Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 48 le Dim 11 Aoû 2013, 08:50

Derniers sujets

» Bonjour à tout le monde :)
Hier à 11:23 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Dim 23 Avr 2017, 20:23 par Cousin Hubert

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Sam 22 Avr 2017, 23:05 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Sam 22 Avr 2017, 21:19 par Cousin Hubert

» Métro à Paris
Sam 22 Avr 2017, 15:00 par Cousin Hubert

» Gens du pillage, roms, gitans...
Ven 21 Avr 2017, 12:51 par Cousin Hubert

» Election 2017
Ven 21 Avr 2017, 08:17 par Hibiscusez-moi

» Immigration: une richesse pour la France?
Mer 19 Avr 2017, 22:38 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Mer 19 Avr 2017, 21:39 par Etienne Charles

Avril 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    L'avenir

    Partagez
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Mer 22 Mai 2013, 07:51


    Mitshane a toujours un mot pour nous faire sourire et je l'en remercie car moi, je n'ai que des larmes...
    Je viens ici parler de Dominique Venner qui vient de donner sa vie à la France.

    Oui, la gauche bien pensante peut se railler de lui... droitiste, OASiste, spécialiste des armes, ils ne sont pas capables d'un tel geste, coupables qu'ils sont de notre avenir, justement !

    Donner sa vie pour son pays est un geste difficilement qualifiable tant il est secret, en son coeur, tant il est grand en son âme et conscience....
    Ce geste de Dominique Venner ne peut laisser indifférents que les journalistes dont atlantico fait partie et qui écrivait hier en parlant de ce patriote :
    "'ce n'est que ....."


    Ce geste est un choc et il me rappelle deux choses :

    * Stéphane Zweig qui s'expatria avant de se suicider afin de ne pas voir son pays sombrer dans la dictature.

    * le livre de Elena Tchoudinova (2005) qui a mis trois ans avant de trouver un éditeur dans le pays où l'action du récit se situe, la France.
    Son titre :
    La Mosquée Notre-Dame de Paris : année 2048


    Oui, moi aussi, je poserai dès 2014, un geste fort et je continuerai ensuite....
    Il est fini le temps des mensonges et des compromissions : nous ne croyons plus en eux !


    Mais avant...... avant, je serai à Paris dimanche 26 MAI.



    La dernière lettre de Dominique Venner :

    Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté.
    Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies.
    Je m’insurge contre la fatalité.
    Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire.

    Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.



    http://www.bvoltaire.fr/document/la-derniere-lettre-de-dominique-venner-les-raisons-dune-mort-volontaire,23625
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par silence le Mer 22 Mai 2013, 08:45

    Au moins Dominique Venner ne faisait pas parti des français formatés.
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Mer 22 Mai 2013, 13:06


    Le dernier geste de Dominique Venner
    par l'abbé Guillaume de Tanoüarn


    Tout à l'heure à 16H00, Dominique Venner s'est suicidé, à Notre Dame, devant l'autel d'une balle dans la bouche.

    Comment comprendre ce geste ?
    Quels en sont les motifs ?
    Une lettre a été laissée sur l'autel, il nous dira ce qu'il veut nous dire de son acte.


    J'ai eu l'occasion, voilà déjà une quinzaine d'années, de rencontrer Dominique Venner, de discuter avec lui, d'essayer de comprendre l'antichristianisme militant de cet historien qui était à la fois si froid et si passionné, si précis dans ses analyses et si lyrique dans ses perspectives, sans que le lyrisme ne nuise à l'analyse ni l'analyse au lyrisme.

    Dominique Venner avait une grande âme, "un coeur rebelle".

    C'est ce qui m'avait fait éprouver pour lui, alors que nous étions aux antipodes l'un de l'autre, une véritable sympathie.
    Il m'avait d'ailleurs dédicacé son ouvrage autobiographique Le coeur rebelle : "A l'abbé de Tanoüarn qui n'est pas un coeur soumis".

    Cette formule, je l'ai longtemps méditée.

    Je crois que c'est en cela que nous avons été en compréhension l'un de l'autre, lui et moi, dans le refus de toutes les formes de soumission.

    Se soumettre c'est subir, subir c'est renoncer à agir, renoncer à agir c'est accepter de ne pas servir, de ne servir à rien, de se laisser happer par le grand Néant de tous les A-quoi-bonismes, contre lequel Dominique s'est élevé toute sa vie.
    Contre lequel pourrait-on dire, il a tenté d'élever sa vie et son oeuvre.

    Son dernier post, sur son blog, appelant à manifester le 26 mai contre le mariage homosexuel, mêle la crainte d'une islamisation de la France à ce signe de décadence morale qu'est le mariage des homosexuels.

    "Ce ne sont pas de petites manifestations de rue" qui pourront changer quelque chose à cette formidable conjuration "du pire et des pires" que présente la vie politique française en ce moment.

    On devine une forme de désespoir politique, vraiment poignant chez cet homme de 78 ans, dont on pourrait penser qu'il en a vu bien d'autres, depuis les combats de l'Algérie française, les appels à la résistance d'Europe jeunesse, jusqu'à maintenant.
    Mais le désespoir n'est pas l'explication ultime de ce dernier geste.

    Du reste, sur son Blog, ce n'est pas le désespoir qui domine le texte qu'il nous laisse :
    "Il faudra certainement des geste nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines. Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes".

    On pense au sepuku de Mishima, il n'a pas pu ne pas y penser, en choisissant froidement le lieu et le moment et en s'interdisant de se rater.
    Son acte a été mûri, prémédité.
    Il avait remis les clés de la Nouvelle revue d'histoire ce week-end à celui qu'il considérait comme son plus proche collaborateur et son continuateur, Philippe Conrad.

    Sans paraître affecté. Il avait fini sa tâche, il importait de donner un sens à sa fin.

    Sur son blog, il expliquait :
    "Il faudrait nous souvenir aussi, comme l’a génialement formulé Heidegger (Être et Temps) que l’essence de l’homme est dans son existence et non dans un « autre monde ». C’est ici et maintenant que se joue notre destin jusqu’à la dernière seconde. Et cette seconde ultime a autant d’importance que le reste d’une vie. C’est pourquoi il faut être soi-même jusqu’au dernier instant. C’est en décidant soi-même, en voulant vraiment son destin que l’on est vainqueur du néant. Et il n’y a pas d’échappatoire à cette exigence puisque nous n’avons que cette vie dans laquelle il nous appartient d’être entièrement nous-mêmes ou de n’être rien".

    "Nous n'avons que cette vie...".

    Cette affirmation, pour Dominique Venner, est une donnée essentielle du problème.


    S'il n'y a pas d'au-delà de la vie terrestre ; pour quelqu'un qui entend aller jusqu'au bout, l'instant, chaque instant a un poids écrasant.

    Le chrétien comprend ce sens de l'instant et ce sens de la responsabilité, mais il ne cherche pas à aller au-delà du possible : Dieu est l'agent de nos destinée.
    Dieu achève l'ébauche que nous lui tendons à la dernière seconde.

    Et le sacrifice est encore une action, non une soumission.

    Dominique Venner n'a pas voulu s'en remettre à Dieu de sa dernière seconde, il ne pouvait pas faire ce sacrifice : il a souhaité la choisir.

    Pétri de philosophie allemande, il a repris toute sa vie l'idée de Schelling, commenté par Heidegger :
    "être c'est vouloir".
    Esse est velle. "L'être, c'est le vouloir".

    Il faut vouloir jusqu'au bout pour être vraiment.

    Voilà la formule d'un athéisme antinihiliste... Le sien.

    Et pourtant...

    Pourtant, Dominique Venner a choisi l'autel de Notre Dame pour cette décision.
    C'est sur l'autel qu'il a posé une dernière lettre. Vraiment je ne crois pas que, s'il a fait cela, c'est pour attirer l'attention, pour que Manuel Gaz vienne sur les lieux.

    Il n'avait que faire de ce genre de reconnaissance "médiatique".

    Son acte n'est pas médiatique, il est symbolique.

    Quel symbole ?
    Celui de la Vierge Mère, celui de l'éternel féminin, lui qui, dans son dernier blog professe "respecter les femmes alors que l'islam ne les respecte pas".
    Sans doute. Mais il ne faut pas oublier qu'outre sa culture païenne, Dominique Venner possédait une solide culture chrétienne, avant que son entrée en délicatesse avec une Eglise qu'il voyait comme absurdement pro-FLN ne l'ait détourné de Dieu.

    Je crois que ce suicide-avertissement, que Dominique a voulu comme une sorte d'analogie frappante avec le suicide de notre civilisation, était aussi, pour lui, la seule manière qu'il ait trouvé de passer par l'Eglise une dernière fois sans se renier.

    Une sorte de prière sans parole, pour ce coeur inassouvi jusqu'à la dernière seconde.
    Dieu ? C'était trop compliqué pour lui.

    Mais Marie... Une femme, capable - Dieu le sait - d'exaucer enfin le désir de perfection qui a été la grandeur et le drame de sa vie.***********************************



    http://ab2t.blogspot.fr/2013/05/le-dernier-geste-de-dominique-venner.html


    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Mer 22 Mai 2013, 18:00

    OUbli : La dernière lettre de Dominique Venner.


    """"Je suis sain de corps et d’esprit, et suis comblé d’amour par ma femme et mes enfants.

    J’aime la vie et n’attend rien au-delà, sinon la perpétuation de ma race et de mon esprit.

    Pourtant, au soir de cette vie, devant des périls immenses pour ma patrie française et européenne, je me sens le devoir d’agir tant que j’en ai encore la force.

    Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable.

    J’offre ce qui me reste de vie dans une intention de protestation et de fondation.
    Je choisis un lieu hautement symbolique, la cathédrale Notre-Dame de Paris que je respecte et admire, elle qui fut édifiée par le génie de mes aïeux sur des lieux de cultes plus anciens, rappelant nos origines immémoriales.


    Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté.

    Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies.
    Je m’insurge contre la fatalité.
    Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire.

    Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.

    Le discours dominant ne pouvant sortir de ses ambiguïtés toxiques, il appartient aux Européens d’en tirer les conséquences.

    À défaut de posséder une religion identitaire à laquelle nous amarrer, nous avons en partage depuis Homère une mémoire propre, dépôt de toutes les valeurs sur lesquelles refonder notre future renaissance en rupture avec la métaphysique de l’illimité, source néfaste de toutes les dérives modernes.

    Je demande pardon par avance à tous ceux que ma mort fera souffrir, et d’abord à ma femme, à mes enfants et petits-enfants, ainsi qu’à mes amis et fidèles.


    Mais, une fois estompé le choc de la douleur, je ne doute pas que les uns et les autres comprendront le sens de mon geste et transcenderont leur peine en fierté.


    Je souhaite que ceux-là se concertent pour durer.
    Ils trouveront dans mes écrits récents la préfiguration et l’explication de mon geste.


    Dominique Venner est né en 1935.
    Il est essayiste et historien.
    Il est le fondateur de La Nouvelle Revue d’Histoire.
    Il a publié un grand nombre de livres (parmi lesquels Le Siècle de 1914 ou Histoire et traditions des Européens).
    Derniers essais parus : Le Choc de l’Histoire (Editions Via Romana, 2011), L’Imprévu dans l’Histoire (Éd. Pierre-Guillaume de Roux, 2012). Essai à paraître chez cet éditeur : « Un Samouraï d’Occident. Le bréviaire des insoumis ».

    http://www.bvoltaire.fr/document/la-derniere-lettre-de-dominique-venner-les-raisons-dune-mort-volontaire,23625
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par silence le Mer 22 Mai 2013, 18:43

    Quand on est marié et que l'on a des enfants on ne se donne pas la mort. cet homme avait un problème psychique.
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Mer 22 Mai 2013, 18:57

    silence a écrit:Quand on est marié et que l'on a des enfants on ne se donne pas la mort. cet homme avait un problème psychique.

    vu de loin dans le brouillard, vous savez çà, vous, silence ?

    Il est certes peu commun à notre époque et dans cette UE dhimmie de voir ainsi s'opposer un homme de valeurs droitiste, OASiste et chercheur d'armes !

    A la résistance sous la torture, certains préfèrent la mort.
    Personnellement, je le crois capable en toute conscience de faire cet acte de bravoure peu commun.

    Vous qui admirez les samouraïs, vous pourriez croire en la sincérité consciente de son geste !


    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Caton l'Ancien le Mer 22 Mai 2013, 19:17

    C'est vrai, ce seppuku a de l'allure.
    Personnellement, j'aurais plutôt choisi le coeur.

    Ca fait un militant de moins, mais ça fait beaucoup de gens qui en parlent.

    Or, la manif pour tous a fait une chose impensable : elle a réuni des gens de bords totalement différents, et même totalement opposés.
    Des gens du ps et du fn s'y parlent, parfois sans savoir qui est qui.
    Des barrières sont tombées.

    Il en reste beaucoup, la première étant qu'il est faux de penser que le départ de Hollande va abolir les projets du NOM.

    C'est pourquoi cette effervescence sans véritable projet et sans véritable vision risque de s'effondrer comme un château de cartes.
    Ensuite la Salamandre et les limiers de Fahrenheit 451 pourront se mettre à nous traquer les uns après les autres...


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par silence le Mer 22 Mai 2013, 20:26

    moria a écrit:
    silence a écrit:Quand on est marié et que l'on a des enfants on ne se donne pas la mort. cet homme avait un problème psychique.


    vu de loin dans le brouillard, vous savez çà, vous, silence ?

    Il est certes peu commun à notre époque et dans cette UE dhimmie de voir ainsi s'opposer un homme de valeurs droitiste, OASiste et chercheur d'armes !

    A la résistance sous la torture, certains préfèrent la mort.
    Personnellement, je le crois capable en toute conscience de faire cet acte de bravoure peu commun.

    Vous qui admirez les samouraïs, vous pourriez croire en la sincérité consciente de son geste !




    J'ai toujours trouvé le seppuku stupide. Les samouraïs appartenaient à une culture très lointaine de la notre. A part Mishima, les japonais ont heureusement perdu cette mauvaise habitude de décimer de vaillants hommes qui auraient pu servir à des choses plus constructives.

    Mais comme dit Caton: cela fait un militant de moins. Bien sur on en parlera. Pour combien de temps? je ne pense pas qu'il fasse des émules.
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Caton l'Ancien le Jeu 23 Mai 2013, 20:11

    [quote="silence"]J'ai toujours trouvé le seppuku stupide. /quote]

    Tiens ?????????

    "Toujours", vraiment ??? Ce n'est pas ce que vous disiez il y a quelque temps.




    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Toby le Jeu 23 Mai 2013, 20:38

    silence a écrit:Quand on est marié et que l'on a des enfants on ne se donne pas la mort. cet homme avait un problème psychique.

    Alors là, je ne vous suis pas du tout! Le suicide n'est devenu tabou que par la civilisation judeo-chrétienne. Pour moi il ne l'est pas.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par silence le Ven 24 Mai 2013, 00:28

    Toby a écrit:
    silence a écrit:Quand on est marié et que l'on a des enfants on ne se donne pas la mort. cet homme avait un problème psychique.

    Alors là, je ne vous suis pas du tout! Le suicide n'est devenu tabou que par la civilisation judeo-chrétienne. Pour moi il ne l'est pas.
    Mais le suicide n'est pas du tout tabou pour moi non plus. Cela ne contredit pas le fait qu'il faut aussi penser aux autres. Nous ne sommes pas seuls dans la vie. Il y a toujours quelqu'un qui a besoin de nous.
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Ven 24 Mai 2013, 11:10


    Nul est irremplaçable.

    Il y a "suicide" et "suicide".
    Le suiscide… je l’ai rencontré.
    Le suicide à 78 ans n’a rien à voir avec celui à 15-20-30 ans.

    Il est pensé, mûri.
    Laissons à Dominique Venner la liberté de son choix de mourir debout.
    SES raisons politiques, il les a données dans sa dernière lettre.
    Il a agi consciemment, pour des raisons bien précises et a été maître de sa vie.

    Simplement, il aura préféré la mort à l'impuissance.
    C'est terrible.


    Et pour le reste, çà lui appartient.
    Sa famille le connaissait certainement mieux que nous tous.


    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Caton l'Ancien le Ven 24 Mai 2013, 15:10

    Toby a écrit:

    la civilisation judeo-chrétienne.

    mais arrêtez donc de parler de civilisation "judéo-chrétienne".

    c'est aussi pertinent que glacier saharien.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Caton l'Ancien le Ven 24 Mai 2013, 15:13

    Hier je disais que cela faisait un militant de moins.
    Aujourd'hui je demande combien, grâce à lui, de militants -déterminés- de plus?



    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par silence le Ven 24 Mai 2013, 15:54

    Caton l'Ancien a écrit:
    Toby a écrit:

    la civilisation judeo-chrétienne.

    mais arrêtez donc de parler de civilisation "judéo-chrétienne".

    c'est aussi pertinent que glacier saharien.

    Si! justement c'est très pertinent.

    Notre civilisations EST judéo-chrétienne malheureusement. Elle est grise, triste et complexée.
    avatar
    Chabert
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1847
    Age : 62
    Localisation : Ex-France.
    Date d'inscription : 03/06/2009

    Re: L'avenir

    Message par Chabert le Ven 24 Mai 2013, 15:58

    Si le terme "judéo-chrétien" est inapproprié, quel mot faut-il employer? Merci d'éclairer ma lanterne.
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Caton l'Ancien le Ven 24 Mai 2013, 16:31

    Les juifs ont rejeté Jésus parce qu'il ne respectait pas certains préceptes : il disait que ce qui compte ce ne sont pas les rites, comme se laver les mains, ne pas manger certains aliments, mais la sincérité et la bonté; il a fait des guérisons le shabbat, c'est à dire qu'il a "travaillé" alors que c'est interdit.

    Pour ces raisons entre bien d'autres, il a été considéré comme un faux prophète, et mis à mort.

    Et 2000 ans plus tard, rien n'a changé.

    Si, certains ont tellement oeuvré pour détruire le christianisme, qu'après avoir tué Jésus il y a 2000 ans, ils sont sur le point de le tuer une 2ème fois.

    Judaïsme est une chose, christianisme une autre.
    Le premier hait le second, le second ne veut pas le savoir, et fait sa promotion tout en s'accusant "l’Église catho a menti".

    Poison mortel.

    Le retournement des valeurs commence par la perversion du langage.





    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22853
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Caton l'Ancien le Ven 24 Mai 2013, 16:35

    Le christianisme est fortement imprégné de philosophie gréco-romaine.

    Ce doit être "la part de César". Celle que je préfère.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par silence le Ven 24 Mai 2013, 16:41

    Tout ça c'est couper des cheveux en quatre.
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Toby le Ven 24 Mai 2013, 17:48

    Absolument, parce qu'à ce que je sache l'Ancien Testament fait toujours partie de l'enseignement catholique et si ce n'est pas judeo-chrétien qu'est-ce?
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Sam 25 Mai 2013, 07:54


    BON... moi, j'm'en mêle pas. Siffler
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par silence le Sam 25 Mai 2013, 08:01

    oui, il ne vaut mieux pas emmêler les cheveux mais c'est quand même judéo-chrétien que cela plaise ou non. Bien que l'on pourrait dire aussi judéo-crétin, c'est plus simple.
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Sam 25 Mai 2013, 22:25

    moria a écrit:../..


    La dernière lettre de Dominique Venner :

    Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté.
    Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies.
    Je m’insurge contre la fatalité.
    Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire.

    Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.



    http://www.bvoltaire.fr/document/la-derniere-lettre-de-dominique-venner-les-raisons-dune-mort-volontaire,23625


    L'hommage de JMLP :

    http://www.dailymotion.com/video/x106ifu_jean-marie-le-pen-hommage-a-dominique-venner_news#.UaEdb9g2H0l

    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6057
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Mitsahne le Dim 26 Mai 2013, 03:26

    Je ne sais s'il existe des statistiques à ce sujet, mais je crois qu'il y a autant de suicides chez les chrétiens que chez les autres croyants ou non-croyants.

    L'Eglise ne jette plus l'anathème sur les suicidés et accepte maintenant une cérémonie religieuse pour les funérailles.

    Ce qui ne change absolument rien à "l'avenir" du défunt et des survivants.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Mer 29 Mai 2013, 08:24



    La dernière lettre de Dominique Venner :

    Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté.
    Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies.
    Je m’insurge contre la fatalité.
    Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire.

    Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.




    Hommage public à Dominique Venner : vendredi 31 mai à 15h30


    http://www.bvoltaire.fr/jeanyveslegallou/hommage-public-a-dominique-venner-vendredi-31-mai-a-15h30,24734?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=78a67ed101-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-78a67ed101-20987221


    je voudrais rappeler une chose :

    con = avec
    "viction" vient de VAINCRE
    çà vous parle ?

    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Ven 05 Juil 2013, 07:57



    Question d’un apprenti sorcier contemplant son œuvre, un brin ennuyé :
    "Est-ce que la France existe encore ? N’est-elle pas devenue une “sous-nation” ?"

    Cette lucidité soudaine de Julien Dray (Le Monde, mardi), cofondateur de SOS-Racisme et de son terrorisme intellectuel, ne va pas jusqu’à l’inciter à s’excuser des dégâts causés par les "progressistes".
    L’homme se flatte, au contraire, de ses combats pour l’immigration et l’"antifascisme", imposture utilisée par la gauche depuis trente ans pour faire taire les lanceurs d’alertes.
    Pourtant, un pompier s’éveille chez le pyromane :
    "La gauche actuelle, si elle veut encore avoir un rôle positif, doit (…) défendre un monde libre, métissé, mais rassurant."

    Cependant, qui sont les coresponsables de l’insécurité, de la nouvelle judéophobie, du mal vivre ensemble, sinon les démolisseurs qui pavanent encore ?

    Dray a néanmoins raison de s’inquiéter : la France, économiquement exsangue et culturellement éclatée, risque de devenir l’ombre de ce qu’elle fut, à force de supporter les maltraitances d’une bien-pensance étatiste et xénophile.

    Ce qui advient, y compris chez des élites affolées par leurs odieux rejetons, est une prise de conscience des désastres nés d’un excès d’idées fausses.

    Le réveil de la société civile, les mobilisations des "veilleurs debout", la rébellion contre les partis, la libération de la parole sur le Net sont les premiers symptômes d’une résistance enclenchée.

    Face aux mythes qui s’effondrent s’échafaude un refus d’aller plus avant vers le déclin.

    Une possible reconquête se profile.

    Les digues qui abritent la cité officielle, construite sur des mensonges, des interdits de penser et des intimidations, flanchent sous la force des évidences.

    I.Rioufol

    (itou dans Résistance)
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Sam 06 Juil 2013, 16:29

    PONTCARRAL | 5 juillet 2013 15h19

    La reconquête n’est plus une option, M. Rioufol ; depuis hier et le coup de massue reçu par l’UMP, il est clair qu’il s’agit de changer d’époque ; les ricanements de Harlem depuis sa branche au gré du Lot montrent bien à quel point d’inconscience est arrivée la classe pseudo-politique.

    Le refus des comptes de campagne de NS n’était pas attendu : précédemment on s’arrangeait…

    Alors quelle est la part de luttes intestines à « droite » dans cette affaire ?

    Nous finirons par le savoir.

    En attendant qui donc va encore se laisser cocufier pour donner de l’argent de poche à des caciques égotiques ?

    Surtout lorsque l’on sait que d’autres affaires vont venir assombrir le pronostic.


    Alors il n’y aura pas de reconquête, mais conquêt après résistance et opposition systématique et selon d’autres paradigmes émergents.


    Les tentations de désertions vont se multiplier sur le rafiot démâté de l’UMP ; quant à l’UDi, on attend qu’elle s’empare des vrais problèmes du pays.
    On peut toujours attendre : il s’agit d’une boutique de prêt à porter où l’on vend du vent, des pantoufles et des déambulateurs pour changer de quartier.

    Pas plus tard qu’hier on entendait encore à la « télé » qu’on incitait nos jeunes diplômés au chômage à aller se faire voir ailleurs ,pendant que l’invasion par des populations de plus en plus allogènes continue ; ce qui permet de douter du métissage car les concentrations conduisent au ghetto et à l’ethnocentrisme.

    De quoi rire en cette période de fin d’année scolaire et de soldes des classes « terminales » d’une école palliative.

    Dans cette « école » des cours d’histoire et même des concours de la Résistance…Jean Moulin ,résister , la Frrrââânnnssss’, ne pas se soumettre , ne pas subir, chasser l’occupant… la liberté, faire face ….gnanagnana et le gamin reçoit des prix d’un autre âge et en sortant retrouve la soumission, l’occupation ,l’invasion ,le pillage, laisse la banquette aux princes étrangers et fiers de le rester qui devisent dans un autre idiome au milieu des vomissures du wagon-latrine.
    Les contrôleurs l’attendent à la sortie pour vérifier, s’il est bien éduqué…

    Pour cette génération comme pour les précédentes il ne s’agit pas d’une reconquête, mais bien de se sortir du merdier UMPS.
    Vous raisonnez –comme moi- à partir de votre vécu , M. Rioufol, mais les électeurs de 2014 et a fortiori ceux de 2017 ont d’autres repères.

    Il est là le point d'interrogation.
    Grâce à LMPT, nous avons constaté l'émergence d'une jeunesse qui a des valeurs et veut les préserver.
    Il va falloir beaucoup de conviction, de temps et de patience aux parents pour reprendre et apprendre à leurs enfants quelle France ils ont connue et qui semble disparaitre sous leurs yeux.

    "chaque génération doit résoudre les problèmes de sa génération"

    disait une de mes grand-mère.

    Avons nous fait notre boulot ?
    Qu'allons-nous laisser à nos enfants ?
    C'est donc à nous de remettre de l'ordre avant notre mort annoncée.


    FLANDRE
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2128
    Age : 71
    Localisation : BASSE-NORMANDIE
    Loisirs : HERALDIQUE
    Date d'inscription : 15/12/2009

    Re: L'avenir

    Message par FLANDRE le Sam 06 Juil 2013, 16:40

    Je fais encore confiance aux Français mais eux, ont-ils confiance en eux ?
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10006
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'avenir

    Message par Cousin Hubert le Lun 08 Juil 2013, 05:19

    Insécurité, violence : la racaille a-t-elle forcément de l’avenir ?


    C’est à une question saugrenue que les survivalistes peuvent et doivent aujourd’hui se confronter : la racaille est-elle capable de résilience (la résilience désignant cette capacité de rompre avec l’ancien système pour trouver des moyens de survie, en plein chaos, plus simples et plus naturels que les procédés de l’hyper-technologie actuelle) ?

    Les survivalistes voient dans la racaille les futurs hyper-prédateurs du chaos qui s’annonce, ceux-là même qu’on nomme les « alphas » dans un monde dominé par l’ultra-violence, monde dont des films déjà anciens comme Mad Max (ou Orange Mécanique avant lui) ont donné une préfiguration. La racaille passerait donc, en quelque sorte, avec l’effondrement de la normalité, de la prédation, voire de la super-prédation à… l’hyper-prédation. Dont acte !

    C’est inquiétant, terrifiant même.

    Il y a néanmoins dans ce schéma de conceptualisation de la racaille quelque chose de partiellement inexact.

    Il est vrai que la racaille actuelle a su développer une certaine force physique (pour certains néanmoins, pas pour tous), une grande expérience des techniques du crime (c’est très universel dans la racaille) et, suprême délice, la possession d’armes diverses, dont beaucoup sont des armes de guerre, avec l’art et la manière de s’en servir (cela concerne beaucoup de racailles).

    Or, s’il ne faut surtout pas sous-estimer la force de frappe des petites frappes (et des grandes), il ne faut pas non plus la surestimer. Déjà dans un vieil article, j’avais réfuté la « théorie » du rapeur Cortex, lequel estimait que les « Céfrans » ne savaient pas se défendre. La réfutation était facile : bon nombre de « Céfrans » savent se défendre, mais c’est notre structure étatique libérale-libertaire, criminolâtre et criminophile, au service de l’inversion des valeurs, qui leur ôte tous les moyens matériels – et surtout juridiques – de se défendre. Cortex confondait savoir se défendre avec pouvoir se défendre (il faut dire qu’il n’est guère habitué aux distinctions conceptuelles).

    http://ripostelaique.com/nouvel-argument-de-la-racaille-les-cefrans-seraient-incapables-de-se-defendre.html

    Plus récemment, je démontrai dans une conférence donnée à Clermont-Ferrand que, si les droits de la légitime défense étaient reconnus in abstracto par la législation française, ces mêmes droits étaient partout in concreto bafoués pour ne pas dire réduits à rien. On reconnaîtra dans toutes les histoires de type « René Galinier » le rôle des institutions répressives de l’État, on reconnaîtra aussi la distinction que j’effectue souvent entre « société de violence » (à l’américaine, où les victimes ont le droit de riposter) et « société de terreur » (à la française, où les victimes sont livrées pieds et poings liés à leurs agresseurs, agresseurs qui bénéficient alors, par une curieuse inversion des valeurs, du statut de victimes, et de tous les avantages liés à cela). Par ailleurs, en sus des avantages juridiques, voire politiques, il ne faut pas négliger non plus tous les avantages strictement matériels, disons pécuniaires, dont bénéficie la racaille : d’une part un assistanat social tentaculaire et constamment abondé, d’autre part les produits non négligeables de l’économie parallèle, voire criminelle.

    Ainsi, dans un contexte de chaos généralisé, sans eau, sans gaz, sans électricité, sans bagnole, sans portable, sans télévision, il n’est pas sûr que notre chère racaille, même dans ses éléments les plus musculaires et les plus aguerris, soient véritablement pourvue de grandes capacités de résilience et de survie. J’en veux pour preuve un certains nombres de faits patents.

    Tout d’abord, la racaille est composée en totalité, même dans son élite aguerrie et musculaire, de ce qu’on appelle, dans notre bonne vieille langue française, des… « branleurs », c’est-à-dire des individus sans aucune compétence, ni intellectuelle, ni manuelle (et je rappelle, dans le sillage de Simone Weil, la philosophe, pas la politique, que les deux seules sources d’enracinement sont, pour l’homme, la vraie connaissance, d’une part, et le travail de la terre ou l’artisanat, d’autre part, le reste n’étant que du « surcodage » comme le disent nos économistes dissidents). Il est douteux que des zombis drogués à la violence, aux toxiques, aux jeux vidéos, aux bruits et aux vitesses excessives, possédant moins de 500 mots à leur vocabulaire, incapable de faire un feu (si ce n’est pour cramer des voitures), de couper du bois ou de cultiver un carré de pomme de terres, zombis qui plus est surprotégés par un État libéral-libertaire entièrement acquis à leur cause et les faisant passer pour des victimes, il est douteux, dis-je, que ces zombis soient particulièrement résilients. Engraissés à l’impunité (le plus grand de tous les privilèges), à la victimisation, à l’aide sociale, à l’inversion des valeurs, ces gros-bras ne seraient-ils pas, en définitive, seulement de tristes lopettes ? Supprimez tout ce que l’État invertiste a fait d’eux ; que reste-t-il alors ? Vraisemblablement pas grand chose. Et puis, du reste, on sait que le survivalisme a besoin avant-tout de lien social, de réseaux solidaires, de camaraderie, voire d’amitié. Piero San Giorgio fait du lien social la condition ultime de la survie, englobant et dépassant les six autres fondamentaux que sont la maîtrise de l’eau et de l’énergie, la nourriture, les soins d’hygiène et de santé, la défense et la connaissance. Mis à part des réseaux de branlotins-zombis (et encore, vraisemblablement, voués à se détruire entre eux), je ne vois guère quelle franche camaraderie pourraient créer nos chères racailles, je ne vois guère quelles passerelles d’amitié ils pourraient jeter entre eux et le reste du monde.

    En clair : ils n’ont pas d’autre puissance que celle que leur fournit complaisamment un État inverti et une société civile abrutie par la servitude volontaire ; ils n’ont aucun talent particulier, ni intellectuel, ni manuel ; et derrière leur allures de gros barbares musculeux (pas pour tous, du reste), ils sont eux-même, à leur manière, châtrés par des décennies de victimisation. Il n’est pas sûr que leur petit système bien confortable, bien douillet, bien protecteur, tienne le coup bien longtemps. Le pire est toujours possible. Même pour eux.

    http://ripostelaique.com/insecurite-violence-la-racaille-a-t-elle-forcement-de-lavenir.html

    En guise de conclusion, je dirai que les groupes ethniques des banlieues n'ont pour mission que d'assurer une violence de proximité. En dehors de leur périmètre de nuisance, et a l'instar de leurs collègues Lybiens en T-shirt jaune fluo tirant en l'air en hurlant Allah Aqbar, leur valeur militaire est nulle. Les pépites seront des cibles faciles a "neutraliser" par l'oligarchie quand cette dernière aura décidé que leur mission est terminée.


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21169
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'avenir

    Message par moria le Lun 08 Juil 2013, 06:21


    Les hommens pourraient envisager d'étendre leurs actions !

    Dans qq temps, des milices se formeront comme je pense qu'il doit en exister déjà.
    Sont-ils capables de s'analyser et se remettre en cause ?

    Bien sûr que non, avec un Etat nourricier comme le notre, ils attendent tout !
    Ils n'ont que des droits, ces gens là entre autres.

    Il n'y a qu'à voir l'article de FD que j'ai posté sur le fil
    ""çà se passe en France."" message 932.

    http://mitsahne.niceboard.com/t34p920-ca-se-passe-en-france-aujourd-hui#112089


    Contenu sponsorisé

    Re: L'avenir

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 27 Avr 2017, 11:07