Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Economie en FRANCE
Hier à 19:59 par Cousin Hubert

» Epargne populaire
Hier à 01:29 par Cousin Hubert

» mariage gay
Dim 24 Sep 2017, 20:34 par Cousin Hubert

» Islamisation (2)
Sam 23 Sep 2017, 22:04 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Lun 18 Sep 2017, 07:46 par philiberte

» Droit au logement opposable: les faits!
Sam 16 Sep 2017, 22:03 par philiberte

» Bonjour
Sam 16 Sep 2017, 19:47 par Mitsahne

» Attentats
Ven 15 Sep 2017, 18:40 par Cousin Hubert

» vacances
Lun 11 Sep 2017, 15:20 par Etienne Charles

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland
anipassion.com

    L'autre affaire

    Partagez
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    L'autre affaire

    Message par moria le Lun 04 Fév 2008, 09:19


    • L'autre affaire qui rattrape la banque et son président
      Mathieu Delahousse
      04/02/2008 | Mise à jour : 07:39 |

      La SocGen et son PDG, Daniel Bouton, figurent parmi les 142 prévenus d'un
      procès portant sur un circuit de blanchiment d'argent entre la France
      et Israël.


      Les systèmes de contrôle de la Société générale ont-ils failli ? Comme dans l'affaire
      Jérôme Kerviel, la question est au cœur des débats très techniques du
      procès dit Sentier 2. Il s'ouvre aujourd'hui devant le tribunal
      correctionnel de Paris pour une durée de cinq mois.

    • À l'issue de six années d'instruction, les juges Isabelle Prévot-Deprez et Xavière
      Siméoni avaient souligné que «le centre de traitement des opérations
      internationales avait nécessairement une vision globale» des
      tran­sactions litigieuses et que «la Société générale aurait dû agir en
      sentinelle».
    • Les racines de ce procès plongent dans «l'affaire du Sentier», dossier mâtiné de vastes escroqueries
    • réalisées dans les années 1990 dans le quartier parisien du même nom.

    • À la suite de ce premier dossier, les enquêteurs avaient mis au jour un circuit de
      blanchiment d'argent qui permettait de dissimuler les fraudes fiscales
      ou les abus de biens sociaux. Afin de masquer leur itinéraire
      réel, des chèques étaient présentés dans des bureaux de change d'Israël
      où il était possible de les utiliser comme de simples titres au
      porteur. Les sommes revenaient ensuite vers la France où se trouvaient
      «les banques correspondantes», Barclays, la Banque nationale du
      Pakistan, la Société marseillaise de crédit et la Société générale.
      Celle-ci a la particularité d'être à la fois «banque correspondante» et
      «banque tirée», c'est-à-dire la banque qui débite le compte du
      signataire du chèque. Il est reproché aux banques de n'avoir pas mis en
      place de contrôles suffisants face à l'ampleur des sommes arrivant en
      France entre 1996 et 2001 par chèque et non par virement.



    • Poursuites spectaculaires

      Défendues par plusieurs avocats de renom, les banques poursuivies entendent
      expliquer au tribunal qu'à la période incriminée les pouvoirs publics
      n'avaient pas encore mis en place de procédures de contrôle pour «les
      banques correspondantes».
    • Elles ajoutent que les établissements financiers israéliens qui «renvoyaient»
    • l'argent en France étaient «des banques de premier rang», dont il n'était pas
    • habituel de se méfier. «Il serait illusoire de porter sur ce dossier le regard d'aujourd'hui»,
      lance l'avocat de l'un des établissements poursuivis. Aux yeux des
      banques, le rôle de «sentinelle» incombait à la police. Les poursuites
      judiciaires spectaculaires engagées contre les banques ont foncièrement
      modifié leur appréciation interne des flux de blanchiment de capitaux.
      À la Société générale, les effectifs de la cellule antiblanchiment sont
      passés de 3 personnes en 2002 à plus de 20 aujourd'hui et des
      correspondants ont été formés dans les agences.


    • Aucune autre affaire de blanchiment bancaire n'a éclaté depuis. En 2006, une étude du Centre
      d'études des relations internationales (Ceri) notait même que «les
      banques sont aujourd'hui devenues les sentinelles de l'antiblanchiment».
    çà tombe mal.

    http://www.lefigaro.fr/societes-francaises/2008/02/02/04010-20080202ARTFIG00648-l-autre-affaire-qui-rattrapela-banque-et-son-president-.php

    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par cilette le Lun 04 Fév 2008, 10:27

    moria a écrit:
    Est-ce qu'un jour on sera tranquille ? Y a-t-il quelqu'un d'honnête quelque part ? Parce qu'en plus d'être incompétents,ils sont malhonnêtes et ils se récoltent tant d'argent qu'on se demande si ce n'est pas comme ça qu'il faut être aujourd'hui !
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par Scaramouche le Lun 04 Fév 2008, 11:48

    cilette a écrit:
    moria a écrit:
    Est-ce qu'un jour on sera tranquille ? Y a-t-il quelqu'un d'honnête quelque part ? Parce qu'en plus d'être incompétents,ils sont malhonnêtes et ils se récoltent tant d'argent qu'on se demande si ce n'est pas comme ça qu'il faut être aujourd'hui !

    __

    Pas de découragement Cilette, c'est la nature humaine et de tous temps ( Fox Renard va encore dire que je suis misanthrope) mais il y a comme dans la "langue d"Esope" le bon et le mauvais chez l'être humain et le mauvais a parfois du bon et le contraire. Ils s'amalgament .

    Les problèmes majeurs actuels ce sont les médias et la mondialisation.

    Autrefois nous étions ignorants, les enfants jouaient à la poupée et aux petits soldats et laissaient les adultes à leur monde d'adulte. Ceux-ci n'avaient que leur journal favori et la T.S.F qui ne comportait pas autant de réseaux. On ne s'intéressait vraiment à la politique que lorsqu'il y avait des grèves ou des émeutes; pour beaucoup le monde se bornait au voisin de palier.
    Maintenant on sait tout. .. Mais on en sait trop ou pas assez et la désinformation va bon train

    Non l'être humain n'a pas changé depuis l'âge de pierre, il a toujours envie du caillou du voisin, de sa femme ou de sa peau de bête, toujours envie de lui casser la tête et de le contraindre, toujours envie de se faire valoir et jouer des épaulettes.
    On ne parle pas des milliers de gens qui vivent tout simplement tranquillement en s'entraidant et sans passions dévastatrices pour la gloire, la fortune, le pouvoir .. etc. Le tout est de savoir ce que vous voulez faire de votre vie, ce qui vous importe le plus, ce en quoi vous croyez .
    Il y a des patrons formidables et des artisans qui aiment leur métier et dans le fond des campagnes des gens simples bien éloignés des modes du moment ... mais "ce sont les trains qui arrivent à l'heure"..et on les oublie.

    "Nihil nove sub sole "
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par silence le Lun 04 Fév 2008, 11:53

    Il suffit de relire E.Zola pour voir en effet que les gens, dans le fond, n'ont pas changé.
    avatar
    Scaramouche
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1898
    Date d'inscription : 07/04/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par Scaramouche le Lun 04 Fév 2008, 13:32

    silence a écrit:Il suffit de relire E.Zola pour voir en effet que les gens, dans le fond, n'ont pas changé.

    Et Balzac et... Molière.. enfin TOUS... Mais on ne lit plus les classiques et je me demande si leur langue est comprise.
    " Belle marquise vos yeux .. etc"
    maintenant on dit "ma meuf je la love grave " et c'est déjà quelque chose ! mais allez-donc leur parler de "la carte du tendre" et des "martyrs" de la Marquise et vous les ferez rigoler !
    avatar
    philiberte
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 18072
    Age : 68
    Localisation : duché de Nevers
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par philiberte le Lun 04 Fév 2008, 20:11

    on ne love plus, Scaramouche, on kiffe!


    _________________
    Mettez l'étiquette PS à un âne, et dans la Nièvre, il sera élu au premier tour (Montebourg)

    Dans la Nièvre, mettez l'étiquette "gauche" à une poubelle, elle est élue au premier tour (Moi)
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22863
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par Caton l'Ancien le Lun 04 Fév 2008, 20:43

    Scaramouche a écrit: Le tout est de savoir ce que vous voulez faire de votre vie, ce qui vous importe le plus, ce en quoi vous croyez .(...)
    "Nihil nove sub sole "

    Voilà ce qui définit la foi pour moi.

    Ce qu'on veut faire de sa vie, l'image qu'on veut donner et se donner, honnêtement.

    C'est pour ça que je pense que le christianisme, en apportant cette folie de l'Evangile, qui fait d'un crucifié, une Victime, une incarnation de la divinité, a placé les hommes devant leur responsabilité dans le choix de leur vie, et qu'il n'est pas nécessaire que Dieu apparaisse.

    Quand j'étais étudiante, un ouvrage avait fait beaucoup de bruit : Le dieu caché de Racine et de Pascal.

    Voici ce qu'en disent des critiques :
    "Dans le cas de Pascal nous nous trouvons face à l'exigence d'absolu d'un homme réclamant des valeurs authentiques et univoques qui se heurte à un monde contradictoire qui impose à l'homme un choix impossible : soit vivre pleinement dans un monde d'où Dieu s'est éloigné et où la quête de l'absolu reste vaine soit se détacher complètement du monde, quitte à refuser tout compromis et dès lors à refuser de vivre. Car toute vie concrète suppose le compromis, la soumission à des contingences et des déterminations qui éloignent délibérément l'être humain de l'absolu, l'écrasant sous le poids d'une existence ontologiquement aliénée. Mais cet homme tragique reste grand dans la mesure de la conscience de cette aliénation et refuse "le compromis qui lui permettrait de vivre". Ainsi, pour Pascal, le silence de Dieu - c'est à dire l'éloignement réciproque de Dieu et de l'homme, ce que nous pourrions appeler l'effacement de l'être, une rupture primordiale exprimée dans le mythe de la chute originelle - l'amène à ne pouvoir postuler l'existence divine que sous la forme d'un pari, une incertitude fondamentale certes mais aussi un engagement total. "
    http://membres.multimania.fr/patderam/gold3.htm

    La condition de l'homme est tragique, car la perfection est hors de sa portée.
    Il faut faire de son mieux, et accepter ses imperfections...


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    moria
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 21182
    Age : 116
    Localisation : Duché de Bourgogne
    Date d'inscription : 24/01/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par moria le Lun 04 Fév 2008, 20:48

    .../...
    La condition de l'homme est tragique, car la perfection est hors de sa portée.
    Il faut faire de son mieux, et accepter ses imperfections...


    mais, alors ................. j'ai la foi !!!!!!!!!! flower
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22863
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par Caton l'Ancien le Lun 04 Fév 2008, 20:52

    Eh bien, voilà !!!!

    :cochon: : il est content.


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    Mitsahne
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6082
    Age : 88
    Localisation : altoséquanais
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par Mitsahne le Mer 12 Juil 2017, 18:40

    Je profite du titre anonyme "l'autre affaire", n'ayant pas trouvé autre chose pour traiter de l'affaire Grégory.

    Le "petit juge" Lambert s'est donné la mort, la tête dans le sac...Pas une larme pour ce con incompétent, responsable du chaos judiciaire de cette atroce affaire. Trente-trois ans après le drame, juste au moment où l'on a réveillé l'actualité à cause de faits nouveaux, l'invraisemblable morveux prétentiard élevé au rang de juge a enfin pris la bonne décision dont on est sûr qu'elle ne lui sera pas reprochée : le suicide. Que ceux qui l'ont nommé, soutenu jusqu'à l'absurde réfléchissent sur l'horreur de leur faute, ils sont complices.


    _________________
    Ne traite pas le crocodile de sale gueule avant d'être complètement sorti du marigot.
    (Alexandre Vialatte).
    [i]Heureux soient les fêlés car ils pourront laisser passer la lumière !

    (Michel Audiard)
    avatar
    007/**
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 2755
    Age : 64
    Localisation : Burgondi
    Date d'inscription : 18/07/2007

    Re: L'autre affaire

    Message par 007/** le Jeu 13 Juil 2017, 08:45

    Et qu'ils se suicident aussi ! Avant qu'on "suicide" nous mêmes ces irresponsables jamais coupables qui ont tout pouvoir sur les autres ... islam

    Contenu sponsorisé

    Re: L'autre affaire

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017, 16:42