Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Un commerce dans un quartier paisible... en Francarabia...
Hier à 09:13 par 007/**

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Dim 22 Oct 2017, 15:27 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Jeu 19 Oct 2017, 22:08 par Cousin Hubert

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Jeu 12 Oct 2017, 23:33 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Lun 09 Oct 2017, 22:38 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Jeu 05 Oct 2017, 01:59 par Cousin Hubert

» Attentats
Mar 03 Oct 2017, 20:01 par Mitsahne

» Numismatique
Dim 01 Oct 2017, 22:50 par Cousin Hubert

» Nouveaux membres
Dim 01 Oct 2017, 12:57 par Cousin Hubert

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    SNCF

    Partagez
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    SNCF

    Message par Caton l'Ancien le Ven 16 Mar 2007, 17:01

    Vous vous souvenez du train de Nice de la St Sylvestre ?

    Eh bien des amis dont le neveu est contrôleur à la SNCF m'ont raconté qu'il était surpris qu'on ait parlé de ce train : ce train n'avait rien de particulier, c'est comme ça toutes les semaines...

    Il ne contrôle plus les CPF qui n'ont pas de ticket : ils lui rient au nez, sachant que la SNCF n'a aucun moyen de les contraindre à payer.

    De plus, la discrimination positive a fait que les 15 derniers embauchés dans le secteur de Marseille sont des CPF : l'augmentation des vols, y compris dans les vestiaires du personnel est devenue énorme.
    Et les uniformes sont revendus ...

    Si les Français savaient ce qui se passe, ils voteraient Le Pen à 70 %.
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Toby le Sam 17 Mar 2007, 16:52

    Pour moi qui ne suis pas au courant, que veut dire CPF ?
    avatar
    Cousin Hubert
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 10666
    Age : 47
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Cousin Hubert le Sam 17 Mar 2007, 20:15

    Toby a écrit:Pour moi qui ne suis pas au courant, que veut dire CPF ?
    CPF: Chance Pour la France...
    L'expression vient de Bernard Stasi, qui en avait fait le titre d'un livre:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Par extension, désigne certaines personnes issues de l'immigration.


    _________________
    La langue de la République est le français. L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    avatar
    longin
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1834
    Age : 57
    Localisation : Vichy
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: SNCF

    Message par longin le Dim 18 Mar 2007, 16:51

    Caton l'Ancien a écrit:Vous vous souvenez du train de Nice de la St Sylvestre ?

    Eh bien des amis dont le neveu est contrôleur à la SNCF m'ont raconté qu'il était surpris qu'on ait parlé de ce train : ce train n'avait rien de particulier, c'est comme ça toutes les semaines...

    Il ne contrôle plus les CPF qui n'ont pas de ticket : ils lui rient au nez, sachant que la SNCF n'a aucun moyen de les contraindre à payer.

    De plus, la discrimination positive a fait que les 15 derniers embauchés dans le secteur de Marseille sont des CPF : l'augmentation des vols, y compris dans les vestiaires du personnel est devenue énorme.
    Et les uniformes sont revendus ...

    Si les Français savaient ce qui se passe, ils voteraient Le Pen à 70 %.

    Que représente votre avatar ?
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Caton l'Ancien le Dim 18 Mar 2007, 16:53

    C'est un tableau de Delacroix : La grèce expirant sur le ruines de Missolonghi.
    Mais votre question doit être oratoire...
    avatar
    longin
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1834
    Age : 57
    Localisation : Vichy
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: SNCF

    Message par longin le Dim 18 Mar 2007, 17:39

    Caton l'Ancien a écrit:C'est un tableau de Delacroix : La grèce expirant sur le ruines de Missolonghi.
    Mais votre question doit être oratoire...

    Non.

    Un petit bonheur :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Toby le Lun 19 Mar 2007, 09:55

    Oncle Germain a écrit:
    Toby a écrit:Pour moi qui ne suis pas au courant, que veut dire CPF ?
    CPF: Chance Pour la France...
    L'expression vient de Bernard Stasi, qui en avait fait le titre d'un livre:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Par extension, désigne certaines personnes issues de l'immigration.

    Et bien il s'est trompé B. Stasi, parce que c'est plutôt : Charge Pour la France ! deadlysmile
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18101
    Age : 69
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par philiberte le Lun 19 Mar 2007, 11:38

    Toby a écrit:
    Oncle Germain a écrit:
    Toby a écrit:Pour moi qui ne suis pas au courant, que veut dire CPF ?
    CPF: Chance Pour la France...
    L'expression vient de Bernard Stasi, qui en avait fait le titre d'un livre:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Par extension, désigne certaines personnes issues de l'immigration.

    Et bien il s'est trompé B. Stasi, parce que c'est plutôt : Charge Pour la France ! deadlysmile

    c'est bien pour ça que cette expression, relayée par france-echos, est utilisée ironiquement, en anti-phrase!
    en Belgique, on dit: CPB!!! car ils sont encore plus mal lottis que nous... si c'est possible!


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18101
    Age : 69
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par philiberte le Lun 19 Mar 2007, 11:43

    longin a écrit:
    Caton l'Ancien a écrit:C'est un tableau de Delacroix : La grèce expirant sur le ruines de Missolonghi.
    Mais votre question doit être oratoire...

    Non.

    Un petit bonheur :
    [url=http://adf.ly/246619/http://www.megaupload.com/?d=IWOJYUWJ
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    on me prévoit plus d'une heure de téléchargement! j'ai renoncé. désolée.


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    FoxRenard
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 2004
    Age : 61
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: SNCF

    Message par FoxRenard le Lun 19 Mar 2007, 12:15

    philiberte a écrit:
    longin a écrit:
    Caton l'Ancien a écrit:C'est un tableau de Delacroix : La grèce expirant sur le ruines de Missolonghi.
    Mais votre question doit être oratoire...

    Non.

    Un petit bonheur :
    [url=http://adf.ly/246619/http://www.megaupload.com/?d=IWOJYUWJ
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    on me prévoit plus d'une heure de téléchargement! j'ai renoncé. désolée.

    Oui, j'ai vu cette emission. Edifiant !!! Hallucinant ! A propos, vous dites que vous n'aimez pas la "musique" de Joey Starr, que vous n'aimez pas les paroles de Joey Starr, c'est parce qu'il est noir, evidemment !!!

    C'est a peu pres le sens du contenu de l'emission. Comment fait-on pour downloader ? On doit s'inscrire ?
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    SNCF

    Message par silence le Mer 09 Avr 2008, 19:43

    Le désengagement de l'Etat dans le financement de la carte famille
    nombreuse et autres tarifs "sociaux" de la SNCF suscite l'inquiétude
    des associations familiales et de consommateurs sur les modalités de
    leur remplacement, dont les familles ne veulent pas faire les frais.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Il est évident que la SNCF a plus que les moyens pour financer ces choses là.
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: SNCF

    Message par cilette le Mer 09 Avr 2008, 19:49

    silence a écrit:Le désengagement de l'Etat dans le financement de la carte famille
    nombreuse et autres tarifs "sociaux" de la SNCF suscite l'inquiétude
    des associations familiales et de consommateurs sur les modalités de
    leur remplacement, dont les familles ne veulent pas faire les frais.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Il est évident que la SNCF a plus que les moyens pour financer ces choses là.
    La SNCF fait des bénéfices ; pourquoi faudrait-il que l'Etat prenne en charge les réductions qu'elle accorde aux familles nombreuses ? Qu'elle assume et ne nous demande pas de payer alors que le prix des billets a tellement augmenté !

    Invité
    Invité

    Re: SNCF

    Message par Invité le Mer 09 Avr 2008, 23:40

    1 point Smile
    avatar
    FreedomUsa
    Fillette
    Fillette

    Nombre de messages : 531
    Age : 51
    Localisation : Québec, Canada
    Date d'inscription : 16/02/2007

    Re: SNCF

    Message par FreedomUsa le Mer 09 Avr 2008, 23:45

    c'est quoi la la SNCF ??

    Invité
    Invité

    Re: SNCF

    Message par Invité le Jeu 10 Avr 2008, 00:05

    c'est la Cie de trains
    avatar
    uranienne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 3862
    Age : 51
    Localisation : Var
    Loisirs : Jardinage, nature.
    Date d'inscription : 19/02/2008

    Re: SNCF

    Message par uranienne le Jeu 10 Avr 2008, 08:05

    FreedomUsa a écrit:c'est quoi la la SNCF ??

    C'est la Société Nationale des Chemins de Fer.
    La compagine qui nous fait voyager en train.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: SNCF

    Message par cilette le Jeu 10 Avr 2008, 10:05

    silence a écrit:Le désengagement de l'Etat dans le financement de la carte famille
    nombreuse et autres tarifs "sociaux" de la SNCF suscite l'inquiétude
    des associations familiales et de consommateurs sur les modalités de
    leur remplacement, dont les familles ne veulent pas faire les frais.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Il est évident que la SNCF a plus que les moyens pour financer ces choses là.
    Tout est terminé. La carte n'est plus supprimée !

    Ils vont avoir encore une excuse pour nous faire payer plus !
    avatar
    uranienne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 3862
    Age : 51
    Localisation : Var
    Loisirs : Jardinage, nature.
    Date d'inscription : 19/02/2008

    Re: SNCF

    Message par uranienne le Jeu 10 Avr 2008, 10:08

    J'avais entendu parler d'une augmentation de quasi 80 % sur certains trajets TGV.
    Je ne sais pas si c'est un info ou de l'intox.
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: SNCF

    Message par cilette le Jeu 10 Avr 2008, 10:10

    uranienne a écrit:J'avais entendu parler d'une augmentation de quasi 80 % sur certains trajets TGV.
    Je ne sais pas si c'est un info ou de l'intox.
    En tous cas, il faut être riche pour circuler en train aujourd'hui. Tout le monde ne peut pas prévoir deux mois à l'avance ses déplacements !

    Et vive la voiture et l'indépendance ! cheers
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Cheminots en guerre

    Message par Caton l'Ancien le Mar 17 Nov 2009, 20:38

    TOCQUEVILLE MAGAZINE
    LE FLASH
    (A diffuser largement)

    LUNDI 16 NOVEMBRE 2009

    CHEMINOTS EN GUERRE

    Ce qui se passe actuellement d'une façon tout à fait scandaleuse à la SNCF
    n'est, hélas, qu'une péripétie de la véritable guerre engagée par les
    cheminots contre le peuple français, guerre qui n'en finit pas de se
    dérouler au fil des années.

    Les faits sont connus de tous, mais il faut en rappeler quelques-uns pour
    toucher du doigt le drame.

    Les derniers évènements ont commencé le lundi 9 novembre 2009. La RATP a
    emboité le pas aux cheminots et le résultat est que sur la ligne A du RER 9
    trains sur 10 ont été supprimés et sur le RER B, trois trains sur quatre.
    Bien entendu, la loi du service minimum de 2007 n'a été, en toute logique,
    d'aucun secours et nous en parlerons plus loin. À son propos, les journaux
    d'ailleurs mentent en disant que le service minimum à fonctionné. Un
    député de la majorité a dit la vérité : « la loi de 2007 n'est pas
    suffisante et il faut franchir une deuxième étape »

    Les agents de l'entreprise publique de la ligne A voulaient protester sur des
    problèmes d'effectifs, de conditions de travail et de rémunération. Pour ce
    qui concerne les agents de la RATP, ils voulaient dénoncer les conditions
    dans lesquelles la SNCF et la RATP conduisent une réforme pour une meilleure
    coordination entre ces deux entreprises publiques.

    Pour bien mesurer la gravité de ce conflit extrêmement cruel il faut
    rappeler que sur la ligne B, il passe 800 000 personnes par jour.

    En regardant en arrière, il est facile de rappeler qu'en 2008 la gare
    Saint-Lazare avait été complètement asphyxiée pendant plusieurs jours.

    Allons plus en arrière encore.

    Le mardi 7 novembre 2006, la presse annonçait la « première » (sic)
    grève de la SNCF de la saison, sous forme d'une grève nationale de 36 heures
    : ce sont les termes mêmes utilisés. Elle avait minimisé selon son
    habitude les événements en soulignant avec plaisir la proportion de trains
    continuant à circuler et des « usagers » avaient énoncé dans les
    lucarnes, le sourire aux lèvres, qu’ils « s’arrangaient » de la
    calamité. Les revendications étaient toujours les mêmes, comme les
    salaires et la défense du « prétendu » service public, mais avec une
    audace encore plus grande que jamais, puisque les cheminots réclamaient
    l'arrêt des procédures disciplinaires contre une trentaine de guichetiers
    qui avaient volé la compagnie en vendant des billets virtuels. Cette
    revendication insolente montre l'état de pourriture que la société
    enarcho-socialo française a atteint aujourd'hui. Or aucun journal à notre
    connaissance ne nous a dit ce qu’il était advenu des poursuites contre ces
    guichetiers voleurs. Cette pourriture est-elle si grande que personne n’ose
    plus en parler ? L’omerta signifie-t-elle que la SNCF a capitulé en rase
    campagne devant cette revendication intolérable ?

    Depuis des décennies, la vie quotidienne de millions de Français et en
    particulier de 10 millions de banlieusards, pas simplement dans la région
    parisienne, est empoisonnée par des grèves à répétition grâce
    auxquelles brusquement les usagers sont cloués sur le quai. Aux grèves à
    répétition, s'ajoutent les retards techniques permanents en particulier dans
    la banlieue où jamais personne n’est sûr de trouver son train à
    l’heure.

    Il est évident que si le droit de grève est inscrit dans la constitution, le
    droit de circuler librement est inscrit dans le droit des gens et devrait
    être très supérieur au droit de grève.

    Dans ces circonstances, il est exact de dire que depuis des décennies les
    cheminots ont déclaré la guerre au peuple français et le mammouth de la
    SNCF est, de ce fait, au moins aussi redoutable que le mammouth de la
    prétendue éducation prétendue nationale.

    Il y a plus.

    L’état de guerre, s’il se manifeste par ces grèves et ces retards, se
    réalise aussi sur des années par la charge insupportable imposée au peuple
    français sur le plan financier par la SNCF. Cette charge est due à la
    gestion désastreuse d'une entreprise nationale, et donc les avantages
    inconsidérés accordés à ses agents, ainsi que la richesse personnelle des
    chefs syndicalistes véritables propriétaires de l’entreprise. Le
    socialisme réalise toujours un transfert de propriété indue vers des
    propriétaires illégitimes et embusqués au coin de la « rivière
    argentée » qu’il ouvre largement avec l’argent volé aux « moujiks-
    contribuables ».

    L'exemple des retraites est connu. Les cheminots cotisent moins que les
    privés et moins longtemps ; ils prennent leur retraites plus tôt avec des
    retraites bien plus importantes. Ce scandale dure depuis des années et a
    contribué indirectement à la paupérisation de la France, soit par
    l’endettement abyssal qu’il faut supporter, soit par une majoration indue
    du prix des transports ferroviaires.

    Les chiffres sont véritablement terrifiants puisque depuis le 1er janvier
    2007, la SNCF est obligée, par la réglementation comptable de l'Europe, de
    provisionner ces retraites qui étaient jusqu'ici inscrites hors bilan. Le
    chiffre à prendre en charge est de 9 milliards d'euros alors que les fonds
    propres de l'entreprise ne sont que de 4,8 milliards d'euros et qu’elle est
    donc en faillite virtuelle. Madame Idrac, un moment présidente de la SNCF,
    avait fait une pirouette en prétendant : «qu'il s'agit d'inscrire
    différemment dans des comptes des flux qui sont déjà connus et qui sont
    déjà inscrits autrement ».

    Nul ne pourra jamais calculer l'étendue de la perte financière infligée au
    peuple français par les cheminots pendant ces décennies et donc l’effet
    sur la paupérisation croissante de la France telle qu'elle s'observe de tous
    les côtés. Quand, à présent, les Français ploient tellement sous les
    impôts que les plus jeunes s’enfuient, une partie de ces impôts est due à
    la guerre menée des cheminots.

    Un pouvoir « Libérateur » devra certainement libérer la France de la
    SNCF, comme de bien d’autres mammouths. Cela commencera par le langage de
    la vérité qui, d’ailleurs, sauvera les cheminots eux-mêmes en leur
    évitant de scier la branche pourrie sur laquelle ils comptent pour prolonger
    abusivement leurs privilèges insensés.

    Devant la poursuite de cette véritable guerre, il est indispensable
    d'énoncer quelques évidences.

    L'existence de services prétendument publics est un mensonge. Chaque service
    rendu à un autre est un service privé. Les services prétendument publics ne
    sont que des habillages destinés à permettre à ceux qui y travaillent
    d'exercer leur activité sans pratiquement aucun contrôle véritable : en
    effet le seul contrôle véritablement possible dans n'importe quelle
    activité est celui du marché et justement les services prétendument publics
    échappent à ce contrôle.

    Il en résulte que toute idée de service minimum doit être exclu. S'il est
    accepté qu'il existe des privilèges il faut que les privilégiés le paient
    et le service ne doit jamais s'interrompre. La réflexion d'un député de la
    majorité selon qui la loi du service minimum doit être revue est
    significative : l'abondance des lois détruit les lois et toute loi nouvelle
    implique une modification rapide car elle n'est jamais adaptée.

    Le droit de grève n'est pas inscrit dans le droit naturel car c'est la
    rupture d'un contrat ; cette constatation est valable aussi bien pour le
    privé que pour le public, mais, dès lors qu'il y a une activité prétendue
    publique, le droit de grève est encore moins justifiable.

    Enfin, pour conclure, mentionnons un point que personne dans la presse ne met
    en lumière. Le pouvoir quasi totalitaire en place rêve de bâtir un
    nouvel indice différent du PIB que, pourtant, il trafique sans arrêt dans
    son propre intérêt. L'on parle maintenant d'indice indexé sur le « bonheur
    » (sic) !

    Nous demandons que dans cette hypothèse il soit prévu de comptabiliser en
    négatif le nombre des jours de grève qui créent en fait le malheur de toute
    la population.

    Michel de Poncins


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21186
    Age : 117
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: SNCF

    Message par moria le Ven 20 Nov 2009, 15:34

    Ils se trompent d'ennemis !

    Les cheminots ont été de rudes résistants contre l'Allemagne nazie.
    Dommage qu'ils ternissent leur image .......
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Toby le Ven 20 Nov 2009, 16:27

    moria a écrit:Ils se trompent d'ennemis !

    Les cheminots ont été de rudes résistants contre l'Allemagne nazie.
    Dommage qu'ils ternissent leur image .......

    Après qu'Hitler ait décidé d'envahir l'URSS...
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6087
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Mitsahne le Ven 20 Nov 2009, 18:35

    On parle toujours des "caisses de retraites" des fonctionnaires. Elles n'existent pas !
    Dans le privé, quand vous cotisez à l'Agirc ou l'Arcco (cadres ou non cadres), votre argent est réellement mis de côté, dans un vraie caisse qui le fait fructifier. Il y a donc réellement provision.
    Il n'en est rien dans le public : les retraites des fonctionnaires sont payées sur le budget général, au jour le jour.

    Quand un fonctionnaire est embauché, supposons à 1 800 euros, c'est 1 800 euros NETS. En fonction des différentes retenues sociales obligatoires, on calcule alors le BRUT à l'envers (qui devient un brut théorique). Les retenues de retraites sont donc purement fictives et ne correspondent à aucun versement effectif.
    A l'âge de la retraite, on vous calcule le montant de votre retraite en fonction des retenues qui ont bien figuré sur votre bulletin de salaire, mais les sommes qui sont versées sont prélevées sur le budget général voté chaque année.

    Le système des "provisions" comptables, rigoureux et obligatoire dans le privé parce que les comptes d'exploitation et les bilans sont très surveillés, n'existe pas dans le public qui n'a aucune notion de rentabilité : on vote d'abord les dépenses généralement très démagogiques, et seulement après on vote les recettes qui ne sont jamais que nos impôts.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)

    Invité
    Invité

    Re: SNCF

    Message par Invité le Ven 20 Nov 2009, 18:40

    Merci Mitsahne pour cette clareté. Cela fait des années que je tente de l'expliquer autour de moi.
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6087
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Mitsahne le Jeu 28 Jan 2010, 19:03

    La SNCF se remet en grève le 3 février.
    Marre de ces priviligiés qui emmerdent des millions de Français pour l'améluiration de leur peit confort personnel.

    Mais il y a mieux. La CGT-cheminot vient d'envoyer une lettre au ministre des Finances (Mme Lagarde) pour attirer son attention sur "la souffrance au travail" de ses agents. Le suicide récent d'un cadre serait à l'origine de cette lettre.

    C'est un comble ! En se mettant en grève et en paralysant le trafic, messieurs les cheminots n'imaginent pas à quel point de traumatisme ils mettent les nerfs des usagers. De cela ils s'en foutent. Il y a sûrement, dans les suicides de chaque jour, un "client" de la SNCF qui vit très mal le fait de ne pas pouvoir aller à son boulot, se rendre chez un parent malade ou rater un rendez-vous important pour sa carrière.

    Que Madame Lagarde veuille bien se pencher plutôt sur le sort des malheureux usagers plutôt que sur "la souffrance" des priviligiés de la SNCF !


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22867
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Caton l'Ancien le Jeu 28 Jan 2010, 20:57

    Votre message n°4 m'avait échappé, Mitsahne !
    C'est épouvantable !
    Je vais transmettre.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: SNCF

    Message par cilette le Lun 01 Fév 2010, 11:26

    Mitsahne a écrit:On parle toujours des "caisses de retraites" des fonctionnaires. Elles n'existent pas !
    Dans le privé, quand vous cotisez à l'Agirc ou l'Arcco (cadres ou non cadres), votre argent est réellement mis de côté, dans un vraie caisse qui le fait fructifier. Il y a donc réellement provision.
    Il n'en est rien dans le public : les retraites des fonctionnaires sont payées sur le budget général, au jour le jour.

    Quand un fonctionnaire est embauché, supposons à 1 800 euros, c'est 1 800 euros NETS. En fonction des différentes retenues sociales obligatoires, on calcule alors le BRUT à l'envers (qui devient un brut théorique). Les retenues de retraites sont donc purement fictives et ne correspondent à aucun versement effectif.
    A l'âge de la retraite, on vous calcule le montant de votre retraite en fonction des retenues qui ont bien figuré sur votre bulletin de salaire, mais les sommes qui sont versées sont prélevées sur le budget général voté chaque année.

    Le système des "provisions" comptables, rigoureux et obligatoire dans le privé parce que les comptes d'exploitation et les bilans sont très surveillés, n'existe pas dans le public qui n'a aucune notion de rentabilité : on vote d'abord les dépenses généralement très démagogiques, et seulement après on vote les recettes qui ne sont jamais que nos impôts.
    l'Agirc ou l'Arcco sont des caisses de retraites complémentaires. Dans le privé il y a la retraite sécurité sociale.
    Dans le publique, nous avons la retraite, certes plus élevée que la retraite sécu, mais nous n'avons aucun avantage en dehors de celui de la sécurité de l'emploi qui est aujourd'hui très importante.

    Lorsque j'ai débuté dans le privé (il y a bien longtemps) je gagnais 1000 francs et je ne payais pas mon logement. Ayant été reçue à un concours de la fonction publique, j'ai quitté mon emploi et ai intégré l'EN pour 800 francs sans être logée. La rémunération à ce poste, catégorie B, faisait rigoler tous mes copains du privé.
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10626
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Hibiscusez-moi le Lun 01 Fév 2010, 11:56

    Cilette a écrit:

    "Dans le publique, nous avons la retraite, certes plus élevée que la retraite sécu, mais nous n'avons aucun avantage en dehors de celui de la sécurité de l'emploi qui est aujourd'hui très importante."

    Le 1er employeur de France est l'Artisanat et je suis quasi certain que dans la grande majorité des cas, les employés de ce secteur ne bénéficient d'aucun avantage. Même pas celui de la sécurité de l'emploi.

    Je ne sais pas si le Commerce est comptabilisé dans celui de l'Artisanat, mais ses employés - comme ceux des PMI-PME- ne bénéficient pas de grand chose. Ni de salaires au-dessus de la moyenne, ni de sécurité de l'emploi.

    Après, il y a les grosses entreprises privées...

    C'est l'éternel débat "public/privé".
    avatar
    Hibiscusez-moi
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 10626
    Age : 118
    Date d'inscription : 17/02/2007

    Re: SNCF

    Message par Hibiscusez-moi le Lun 01 Fév 2010, 12:07

    Hibiscusez-moi a écrit:Cilette a écrit:

    "Dans le publique, nous avons la retraite, certes plus élevée que la retraite sécu, mais nous n'avons aucun avantage en dehors de celui de la sécurité de l'emploi qui est aujourd'hui très importante."

    Le 1er employeur de France est l'Artisanat et je suis quasi certain que dans la grande majorité des cas, les employés de ce secteur ne bénéficient d'aucun avantage. Même pas celui de la sécurité de l'emploi.

    Je ne sais pas si le Commerce est comptabilisé dans celui de l'Artisanat, mais ses employés - comme ceux des PMI-PME- ne bénéficient pas de grand chose. Ni de salaires au-dessus de la moyenne, ni de sécurité de l'emploi.

    Après, il y a les grosses entreprises privées...

    C'est l'éternel débat "public/privé".

    Il me semble me souvenir que les retraites des fonctionnaires de l'Etat ne sont pas provisionnées et que l'UE avait exigé que leur montant soit intégré dans le budget de la Nation.

    Je ne sais pas ce qu'il est advenu de cette exigence, mais à une certaine époque (lorsque je débattais ailleurs) tout le monde s'accordait à dire que le déficit de notre Etat était à augmenter du montant des retraites des fonctionnaires.

    "Dette publique réelle

    Qu’en est-il de la dette publique réelle ? c’est à dire de la dette officiellement déclarée, augmentée des engagements de retraite qui n’y sont pas comptabilisés, en France et dans les autres pays.
    Dans son rapport de décembre 2005, Michel Pébereau, président du conseil d'administration de BNP Paribas, a utilisé les règles habituelles en vigueur dans les entreprises pour évaluer les engagements de retraite des seuls fonctionnaires qui se montaient à 900 milliards d’euros environ fin 2004 (entre 800 et 1 000 milliards), soit 54 % du PIB.
    Comme la dette publique officiellement déclarée était de 1 117 milliards d’euros fin 2004, soit 67 % du PIB (1 658 milliards d’euros), la dette réelle de l’Etat était alors de l’ordre de 2 000 milliards soit 120 % du PIB. "


    J'ai retrouvé un compteur propre à effrayer n'importe quelle ménagère responsable de son budget.

    A quand la commission de surendettement de la maison France?


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: SNCF

    Message par cilette le Lun 01 Fév 2010, 16:35

    Le premier employeur est l'artisanat et là, il n'y a aucun avantage ; c'est bien vrai, j'en sais quelque chose.

    Les fonctionnaires aujourd'hui sont des nantis mais il ne faut pas oublier que ceux qui, comme moi, sont en retraite aujourd'hui ont largement payé par leur salaire nettement en dessous des salaires du privé leur retraite. A une certaine époque, on nous prélevait même une contribution pour les transports en ile de France alors que nous, nous payions pour acheter les bus et pour y circuler.

    A aucun moment l'état n'a participé à une retraite complémentaire comme c'est le cas dans les grosses boites ; nous n'avions pas de tickets restaurants, pas de 13ème mois, par de CE etc.

    Alors, comme les retraites se font par répartition, aujourd'hui où il n'y a pas de travail et où on continue à accueillir tous ceux qui veulent venir légalement et illégalement, l'Etat a du mal à payer nos retraites.

    Avant, la retraite des artisans, c'était la vente de leur commerce ; aujourd'hui, ils ferment sans pouvoir vendre car il n'y a plus d'acheteurs.

    Nous nous dirigeons vers un avenir difficile et pas rien que pour les retraités.

    Contenu sponsorisé

    Re: SNCF

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Oct 2017, 13:09