Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Cousin Hubert


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Crise : le moment décisif approche - Michel Drac
Jeu 12 Oct 2017, 23:33 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Jeu 12 Oct 2017, 08:18 par Cousin Hubert

» PARIS, Ville des Lumières.......
Lun 09 Oct 2017, 22:38 par Cousin Hubert

» Terrorisme islamiste
Jeu 05 Oct 2017, 01:59 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Mer 04 Oct 2017, 20:53 par Cousin Hubert

» Attentats
Mar 03 Oct 2017, 20:01 par Mitsahne

» Numismatique
Dim 01 Oct 2017, 22:50 par Cousin Hubert

» Nouveaux membres
Dim 01 Oct 2017, 12:57 par Cousin Hubert

» LA DICTATURE EST EN MARCHE ET PERSONNE NE REAGIT !
Mer 27 Sep 2017, 22:04 par Jean Ripleure

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    Charles MAURRAS

    Partagez

    Invité
    Invité

    Charles MAURRAS

    Message par Invité le Ven 08 Fév 2008, 21:13

    surpris
    Charles MAURRAS a été haï pour ce qu'il n'a jamais dit ou écrit. On l'a classé "fasciste". Depuis une trentaine d'années, rien que ça. Tout est bon pour le diaboliser et quand on imprime une prétendue citation de ses oeuvres, il y a gros à parier que c'est un contre-sens. Tenez, par exemple, son oeuvre "Mes idées politiques", combien de fois ai-je entendu de maîtres-bien-pensants le salir alors qu'ils n'avaient visiblement pas lu son "Mes idées politiques".....
    Grand penseur et intelligence brillante, il est d'actualité dans notre France depuis l'effondrement des partis socio-démocrates ou non.

    Quelques-unes de ses pensées sur les "partis" et la "démocratie".

    "La France est déchirée parce que ceux qui la gouvernent ne sont pas des hommes d'Etat, mais des hommes de parti. Honnêtes, ils songent seulement au bien d'un parti : malhonnête, à remplir leurs poches. Les uns et les autres sont les ennemis de la France. La France n'est pas un parti."

    à suivre.....
    Moqueur

    Bonne soirée.


    CALLIT.
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Charles MAURRAS

    Message par silence le Ven 08 Fév 2008, 21:20

    Tout à fait!
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: Charles MAURRAS

    Message par Toby le Sam 09 Fév 2008, 17:00

    Plus ça change plus...

    Invité
    Invité

    Charles Maurras, suite....

    Message par Invité le Jeu 14 Fév 2008, 19:06

    Charles Maurras, suite....

    "Anniversaire par Charles Maurras.
    Ainsi, voilà un an hier que Mistral s'est éteint. Cette grande âme virgilienne, possédée de toutes les mélancolies du passé, et, par là même, orientées bien au delà du présent fugitif, aura fermé les yeux quelques mois environ avent le terme de son siècle. Le nouveau cours du monde date d'août 1914. Ce qu'il a de meilleur lui sera venu en partie de Mistral. Le grand poète de "la Foi dans l'an qui vient" représente, pris dans son oeuvre, la plus énergique résistance d'esprit gallo-romain aux nuées germaniques. Autant que la Provence, il incarna le catholicisme des Provençaux. Il opposa au pessimisme et aux autres brouillards intellectuels d'il y a trente ans une sagesse ferme et sûre, dont l'équivalent n'existait pour nous dans aucun autre enseignement. Il fournit aux Alsaciens-Lorrains, désireux de résister aux efforts germanisateurs, un plan de tranchée provisoire, le régionalisme littéraire, artistique et moral, qui conserva le principal, en attendant qu'on pût le sauver par d'autres moyens. Enfin, à de jeunes Français dont le patriotisme aurait pu vaciller par l'effet du sentiment révolutionnaire soufflé d'Allemagne, ce grand Français apporta l'étai robuste du patriotisme local.
    Les Boches avaient quelque peu misé sur le mistralisme. Ils s'étaient figuré que le sentiment national français pourrait être diminué par le sentiment provincial et municipal qui justement allait donner de la réalité et de la substance à notre patriotisme un peu nominal chez les poètes du romantisme. Les braves Boches se figuraient que particularisme signifierait séparatisme. Il n'est pas de caresses, ni d'avances, ni de flatteries qu'ils n'aient faites à Mistral. Lui, répondait, souriait, attendait.
    Courtois, comme il le fut toujours, mais ironique aussi, comme le voulait la nature universelle de son esprit, il avait l'air de guetter on ne sait quelle grande piperie générale. Elle est venue. Et ce sont les Boches qui l'ont payée. Ils ont vu les meilleurs élèves de Mistral, un Lionel des Rieux, un Frédéric Charpin, un Charles Benoît, mener la Provence à l'assaut de leurs lignes. Eux qui escomptaient je ne sais quelle guerre civile du pays d'oc contre le pays d'oui, ou de la rive Empire contre la berge Royaume, ils ont été, pour leur courte honte, réduits à tirer des coups de fusil sur la jeune génération qu'ils avaient espéré suborner. Pour les civiliser, sinon pour les consoler, je leur donne à méditer le vers du Choeur des Muses :
    Sous un toit de Maillane, Homère vit encore... (1)

    Il est mort ? Non, il vit. Jamais le grand vieillard aux images hardies n'enfanta d'antimilitarisme ou de lâcheté. Ceux de ma génération auront le devoir de redire qu'ils lui doivent à peu près tout. En répandant à sa mémoire, sur le tombeau où nous n'avons pu encore nous incliner, notre respectueuse libation annuelle, nous devrons l'invoquer suivant son propre rite, comme l'Ame de son pays.

    Charles Maurras, Action française, 26 mars 1915, cité in Charles Maurras, Dictionnaire politique et critique.
    (1) Lionel des Rieux.

    [cet article de Charles Maurras doit être lu à la lumière de sa germanophobie - exacerbée par la guerre - 1915, l'Europe est en pleine Première Guerre mondiale.
    L'article qui suivait dans le Dictionnaire politique et critique était plus pertinent et non marqué par un contexte extérieur.]. "

    Publié sur : http://club-acacia.over-blog.com/[/justify]
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Re: Charles MAURRAS

    Message par Scaramouche le Jeu 14 Fév 2008, 19:25

    Seriez-vous "Action Française" ?

    Intéressant ... développez si possible..

    Contenu sponsorisé

    Re: Charles MAURRAS

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017, 22:46