Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Cousin Hubert


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Sujets similaires

Derniers sujets

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Aujourd'hui à 00:34 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Hier à 22:08 par Cousin Hubert

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Jeu 12 Oct 2017, 23:33 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Lun 09 Oct 2017, 22:38 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Jeu 05 Oct 2017, 01:59 par Cousin Hubert

» Attentats
Mar 03 Oct 2017, 20:01 par Mitsahne

» Numismatique
Dim 01 Oct 2017, 22:50 par Cousin Hubert

» Nouveaux membres
Dim 01 Oct 2017, 12:57 par Cousin Hubert

» LA DICTATURE EST EN MARCHE ET PERSONNE NE REAGIT !
Mer 27 Sep 2017, 22:04 par Jean Ripleure

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    Nos territoires

    Partagez
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21186
    Age : 117
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Nos territoires

    Message par moria le Dim 07 Mar 2010, 08:33

    «... une force et non une faiblesse? »
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Contre la « fausse modernité », défendre nos communes...
    « Dans une société qui perd ses repères, est-il donc si urgent de
    détruire un des plus anciens qui soient, de transformer nos communes en
    lieux-dits, de remplacer, car c’est bien à cela qu’on aboutira, un
    demi-million de bénévoles par des fonctionnaires
    ? » Quand
    Roland Hureaux démonte les artifices de la « rationalisation
    financière » au nom de laquelle la classe dirigeante entend rayer 3000
    ans de notre histoire... De l'identité française...

    Castelmoron d'Albret, la plus petite commune d'Europe en superficie...

    Sait-on que sur les 500 000 élus locaux, 450 000 sont dans l'exercice de leur mandat, des bénévoles?

    Portemont, le 6 mars 2010

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    C’est avec la loi Joxe de 1992 que tout a commencé [2],
    puis il y eut la loi Pasqua (1995),
    la loi Chevènement (1979) :
    chaque fois, l’étau se resserre.

    La seule pause de ce rouleau compresseur mu par une technocratie impitoyable fut la loi Raffarin de 2005.
    Sans doute parce que l’ancien Premier ministre connaissait mieux la France profonde, pour la première fois, une loi de décentralisation ne portait pas
    atteinte aux prérogatives des petites communes.
    Las, avec le projet actuellement en discussion au Parlement, le mouvement a repris.

    Moins médiatisé que la question du département, parce qu’il touche
    moins aux intérêts des grands élus, députés, sénateurs, présidents de
    conseil régional et régional, ce volet de la loi est pourtant le plus
    lourd de conséquences en termes de civilisation.

    Les communes avaient été dès 1992 encouragées à s’intégrer dans des
    communautés de communes (en zone urbaine, communautés d’agglomération) destinées à se substituer aux anciens syndicats.

    Théoriquement libres d’adhérer, les petites communes furent soumises à une forte pression des préfets ; il fut même établi en 1975 que les dotations de l’État seraient proportionnelles au degré d’ « intégration financière » des
    communautés désormais tenu pour une fin en soi.

    Non seulement ce dispositif n’entraîna nulle part de vraie réflexion
    sur l’aménagement du territoire [2], mais il fut le point de départ,
    promesses de financement aidant, d’une multiplication de projets
    dispendieux.

    Les nouvelles entités furent aussi le prétexte de recrutements massifs : environ 250 000 nouveaux postes de fonctionnaires, alors même que les effectifs des communes continuaient d’augmenter.

    Dispendieuse « rationalisation »

    La raison de cette aberration ?
    Notre classe dirigeante s’est persuadée au fil des ans que 36 682 communes étaient un archaïsme, un handicap pour la France.

    Ignorants du terrain, oubliant que sur les 500 000 élus locaux, 450 000 étaient des bénévoles, ou que la plupart des petites communes étaient gérées par leurs conseils municipaux avec la même parcimonie que des propriétés privées, certains y ont même vu une source de gaspillage.

    Jamais au demeurant un créateur de richesse quel qu’il soit (chef d’entreprise, agriculteur, artisan) ne s’était plaint du morcellement communal, au contraire.

    C’est à tort que l’on a dit que le projet de loi actuellement soumis au
    Parlement « sanctuarisait » la commune.
    Sans aller jusqu’à reprendre les propositions de la commission Balladur qui prévoyait son « évaporation », il met néanmoins en place toutes les armes pour lui donner le coup de grâce.

    L’élection au suffrage direct des délégués communautaires, conjuguée à l’intégration financière, vide de toute raison d’être les instances communales. Le poids des petites communes dans les conseils communautaires est réduit, la création de « communes nouvelles » fusionnées est encouragée, la « rationalisation de l’intercommunalité » ne doit subsister, selon certains préfets, que trois ou quatre grands ensembles par département ; enfin le pouvoir de
    police du maire pourra être transféré aux exécutifs intercommunaux.
    Même si la commission compétente du Sénat a atténué certains aspects du
    projet, son sens général demeure.

    Dans une société qui perd ses repères, est-il donc si urgent de
    détruire un des plus anciens qui soient, de transformer nos communes en
    lieux-dits, de remplacer, car c’est bien à cela qu’on aboutira, un
    demi-million de bénévoles par des fonctionnaires ?

    Toute la mécanique que nous venons de décrire repose sur l’illusion de
    la fausse modernité propre aux modes de pensée idéologiques : quand
    comprendra-t-on qu’en préservant, en pleine révolution industrielle, le
    décorum de la monarchie britannique, Disraeli fut plus moderne que
    Ceausescu rasant les villages pour les remplacer par des blocs HLM ?

    Quand notre élite reconnaîtra-t-elle que 36 000 communes, coopérant
    dans la liberté et sans perspective de fusion, sont pour la France une
    force et non une faiblesse ?

    Roland Hureaux

    http://www.libertepolitique.com/index.php?option=com_content&view=article&id=5819

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Population moyenne des communes dans les pays de l'Union européenne à 27 en 2006




    L'ancien premier adjoint au maire de Cahors, Roland Hureaux a pris la présidence de l'association « Touche pas à ma commune » qui vient de lancer une pétition nationale « tendant à retirer du projet de loi, les nombreuses dispositions » de la loi sur la réforme des collectivités territoriales « dont le but inavoué est de faire disparaître la commune ». Roland Hureaux a répondu à nos questions.

    « Pourquoi avoir pris la tête de ce collectif ? »

    R.H :
    « Parce que les petites communes sont en danger. Il y a une volonté
    technocratique, relayée par des gouvernements de gauche et de droite,
    de transformer les 36 000 communes en lieu-dit !
    Les communes sont considérées comme un signe d'archaïsme, un handicap pour la France.
    Alors que ce sont des richesses.


    « Vous êtes remonté contre l'actuel projet de loi sur la réforme des collectivités territoriales… »

    R.H. :
    « Le rapport de la commission Balladur prévoyait « l'évaporation »
    des communes dans des structures intercommunales. C'est une procédure d'étouffement qui est mis en place même si le gouvernement n'a pas osé aller jusque-là.
    Le projet en cours veut court-circuiter les conseils municipaux dans l'élection des délégués communautaires. Il tend aussi à diminuer le poids des petites communes dans les conseils communautaires. On veut aussi rationaliser l'intercommunalité en ne laissant que trois ou quatre grands ensembles par département.
    Enfin, le transfert du pouvoir de police du maire vers le président des communautés est dans l'air. »

    « En quoi tout cela est gênant dans le fonctionnement des collectivités ? »

    R.H.:
    « On tue la proximité !
    La commune est une structure de 3 000 ans, certaines datant des Gaulois !
    La commune, c'est l'identité de la France, la continuité de l'histoire de la France. On veut nous faire une société atomisée avec un raisonnement pervers que nous récusons. On veut résoudre un problème qui ne se pose pas. C'est de la fausse modernité. »


    R.H. « Où en êtes-vous de la pétition ? »

    « Nous avons déjà reçu des milliers de réponses, de maires qui
    protestent contre cette réforme. L'association des maires ruraux nous
    soutient. Nous sommes déterminés. »

    Roland Hureaux

    Propos recueillis par Laurent Benayoun
    http://www.ladepeche.fr/article/2010/02/16/778141-Cahors-Roland-Hureaux-Ils-veulent-tuer-les-petites-communes.html




    Que l'on s'occupe des Maires à multi mandats, multi portefeuilles, multi pouvoirs et qu'on laisse les petites et moyennes communes tranquilles !

    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: Nos territoires

    Message par Caton l'Ancien le Dim 07 Mar 2010, 10:16

    Oui, mais il y a une demande en administration...
    J'ai eu une maison dans une petite commune de 300 hab. pendant 25 ans.
    C'était copinage et bidouillage...
    Si on n'était pas du sérail ou du clan, on se faisait truander comme dans un bois.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21186
    Age : 117
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Nos territoires

    Message par moria le Dim 07 Mar 2010, 10:20

    et moi, je ne sais si ma commune-secondaire atteignait les 50 habitants en plein Auxois.

    C'est vrai ce que tu dis mais la loi, c'est la loi.
    Après, y'a les ragots.
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: Nos territoires

    Message par Caton l'Ancien le Dim 07 Mar 2010, 10:37

    Ragots et actions, personnellement ça m'a coûté beaucoup d'argent, et l'embauche d'incapables par la commune lui a coûté aussi...


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21186
    Age : 117
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Nos territoires

    Message par moria le Dim 07 Mar 2010, 10:55

    Caton l'Ancien a écrit:Ragots et actions, personnellement ça m'a coûté beaucoup d'argent, et l'embauche d'incapables par la commune lui a coûté aussi...
    Tiens en parlant d'"argent .... crois-tu que la moyenne du coût d'un fonctionnaire est de 60000€/an, TTC bien sûr :-) ?
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: Nos territoires

    Message par cilette le Dim 07 Mar 2010, 13:19

    moria a écrit:
    Caton l'Ancien a écrit:Ragots et actions, personnellement ça m'a coûté beaucoup d'argent, et l'embauche d'incapables par la commune lui a coûté aussi...
    Tiens en parlant d'"argent .... crois-tu que la moyenne du coût d'un fonctionnaire est de 60000€/an, TTC bien sûr :-) ?
    Quel fonctionnaire ? Il y a plus de petits fonctionnaires que de gros ce qui laisserait croire qu'en haut les salaires sont.... Twisted Evil Evil or Very Mad Crying or Very sad
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: Nos territoires

    Message par Caton l'Ancien le Dim 07 Mar 2010, 13:57

    moria a écrit:
    Tiens en parlant d'"argent .... crois-tu que la moyenne du coût d'un fonctionnaire est de 60000€/an, TTC bien sûr :-) ?

    en tous cas, moi, je ne coûte pas tant...


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21186
    Age : 117
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Nos territoires

    Message par moria le Dim 07 Mar 2010, 17:58

    corps de discussion sur le Fig :


    =========

    On 03/03/2010 19:16:23, L Aurelien wrote:

    Un meeting de l’UMP, un autre monde. L''UMP type, une grosse Audi A8...

    =========


    Mettons que l''Audi A8 coute 70.000€.


    Et comparons avec ce que coutent les 5.000.000 de fonctionnaires
    français à 60.000€/an l''un, selon la Cour des Comptes...

    Soit 300
    milliards d''euros par an...


    300.000.000.000 / 70.000 = 4.285.714 Audis A8


    Presque une par fonctionnaire...


    Et on dit que la fonction publique ne paie pas...
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: Nos territoires

    Message par cilette le Dim 07 Mar 2010, 21:25

    moria a écrit:corps de discussion sur le Fig :


    =========

    On 03/03/2010 19:16:23, L Aurelien wrote:

    Un meeting de l’UMP, un autre monde. L''UMP type, une grosse Audi A8...

    =========


    Mettons que l''Audi A8 coute 70.000€.


    Et comparons avec ce que coutent les 5.000.000 de fonctionnaires
    français à 60.000€/an l''un, selon la Cour des Comptes...

    Soit 300
    milliards d''euros par an...


    300.000.000.000 / 70.000 = 4.285.714 Audis A8


    Presque une par fonctionnaire...


    Et on dit que la fonction publique ne paie pas...
    ... si seulement c'était vrai... mais à ce moment là, tout aurait augmenté et on pourrait juste se payer une petite "Totoya" Aygo, comme la mienne...
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21186
    Age : 117
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: Nos territoires

    Message par moria le Lun 08 Mar 2010, 05:54

    cela reste donc une énigme.
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18100
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Nos territoires

    Message par philiberte le Lun 08 Mar 2010, 10:22

    c'est le cas chez moi.
    déjà, la sortie d'autoroute indique: "sortie 36 NEVERS-Saint-Eloi", comme si St-Eloi était un quartier de Nevers, alors que c'est une commune à part entière, de 2300 habitants.
    le maire de Nevers, furieux de voir ce petit village résister à ses pressions, nous fait les pires crasses: il a joué de son influence pour faire annuler la construction d'un centre Leclerc, avec divers commerces, entre autres.
    son parti diffuse actuellement un tract (élections obligent) pour faire croire à la population que tous nos malheurs viennent du maire et du conseil municipal.
    nous refusons,ici, de faire partie de l'agglomération de communes où on n'aurait aucun avantage, hors celui de payer.
    un jour, peut-être, nous serons englobés dans le chef-lieu.
    j'espère ne pas le voir.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)

    Contenu sponsorisé

    Re: Nos territoires

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017, 14:22