Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Cousin Hubert, Etienne Charles


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 48 le Dim 11 Aoû 2013, 08:50

Derniers sujets

» QUESTIONS SUR LES ARMES
Aujourd'hui à 17:35 par Etienne Charles

» L'ECOLE en FRANCE
Hier à 18:48 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Dim 21 Mai 2017, 21:10 par Cousin Hubert

» En cas de crise, les banques pourront...
Ven 19 Mai 2017, 22:41 par Cousin Hubert

» racisme
Jeu 18 Mai 2017, 22:43 par Cousin Hubert

» L' ESPOIR !
Jeu 18 Mai 2017, 22:32 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Jeu 18 Mai 2017, 20:23 par philiberte

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Lun 15 Mai 2017, 19:21 par Cousin Hubert

» Le fil de Mistinguette (3)
Lun 15 Mai 2017, 16:13 par mistinguetteR

Mai 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Partagez
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Toby le Mer 16 Nov 2011, 15:37

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Il faut mettre l’Etat et les politiques sous tutelle

    Article rédigé par Nicolas Lecaussin le 10 Nov 2011

    Les socialistes veulent mettre les banques et les marchés financiers sous tutelle. En examinant les mesures du plan d’austérité, Nicolas Lecaussin, directeur du développement de l’IREF, conclut que c’est l’Etat et la classe politique qu’il faudrait mettre à raison. Car des mesures de façade, consistant surtout à augmenter les « impôts des riches », ne règlent rien, une fois de plus...
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Mer 16 Nov 2011, 16:43

    Ben oui.....


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par moria le Jeu 17 Nov 2011, 10:31


    Franchement... ne croyez-vous pas que les banques et les politiques ne sont pas copains-copains ?

    Souvent francs maçons !
    comme les avocats.


    Etre défendus par des francs-maçons relèvent de leurs propres intérêts.
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10136
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Cousin Hubert le Sam 26 Nov 2011, 07:03

    Évidemment, toutes les infos économiques sont à prendre avec des pincettes, mais la prévision d'un effondrement de l'euro dans moins de 3 mois a été soutenue par O. Sarko, demi-frère de Nicolas sur la chaine de TV CNBC...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Vrai ou faux, il parait à peu près certain qu'un cataclysme budgétaire va s'abattre sur la France en 2012...

    Solution: quelques pièces d'or, des semences bio reproductibles, un lopin de terre.... et avec quelques cochons, c'est toujours ça que les muzz ne mangeront pas. Mon cochon

    Bref, j'attends avec délectation les réactions de ces "francais-comme-vous-et-moi", immigrés légaux ou clandestins, quand tous ces braves gens (avec ou sans papiers) n'auront plus d'allocs, plus d'argent public pour payer leur emploi bidon d'agent d'ambiance ou d'animateur socio-culturel en ZUP.... et quand les bobos parisiens n'auront plus un rond pour acheter leur drogue chez leurs "potes" du 93...

    Là, on va rire...


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par silence le Sam 26 Nov 2011, 07:28

    Évidement quand on a une boule de cristal, c'est plus facile...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par moria le Sam 26 Nov 2011, 11:11

    J'en étais restée à 9000 milliards !

    A quand la vraie vérité ??
    Vous me direz qu'on n'en a pas besoin. A ce niveau..... faut tout refaire, repenser, renégocier et re créer.


    C'est ce que je pense.
    Depuis longtemps.
    çà ne se fait pas.
    çà se fera.


    Manque de modestie ?

    Non, j'ai comme silence, une boule de cristal !:-)))

    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Sam 26 Nov 2011, 11:13

    Oncle Germain a écrit:
    .../...
    Bref, j'attends avec délectation les réactions de ces "francais-comme-vous-et-moi", immigrés légaux ou clandestins, quand tous ces braves gens (avec ou sans papiers) n'auront plus d'allocs, plus d'argent public pour payer leur emploi bidon d'agent d'ambiance ou d'animateur socio-culturel en ZUP.... et quand les bobos parisiens n'auront plus un rond pour acheter leur drogue chez leurs "potes" du 93...

    Là, on va rire...

    Ce sera certainement les derniers postes budgétaires à être touchés. Ils en ont bien trop peur de ces "francais-comme-vous-et-moi".
    Avant, la fiscalité déjà très lourde en France s'étoffera encore et encore aux cris de "faut faire payer les riches".

    Mais on attend toujours la définition légale de "riche"


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10136
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Cousin Hubert le Sam 26 Nov 2011, 16:46

    Il y a de cela quelques années, les CAF avaient fait évoluer leur système informatique. Le jour de la "paye", le système a crashé, et plus aucun virement "braguette" n'a été "honoré" Very Happy ... Cela avait failli tourner à l'émeute en quelques heures...

    En ce qui concerne les dettes souveraines, le système ne cesse d'injecter des liquidités ahurissantes sans aucun résultat de croissance en sortie... Ajouter de la dette à de la dette peut retarder l'échéance, mais l'effondrement de l'euro parait inévitable à terme, à moins d'un miracle... effondrement qui signifierait accessoirement la ruine immédiate de tous les épargnants qui ont des assurances vie en obligations (constituées essentiellement de bons du trésor)...

    Mais comme je le disais, si vous avez un lopin de terre avec quelques poules et que vous êtes capables de vivre en autarcie, cela n'aura pas d'impact sur vous... Excepté ces "francaiscommevousetmoi" (citadins à 99%) qui risquent de vous dépouiller dans vos campagnes...

    D'ailleurs, comment croyez-vous que les Russes ont survécu à l'effondrement de leur pays au début des années 90...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10565
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Hibiscusez-moi le Sam 26 Nov 2011, 17:47

    Oncle Germain (Bonjour) a écrit:

    "... effondrement qui signifierait accessoirement la ruine immédiate de tous les épargnants qui ont des assurances vie..."

    Oui, mais pas seulement. Tous ceux qui ont de l'argent en banque auront du mouron à se faire. Ne serait-ce que pour en récupérer une partie.

    Et j'ajoute, comme ça... en passant, que la France ne va pas s'écrouler toute seule...
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Sam 26 Nov 2011, 19:04

    Hibiscusez-moi a écrit:Oncle Germain (Bonjour) a écrit:

    "... effondrement qui signifierait accessoirement la ruine immédiate de tous les épargnants qui ont des assurances vie..."

    Oui, mais pas seulement. Tous ceux qui ont de l'argent en banque auront du mouron à se faire. Ne serait-ce que pour en récupérer une partie.

    Et j'ajoute, comme ça... en passant, que la France ne va pas s'écrouler toute seule...

    Ouaip, d'autant que maintenant les assureurs s'y mettent.

    Cerise va désormais devoir quitter sa robe à pois verts et tourner ses pubs avec une feuille de vigne !

    Groupama à en effet de très gros problèmes de solvabilité pour avoir acheté des obligations pourries.

    Bien entendu comme d'habitude les syndicats ne comprennent rien au film et continuent à croire au père noel qui les a si bien servis par le passé.
    "Dans un communiqué, la CFDT appelle quant à elle chaque salarié à saisir les parlementaires pour les sensibiliser à la situation du groupe, et la direction générale « à la mesure, à la raison et aux bonnes décisions ». "


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Bon j'rigole pas je crois avoir quelques haricots chez eux. affraid


    Petite annonce.
    Oncle ci-dessus me confirmant mes certitudes, je vais mettre en exploitation agricole un peu de terre.
    Je suis a la recherche d'une charrue ancienne en bon état pour un ou deux chevaux (certains modèles pour boeufs conviendront également).

    Une transaction par troc est envisagée : charrue contres patates.
    Faire offres


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10136
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Cousin Hubert le Sam 26 Nov 2011, 21:29

    Tout a fait... Les contrats d'assurance-vie en obligations, censés mettre du beurre dans des épinards pour les retraites, sont bourrés de produits dits toxiques voire pourris (subprimes, junk bonds des PIIGS, ainsi que les emprunts Français évidemment...)
    Autrefois valeurs sures de l'investissement, les bons du trésor peuvent valoir 0 si un état décide de ne plus rembourser...
    A titre indicatif, je crois que le taux d’intérêt obligataire sur un 1 an pour les Greece bonds est de plus de 180%... Cetelem, avec ses 25%/an est vraiment un petit joueur...


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10136
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Cousin Hubert le Sam 26 Nov 2011, 21:40

    Correctif... Les taux d’intérêt des bons du trésor Grec ont dépassé 300% par an... Cetelem/cofidis sont plutôt a 20%, ce qui est stable...
    Il faut dire que la dynamique est exponentielle...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Le graphique de chez Bloomberg indique que la situation des Grecs est désespérée, malgré les jolis effets d'annonce a la sortie des réunions pour sauver la Grèce et l'Euro..

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 17944
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par philiberte le Sam 26 Nov 2011, 23:15

    il existe aussi certaines charrues à traction humaine. Madame Alex est-elle une femme solide?


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Dim 27 Nov 2011, 00:21

    philiberte a écrit:il existe aussi certaines charrues à traction humaine. Madame Alex est-elle une femme solide?

    Ca ne fera pas l'affaire, il n'est pas question de jardinage, mais d'agriculture.

    Nous visons le marché ex-Commun de l'ex-Europe.

    En parallèle, nous allons développer également un élevage porcin dans des bâtiments inoccupés.

    Madame Alex gèrera les salaisons, seule solution pour le transport sur longues distances en carrioles (le carburant ne va plus être accessible financièrement en Europe). Il reste heureusement encore des pays ex-européens non encore totalement islamisés qui offrent des débouchés lucratifs pour ces produits.

    Lors de ces échanges, les paiements par chèque/CB/billets ne sont pas acceptés, seuls or, argent et exceptionnellement très belles pierres sont recevables. Le troc pour certains biens pouvant m’intéresser sera également utilisé.

    Accessoirement, avec le fumier de cheval des champignonnières vont bientôt être mises en exploitation, et avec le lisier porcin, nous pensons produire des légumes nécessitant de forts amendements(poireaux etc...).

    Il faut bien sûr de la main d 'œuvre peu onéreuse, mais elle redevient facile à trouver par temps de disette. Bien entendu, le paiement du travail se fera quasi exclusivement en produits de l'exploitation, le solde réglé en bons de la Semeuse.

    Dès que tout est en route et bien rôdé, les premiers bénéfices seront investis dans l'étable.

    A partir de là, on va se faire beaucoup de beurre.

    Vous voyez que rien n'est désespéré. Suffit d'optimiser avec les moyens du bord.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10136
    Age : 46
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Cousin Hubert le Dim 27 Nov 2011, 18:16

    Vous avez le nez creux, Alex...
    Connaissez-vous Beigbeider, un type qui a fait fortune (plusieurs centaines de millions d'euro) pendant la bulle internet il y a 10 ans, et qui a tout revendu 3 mois avant l’écrasement des valeurs technologiques?
    Après avoir créé Poweo, ce type a investi en 2007 dans les terres cultivables en Ukraine...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    A mon avis, ce type sait investir au au bon moment au bon endroit...


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Dim 27 Nov 2011, 18:47

    fichtre : 45.000 ha en exploitation et seulement depuis 2007 !

    Génial ce gars, je ne connaissais pas.

    bon avec un rendement à l'ha de 2,75T c'est un peu faible comparé au rendement moyen France (6,4T/ha), mais supérieur à la production de certaines de nos régions.

    Pour ceux qui ont du mal à appréhender ces ordres de grandeur :

    Ce sont 450 km² de blé soit plus de 4 fois la surface de la ville de Paris intra-muros.

    Il a raison ce gars d'aller en Ukraine ; en France, les terres maltraitées depuis trop longtemps s'épuisent.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Si ça continue on n'arrivera pas à produire assez de blé dur pour faire le couscous.

    Sûr qu'arrivé à ce point là, il faudra lever la tente... peut-être pour aller en Ukraine pourquoi pas ?.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10565
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Hibiscusez-moi le Dim 27 Nov 2011, 20:16

    Alex Terieur a écrit:

    Génial ce gars, je ne connaissais pas.

    C'est le frère de l'autre, l'écrivain.
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Dim 27 Nov 2011, 20:59

    Hibiscusez-moi a écrit:

    C'est le frère de l'autre, l'écrivain.

    Ok je vient d'aller faire le tour de la famille (en fait ils étaient 3 frères)

    J'ai compris pourquoi il est si bon Charles, ce n'est pas un Énarque, c'est un Centralien.

    Un Énarque aurait transformé l'Ukraine en désert. Laughing


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par moria le Mer 30 Nov 2011, 13:49

    Leçon d’économie



    L’argent-dette des banques
    Posté par Willy Legrandle 30 novembre 2011
    Tribune libre de Bruno Lemaire, professeur émérite à HEC

    Q. Quel est vraiment le rôle actuel des banques dans la création de monnaie ?

    Supposons que vous vouliez emprunter dix mille euros à votre banque.
    Celle-ci va vous avancer cet argent, vous « prêter » cet argent, en écrivant ce montant de 10 000€ sur votre compte courant, votre DAV (dépôt à vue), en contrepartie de la reconnaissance de dettes que vous lui signerez.
    En fait elle vous prête de l’argent maintenant, contre votre promesse de remboursement « plus tard ».



    Q. Mais d’où sort cet argent ?

    Votre banque, comme toute autre banque commerciale, dite à tort de dépôts, crée cet argent, à partir de rien, car elle anticipe que vous pourrez la rembourser, avec des intérêts bien sûr…
    On peut dire, d’une certaine façon, que cette pratique correspond à une avance de trésorerie, que tout entrepreneur, commerçant ou artisan connaît bien.
    La banque ‘escompte’ – dans tous les sens du terme – que vous lui rembourserez ce prêt.



    Q. Mais y a-t-il une limite à cette création monétaire ? Et quels sont les risques éventuels pris par la banque ?

    Une banque doit avoir au moins, en monnaie centrale garantie par la banque centrale (Banque de France ou BCE), 2 % de réserves ‘gelées’ à la banque centrale.

    Par ailleurs, elle est censée avoir en fonds ou capitaux propres, un certain pourcentage de son passif. Dans les conventions de Bâle 3, on propose d’atteindre par palier au moins 8 % de fonds propres, contre 3 ou 4 % actuellement pour les principales banques françaises.

    Deux risques peuvent se produire :
    tout d’abord un risque de liquidité, si chacun veut convertir en billets, en « argent liquide », le montant total de ses dépôts à vue. Ce risque est lié au fait que l’on vous prête immédiatement de l’argent, que vous ne rembourserez que plus tard, voire beaucoup plus tard. Tant que vous vous contentez de faire des chèques (monnaie scripturale), qui circulent donc de compte en compte, d’une banque à une autre, il n’y a évidemment aucun problème, sauf entre les banques elles-mêmes, si certaines banques prêtent relativement plus que d’autres.
    Mais si vous utilisez ‘trop’ de billets relativement à cette monnaie scripturale, votre banque va devoir se réapprovisionner auprès de la banque centrale, seule capable d’émettre des billets et de les mettre en circulation.
    Pour cela, elle va s’endetter elle aussi auprès de la banque centrale, en déposant en garantie soit ses propres obligations, ses propres « reconnaissances » de dettes, soit des garanties venant de ses propres clients.



    Q. Et si la banque centrale refuse cette création monétaire ?

    Votre banque va essayer de trouver ces liquidités auprès d‘une banque concurrente – marché interbancaire – ou sur le marché monétaire.
    Mais ce risque de liquidité est beaucoup moins grave, même s’il peut être ennuyeux, que le risque de solvabilité, qui, comme pour une entreprise normale, correspond au fait que trop de clients de la banque se trouvent dans l’impossibilité de rembourser leurs prêts.
    Si une banque a prêté 100 milliards d’euros – dont éventuellement en achetant pour 10 milliards d’euros de dettes publiques (donc en ayant prêté 10 milliards à un état) – avec seulement 6 milliards de fonds propres, et si le 1/5 de ces prêts, soit 20 milliards, se retrouvent avec une valeur diminuée de moitié, la banque va devoir encaisser sur son bilan cette différence de valorisation de 10 milliards, et passer d’une situation nette de 6 milliards de fonds propres à une situation d’une perte nette de 4 milliards, donc en situation de faillite.



    Q. Mais y a-t-il une solution, pour éviter ce scénario catastrophe ?

    Oui, et de nombreux économistes, parmi les plus prestigieux, dont plusieurs prix Nobel, ont soutenu que la seule solution serait de revenir à une seule banque émettrice, cette banque ayant seule le privilège – à encadrer soigneusement – de créer de la monnaie.

    Cette seule banque émettrice serait la banque centrale de la zone monétaire considérée, la BCE si la zone s’étend à l’Europe des 27, ou des 17, la Banque de France si, pour diverses raisons, la zone monétaire considérée se réduit à la France.

    Les banques commerciales actuelles n’auraient plus comme fonction que celle de gérer au mieux l’argent déjà existant, que cet argent soit utilisé comme moyen de paiement ou placée en épargne.




    Q. Et ce n’est pas déjà le cas ?

    Hélas non.
    Près de 90 % de l’argent actuellement en circulation est de l’argent qui a été émis – contre reconnaissances de dettes prenant diverses formes – par les banques commerciales.
    Avec cette banque unique d’émission, 100 % de la monnaie devenant centrale, au lieu de moins de 10 % actuels,le risque de liquidité n’existerait évidemment plus.
    Le risque d’insolvabilité, lui, serait diminué très fortement, et, de plus, n’aurait pas comme conséquence potentielle d’entraîner le système bancaire tout entier dans sa chute.



    Q. Mais si c’est tellement efficace, pourquoi cela n’a-t-il jamais été expérimenté ?

    Il est clair que ce sera moins rentable, mais beaucoup plus sûr, pour les banques commerciales, qui perdront ainsi de nombreuses possibilités de spéculer. Par ailleurs, jusqu’à maintenant, de nombreuses banques se croyaient « trop grosses pour tomber » (too big to fall).

    Ainsi l’actif de la BNP est du même ordre de grandeur que le PIB de la France, les 2 plus grandes banques suisses ont un bilan global supérieur à 7 fois le PIB suisse.

    Mais l’exemple de Lehman Brothers et de Dexia va sûrement les inciter à réfléchir.
    Et la situation économique actuelle, avec des obligations souveraines (les dettes publiques) qui ont perdu entre le 1/3 et les 2/3 de leurs valeurs, va évidemment dans le sens d’une reprise ne mains totale du système bancaire et financier.


    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Mer 30 Nov 2011, 14:31

    "...Mais l’exemple de Lehman Brothers et de Dexia va sûrement les inciter à réfléchir.
    Et la situation économique actuelle, avec des obligations souveraines (les dettes publiques) qui ont perdu entre le 1/3 et les 2/3 de leurs valeurs, va évidemment dans le sens d’une reprise ne mains totale du système bancaire et financier."

    Hélas, "Il n'est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre" dit la sagesse populaire.

    Mais ils ne sont ni sages ni populaires (au sens "qui font partie du peuple").


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par moria le Mer 30 Nov 2011, 14:44


    Sur ce..... REPOS !:-)
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10565
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Hibiscusez-moi le Lun 05 Déc 2011, 10:34

    Je ne sais plus où il fut question de Groupama la semaine dernière...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Mar 06 Déc 2011, 12:47

    La ça devient franchement inquiétant :

    "Tout est fait pour protéger les Français, les économies des Français, et elles seront protégées", a affirmé le ministre français, interrogée sur la chaîne de télévision France 3.
    (la presse)

    Si Baroin dit ça : sauve qui peut ........


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6063
    Age : 87
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Mitsahne le Mar 06 Déc 2011, 19:19

    Oui ! Ca sent mauvais !

    On se souvient des affiches triomphantes "nous forgerons l'acier victorieux" et les non moins optimistes "nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts" de la drôle de guerre (sept.1939 au 10 mai 1940).

    Quelques mois plus tard, après la débâcle française, nos murs affichaient la "propagandastaffel" : "Faites confiance au soldat allemand" ! avec un beau blond en uniforme de la Wehrmacht portant dans ses bras un petit garçon souriant...

    Baroin serait-il parent avec Paul Reynaud ou bien le petit-fils du docteur Goebbels ?


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Mar 06 Déc 2011, 19:45

    Mitsahne a écrit:Oui ! Ca sent mauvais !
    .../....
    Baroin serait-il parent avec Paul Reynaud ou bien le petit-fils du docteur Goebbels ?

    On ne sait pas.Sauf que papa Baroin a été Grand-maître du Grand Orient de France.

    Mais ce qui est sûr c'est qu'il a eu de bon maitres.

    En 1988, Jean-Pierre Elkabbach le recrute au service politique d’Europe 1, où il commence une carrière de journaliste.

    Pour terminer avec son mentor Ch. Lagarde, qui a inventé entre autres la ri-lance.

    ______________

    Ceci dit, je confirme bien que ça ne sent pas bon.

    J'ai d'ailleurs l'intention d'ouvrir un fil sur le sujet ("et nos petites économies dans tout ça ?")

    Mais j'hésite encore sur le rayonnage adéquat
    "philosophie", "humour" (noir), ou "la fin des haricots".

    Mis a part ce souci de classement, je crois qu'il devient urgent de s'y intéresser de très près.

    Faut que je me décide rapidement avant que les haricots ne soient cuits.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par moria le Ven 16 Déc 2011, 09:38


    Bon, bin .... confirmation :


    """L'Insee prévoit une brève récession économique en France fin 2011, début 2012

    La France devrait connaître une brève récession au quatrième trimestre 2011 et au premier trimestre 2012 avec des baisses respectives de 0,2% et 0,1% du produit intérieur brut (PIB), a indiqué ce soir l'Insee dans sa dernière note de conjoncture.


    La croissance devrait revenir au deuxième trimestre mais atteindre seulement 0,1%, a précisé l'Insee.

    Sur 2011, l'Insee prévoit une expansion de l'activité économique de 1,6% contre une prévision de 1,7% dans sa précédente note de conjoncture en octobre."""


    La ruée vers l'or semble se calmer. L’or souffre de la ruée vers le cash



    L'or est tombé sous les 1600$ l'once pour la première fois en 10 semaines. L'argent aussi a chuté de presque 7%. Les métaux précieux pâtissent de la ruée des investisseurs vers la liquidité.
    Un mauvais relent de 2008

    Cette vente massive sur le marché de l'or s'est accélérée hier après-midi, ce qui ne vas pas sans rappeler les heures les plus sombres de 2008, lorsque les cours ont chuté quand les opérateurs s'étaient trouvés forcés de liquider leurs positions.

    L'or a chuté de près de 4%, à un plus bas de 1562,99$ l'once, en traversant des supports très surveillés par les analystes techniques. L'argent, lui, a chuté de 6,9% à 28,66$ l'once.
    Le support crucial de la MM200 cassé

    Un seuil crucial pour les praticiens de l'analyse technique a été enfoncé : le cours de l'or est passé sous sa moyenne mobile à 200 jours, qui se situe à 1618$, pour la première fois depuis janvier 2009.
    Habillage de bilan de fin d'année

    Le traditionnel habillage des résultats (le fameux "window dressing") par les hedge funds et autres, phénomène typique au mois de décembre, ont déclenché de nombreux ordres de vente afin de prendre leurs bénéfices et/ou minimiser les pertes juste avant le reporting de fin d'année.

    Cette chute du cours de l'or est la plus forte depuis la fin du mois de septembre, quand il avait perdu 15% en une semaine, quand les hedge funds avaient vendus de l'or pour compenser leurs pertes sur les marchés actions et financer la défection de nombre de leurs clients.


    La chute brutale du cours des métaux précieux déçoit bien sûr tous ceux qui ont acheté de l'or en guise d'assurance contre la crise de la zone euro.
    Si les liquidités du marché continuent à s'assécher, l'or et l'argent pourrait encore souffrir.

    Demande affaiblie et ruée vers le cash


    Dans le même temps, les banques européennes ont pesé sur les prix de l'or en prêtant leur or contre des dollars en cash, dont elles manquent si cruellement.
    Les fondamentaux restent intacts

    Malgré cette baisse, les fondamentaux en faveur d'une hausse du cours de l'or restent inchangés.
    De la même façon qu'en 2009, de nombreux analystes voient le cours de l'or repartir vers ses records de 1920$ l'once.

    Les banques centrales auront acheté cette année près d'un cinquième de la production annuelle mondiale d'or, et la méfiance des investisseurs vis-à-vis des monnaies fiduciaires et des gouvernements qui les émettent devraient persister.

    çà, c'est pour ceux qui ne mettent pas tout dans le même panier.


    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par moria le Ven 16 Déc 2011, 12:35

    à v'te bon coeur :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    c'est clair : cultivez votre jardin!




    "RANIMEZ LA FLAMME" qu'il dit ! hahaha hahaha
    laquelle ?
    celle du FN ?

    Personne ne pourra rien tant qu'ils ne voudront pas effacer remettre les compteurs suivant un nouveau système monétaire international.


    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Ven 16 Déc 2011, 14:27


    On prépare bien les populations.
    La langue de bois n'a plus cours sur ces sujets.




    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Alex Terieur
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 5986
    Age : 70
    Localisation : off shore
    Loisirs : chevaux - attelage
    Date d'inscription : 11/10/2010

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Alex Terieur le Ven 16 Déc 2011, 16:32

    Etienne Chouard, ancien professeur de droit et d'économie, nous explique dans la vidéo suivante comment le marché financier est arrivé à corrompre les hommes politiques pour que les états cessent d'emprunter l'argent à taux 0% aux banques centrales.

    Un abord pédagogique simple mais caustique des origines de nos problèmes.



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] por [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    note complémentaire :
    L'IR n' a pas été inventé par les Américains.

    cocorico !

    L'impôt sur le revenu (IR) est un impôt direct mis en place à partir de 1914 pour moderniser le système fiscal de l'État et ainsi faire face aux dépenses engendrées par l'effort de guerre.
    Son adoption conduisit à la suppression de l'impôt sur les portes et fenêtres en 1926.

    L'impôt sur le revenu est la deuxième source budgétaire de l'État (44.9 milliards d'euros de recettes en 2009)

    A comparer à la charge de la dette actuelle :45,4 Md€

    La démonstration de E. Chouard est donc recevable.



    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21175
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par moria le Ven 16 Déc 2011, 22:39

    [quote="Alex Terieur"]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] por [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




    IM PA RA BLE !

    Contenu sponsorisé

    Re: ECONOMIE : les banques et l'Etat

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Mai 2017, 17:37