Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

FLANDRE


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Anne Hidalgo
Ven 18 Aoû 2017, 19:20 par Jean Ripleure

» La Dette de la France
Ven 18 Aoû 2017, 14:20 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Ven 18 Aoû 2017, 11:09 par Cousin Hubert

» Attentat(s) en France
Mer 16 Aoû 2017, 18:46 par Cousin Hubert

» Le fil de Mistinguette (3)
Dim 13 Aoû 2017, 09:38 par Caton l'Ancien

» ON REMPLACE ...
Sam 05 Aoû 2017, 15:23 par Etienne Charles

» Terrorisme islamiste
Mar 01 Aoû 2017, 11:13 par 007/**

» Pas-de-Calais
Mar 01 Aoû 2017, 02:12 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Jeu 27 Juil 2017, 09:11 par philiberte

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    QUAND MEME ....

    Partagez

    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2146
    Age : 71
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    QUAND MEME ....

    Message par FLANDRE le Lun 07 Juin 2010, 15:20

    Excellente lecture à partager.





    Non elle n'est pas de moi, mais de l'ami Jean et traduit bien les pensées de la majorité (trop) silencieuse.






    Objet : verba et voces, praetereaque nihil...mais quand même






    Lettre réponse ouverte au Président du MRAP





    Monsieur,

    Vous avez organisé récemment, en tant que président du MRAP, un colloque à l'Assemblée nationale intitulé "Du racisme anti-arabe à l'islamophobie".

    Vous y avez dénoncé, en France, "les mosquées souillées, les discriminations à l'emploi et au logement, les appels au meurtre, les violences et agressions à l'endroit des populations et des lieux de culte musulmans".

    Vous avez montré du doigt l'impunité dont bénéficient les auteurs de ces délits, appelant à "un réveil de l'opinion publique, un sursaut des institutions (Police, Justice, Education nationale, etc.), une mobilisation des grandes consciences intellectuelles".



    Vous avez raison ! De plus en plus de Français sont racistes. De plus en plus en ont par-dessus la tête de ce qu’ils appellent (à tort) l'invasion islamo-maghrébine. De cet afflux de populations inassimilables qu'ils croient (à tort) être le ressort principal de la délinquance et de la criminalité. De plus en plus sont épouvantés (à tort) par l'afflux de populations qui, ayant chassé l'occupant raciste des territoires qu'il exploitait, ont rendu ces terres à l'heureux état de nature mais sont contraintes de chercher, auprès de l'ancien colonisateur raciste, les remèdes à la misère provoquée par la décolonisation. De plus en plus de racistes ont (à tort) des idées de violence en entendant sur les radios les poésies du groupe afro-maghrébin Sniper qui chante, par exemple : "La France nous ronge, le seul moyen de se faire entendre est de brûler des voitures. La France est une garce. On nique la France".



    Oui, Monsieur Aounit, la triste vérité est là : les racistes n'entendent rien à la rude poésie des cités et ils en ont par-dessus la tête d'entendre des hexagonoïdes chanter qu'ils niquent la France, et qu'ils baisent leurs mères. C'est sûr qu'il y a quelque racisme à ne pas accepter ces coutumes de baiser notre mère et de niquer notre pays, mais c'est ainsi, Monsieur Aounit : les racistes ne sont pas tolérants.



    Et ils ont tort. Vous avez raison !



    Mais comment ces petits blancs arriérés seraient-ils assez évolués, ouverts, libéraux et modernes pour accepter que des populations qu'ils ont accueillies, nourries, soignées et enseignées leur crachent leur haine et leur mépris à la figure ?

    Vous faites bien de dénoncer ce racisme-là en France dans la Chambre des députés de cette République qui vous a fait tant de mal. La dignité de l'endroit ajoute à la force de votre réquisitoire.



    Mais vous feriez mieux encore en allant le prononcer là-bas, au bled.

    C'est sur place, chez eux, alors qu'ils sont encore libres, qu'il faut alerter les milliers d'Afro-musulmans et d'islamo-maghrébins qui s'apprêtent à céder au mirage du R.M.I., de la Sécu, des allocs, et à basculer dans le piège affreux que leur tendent les racistes français.

    Monsieur Aounit, dites-le à vos frères, à vos cousins, à vos femmes, à vos enfants, à vos voisins, à tous ceux du bled et de la brousse : la France raciste ne veut pas d'eux parce que dans son aveuglement raciste, elle les regarde (à tort) comme des envahisseurs et des prédateurs.



    Dites simplement cette sinistre vérité aux vôtres Monsieur Aounit. Ne les laissez pas se jeter dans la gueule du loup. Il est de votre devoir de protéger ces malheureux contre cette effrayante menace. Les laisser venir, serait se rendre coupable de non-assistance à personnes en danger.



    D'ailleurs vous-même, Monsieur Aounit, vous et tous ceux qui comme vous, êtes condamnés à vivre dans cet abominable pays raciste, n'hésitez pas : brisez vos chaînes, secouez la poussière de vos sandales et quittez cet enfer. Ne faites pas plus longtemps aux racistes le cadeau de votre enrichissante présence. Ne soyez plus le gibier de ces chasseurs impitoyables qui attaquent vos mères dans le métro, violent vos filles dans les caves, pillent vos supermarchés, brûlent vos voitures dans vos cités, vendent de la drogue à vos enfants. Ne leur laissez aucun homme à discriminer, aucune femme à insulter, aucun enfant à battre, aucune mosquée à souiller.

    N'hésitez pas : vengez toutes ces années de terreur, de souffrance, d'humiliation, d'exploitation qu'ils vous ont infligée : privez-les de la chance que vous représentez.



    Et puis, pourquoi vous gêner ? En partant, emmenez vos amis.

    Les grandes consciences intellectuelles, les militants immigrationnistes, les journalistes amis, les dirigeants socialistes, communistes, trotskistes et autres.

    D'abord cela leur épargnera l'insupportable peine de vivre sans vous, ensuite cela privera la France raciste de la formidable force intellectuelle qui fait son rayonnement dans le monde entier.

    Ils seront bien punis, les racistes !



    Songez-y, Monsieur Aounit : ils auront l'air de quoi les Le Pen, les Gollnisch, les militants du FN et les électeurs de tout ce monde quand, le dernier bateau ayant franchi la ligne d'horizon, l'ultime avion s'étant évanoui dans l'azur, la dernière camionnette étant passée de l'autre côté de la frontière, ils découvriront qu'ils sont désormais entre eux ?



    Entre racistes. Tout seuls. Ah, on voudrait voir ça ! Rien que pour le plaisir !
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6073
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: QUAND MEME ....

    Message par Mitsahne le Lun 07 Juin 2010, 16:34

    Bravo et encore bravo !

    Il n'y a aucun racisme à pratiquer l'antiparasitisme ! Acariens, puces, poux, asticots et morpions : tous ceux qui vivent sans rien faire aux dépens d'un corps sain sont des parasites qu'il faut éradiquer sans pitié.

    S'ils partaient tous, comme le souhaite votre aimable correspondant, la France retrouverait en moins de trois ans sa place dans les grandes nations, son équilibre budgétaire et la joie de vivre.

    Malheureusement, le trop de parasites finit par tuer le corps sain. La France est un pays à l'agonie pour n'avoir pas su prendre à temps les mesures nécessaires de salubrité publique. La gangrène est là et il faudrait dès maintenant songer à des amputations, si douloureuses qu'elles fussent. Aucun chirurgien n'est, hélas, prêt à trancher dans le vif. La France se ronge, la France se meurt et la France sera bientôt morte. Aucun Bossuet ne sera là pour prononcer son oraison funèbre.

    Déjà, les hordes sauvages sonnent "l'hallahli", pissent et ch.... sur le futur cadavre et s'essuient dans le drapeau français. Des juges complices refusent de les condamner au prétexte que les prisons sont déjà surpeuplées de ces parasites. En revanche, le journaliste qui exhibe ce terrible constat risque sa peau et sa situation.

    L'ennemi n'est plus aux portes de Rome mais dans Rome...et l'on délibère sans fin sur la burquitude alors que les rats envahissent le pays, rongent et pillent.
    Il faut réinventer une nouvelle DDT-mort-aux-rats. Contre les rats-cistes.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    aragorn
    Champagne
    Champagne

    Nombre de messages : 1182
    Age : 65
    Localisation : quelque part en France
    Loisirs : musique classique-lecture-poker
    Date d'inscription : 18/04/2008

    Re: QUAND MEME ....

    Message par aragorn le Lun 07 Juin 2010, 18:18

    Mitsahne a écrit:Bravo et encore bravo !

    Il n'y a aucun racisme à pratiquer l'antiparasitisme ! Acariens, puces, poux, asticots et morpions : tous ceux qui vivent sans rien faire aux dépens d'un corps sain sont des parasites qu'il faut éradiquer sans pitié.

    S'ils partaient tous, comme le souhaite votre aimable correspondant, la France retrouverait en moins de trois ans sa place dans les grandes nations, son équilibre budgétaire et la joie de vivre.

    Malheureusement, le trop de parasites finit par tuer le corps sain. La France est un pays à l'agonie pour n'avoir pas su prendre à temps les mesures nécessaires de salubrité publique. La gangrène est là et il faudrait dès maintenant songer à des amputations, si douloureuses qu'elles fussent. Aucun chirurgien n'est, hélas, prêt à trancher dans le vif. La France se ronge, la France se meurt et la France sera bientôt morte. Aucun Bossuet ne sera là pour prononcer son oraison funèbre.

    Déjà, les hordes sauvages sonnent "l'hallahli", pissent et ch.... sur le futur cadavre et s'essuient dans le drapeau français. Des juges complices refusent de les condamner au prétexte que les prisons sont déjà surpeuplées de ces parasites. En revanche, le journaliste qui exhibe ce terrible constat risque sa peau et sa situation.

    L'ennemi n'est plus aux portes de Rome mais dans Rome...et l'on délibère sans fin sur la burquitude alors que les rats envahissent le pays, rongent et pillent.
    Il faut réinventer une nouvelle DDT-mort-aux-rats. Contre les rats-cistes.

    Bravo, Mitsahne; il faut avoir le courage de le dire, et ,en plus, c'est bien dit...
    Merci. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18032
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: QUAND MEME ....

    Message par philiberte le Mer 09 Juin 2010, 11:46

    il y a quelques mois que circule cette "lettre ouverte". je l'ai transmise en son temps.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: QUAND MEME ....

    Message par cilette le Mer 09 Juin 2010, 13:05

    philiberte a écrit:il y a quelques mois que circule cette "lettre ouverte". je l'ai transmise en son temps.
    C'est vrai mais il est bon de le rappeler.

    Le site de Français de France donne beaucoup d'informations...

    Contenu sponsorisé

    Re: QUAND MEME ....

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Aoû 2017, 10:39