LIBRE EXPRESSION

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Pas-de-Calais et Calais
Charles MAURRAS EmptyHier à 23:36 par Cousin Hubert

» Le fil de Mistinguette (3)
Charles MAURRAS EmptyHier à 18:44 par Cousin Hubert

» Grand Remplacement
Charles MAURRAS EmptyHier à 14:37 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Charles MAURRAS EmptyMer 16 Oct 2019, 21:55 par Cousin Hubert

» Foot
Charles MAURRAS EmptyMer 16 Oct 2019, 14:59 par Caton l'Ancien

» Garçon? Une coupe de sentiment d'insécurité, avec une larme de crème de mûres à l'Armagnac, je vous prie.
Charles MAURRAS EmptyMer 16 Oct 2019, 10:24 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Charles MAURRAS EmptyMar 08 Oct 2019, 23:05 par Cousin Hubert

» en Corse
Charles MAURRAS EmptyLun 07 Oct 2019, 17:33 par Caton l'Ancien

» Marseille
Charles MAURRAS EmptyLun 07 Oct 2019, 10:26 par Caton l'Ancien

Octobre 2019

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    Charles MAURRAS

    avatar
    Invité
    Invité

    Charles MAURRAS Empty Charles MAURRAS

    Message par Invité le Ven 08 Fév 2008, 21:13

    surpris
    Charles MAURRAS a été haï pour ce qu'il n'a jamais dit ou écrit. On l'a classé "fasciste". Depuis une trentaine d'années, rien que ça. Tout est bon pour le diaboliser et quand on imprime une prétendue citation de ses oeuvres, il y a gros à parier que c'est un contre-sens. Tenez, par exemple, son oeuvre "Mes idées politiques", combien de fois ai-je entendu de maîtres-bien-pensants le salir alors qu'ils n'avaient visiblement pas lu son "Mes idées politiques".....
    Grand penseur et intelligence brillante, il est d'actualité dans notre France depuis l'effondrement des partis socio-démocrates ou non.

    Quelques-unes de ses pensées sur les "partis" et la "démocratie".

    "La France est déchirée parce que ceux qui la gouvernent ne sont pas des hommes d'Etat, mais des hommes de parti. Honnêtes, ils songent seulement au bien d'un parti : malhonnête, à remplir leurs poches. Les uns et les autres sont les ennemis de la France. La France n'est pas un parti."

    à suivre.....
    Moqueur

    Bonne soirée.


    CALLIT.
    silence
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 105
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Charles MAURRAS Empty Re: Charles MAURRAS

    Message par silence le Ven 08 Fév 2008, 21:20

    Tout à fait!
    Toby
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Charles MAURRAS Empty Re: Charles MAURRAS

    Message par Toby le Sam 09 Fév 2008, 17:00

    Plus ça change plus...
    avatar
    Invité
    Invité

    Charles MAURRAS Empty Charles Maurras, suite....

    Message par Invité le Jeu 14 Fév 2008, 19:06

    Charles Maurras, suite....

    "Anniversaire par Charles Maurras.
    Ainsi, voilà un an hier que Mistral s'est éteint. Cette grande âme virgilienne, possédée de toutes les mélancolies du passé, et, par là même, orientées bien au delà du présent fugitif, aura fermé les yeux quelques mois environ avent le terme de son siècle. Le nouveau cours du monde date d'août 1914. Ce qu'il a de meilleur lui sera venu en partie de Mistral. Le grand poète de "la Foi dans l'an qui vient" représente, pris dans son oeuvre, la plus énergique résistance d'esprit gallo-romain aux nuées germaniques. Autant que la Provence, il incarna le catholicisme des Provençaux. Il opposa au pessimisme et aux autres brouillards intellectuels d'il y a trente ans une sagesse ferme et sûre, dont l'équivalent n'existait pour nous dans aucun autre enseignement. Il fournit aux Alsaciens-Lorrains, désireux de résister aux efforts germanisateurs, un plan de tranchée provisoire, le régionalisme littéraire, artistique et moral, qui conserva le principal, en attendant qu'on pût le sauver par d'autres moyens. Enfin, à de jeunes Français dont le patriotisme aurait pu vaciller par l'effet du sentiment révolutionnaire soufflé d'Allemagne, ce grand Français apporta l'étai robuste du patriotisme local.
    Les Boches avaient quelque peu misé sur le mistralisme. Ils s'étaient figuré que le sentiment national français pourrait être diminué par le sentiment provincial et municipal qui justement allait donner de la réalité et de la substance à notre patriotisme un peu nominal chez les poètes du romantisme. Les braves Boches se figuraient que particularisme signifierait séparatisme. Il n'est pas de caresses, ni d'avances, ni de flatteries qu'ils n'aient faites à Mistral. Lui, répondait, souriait, attendait.
    Courtois, comme il le fut toujours, mais ironique aussi, comme le voulait la nature universelle de son esprit, il avait l'air de guetter on ne sait quelle grande piperie générale. Elle est venue. Et ce sont les Boches qui l'ont payée. Ils ont vu les meilleurs élèves de Mistral, un Lionel des Rieux, un Frédéric Charpin, un Charles Benoît, mener la Provence à l'assaut de leurs lignes. Eux qui escomptaient je ne sais quelle guerre civile du pays d'oc contre le pays d'oui, ou de la rive Empire contre la berge Royaume, ils ont été, pour leur courte honte, réduits à tirer des coups de fusil sur la jeune génération qu'ils avaient espéré suborner. Pour les civiliser, sinon pour les consoler, je leur donne à méditer le vers du Choeur des Muses :
    Sous un toit de Maillane, Homère vit encore... (1)

    Il est mort ? Non, il vit. Jamais le grand vieillard aux images hardies n'enfanta d'antimilitarisme ou de lâcheté. Ceux de ma génération auront le devoir de redire qu'ils lui doivent à peu près tout. En répandant à sa mémoire, sur le tombeau où nous n'avons pu encore nous incliner, notre respectueuse libation annuelle, nous devrons l'invoquer suivant son propre rite, comme l'Ame de son pays.

    Charles Maurras, Action française, 26 mars 1915, cité in Charles Maurras, Dictionnaire politique et critique.
    (1) Lionel des Rieux.

    [cet article de Charles Maurras doit être lu à la lumière de sa germanophobie - exacerbée par la guerre - 1915, l'Europe est en pleine Première Guerre mondiale.
    L'article qui suivait dans le Dictionnaire politique et critique était plus pertinent et non marqué par un contexte extérieur.]. "

    Publié sur : http://club-acacia.over-blog.com/[/justify]
    Scaramouche
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Charles MAURRAS Empty Re: Charles MAURRAS

    Message par Scaramouche le Jeu 14 Fév 2008, 19:25

    Seriez-vous "Action Française" ?

    Intéressant ... développez si possible..
    Caton l'Ancien
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 25997
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Charles MAURRAS Empty Re: Charles MAURRAS

    Message par Caton l'Ancien le Dim 07 Avr 2019, 10:30

    Hier après-midi, , samedi 6 avril nous nous sommes rendus à trois, Y, x et moi, à l'invitation de l'Entente Savoyarde, à une conférence de Philippe PREVOST sur "la condamnation de l'action française et sa réhabilitation" qui avait lieu à Aix-les-Bains.
    Cette association est le relais local d'Egalité & Réconciliation. Animée par Arielle, elle rassemblait - dans le plus grand secret - une vingtaine de personnes ce jour-là, en majorité des hommes de tous âges.
    Le sujet a été bien traité dans l'ensemble. Nous avons acheté le livre. Le débat qui a suivi était révélateur de ce que la plus grande partie de l'assistance connaissait mal le fond du sujet, nous a-t'il semblé.

    L'idée centrale présentée par le conférencier est que ce très grave attentat porté à la conscience et à l'âme de nombreux Français par le Pape Pie XI - acte aux conséquences désastreuses pour la foi, la France et l'Europe- fut commis par le pape Pie XI pour deux raisons politiques : confirmer le ralliement de l'Eglise à la République, après Léon XIII, et soutenir la politique d'Aristide BRIAND prétendument défenseur de la réconciliation franco-allemande. Maurras était perçu comme un danger pour la paix du fait de son hostilité envers l'Allemagne et le nazisme !
    Cet acte prétendument "religieux" mais en réalité strictement "politique" a été réparé par Pie XII dès son accession au trône pontifical en juillet 1939 ! La réhabilitation de l'AF fut décidée sans difficulté, une fois partis les quatre acteurs romains principaux.
    Ce malheureux Pie XI fut, hélas, un pape qui aura commis beaucoup de fautes politiques ( condamnation des "Cristeros") et, devant la montée du nazisme en Allemagne et Autriche, et du communisme en Espagne, une incapacité à corriger ses positions pro républicaines.

    J'ai évoqué l'autre raison possible, plus triviale, à cette condamnation : une contrepartie donnée par le Vatican au gouvernement français républicain ( cartel des gauches et non bloc national comme l'a dit P.Prevost), afin d'obtenir le statut très avantageux des associations diocésaines tel qu'il est toujours en vigueur, et le retour des congrégations dans leurs droits antérieurs à 1905. Philippe PREVOST n'a pas trouvé cela dans les archives romaines qu'il a consultées.
    De retour à Grenoble, j'ai fait des recherches et j'ai trouvé une communication de Jean Vavasseur-Desperriers qui va dans le sens de mon explication ( voir les Actes du Colloque de 1989 organisé par l'Ecole Française de Rome en collaboration avec les universités de Lille, Milan et Rome, et la Bibliothèque Ambrosiana). Je tenais cette piste des témoignages recueillis durant mes années à l'Archevêché de Paris, auprès de spécialistes des accords entre la République française et le Vatican, passés en 1926-1927, et toujours en vigueur
    Philippe Prevost a eu raison d'établir un lien entre la condamnation de l'AF et le détournement ultérieur du Concile Vatican 2 par les progressistes hostiles à l'AF (Cardinal Lienardt, Père Congar, ...). Il a prononcé un hommage appuyé à nos amis et maîtres Jean-Pierre DICKES et Gérard LECLERC.

    Comme souvent avec Egalité & réconciliation, le pouvoir omniprésent "israélo-américano- mondialiste" sévissant sur l'Europe, a été dénoncé en boucle , mais sans proposer de réponse concrète autre qu'une dénonciation. Pas d'analyse institutionnelle et de piste de réponse politique. Pas de réel attachement à la France et à la nation. Une grande tolérance pour l'islam très contradictoire avec la foi catholique et la culture française. Beaucoup de confusion !

    J'aurai aimé pouvoir nouer des liens en vue d'une action commune, mais laquelle ? Les quelques organisateurs de cette Entraide savoyarde n'étaient pas dans une optique qui l'aurait permis : l'appel à soutenir le RN est le seul débouché concret qu'ils proposent.

    Sur le stand librairie, les ouvrages de "Kontrecultur" d'Alain SORAL, où voisinaient les livres de Philippe PLONCARD d'ASSAC, de Marion SIGAUD et de Philippe PREVOST. J'ai fortement réagi en découvrant "Mein Kempf" et déclaré haut et fort qu'un tel livre n'avait rien à faire à côté de la pensée d'un Charles Maurras. Cela a rafraîchi l'atmosphère !

    Nous avons pu témoigner que l'AF était toujours vivante et proposait, elle, une réponse politique.

    -----------

    Voilà... j'avais l'intention de vous faire une petite bafouille, et je l'ai reçue toute faite par messagerie....


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire

    Contenu sponsorisé

    Charles MAURRAS Empty Re: Charles MAURRAS

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Oct 2019, 04:23