Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 3 Invités

Etienne Charles, philiberte


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Sujets similaires

    Derniers sujets

    » Un commerce dans un quartier paisible... en Francarabia...
    Aujourd'hui à 09:13 par 007/**

    » Les pépites sont terrorisées par les flics...
    Hier à 15:27 par Cousin Hubert

    » Immigration: une richesse pour la France?
    Jeu 19 Oct 2017, 22:08 par Cousin Hubert

    » Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
    Jeu 12 Oct 2017, 23:33 par Cousin Hubert

    » PARIS, Ville des Lumières.......
    Lun 09 Oct 2017, 22:38 par Cousin Hubert

    » Terrorisme islamiste
    Jeu 05 Oct 2017, 01:59 par Cousin Hubert

    » Attentats
    Mar 03 Oct 2017, 20:01 par Mitsahne

    » Numismatique
    Dim 01 Oct 2017, 22:50 par Cousin Hubert

    » Nouveaux membres
    Dim 01 Oct 2017, 12:57 par Cousin Hubert

    Octobre 2017

    LunMarMerJeuVenSamDim
          1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031     

    Calendrier Calendrier

    Navigation

    Partenaires

    forum gratuit
    Tchat Blablaland

      Minarets

      Partagez
      avatar
      silence
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22007
      Age : 103
      Localisation : Bretagne
      Date d'inscription : 12/02/2007

      Re: Minarets

      Message par silence le Sam 05 Déc 2009, 09:04

      Et des aubergines... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
      avatar
      moria
      Admin
      Admin

      Nombre de messages : 21186
      Age : 117
      Localisation : Duché de Bourgogne
      Date d'inscription : 24/01/2007

      Re: Minarets

      Message par moria le Sam 05 Déc 2009, 11:29

      le 3 décembre 2009





      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      Selon l’agence de presse
      pro-israélienne MediaArabe.info, la presse arabe s’indigne unanimement,
      ce jeudi 3 décembre, et dénonce la tentative des autorités israéliennes
      d’interdire la prière de l’aube dans les mosquées de Jérusalem, sous
      prétexte que la diffusion des prières par les haut-parleurs des
      minarets dérange les habitants.


      Les médias arabes et islamiques
      soulignent en effet que la Knesset israélienne examine un projet de loi
      pour interdire
      la diffusion des prières, particulièrement à Jérusalem,
      mais également dans d’autres localités à forte densité de population
      arabe en Cisjordanie.

      Etienne Charles
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 2051
      Age : 74
      Localisation : ligny le ribault 45240 loiret
      Date d'inscription : 04/08/2009

      Re: Minarets

      Message par Etienne Charles le Sam 05 Déc 2009, 12:24

      J'ai oublier de vous relater un passage de l'intervention de Besson :
      A un moment de sa prestation il évoque les participations des citoyens au forum gouvernemental.( 40 000) Quelqu'un lui demande combien de commentaires sont censurés ...réponse en deux temps.
      -6% pour cause d'extrémiste de droite et de xénophobie caractérisée,
      -puis il se reprend : depuis " l'affaire Suisse et les débordements du match de foot , beaucoup plus...
      Combien demande l'interlocuteur : embarras...et il lâche entre les dents 10%.

      Je pense que si vous consultez de site de l'institut Montaigne les interventions doivent êtres visibles.
      avatar
      Caton l'Ancien
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22867
      Date d'inscription : 14/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Caton l'Ancien le Dim 06 Déc 2009, 12:39

      On attendait qu'ils -des musulmans vraiment modérés, démocrates - se manifestent : en voilà :

      Dimanche 6 décembre 2009 7 06 12 2009 02:08
      Lettre à Richard Prasquier, Président du Crif

      Samedi 05 / 12/ 2009

      Honorable Richard Prasquier
      Président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France

      C'est avec une hésitation profonde que nous avons décidé de vous écrire suite à votre position sur la question des minarets en Suisse.

      En adressant vos vœux au président du Conseil Français du Culte Musulman( FCM )
      Mohamed Moussaoui, à l’occasion de la fête musulmane du sacrifice (l’Aid El
      Adha), nous venons de lire que Monsieur Richard Prasquier– et au nom du Crif –
      il déploré la « votation suisse sur les minarets. » (1)


      Au nom de la communauté juive de France, vous avez exprimé votre forte
      désapprobation envers « les réactions populistes qui avaient conduit, en
      Suisse, à une votation interdisant la construction des minarets
      .
      »


      Vous avez même fait part de votre « inquiétude par rapport à
      l’instrumentalisation possible d’un tel résultat.
      ».


      Vous avez donc, Mr Richard Prasquier, condamné le vote du peuple suisse qui, par une
      majorité écrasante, a répondu à la question qui lui était posée le dimanche 29
      novembre 2009 d’accepter ou de refuser l’édification de nouveaux minarets sur le
      territoire helvétique.


      Une telle prise de position de la part du président du Crif, en France, condamnant
      d’office la libre volonté des citoyens suisses nous a laissé
      perplexe.


      Monsieur Richard Prasquier vous avez tenté de caresser
      dans le sens du poil les musulmans; mais c'est en vain. La grande majorité des
      musulmans n’ont pas vraiment aujourd’hui de sympathie pour juifs. Nous sommes
      obligé de vous le rappelez cher frère.


      Il ne faut pas pensé Mr Richard Prasquier que par le politiquement correcte, – vous
      allez être remercier, saluer ou acceptez dans une capitale arabe. Les
      musulmans de France aussi vont vite oublier que vous avez condamné la
      votation suisse sur les minarets.


      D’ailleurs vous pouvez être rassurer qu’aucun média
      arabe n’a relaté jusqu'à aujourd’hui l’information par laquelle le président
      du Crif en France a exprimé au nom de tous les juifs de France sa « forte »
      désapprobation envers la décision interdisant la construction des minarets en
      Suisse. Malheureusement Mr Richard Prasquier aucun signe positif n’est attendue
      de la part de l’autre partie.


      En plus, nous sommes obligé de rappeler que la question des minarets (qui n'est
      nullement dans la religion ) est une façon pour nos frères fanatiques pour
      imposer leur diktat aux européens et de leur pourrir la vie.


      Le Minaret n’est qu’une invention (bidaa) qui n’est en rien obligatoire dans la
      tradition musulmane. Les minarets n’ont jamais étaient nécessaires pour la
      liberté de culte. La preuve, vous pouvez la trouver Mr Richard Prasquier dans
      la célèbre Al-Aqsa, la grande mosquée de Jérusalem, troisième lieu saint de
      l’islam, qui n'a pas de minarets, et pourtant on y prie. Ce qui revient à
      montrer que les minarets sont quelque chose de tout à fait optionnel,
      architectural, voir même provocateur dans le contexte d’un territoire non
      musulman.


      Un universitaire palestinien éclairé, Sami
      Aldeeb
      , a même estimé que l’interdiction des minarets en Suisse est
      victoire pour la paix confessionnelle dans ce pays.


      La majorité écrasante par laquelle les citoyens suisses ont répondu à la question
      qui leur était posée le 29 novembre 2009, d’accepter ou de refuser
      l’édification de nouveaux minarets sur le territoire helvétique, témoigne de la
      crainte légitime des européens telle qu’elle s’exprime dès lors que les
      peuples peuvent être consultés. Nous devons au contraire cher Mr Richard
      Prasquier saluer le grandeur du peuple suisse qui a fait une sorte
      d’"Intifada démocratique " contre le vent de la dhiminitude qui souffle sur
      toute l'Europe Occidentale.


      Les suisses qui ont décidé par référendum à plus de 57% des votes, d’interdire la
      construction de minarets dans la confédération helvétique méritent notre respect
      et notre admiration infinie. Les suisses ont envoyé un message claire que
      l’identité de leur pays ne doit pas être sacrifier.


      La force symbolique de ce vote dont nous nous réjouissons dépasse, à l’évidence,
      très largement les contours de la Confédération pour montrer que l’islamisation
      n’est pas une fatalité dans le reste de l’Europe. Si les politiques préfèrent
      tourner la tête et offrir des minarets, en signe d’apaisement, comme à Hitler à
      Munich, en 1938, le peuple Suisse résiste et il résistera.


      Ce n’est pas « les réactions populistes qui avaient conduit, en Suisse, à une
      votation interdisant la construction des minaret
      . » comme vous l’avez
      indiqué au président du CFCM, Mohamed Moussaoui. Les suisses se sont révoltés
      parc qu’ils voient leur conseil fédéral (tous comme le reste des
      chancelleries européennes) accepter volontairement d'être humiliés par
      l'instauration de la misogynie islamiste sur la place publique.


      Dans ces jours troublés, et probablement pour la toute première fois, des gens en
      Europe qui réfléchissent, qui sont perplexes et craintifs ont pris la bonne
      décision en votant contre la colonisation islamique et l’instauration des
      minarets, symboles apparent d'une revendication politico-religieuse du pouvoir,
      qui remet en cause les droits fondamentaux… et incarnent l'Islam politique et la
      charia.


      Nous avions espéré Mr Richard Prasquier que votre pays (qui avait autrefois une
      réelle autorité, reconnue dans le monde) pourrait prendre une telle mesure, ne
      serait-ce que pour la consolation des millions de français et de françaises qui
      assistent impuissamment à l’islamisation du territoire et ils sont inquiétés
      pour le futur de leurs enfants.


      Nous avions espéré Mr Richard Prasquier entendre des voix s’élever lorsque des
      synagogues son brûlées, vandalisée et des cimetières juifs saccagés…dans le
      vaste monde musulman.


      Si Mr Richard Prasquier le vote helvétique, interdisant la construction des minarets
      vous a inquiété au point que vous avez adressé une lettre au président du CFCM,
      Mohamed Moussaoui, pour désapprouver la volonté libre d’un peuple souverain,
      nous aimerions savoir pourquoi vous n’interviendrez pas auprès de lui pour
      dénoncer le pogrom antijuif qui se déroule en ce moment même contre la
      communauté juive du Yémen ?


      L’une des plus vieilles communautés juives au monde est entrain de disparaître dans ce
      pays. Ils ne sont plus que 350 à vivre en marge d’une société où les extrémistes
      musulmans dénoncent mensongèrement leur «alignement» sur Israël. L’harcèlement,
      les pressions et parfois les attaques se multiplient dans ce pays où l’islam
      radical a le vent en poupe.


      Depuis l’assassinat de Moshe Nahari en décembre 2008 au Yémen, la situation des
      quelques 250 Juifs du Yémen est particulièrement précaire .La destruction et le
      pillage de leurs biens, à Saada, n’a pas hélas susciter l’indignation. En
      revanche, l’accessoire des minarets suisses suscite toute cette agitation et
      la dénonciation du Crif. !!!


      Ces malheureux juifs du Yémen sont en grand danger Mr Richard Prasquier ; d'abord
      par leur petit nombre, par le fait qu'ils soient si ignorants de la vie moderne,
      et qu’ils n’ont pas des relais médiatiques comme les défenseurs des minarets
      suisses.


      Ces malheureux juifs yéménites ne doivent sûrement pas savoir à qui s'adresser, ni
      comment, puisque Internet, le téléphone, etc... sont sûrement des moyens de
      communication qui leur sont inconnus, et qui, si ils existent leur sont
      interdits par leurs dictateurs locaux. Il est quand même incroyable, Mr Richard
      Prasquier, que vous n’invoquez pas leur sort avec votre ami Mohamed Moussaoui,
      président du CFCM.


      Et puisque vous parlez uniquement des minarets suisses, nous avions espéré Mr
      Richard Prasquier entendre votre voix aussi sur le dernier vestige de la
      communauté juive libanaise, qui est entrain de disparaître .La synagogue Maguen
      Avraham dans la capitale libanaise, témoigne de la situation de cette
      communauté. Construite en 1920 dans le quartier de Wadi Abou Jmil – autrefois
      connu sous le nom de Wadi Al Yahoud, la vallée des Juifs – la synagogue est
      maintenant une ruine déserte. Tout a été pillé, les bancs en marbre et même les
      fenêtres .Sans synagogue ni rabbin, les quelques Juifs restés à Beyrouth –
      environ 300 selon les estimations officielles – sont contraints de prier à la
      maison.


      Cette synagogue, l'une des plus grandes du monde arabe, va disparaître dans quelques
      années du paysage de la capitale libanaise. La violation du patrimoine juif va
      aussi bon train dans le reste des synagogues de villes comme Beyrouth, Baalbek,
      Tripoli et Saïda qui sont aussi tombées en ruine.


      La situation est de même dans l’ensemble des pays arabes, mais tout le monde est
      silencieux parce ce comportement émane de pays dictatoriaux qui forment un bloc
      hostile à Israël.


      Datant de plus de 2 000 ans, la communauté juive diminue constamment en terre musulmane
      et est confrontée à la violence et aux préjugés. Nous avions espéré que le
      président du Crif pourrait dénoncer de telles horreurs à l’occasion de ses
      nombreuses rencontres avec des responsables communautaires
      musulmans.


      Mais hélas, beaucoup en Europe qui sont aujourd’hui pris par un esprit munichois
      délétère, trouvent les mots pour condamner le choix démocratique du peuple
      suisse civilisé et ne relève aucun mot contre ces beaux pays minés par le
      bolchevisme islamique.


      Les Suisses qui étaient au début pour les minarets ont aujourd’hui dit leur dernier
      mot : Non aux minarets, Non à l’islamisation à petits pas de la société et Non
      à l’impérialisme multiculturel donneur de leçons. Il faut préserver les rues,
      les villes et l’identité européennes de toutes les emprises de l'islamisme qui
      rebondi dans le plat des pays occidentaux.


      Mr Richard Prasquier vous pouvez remercier les suisses, car vous saviez sûrement
      mieux que nous que les Français ne seront sans doute jamais consultés sur ces
      sujets.


      Vous pouvez aussi remercier les helvétiques qui, au coeur de l’Europe, ont refusé
      la défaite et le déshonneur devant les minarets, symboles de l’arrogance
      islamique. Car en cas ou par exemple le vote aurait été en faveur de la
      poursuite des implantations de ces minarets, les banlieues de vos villes se
      renforceraient encore et encore le prestige de ceux qui auraient fait reculer
      les « croisés», avec les conséquences que l’on imagine en termes de prosélytisme
      et de propagande.


      Vous pouvez notamment remercier les suisses pour leur NON, simplement parc qu’un
      vote favorable aux minarets en Suisse, aurait été une occasion pour les
      pro-islamistes pour mener, dans toute l’Europe, une offensive sur plusieurs
      fronts pour transformer ces beaux pays en un protectorat à dominance islamiste
      où les Juifs, les Chrétiens devront marcher dans les caniveaux tête basse,
      pendant que les femmes voilées et les barbus marcheront sur le
      trottoir.


      Nous aimerions enfin croire, Mr Richard Prasquier, que vous en aurez le courage, au
      moins lorsque vous parlez avec des responsables musulmans en France , d’évoquer
      le sort tragique des minorités juives dhiminisés et réduites au silence dans
      les vastes contrés de la “religion de paix”.


      Veuillez agréer, Monsieur le Président du Crif,
      l’expression de notre considération distinguée.


      Collectif Arabes Pour Israël
      arabespourisrael@gmail.com
      (1)Voir : Le CRIF déplore la votation suisse sur les
      minarets


      _________________
      Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
      Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire

      Etienne Charles
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 2051
      Age : 74
      Localisation : ligny le ribault 45240 loiret
      Date d'inscription : 04/08/2009

      Re: Minarets

      Message par Etienne Charles le Dim 06 Déc 2009, 14:43

      Bravo!
      Le politiquement correct est devenue une maladie vénérienne....çà se soigne mais dans la douleur.
      avatar
      Caton l'Ancien
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22867
      Date d'inscription : 14/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Caton l'Ancien le Dim 06 Déc 2009, 15:34

      Les chrétiens se sont rebiffés :

      http://www.lematin.ch/actu/suisse/minarets-eveques-preche-desert-199858

      APRÈS-VOTATIONS
      Minarets: les évêques ont prêché dans le désert


      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      Image © Sabine Papilloud

      Le curé de La Roche, en Gruyère, a découvert
      dimanche soir à sa grande surprise qu'une grande majorité de ses
      paroissiens avaient voté pour l'initiative antiminarets.

      L'état-major des Eglises a été lourdement désavoué par
      sa base dimanche dernier. Plus on pratique une religion traditionnelle,
      plus on a voté oui à l'initiative. Que faire face à cet échec? Les
      Eglises sentent l'urgence, mais les solutions restent théoriques:
      inviter des musulmans aux kermesses, revoir la communication,
      encourager la pédagogie interreligieuse et dialoguer







      Christine Salvadé - le 05 décembre 2009, 20h51
      Le Matin DimancheLe curé de La Roche n'en revient toujours pas. La petite commune de
      la Gruyère dans laquelle il exerce depuis dix-neuf ans a voté à près de
      73% oui à l'initiative antiminarets dimanche dernier. Mais le curé n'a
      rien vu venir: «Aucun de mes paroissiens n'est venu m'en parler. Ils
      n'ont peut-être pas osé, ils savent qu'ils sont en porte-à-faux avec
      mes opinions.» Et lui? A-t-il provoqué la discussion? «Non. On a eu
      trop de travail avec la préparation à la confirmation.»
      Un comble, le curé gruérien ignorait même que ses supérieurs
      hiérarchiques avaient recommandé de voter non à l'initiative
      antiminarets.
      Les Eglises ont pourtant rarement été aussi offensives durant une
      campagne fédérale. La Conférence des évêques suisses et la Fédération
      des Eglises protestantes de Suisse ont, dès le mois de mars, diffusé
      des messages, organisé des débats. Pour la première fois, une consigne
      de vote a même été donnée par le Conseil suisse des Eglises, qui réunit
      depuis trois ans des représentants de toutes les religions actives en
      Suisse (musulmans, juifs, catholiques, protestants, vieux-catholiques
      et orthodoxes).
      Mais l'état-major des Eglises a été lourdement désavoué par sa base
      dimanche dernier. C'est un des constats qui se dégage de la carte des
      résultats: plus on pratique une religion traditionnelle, plus on a voté
      oui à l'initiative. C'est encore plus évident en Suisse alémanique
      qu'en Suisse romande. Cela concerne autant les protestants que les
      catholiques. Le rejet des minarets, c'est donc aussi la défaite des
      Eglises traditionnelles.
      Réactions violentes
      Au lendemain des votations,
      les évêques de Suisse se sont réunis pour trois jours. Même si la
      réunion était prévue de longue date, le vote suisse était dans toutes
      les discussions. D'autant plus que pendant la campagne, le secrétariat
      de la Conférence des évêques suisses a reçu plusieurs messages de
      personnes indignées par la position des Eglises défendant la
      construction de minarets. «On a vécu assez mal cette campagne, avoue
      Walter Müller, attaché de presse de la Conférence des évêques suisses.
      C'était tout aussi violent que durant les affaires de pédophilie dans
      l'Eglise ou la levée de l'excommunication des quatre évêques d'Ecône.»
      Les leçons à tirer de cette confrontation entre la base et ses
      dirigeants sont moins claires que le constat. La communication n'est
      pas remise en cause: les Eglises estiment en faire assez. «D'abord,
      nous devons absolument éviter de mettre de l'huile sur le feu, dit
      Nicolas Betticher, vicaire général de l'Evêché de Lausanne, Genève et
      Fribourg. Venir maintenant avec le débat sur le port de la burqa n'est
      pas approprié. Il ne faut pas interdire, il faut dialoguer. Mais ce qui
      me réjouit le plus, c'est que le résultat de cette votation montre que
      les chrétiens redécouvrent leur identité religieuse. Nous devons être
      prêts à répondre à cet élan. Il faut d'abord approfondir nos racines
      chrétiennes, affirmer nos valeurs communes (dont fait partie le
      respect), avant même d'aller à la rencontre de l'islam. Ça va être
      long, dépêchons-nous de nous mettre au travail.»
      Les évêques suisses ont abouti mercredi à une déclaration commune
      qui réaffirme la volonté de défendre les signes visibles des religions,
      quelles qu'elles soient.
      Un discours taxé d'«angélique»
      Ce discours d'ouverture universel est taxé «d'angélique» par une partie de la communauté catholique.
      Parmi les sceptiques, l'abbé Alain René Arbez, curé de la paroisse
      catholique de La Seymaz (Thônex et Cologny/GE). Il a voté oui à
      l'initiative et défendu son point de vue dans la Tribune de Genève
      samedi dernier. «Je ne suis pas le seul prêtre à penser que dans
      l'intérêt même des musulmans et de leur intégration, il vaut mieux
      qu'il n'y ait pas de minarets en Suisse.» Il a reçu, dit-il, les
      félicitations de plusieurs de ses paroissiens. «L'état-major de
      l'Eglise a eu tort d'être aussi comminatoire. A force de bons
      sentiments, on passe à côté de la réalité et on se déconnecte de la
      base. Je veux combattre ce front uni de la bien-pensance et des droits
      de l'hommisme!» déclame le prêtre genevois.
      Que propose-t-il? «Les dirigeants de l'Eglise devraient s'entourer
      de conseillers qui ne pensent pas tous la même chose», estime-t-il. Il
      est persuadé qu'un réel effort pédagogique est plus efficace que des
      mots d'ordre lors de votations pour faire connaissance avec d'autres
      religions.
      Alain René Arbez salue l'idée d'inviter des musulmans à des
      kermesses paroissiales, comme le suggère Mgr Kurt Koch, président de la
      Conférence des évêques suisses. Dans l'élan de la votation de dimanche,
      le pasteur genevois Philippe Reymond a même convié les musulmans au
      culte de l'Escalade qu'il présidera le 12 décembre à la cathédrale
      Saint-Pierre. «Là, nous allons trop loin, juge son collègue catholique.
      Inviter des représentants d'autres religions à nos cérémonies, c'est
      confondre l'oecuménisme et l'interreligieux.»
      Un enseignement interreligieux obligatoire
      La
      démarche interreligieuse, c'est l'affaire de l'école. Tous les cantons
      romands, sauf Genève, offrent des cours d'enseignement biblique. Après
      Zurich, Berne et Jura, le canton de Vaud pourrait être le prochain à
      remplacer un cours d'histoire biblique facultatif par un enseignement
      interreligieux obligatoire, comprenant notamment la connaissance des
      bases de l'islam. Une motion socialiste doit être examinée. Ainsi, les
      traditionnelles dispenses demandées par les parents sont de moins en
      moins acceptées, l'enseignement respectant rigoureusement les normes
      laïques.
      Une démarche saluée entre autres par Thomas Wipf, président de la
      Fédération des Eglises protestantes de Suisse: «A l'école, il ne s'agit
      pas de transmettre la foi mais de connaître les religions
      traditionnelles, dont l'islam.» Le pasteur des pasteurs suisses ajoute
      même: «Apprendre une religion, c'est comme apprendre une langue, cela
      nous permet d'en découvrir d'autres, et même d'en changer!»
      Thomas Wipf est aussi le président du Conseil suisse des Eglises, un
      organe sur lequel se concentrent tous les espoirs pour faire avancer le
      dialogue: «Nous commençons à bien nous connaître entre responsables
      religieux et nous ne faisons pas croire que tout va pour le mieux. Nous
      avons demandé aux représentants musulmans de s'exprimer sur leur
      conception de l'Etat de droit, sur les mariages forcés et les
      mutilations sexuelles. Nous sommes un pays marqué par le christianisme
      et j'attends de nos partenaires musulmans qu'il le respecte. Mais la
      Constitution doit être une constitution pour tous ceux vivent dans
      notre pays.» A-t-on agendé une prochaine réunion avant Noël pour gérer
      la crise ouverte par la votation antiminarets? Mystère: «Le conseil se
      réunit en secret, pour travailler en paix», répond un porte-parole.





      Mgr Kurt Koch: «En Turquie, je ne peux pas me promener avec un col romain»
      Mgr Kurt Koch, comment comptez-vous renouer avec votre base
      C'est
      très préoccupant. Les gens qui ont voté contre les minarets pensent que
      l'islam est une menace pour leur propre religion. Mais le non aux
      minarets est aussi un non à la visibilité publique de toutes les
      religions. Le récent jugement de la Cour européenne des droits de
      l'homme contre les crucifix dans les écoles publiques en Italie est un
      autre exemple de la pression exercée contre la visibilité des
      religions. L'interdiction des minarets est le signe d'une crise de
      l'identité chrétienne. Un renforcement de cette identité est nécessaire.
      Un prêtre ignorait vos prises de positions sur les minarets. Faut-il revoir votre communication
      Ecoutez:
      nous avons communiqué en mars, en juin puis encore en septembre, nous
      avons envoyé des déclarations écrites. Techniquement, c'est difficile
      de faire mieux.
      Avez-vous abordé le sujet des minarets dans vos homélies
      Non.
      Dans mes homélies, j'évite les sujets qui fâchent. Je préfère en parler
      dans des réunions paroissiales, ou en tête-à-tête. Il faudrait que les
      paroisses invitent des musulmans à leurs kermesses pour faire
      connaissance.
      Faut-il remettre davantage de religieux à l'école
      Absolument.
      Et pas seulement l'éthique, car on n'avance pas. Une société qui ne
      donne pas une place à la religion à l'école n'est pas en position
      d'entamer un dialogue interreligieux.
      Et resserrer les contacts avec la classe politique
      C'est
      avec le Conseil fédéral que l'on doit rester en contact. Ruth Dreifuss
      rencontrait une fois par année les Eglises. Pascal Couchepin le faisait
      deux fois l'an. Maintenant, on verra.
      Le président du PDC, Christophe Darbellay, veut faire
      interdire la burqa. Etes-vous d'accord avec lui C'est un élément de
      cette visibilité des religions que vous défendez...
      Je ne
      veux pas prendre position sur ce sujet maintenant. C'est trop tôt. Mais
      je trouve quand même curieux: il existe des codes vestimentaires dans
      les fanfares, les polices, mais ce sont toujours les signes religieux
      qui posent problème. En Turquie, je ne peux pas me promener dans la rue
      avec un col romain. Je ne peux pas être identifié comme catholique.
      C. S.


      _________________
      Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
      Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
      avatar
      Hibiscusez-moi
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 10626
      Age : 118
      Date d'inscription : 17/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Hibiscusez-moi le Lun 07 Déc 2009, 21:06

      Hibiscusez-moi a écrit:Moria, le 23/4/09 j'ouvrais un fil: "Nous vibrionnons, ils installent un monde de Babel" (ce que je crois encore plus aujourd'hui et les réactions de nos zélites politico-médiatiques après le vote des Suisses est une preuve supplémentaire) et quelques semaines après, je lisais:

      "J’ai tourné autour de ce thème comme un maître-chien mis en présence d’un colis piégé. Difficile de l’aborder de front sans qu’il vous explose à la figure. Il y a péril de mort civile. C’est pourtant l’interrogation capitale. J’ai hésité. D’autant plus qu’en 1973, en publiant Le Camp des saints, j’ai déjà à peu près tout dit là-dessus. Je n’ai pas grand-chose à ajouter, sinon que JE CROIS QUE LES CAROTTES SONT CUITES.
      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Car je suis persuadé que notre destin de Français est scellé, parce qu’« ils sont chez eux chez moi » (Mitterrand), au sein d’une « Europe dont les racines sont autant musulmanes que chrétiennes » (Chirac), parce que la situation est irréversible jusqu’au basculement définitif des années 2050 qui verra les « Français de souche » se compter seulement la moitié la plus âgée de la population du pays, le reste étant composé d’Africains, Maghrébins ou Noirs et d’Asiatiques de toutes provenances issus du réservoir inépuisable du tiers monde, avec forte dominante de l’islam, djihadistes et fondamentalistes compris, cette danse-là ne faisant que commencer.

      La France n’est pas seule concernée. Toute l’Europe marche à la mort. Les avertissements ne manquent pas rapport de l’ONU (qui s’en réjouit), travaux incontournables de Jean-Claude Chesnais et Jacques Dupâquier, notamment , mais ils sont systématiquement occultés et l’Ined pousse à la désinformation. Le silence quasi sépulcral des médias, des gouvernements et des institutions communautaires sur le krach démographique de l’Europe des Quinze est l’un des phénomènes les plus sidérants de notre époque. Quand il y a une naissance dans ma famille ou chez mes amis, je ne puis regarder ce bébé de chez nous sans songer à ce qui se prépare pour lui dans l’incurie des « gouvernances » et qu’il lui faudra affronter dans son âge d’homme…

      Sans compter que les « Français de souche », matraqués par le tam-tam lancinant des droits de l’homme, de « l’accueil à l’autre », du « partage » cher à nos évêques, etc., encadrés par tout un arsenal répressif de lois dites « antiracistes », conditionnés dès la petite enfance au « métissage » culturel et comportemental, aux impératifs de la « France plurielle » et à toutes les dérives de l’antique charité chrétienne, n’auront plus d’autre ressource que de baisser les frais et de se fondre sans moufter dans le nouveau moule « citoyen » du Français de 2050.
      Ne désespérons tout de même pas. Assurément, il subsistera ce qu’on appelle en ethnologie des isolats, de puissantes minorités, peut-être une quinzaine de millions de Français et pas nécessairement tous de race blanche qui parleront encore notre langue dans son intégrité à peu près sauvée et s’obstineront à rester imprégnés de notre culture et de notre histoire telles qu’elles nous ont été transmises de génération en génération. Cela ne leur sera pas facile.

      Face aux différentes « communautés » qu’on voit se former dès aujourd’hui sur les ruines de l’intégration (ou plutôt sur son inversion progressive : c’est nous qu’on intègre à « l’autre », à présent, et plus le contraire) et qui en 2050 seront définitivement et sans doute institutionnellement installées, il s’agira en quelque sorte je cherche un terme approprié d’une communauté de la pérennité française. Celle-ci s’appuiera sur ses familles, sa natalité, son endogamie de survie, ses écoles, ses réseaux parallèles de solidarité, peut-être même ses zones géographiques, ses portions de territoire, ses quartiers, voire ses places de sûreté et, pourquoi pas, sa foi chrétienne, et catholique avec un peu de chance si ce ciment-là tient encore.

      Cela ne plaira pas. Le clash surviendra un moment ou l’autre. Quelque chose comme l’élimination des koulaks par des moyens légaux appropriés. Et ensuite ?

      Ensuite la France ne sera plus peuplée, toutes origines confondues, que par des bernard-l’ermite qui vivront dans des coquilles abandonnées par les représentants d’une espèce à jamais disparue qui s’appelait l’espèce française et n’annonçait en rien, par on ne sait quelle métamorphose génétique, celle qui dans la seconde moitié de ce siècle se sera affublée de ce nom. Ce processus est déjà amorcé.

      Il existe une seconde hypothèse que je ne saurais formuler autrement qu’en privé et qui nécessiterait auparavant que je consultasse mon avocat, c’est que les derniers isolats résistent jusqu’à s’engager dans une sorte de reconquista sans doute différente de l’espagnole mais s’inspirant des mêmes motifs. Il y aurait un roman périlleux à écrire là-dessus. Ce n’est pas moi qui m’en chargerai, j’ai déjà donné. Son auteur n’est probablement pas encore né, mais ce livre verra le jour à point nommé, j’en suis sûr…

      Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans un abîme de perplexité navrée, c’est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d’hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n’ose dire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France (évitons le qualificatif d’éternelle qui révulse les belles consciences) sur l’autel de l’humanisme utopique exacerbé. Je me pose la même question à propos de toutes ces associations omniprésentes de droits à ceci, de droits à cela, et toutes ces ligues, ces sociétés de pensée, ces officines subventionnées, ces réseaux de manipulateurs infiltrés dans tous les rouages de l’Etat (éducation, magistrature, partis politiques, syndicats, etc.), ces pétitionnaires innombrables, ces médias correctement consensuels et tous ces « intelligents » qui jour après jour et impunément inoculent leur substance anesthésiante dans l’organisme encore sain de la nation française.

      Même si je peux, à la limite, les créditer d’une part de sincérité, il m’arrive d’avoir de la peine à admettre que ce sont mes compatriotes. Je sens poindre le mot renégat, mais il y a une autre explication : ils confondent la France avec la République. Les « valeurs républicaines » se déclinent à l’infini, on le sait jusqu’à la satiété, mais sans jamais de référence à la France. Or la France est d’abord une patrie charnelle. En revanche, la République, qui n’est qu’une forme de gouvernement, est synonyme pour eux d’idéologie, idéologie avec un grand « I », l’idéologie majeure. Il me semble, en quelque sorte, qu’ils trahissent la première pour la seconde.

      Parmi le flot de références que j’accumule en épais dossiers à l’appui de ce bilan, en voici une qui sous des dehors bon enfant éclaire bien l’étendue des dégâts. Elle est extraite d’un discours de Laurent Fabius au congrès socialiste de Dijon, le 17 mai 2003 : « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune Française issue de l’immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République… »

      Puisque nous en sommes aux citations, en voici deux, pour conclure :
      « Aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz de marée constitué par les millions d’êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie. » (Président Boumediene, mars 1974.)

      Et celle-là, tirée du XXe chant de l’Apocalypse :
      « Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée. "

      Jean RASPAIL dans Le Figaro n° 18619 du jeudi 17 juin 2004 : « La Patrie trahie par la République »


      C'est en beaucoup mieux écrit ce que je pense et dis depuis des années et des années... Jusque et y compris "les carottes".

      "Tout est décidé, tout s'installe." écrivais-je. Malheureusement!

      Je viens de retrouver cette citation:

      « Vous risquez d’être envahis demain d’une multitude d’Africains qui, poussés par la misère, déferleront par vagues sur les pays du Nord (Les pays Blancs). Et vous aurez beau faire des législations contre l’émigration, vous ne pourrez pas arrêter ce flot car on n’arrête pas la mer avec ses bras…. Ce sera comme des hordes que vous avez connues dans votre Moyen Age » Abou Diouf, président du Sénégal ( Le Figaro 03/06/91).

      C'est à se demander si Abou Diouf n'avait pas lu le Camp des Saints de Jean Raspail un peu plus tôt...
      avatar
      Hibiscusez-moi
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 10626
      Age : 118
      Date d'inscription : 17/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Hibiscusez-moi le Lun 07 Déc 2009, 21:51

      Etienne Charles: Malika Sorel était des vôtres.

      "Vendredi 4 décembre, j'ai assisté au colloque "qu'est-ce qu'être Français?" qui était organisé par l'Institut Montaigne. Le discours de clôture du Premier ministre François Fillon était très beau. A un moment donné j'ai eu envie de me lever et de lui crier "aux actes citoyen Fillon !" Oui, nous en avons assez des beaux discours. Ce qu'il faut à présent à la France, ce sont des actes..."
      avatar
      Chabert
      Magnum
      Magnum

      Nombre de messages : 1854
      Age : 62
      Localisation : Ex-France.
      Date d'inscription : 03/06/2009

      Re: Minarets

      Message par Chabert le Mar 08 Déc 2009, 13:14

      Vu sur le figaor.fr:
      Sarkozy n'est pas opposé à la construction de minarets!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Vive la France!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      Etienne Charles
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 2051
      Age : 74
      Localisation : ligny le ribault 45240 loiret
      Date d'inscription : 04/08/2009

      Re: Minarets

      Message par Etienne Charles le Mar 08 Déc 2009, 14:04

      Pour me résumer, le discourt de Fillon était brillant dans le sens académique du terme mais il manquait de souffle car au bout pas l'ombre d'un projet .....
      Quand au petit Nicolas que désormais je rebaptise Nicolas la gaffe, plus rien ne m'étonne...
      Nous le rabâchons...nos élites, "qualificatif complètement infondé", nous gavent de masturbations (aux pluriel) intellectuelles, qui comme le virus de la grippe se transmet en vase clos dans une population qui se veut détentrice de vérités quasie divines...
      Nous en sommes là....
      Le plus dur restera a faire lors des conclusion du sommet écologique qui va accoucher d'une nouvelle religion....planétaire.
      La suite au prochain refroidissement...çà promet...
      avatar
      Toby
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 6774
      Date d'inscription : 12/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Toby le Mar 08 Déc 2009, 15:41

      Chabert a écrit:Vu sur le figaor.fr:
      Sarkozy n'est pas opposé à la construction de minarets!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Vive la France!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      Le contraire aurait été surprenant. Si je ne me tronpe pas c'est bien lui qui a décidé de financer les mosquées avec l'argent des contribuables, non?
      avatar
      Hibiscusez-moi
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 10626
      Age : 118
      Date d'inscription : 17/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Hibiscusez-moi le Mar 08 Déc 2009, 16:52

      "Minarets suisses : premiers appels à annuler le vote"

      Figaro.fr de ce jour:

      http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/08/01003-20091208ARTFIG00013-minarets-suisses-premiers-appels-a-annuler-le-vote-.php


      Ecoeuré, je suis!!!

      Vous voyez bien que tout est décidé et que tout s'installe... Sont même pas fichus de respecter les résultats d'un vote démocratique. Je pense qu'au bout du bout ils obtiendront ce qu'ils souhaitent et imposeront aux Suisses de la fermer. Ces derniers devront se contenter de penser qu'ils avaient dit NON aux minarets.

      Nous sommes des oies, ils nous gavent et l'UE absorbera la Turquie. Que le Traité de Lisbonne nous permette ou pas de quitter l'UE.

      Question: qui pourrait demander et faire que nous en sortions?


      Nous vibrionnons, ils installent un monde de Babel, les carottes sont...
      avatar
      aragorn
      Champagne
      Champagne

      Nombre de messages : 1182
      Age : 65
      Localisation : quelque part en France
      Loisirs : musique classique-lecture-poker
      Date d'inscription : 18/04/2008

      Re: Minarets

      Message par aragorn le Mar 08 Déc 2009, 17:11

      Avez-vous vu l'émission sur France2 animée par Yves Calvi? Il y avait Bruno Gollnish opposé (entre autres) à l'horrible jacobin JL Mélenchon, lequel n'a pas arrêté de couper la parole à ce pauvre Gollnish, Vincent Peillon et Gérard Longuet... La bienpensance était majoritaire!
      avatar
      silence
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22007
      Age : 103
      Localisation : Bretagne
      Date d'inscription : 12/02/2007

      Re: Minarets

      Message par silence le Mar 08 Déc 2009, 17:36

      J'en ai vu une partie... Ah ce Mélanchon... encore un qui cultive son vinaigre...
      avatar
      Caton l'Ancien
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22867
      Date d'inscription : 14/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Caton l'Ancien le Mer 09 Déc 2009, 16:59

      http://www.drzz.info/article-un-minaret-peut-en-cacher-un-autre-40848763.html

      Michel Garroté

      Mercredi 9 décembre 2009 - 22 Kislev 5770

      Jepublie ci-dessous les extraits adaptés d'un document sur les minarets
      rédigé par le Frère Édouard Divry, dominicain. Pour une fois, nous
      avons là un document qui prend en compte la culture judéo-chrétienne
      dans son ensemble, et non pas uniquement la religion catholique, ce qui
      est tout à l'honneur du frère dominicain susmentionné.


      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


      Le Frère Édouard Divry, du couvent dominicain de Montpellier
      écrit (extraits adaptés) : à la base, la notion de tolérance qui permet
      de comprendre son contraire, l’intolérance, est mal comprise. Le
      tolérant est celui qui accepte un mal qu’il pourrait réellement
      réfréner en vue d’un bien supérieur. Le minaret devient un mal plénier
      quand s’exerce la raison de sa finalité : non seulement le chant
      régulier du muezzin, cinq fois par jour au minimum, mais davantage au
      Moyen-Orient où des sourates surérogatoires ne cessent d’être chantées
      comme à Jérusalem (ndmg : le Frère Édouard Divry ne condamne pas la
      tolérance en tant que telle ; il condamne la fausse tolérance, celle
      qui finit par entraîner un mal ; un mal contraire au bon sens et
      contraire au bien commun ; les sourates surérogatoires chantées cinq
      fois par jour au minimum incluent des paroles intolérantes et violentes
      à l'égard des non-musulmans). (...) Il ne faut pas être naïf : « Tout
      agent agit en fonction d’une fin », écrivait St Thomas d’Aquin (ndmg :
      « fin » au sens finalité, but).


      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


      Un jour le minaret, demain le muezzin, après le Coran chanté, puis la
      charia revendiquée. La mosquée, loin d’être comparable à une église ou
      une synagogue, tend par nature à être un lieu politico-religieux. Dans
      cette revendication d’origine islamiste, il n’y a pas de bien supérieur
      à espérer (...) du point de vue du bien commun forgé par des siècles de
      tradition judéo-chrétienne (culture et droit), laquelle ne peut
      accepter qu’on chante n’importe quoi publiquement. Or c’est ce qui
      risque d’être possible du haut des minarets, à travers telle sourate
      comme celle déclarant l’infériorité de la femme par rapport à l’homme,
      ou l’appel à la guerre sainte djihadique. A l’inverse les cloches de
      nos églises, en plus d’être un rappel signifiant la prière chrétienne,
      ont su, par leur son aérien, sans qualité signifiée objective, toucher
      le cœur des hommes de toutes confessions (...).


      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


      La liberté religieuse, en tant que droit-exigence (droit à), relevant
      des droits fondamentaux (les droits de l’homme étant intégrés à
      ceux-ci), est déjà pleinement respectée par les mosquées sans minaret
      (salles de prière, ou musalla ou jamat khana) qui offrent la
      possibilité aux musulmans de se réunir librement pour prier. La liberté
      religieuse consiste en fait à ne pas être contraint ou à ne pas être
      empêché, dans de justes limites (celles du bien commun), à pratiquer
      une religion. Même s’il faut en tenir compte, le bien commun n’est pas
      qu’esthétique, il intègre la culture et donc le culte du plus grand
      nombre. Il convient donc de ne pas céder plus qu’il ne faut par une
      compassion sine veritate, par un droit permissif (droit de) décalé par
      rapport à la vox populi, alors qu’on n’a pas commencé à mettre en œuvre
      le juste et sain principe de réciprocité : aux populations chrétiennes
      minoritaires, qu’on accorde donc la construction d’églises (peut-être
      sans les clochers, ni les cloches là où cela nuirait aux habitudes
      ancestrales) en Arabie et ailleurs dans le monde musulman (Fin des
      extraits adaptés du document du Frère Édouard Divry).


      http://www.libertepolitique.com/liberte-religieuse/5718-le-faux-dilemme-minarets-ou-pas-


      _________________
      Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
      Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
      avatar
      Mitsahne
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 6087
      Age : 88
      Localisation : altoséquanais
      Date d'inscription : 12/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Mitsahne le Mer 09 Déc 2009, 18:01

      La tolérance, tout le monde est pour. Mais il y a une condition absolue : celle de la réciprocité. Autrement, c'est un leurre.


      _________________
      Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
      (Alexandre Vialatte).
      [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

      (Michel Audiard)

      Invité
      Invité

      Re: Minarets

      Message par Invité le Mer 09 Déc 2009, 19:08

      je suis tout à fait d'accord avec vous mitsahne mais actuellement ce n'est pas le cas et je pense que ce ne sera jamais le cas car ils ont la haine des français.
      Je ne parle pas pour tous car j'ai des amies nées dans les pays musulmans qui se sont bien intégrées et elles ont honte de ce qu'elles voient. Elles ont peur pour leurs propres enfants car cela peut devenir contagieux et sans trop vouloir les vexer je m'aperçois que certains en prennent le chemin et pourtant ils ont eu la même enfance que tous les enfants français. Ils pourraient facilement s'intégrer et trouver du travail car ils ont très souvent un père français de souche. Que pouvons nous faire ?
      avatar
      Caton l'Ancien
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22867
      Date d'inscription : 14/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Caton l'Ancien le Mer 09 Déc 2009, 22:06

      Mitsahne a écrit:La tolérance, tout le monde est pour. Mais il y a une condition absolue : celle de la réciprocité. Autrement, c'est un leurre.
      1400 ans d'histoire montrent que la tolérance avec les musulmans aboutit toujours à l'élimination des "autres", quels qu'ils soient.


      _________________
      Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
      Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
      avatar
      Hibiscusez-moi
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 10626
      Age : 118
      Date d'inscription : 17/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Hibiscusez-moi le Jeu 17 Déc 2009, 22:37

      Toby a écrit:Absolument et Tayyip Erdogan aurait mieux fait de se mordre la langue au lieu de déclarer en 1997 :

      «les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les coupoles nos casques et les fidèles nos soldats».

      Il avait, aussi, déclaré:

      "On ne peut pas être musulman et laïque en même temps (...). Le milliard et demi de musulmans attend que le peuple turc se soulève. Nous allons nous soulever. Avec la permission d'Allah, la rébellion va commencer"

      en 1992, devant une caméra de télévision.
      avatar
      moria
      Admin
      Admin

      Nombre de messages : 21186
      Age : 117
      Localisation : Duché de Bourgogne
      Date d'inscription : 24/01/2007

      Re: Minarets

      Message par moria le Jeu 17 Déc 2009, 23:08

      Allons.... allons............... vous êtes vraiment mauvaises langues ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      ne savez-vous pas qu'il existe un ISLAM DES LUMIERES ?

      Etienne Charles
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 2051
      Age : 74
      Localisation : ligny le ribault 45240 loiret
      Date d'inscription : 04/08/2009

      Re: Minarets

      Message par Etienne Charles le Ven 18 Déc 2009, 16:47

      Malgré nos aigreurs car nous avons conscience des lâcheté de nos zélites ( avec un z ) l'islam pose problème. Et ce problème est enfin devenu un sujet de débat public...çà phosphore dans les hautes sphères....sans illusions car ne ne pouvons pour l'instant que subir, attendons ....
      Au café du commerce le ton monte et je connais quelques gauchos de mon entourage qui en ont raz la faucille du minaret..à suivre
      avatar
      silence
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22007
      Age : 103
      Localisation : Bretagne
      Date d'inscription : 12/02/2007

      Re: Minarets

      Message par silence le Mar 22 Déc 2009, 17:13

      Minarets: clash à l'UMP
      AFP 22/12/2009
      La secrétaire d'Etat aux Aînés Nora Berra a claqué aujourd'hui la porte de la réunion du groupe UMP à l'Assemblée nationale, pour protester contre des propos "insupportables" du député UMP et ancien garde des Sceaux Pascal Clément sur les minarets, a-t-on appris de sources concordantes.

      Selon plusieurs participants à cette réunion à huis clos sur le port du voile intégral, Pascal Clément aurait évoqué de la sorte la question des minarets: "Le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France".

      En entendant ces propos, Mme Berra se serait levée et aurait quitté la salle Colbert en lançant, selon son entourage: "Qu'un ancien garde des Sceaux tienne ces propos anti-laïcs dans une enceinte symbole de la République comme l'Assemblée nationale, c'est insupportable ! C'est ça la démocratie ?".

      Le patron des députés UMP, Jean-François Copé, serait intervenu pour estimer que les propos de M. Clément n'avaient "rien à voir avec le débat sur la burqa" et pour inviter ses collègues à "ne pas faire d'amalgames". Une mise au point approuvée par le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand. Selon les témoins, Pascal Clément a alors atténué ses propos, en se disant favorable à ce qu'il y ait des lieux de culte pour tous mais que se posait "le problème de la visibilité".

      Selon des députés UMP, c'est la première fois depuis 2007 qu'un ministre claque la porte de la réunion du groupe.


      En effet ce ne sera plus la France. Cette Berra est bien sur une de plus ...

      Invité
      Invité

      Re: Minarets

      Message par Invité le Mar 22 Déc 2009, 20:00

      dans le cas de mme Bérat ou encore Yazid ? pas d'humour ou de débat seulement des convictions point barre .

      Etienne Charles
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 2051
      Age : 74
      Localisation : ligny le ribault 45240 loiret
      Date d'inscription : 04/08/2009

      Re: Minarets

      Message par Etienne Charles le Mar 22 Déc 2009, 20:04

      La parole se libére ..de plus en plus....dans les hautes sphéres....
      Car au café du commerce la tension monte...et les électeurs .....
      avatar
      Hibiscusez-moi
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 10626
      Age : 118
      Date d'inscription : 17/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Hibiscusez-moi le Mar 22 Déc 2009, 22:53

      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
      avatar
      moria
      Admin
      Admin

      Nombre de messages : 21186
      Age : 117
      Localisation : Duché de Bourgogne
      Date d'inscription : 24/01/2007

      Re: Minarets

      Message par moria le Mer 23 Déc 2009, 07:15

      Etienne Charles a écrit:La parole se libére ..de plus en plus....dans les hautes sphéres....
      Car au café du commerce la tension monte...et les électeurs .....

      Fasse que vous disiez vrai !
      C'est kiki la belle métisse ?


      Il a parlé :
      http://www.lefigaro.fr/politique/2009/12/23/01002-20091223ARTFIG00012-guainoespere-une-nouvelle-conscience-nationale-.php
      avatar
      Hibiscusez-moi
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 10626
      Age : 118
      Date d'inscription : 17/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Hibiscusez-moi le Mer 23 Déc 2009, 08:14

      moria a écrit:
      Etienne Charles a écrit:La parole se libére ..de plus en plus....dans les hautes sphéres....
      Car au café du commerce la tension monte...et les électeurs .....

      Fasse que vous disiez vrai !
      C'est kiki la belle métisse ?


      Il a parlé :
      [url=http://www.lefigaro.fr/politique/2009/12/23/01002-20091223ARTFIG00012-guainoespere-une-nouvelle-conscience-nationale-.php
      http://www.lefigaro.fr/politique/2009/12/23/01002-20091223ARTFIG00012-guainoespere-une-nouvelle-conscience-nationale-.php[/quote[/url]]

      La métisse n'est pas une métisse, c'est Nora et la photo l'avantage.
      avatar
      silence
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22007
      Age : 103
      Localisation : Bretagne
      Date d'inscription : 12/02/2007

      Re: Minarets

      Message par silence le Mer 23 Déc 2009, 09:21

      «On ne peut pas imposer la dignité contre la liberté», estime le
      professeur de droit public Denys de Bechillon devant la mission
      parlementaire sur le voile intégral.



      Cette réflexion n'a pas beaucoup de sens. C'est partir d'une base fausse. Il n'a rien compris.
      avatar
      Caton l'Ancien
      Jeroboam
      Jeroboam

      Nombre de messages : 22867
      Date d'inscription : 14/02/2007

      Re: Minarets

      Message par Caton l'Ancien le Mer 23 Déc 2009, 14:35

      Non, il n'a rien compris...
      Tout à l'heure j'ai écrit à un journaliste qui faisait sur Fr culture une émission sur Sarajevo, en présentant les Bosniaques comme de braves gens cruellement frappés par les Serbes.
      en relisant, je vois que j'ai parlé de l'affiche de Kouchner qui présentait un faux camp de détention avec un mirador d'Auschwitz comme d'un "minaret" d'Auschwitz... lapsus significatif...


      _________________
      Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
      Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire

      Contenu sponsorisé

      Re: Minarets

      Message par Contenu sponsorisé

        Sujets similaires

        -

        La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017, 13:24