : 170.6

    total : 1591.2 Mds€ à fin 2010

    _________________________________

    Les chiffres ne parlant peut-être pas d'eux-mêmes voici de quoi comparer :

    Dans le projet de loi de finances pour 2011, les recettes fiscales nettes de l’État s’élèvent à 254,4 milliards d’euros.
    (tout confondu : IR, TVA, Sociétés, TIPP et recettes diverses)

    la dette représente donc :

    1591.2/254.4 = 6.25 années de recettes

    et n'oubliez pas :

    "Tous les citoyens ont le droit de constater par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée". Article 14, Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Mar 31 Mai 2011, 00:03

    Jean Rigole a écrit:De André-Jacques Holbecq

    .../....
    C'est pas gagné...

    Plus on est de fous, plus…


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Mer 29 Juin 2011, 00:22

    MoneyWeek, peu optimiste.

    France : la prochaine à tomber ?

    [Le nouveau plan pour la Grèce, s'il était adopté] pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour les finances publiques françaises. A force d’augmenter sa participation au FESF (qui prête d’importantes sommes aux PIGS de la Zone euro), il n’est pas évident que la France conserve son triple AAA. L’agence de notation chinoise Dagong Global Credit Rating Co a même mis en juin sous surveillance négative la note de l’Hexagone.
    .../...

    Or, « une hausse de 1 point des taux d’intérêt entraînerait une charge supplémentaire de 2 milliards d’euros la première année, 6 milliards la troisième et jusqu’à 14 milliards la dixième », précisent Les Echos du 23 juin.
    Une hausse du taux d’intérêt auquel on emprunte est de plus en plus plausible. « La dette française est majoritairement émise à très court terme et se trouve détenue aux deux tiers par des investisseurs internationaux », s’alarme ainsi l’économiste Nicolas Baverez dans Les Echos du 24 juin. (...) Si on imagine une hausse de trois points des taux pour la France (ce qui est possible au vu de ce qui s’est passé pour l’Irlande et le Portugal), cela représenterait à terme 42 milliards d’euros de charges en plus, soit plus que l’impôt sur le revenu.

    En résumé, avec ce nouveau plan, la Grèce a peu à gagner et la France beaucoup à perdre. Seuls les banques et les assureurs sont sauvés.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par moria le Mer 29 Juin 2011, 20:19

    On attend le plan B.

    je ne rigole pas : c'est ce qui est prévu pour la Grèce et donc pourrait alléger nos efforts :-))

    donc ....... wait and see !:-)

    Les techno-paradises planchent à Bruxelles.


    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par silence le Jeu 30 Juin 2011, 09:03

    Plan C la Chine rachète la dette de la France... jocolor
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 17944
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par philiberte le Jeu 30 Juin 2011, 09:09

    silence a écrit:Plan C la Chine rachète la dette de la France... jocolor

    ha! ne me faites pas fantasmer! un Chinois derrière chaque Français pour le faire bosser...
    certains l'auraient saumâtre!


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Jeu 30 Juin 2011, 15:14

    Des nouvelles de l'INSEE


    L'ex-ministre de l’économie Christine Lagarde affirmait encore le 13 mai dernier que "tous les clignotants sont au vert".

    En attendant, la nouvelle figure de proue du FMI tant acclamée nous laisse discrètement une petite ardoise supplémentaire avant de filer sur la pointe des pieds.

    1) dette publique.

    L'INSEE, vient de mettre en ligne sur son site les "brillants résultats" économiques du 1er trimestre 2011.
    je cite :

    "À la fin du premier trimestre 2011, la dette publique s’établit à 1 646,1 milliards d’euros" [T4 2010 = 1591.2 Mds€]

    La dette publique augmente de 54,9 milliards d’euros entre le 4e trimestre 2010 et le 1er trimestre 2011…

    la dette publique de Maastricht, qui est une dette brute,(...)[est] exprimée en pourcentage du PIB, elle se situe approximativement à 84,5 %, en augmentation de 2,2 points par rapport au trimestre précédent.

    La dette publique nette progresse plus modérément (+26,2 Md€). (nota : c'est un calcul différent des normes de Maastricht)

    Pour ne pas se faire mal, juste quelques repères :
    - La contribution de l’État à la dette augmente de 41,5 Md€ au premier trimestre

    - La contribution des administrations de sécurité sociale progresse de +20,6 Md€ sous l’effet de la progression de l’endettement de la CADES (+24,1 Md€) et de l’Unedic (+2,9 Md€). L’ACOSS se désendette de 18,7 Md€

    Un petit graphique (INSEE) vaut mieux qu'un long discours

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    2) Consommation des ménages :

    la consommation des ménages baisse de nouveau en mai de - 0,8 %notamment en raison d'une baisse des achats alimentaires et de vêtements.
    En avril, elles avaient déjà reculé de - 1,4 % (chiffre révisé), selon l'Insee.

    3) Chômage

    Catégories A, B, C, D, E :
    Chômage en avril 2011 : 4 909 300 inscrits à Pôle Emploi.
    Chômage en mai 2011 : 4 944 100 inscrits à Pôle Emploi.
    Variation sur un mois : augmentation de 34 800 chômeurs.
    Variation sur un an : augmentation de 156 600 chômeurs.

    4) Toutes nos félicitations à la brillante Christine qui va désormais mettre en œuvre la méthode Coué au FMI.

    Comme dirait le nouveau promu François Sauvadet : " "Elle le doit tout d'abord à son formidable travail depuis 4 ans et surtout à son exemplaire gestion de la crise." jocolor
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Ven 15 Juil 2011, 00:12

    Emprunts toxiques des collectivités locales : le danger est devant nous

    Par La Rédaction de MoneyWeek, le 13 juillet 2011 (extraits)

    La Cour des comptes a rendu public mercredi un rapport sur la gestion de la dette publique locale en France. Elle avance que nos collectivités détiennent entre 10 à 12 milliards d’euros d’emprunts toxiques dont les taux d’intérêt, pour la plupart, n’ont pas encore commencé à exploser.

    Fin 2010, l’encours des dettes locales représentait plus de 160 milliards d’euros dans notre pays. C’est 41% de plus qu’en 2004. Sur la période, ce sont les régions qui se sont le plus endettées (+80% par rapport à 2004), puis les départements (+63%) et les communes (+18,4%).
    La dette des administrations publiques locales représentait l’année dernière 10,1% de la dette publique totale. (..)

    12 milliards d’euros d’emprunts toxiques
    Une centaine de collectivités est « gravement » exposée. Comprenez qu’elles pourraient faire faillite. En cause notamment les fameux emprunts toxiques.
    Ce sont des emprunts structurés particulièrement risqués qui dépendent de la conjoncture économique. Leur taux d’intérêt varie par exemple en fonction de critères aussi invraisemblables que les différences de taux de change entre l’euro/dollar et l’euro/franc suisse sur 10 ou 20 ans. Au début, les collectivités bénéficient d’une période dite de « bonification » : l’emprunteur paie un taux bien en dessous du marché. Puis les emprunts entrent en « phase structurée » et les taux d’intérêt évoluent rapidement.

    « L’encours de la dette locale (collectivités, établissements de coopération intercommunale et divers syndicats) intègre environ 30 à 35 milliards d’euros d’emprunts structurés, dont 10 à 12 milliards d’euros présentent un risque potentiellement élevé », estiment les sages.

    Iceberg droit devant
    …« Plus des trois quarts de ces prêts seront cependant en phase structurée à la fin de l’année 2011, pour des périodes assez longues », prévient la Cour. La période de « bonification » va donc rapidement prendre fin. Les taux d’intérêt vont exploser, pouvant alors passer de 4% à 20% d’une année sur l’autre. La Cour évoque même des taux pouvant dépasser à terme les 50%.

    Si la Cour juge qu’il n’y a pas de « risque systémique » (novlangue pour désigner un risque de réaction en chaîne qui pourrait mettre en grande difficulté l’Etat), ces emprunts toxiques pourraient cependant finir par semer le trouble sur les marchés. D’autant que les agences de notation n’aiment pas apprendre les mauvaises nouvelles au compte-goutte et que l’évolution des taux d’intérêt de ces emprunts est imprévisible sur le long terme.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    __________
    En clair, certains élus locaux (régionaux, etc) ont gavé de dettes toxiques leur collectivité en ne voyant dans l’immédiat que les faibles taux d’intérêts à payer. C'est-à-dire leur propre intérêt à conserver leurs places.
    On peut aussi supposer qu’ils ont engagés ces prêts en toute incompétence.
    Sans vouloir être trop perfide, je pense que les deux hypothèses (incompétence et avidité du pouvoir) sont à retenir simultanément.
    avatar
    uranienne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 3862
    Age : 51
    Localisation : Var
    Loisirs : Jardinage, nature.
    Date d'inscription : 19/02/2008

    Re: La Dette de la France

    Message par uranienne le Ven 15 Juil 2011, 07:51

    Alex Terieur a écrit:la consommation des ménages baisse de nouveau en mai de - 0,8 %notamment en raison d'une baisse des achats alimentaires et de vêtements.
    En avril, elles avaient déjà reculé de - 1,4 % (chiffre révisé), selon l'Insee.


    Pour confirmer ce que vous venez de dire, nous avions réussi à redresser la barre en ce début d'année 2011. Même si la situation n'est pas mauvaise, nous sentons un fléchissement de la consommation de fruits et légumes (je tiens un grand primeur dans le Var).
    Nous nous faisons du soucis pour les mois à venir et je ne vous cache pas que je songe sérieusement à vendre.
    Trop de charges fixes, trop de bagarres avec le RSI (institution qui vous ponctionne lourdement à tort et ne s'excuse même pas lorsqu'un an après elle vous annonce par courrier que vous avez trop payé).
    Et pour terminer des médias qui s'acharnent à effrayer au quotidien les français. Bref, marre de jouer les don quichotte.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par silence le Ven 15 Juil 2011, 08:34

    Diversifier est parfois une solution. Mais parfois c'est bien de vendre son magasin tant qu'il a une certaine valeur et de refaire autre chose.
    C'est clair que travailler en France, si on n'est pas fonctionnaire, c'est une galère!
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par moria le Ven 15 Juil 2011, 10:49

    J'ai toujours loué votre courage, uranienne.
    Je confirme.

    La lassitude pèse trop sur les épaules de ceux qui cotisent, trop !

    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Sam 23 Juil 2011, 01:23

    Les OATI vous connaissez ?

    Non ? pourtant vous allez les payer (cher !)

    l’Agence France Trésor a cru intelligent d’émettre des obligations indexées sur l’inflation, les OATi, mais comme les prix repartent à la hausse, cela se traduit par un surcoût ; en cas d’hyperinflation ces seuls produits peuvent nous ruiner!

    Qu’est-ce qu’une OATI ? C'est une obligation du Trésor indexée sur l'inflation.

    L'OATI est un titre de créance émis par le Trésor public, et dont le capital, remboursable au terme, et les intérêts, payés chaque année, sont indexés sur l'inflation. L'OATI est émise pour des durées de dix ou trente ans.
    Concrètement, à la différence d'une obligation classique du Trésor, le nominal de l'obligation sera revalorisé chaque année de l'inflation et le coupon servi portera sur ce nouveau nominal théorique.

    En d’autre termes pour être clair, plus les taux d’intérêts augmentent en raison de l'inflation, plus le montant de l’obligation augmente et plus on paie des intérêts ceux-ci étant calculés sur le nouveau nominal en hausse avec un taux lui-même actualisé.

    Non seulement la charge des intérêts augmente annuellement, mais le nominal à rembourser in fine également. Le tout de façon cumulative !
    Et il faudra bien rembourser après avoir été étranglé pendant des années.
    Un vrai régal pour les investisseurs.
    _______________
    Vous me suivez toujours ? Bon. Passons à une étude de MoneyWeek de ce jour.
    "Les Echos ont estimé lundi que la charge des emprunts indexés sur l’inflation va devoir être revue à la hausse.
    Habituellement, l’inflation aide plutôt les Etats à se désendetter. Mais quand les pays émettent des obligations indexées sur l’inflation, cela peut vite alourdir la charge de la dette.

    C’est ce qui se passe pour la France. Il ne faut plus s’attendre à 600 millions d’euros supplémentaires pour cette année, contrairement à une première estimation de la Cour des comptes, mais bien à un milliard d’euros en plus pour les emprunts indexés sur l’inflation.

    Le gouvernement avait initialement tablé de façon optimiste sur une inflation évaluée à 1,5%. Cependant la moyenne des prix a grimpé de 2% d’après l’INSEE. Au niveau de la Zone euro (qui sert également de critère d’indexation), c’est encore pire avec 2,7% d’inflation en juin.

    Cette révision a affecté le poids des intérêts des 170 milliards d’euros de dette publique indexée sur l’inflation. Ces emprunts représentent plus de 10% de la dette publique totale (1 646,1 milliards d’euros au premier trimestre 2011 selon l’INSEE).
    Année après année, les montants que nous devons rembourser tous les ans, s’alourdit. Elle devrait atteindre 45,4 milliards d’euros pour 2011, devenant ainsi la seconde dépense de l’Etat derrière l’éducation. Elle pourrait même devenir la première dépense du pays dès 2012.
    D’autant que les perspectives économiques pour la France se sont détériorées ces dernières semaines.

    Lors de la crise de 2008, la France a adopté une stratégie de relance active et de déficits, faisant passer la dette de 1 211 milliards à 1 646 milliards d’euros aujourd’hui. D’ailleurs, avec le recul, la Cour des comptes estimait que « 60% de la hausse est due aux mesures anti-crise, le reste provenant de la politique générale menée depuis 2007 ».

    Résultat ? Un plan de relance que l’on risque de payer au prix fort d’ici quelques mois ou quelques années. Surtout si les agences de notation commencent à s’intéresser de trop près à notre triple A. Cette fois, ce n’est pas seulement le poids de la dette indexée sur l’inflation qui s’alourdira, mais toute la dette. 1% de hausse des taux nous engloutit 15 milliards d’euros par an au bout de 10 ans, soit un tiers du montant de l’impôt sur le revenu."

    sources : MoneyWeek, l'Express.

    __________________

    mon seul commentaire que je vous laisse le soin de méditer est celui-ci :

    Dans la "DÉCLARATION DES CHEFS D'ÉTAT OU DE GOUVERNEMENT DE LA ZONE EURO ET DES INSTITUTIONS DE L'UE " signée le 21 juillet 2011 suite aux problèmes Grecs et autres, on lit au paragraphe 11:

    "Tous les États membres de la zone euro respecteront à la lettre les objectifs budgétaires fixés, amélioreront la compétitivité et remédieront aux déséquilibres macroéconomiques. Les déficits publics dans tous les pays, à l'exception de ceux bénéficiant d'un programme, seront ramenés sous le seuil de 3 % d'ici 2013 au plus tard."


    S'ils s'y tiennent, et il le faudra bien, ça va saigner. Je me demande comment va faire Nicolas en peine période électorale ?... à moins qu'il ait obtenu une autorisation de ne pas pilonner avant mi 2012.

    Bonne journée.

    voir le texte complet de cette déclaration postée par Toby ici :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: La Dette de la France

    Message par Alex Terieur le Ven 29 Juil 2011, 19:03

    Des nouvelles du budget 2012

    Bercy s'attend à un dérapage des dépenses de l'ordre de 1 milliard d'euros dans le budget de 2011 :

    - solde de la facture de l'affaire des frégates de Taïwan (460 millions d'euros),
    - engagements en faveur des éleveurs frappés par la sécheresse (200 millions),
    - financer le coût des opérations extérieures, notamment en Libye (160 millions d'euros à ce jour , ne pas confondre chiffre officiel et chiffre réel ! que nous ne connaitrons qu’au moment de la facture finale)

    En 2012, il faut tomber à 4,6 % du PIB, mais l'activité économique, qui semblait bien partie au début de cette année, ralentit. Du coup, on cherche 5 milliards d'euros d'économies supplémentaires.
    La chasse aux "niches fiscales et sociales" a repris. Près des 600 niches qui, mises bout à bout, coûtent quelque 110 milliards d'euros au budget de l'Etat.

    En période électorale, les niches sociales ne risquent pas grand-chose. La baisse du taux de TVA sur la restauration(2,3 milliards d'euros) reste également à l’abri, Sarko vient de l’assurer (pour s'assurer des voix).

    Le gouvernement doit aussi commencer à financer le nouveau risque dépendance, comme Sarko s'y est engagé.
    Les retraités pourraient être mis à contribution : ils sont actuellement imposés à la CSG à un taux réduit (6,6 %), ils pourraient être alignés sur le régime commun (7,5 %).
    En espérant que ce régime commun n'augmente pas également.

    Mis à part ça l’état n’augmente pas les impôts.

    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: La Dette de la France

    Message par moria le Mer 03 Aoû 2011, 22:40

    Je reporte ceci :

    ""la dette est de 1600 milliards ;
    Baroin cherche quelques milliards en rognant un peu plus les avantages fiscaux

    MAIS la crainte absolue c''est le relèvement des
    taux d''intérêts
    que se voit réclamer la France ( qui est en cours) pour refinancer sa dette ( vous savez ,bien sûr ,que nous pouvons rembourser qu''en mpruntant de nouveau : un vrai système de cavalerie)


    1% d''intérêt en plus c''est 16 milliards en plus.....
    autant que notre part pour la Grèce.


    le seul coût des intérêts actuels représente la totalité du produit de l'impôt sur le revenu.

    Le jour ou la dette sera à 100% du PIB,il faudra impérativement que l''extension du PIB en pourcentage dépasse le montant du pourcentage des taux d''intérêts réclamés par les créanciers de la France pour lui prêter...et cela supposera que la France soit capable de progresser à plus de 3%, ce qu''elle n''a plus fait depuis trés trés longtemps.

    Ce n''est pas un problème de Droite ou de Gauche c''est un problème mathématique.

    J'espère que le Figaro passera le lien sur la remarquable analyse de Michel Rocard sur le sujet
    c''est ce que les techniciens appellent la Trappe à dette ( PB actuel Grecque ;Portugais)


    A lire aussi : La dette française n'est pas un problème.
    par Michel Rocard


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Contenu sponsorisé

    Re: La Dette de la France

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Mai 2017, 17:40