Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

Décembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    Dépêche CFE-CGC des IEG

    Partagez
    avatar
    uranienne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 3862
    Age : 51
    Localisation : Var
    Loisirs : Jardinage, nature.
    Date d'inscription : 19/02/2008

    Dépêche CFE-CGC des IEG

    Message par uranienne le Lun 08 Déc 2008, 20:25

    "Panorama de la presse quotidienne nationale du mardi 2 décembre 2008

    Dépêche CFE-CGC des IEG

    Versement par EDF d'un acompte à l'Etat: une décision "irresponsable"


    PARIS - La CFE-CGC des industries électriques et gazières (IEG) a estimé lundi que la décision d'EDF de verser "un acompte sur dividendes" à ses actionnaires représentant 1,2 milliard d'euros était "irresponsable dans les circonstances actuelles".

    EDF a annoncé vendredi le versement d'un acompte sur dividendes de 64 centimes d'euros par titre à ses actionnaires, dont l'Etat français (qui détient 87,3% d'EDF) qui va recevoir
    environ 1 milliard d'euros.

    "Comme en 2007, l'objectif affiché est +d'aider à l'exécution du budget de l'Etat+, exercice déjà difficile avant la crise financière et devenu impossible avec celle-ci", souligne la CFE-CGC dans un communiqué.

    Cette "pratique minoritaire parmi les grandes entreprises françaises" qui "consiste à
    ponctionner par avance les entreprises dont l'Etat est actionnaire (...) n'est pas responsable dans les circonstances actuelles et traduit la vision très court-terme du gouvernement", ajoute-t-elle.

    Cette mesure se fait "au détriment de la capacité d'investissement" d'EDF, "premier
    investisseur public sur l'ensemble du territoire national", affirme la CFE-CGC.

    Alors que la relance économique ne peut "se faire que par des investissements soutenus dans les infrastructures et l'outil de production", cette décision lui paraît donc
    "particulièrement irresponsable".

    (©AFP / 01 décembre 2008 17h41)"

      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc 2017, 07:08