Qui est en ligne ?

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 64 le Sam 08 Juil 2017, 12:11

Derniers sujets

» Anne Hidalgo
Ven 18 Aoû 2017, 19:20 par Jean Ripleure

» La Dette de la France
Ven 18 Aoû 2017, 14:20 par Cousin Hubert

» Immigration: une richesse pour la France?
Ven 18 Aoû 2017, 11:09 par Cousin Hubert

» Attentat(s) en France
Mer 16 Aoû 2017, 18:46 par Cousin Hubert

» Le fil de Mistinguette (3)
Dim 13 Aoû 2017, 09:38 par Caton l'Ancien

» ON REMPLACE ...
Sam 05 Aoû 2017, 15:23 par Etienne Charles

» Terrorisme islamiste
Mar 01 Aoû 2017, 11:13 par 007/**

» Pas-de-Calais
Mar 01 Aoû 2017, 02:12 par Cousin Hubert

» Les pépites sont terrorisées par les flics...
Jeu 27 Juil 2017, 09:11 par philiberte

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation

Partenaires

forum gratuit
Tchat Blablaland

    29 juillet 1916:

    Partagez
    avatar
    silence
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22007
    Age : 103
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 12/02/2007

    29 juillet 1916:

    Message par silence le Jeu 27 Déc 2007, 13:16



    Lettre prophetique du père Charles de Foucauld à René Bazin de l'académie Française, le 29 juillet 1916.
    "Ma pensée est que si, petit à petit, doucement, les musulmans de notre empire colonial du nord de l'Afrique ne se convertissent pas, il se produira un mouvement nationaliste analogue à celui de la Turquie : une élite intellectuelle se formera dans les grandes villes, instruite à la française, sans avoir l'esprit ni le coeur français, élite qui aura perdu toute foi islamique, mais qui en gardera l'étiquette pour pouvoir par elle influencer les masses ; d'autre part, la masse des nomades et des campagnards restera ignorante, éloignée de nous, fermement mahométane, portée à la haine et au mépris des Français par sa religion, par ses marabouts, par les contacts qu'elle a avec les Français (représentants de l'autorité, colons, commerçants), contacts qui trop souvent ne sont pas propres à nous faire aimer d'elle. Le sentiment national ou barbaresque s'exaltera dans l'élite instruite : quand elle en trouvera l'occasion, par exemple lors de difficultés de la France au dedans ou au dehors, elle se servira de l'islam comme d'un levier pour soulever la masse ignorante, et cherchera à créer un empire africain musulman indépendant.
    L'empire Nord-Ouest-Africain de la France, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique occidentale française, etc., a 30 millions d'habitants ; il en aura, grâce à la paix, le double dans cinquante ans. Il sera alors en plein progrès matériel, riche, sillonné de chemins de fer, peuplé d'habitants rompus au maniement de nos armes, dont l'élite aura reçu l'instruction dans nos écoles. Si nous n'avons pas su faire des Français de ces peuples, ils nous chasseront. Le seul moyen qu'ils deviennent Français est qu'ils deviennent chrétiens.
    Il ne s'agit pas de les convertir en un jour ni par force mais tendrement, discrètement, par persuasion, bon exemple, bonne éducation, instruction, grâce à une prise de contact étroite et affectueuse, oeuvre surtout de laïcs français qui peuvent être bien plus nombreux que les prêtres et prendre un contact plus intime.
    Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ? Exceptionnellement, oui.
    D'une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s'y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l'un, celui du medhi, il n'y en a pas : tout musulman, (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu'à l'approche du jugement dernier le medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l'islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l'islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s'il est soumis à une nation non musulmane, c'est une épreuve passagère ; sa foi l'assure qu'il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l' engage à subir avec calme son épreuve ; "l'oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s'il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libération", disent-ils ; ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu'aux Allemands, parce qu'ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger ; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d'honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècles mais, d'une façon générale, sauf exception, tant qu'ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du medhi, en lequel ils soumettront la France.
    De là vient que nos Algériens musulmans sont si peu empressés à demander la nationalité française : comment demander à faire partie d'un peuple étranger qu'on sait devoir être infailliblement vaincu et subjugué par le peuple auquel on appartient soi-même ? Ce changement de nationalité implique vraiment une sorte d'apostasie, un renoncement à la foi du medhi..."
    avatar
    Toby
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 6774
    Date d'inscription : 12/02/2007

    Re: 29 juillet 1916:

    Message par Toby le Jeu 27 Déc 2007, 14:00

    Cette lettre prophétique a été écrite quelques mois avant sa mort, assassiné le 1er Décembre 1916, son tombeau se trouve à El Goléa.



    Charles de Foucauld devient "bienheureux"

    CITE DU VATICAN (Reuters) - Le père Charles de Foucauld, un ancien soldat français devenu missionnaire qui a vécu auprès des Touaregs dans le Sahara algérien, a été béatifié dimanche par le Vatican.
    Comme il en a pris l'habitude, Benoît XVI n'a pas dirigé la messe de béatification en la basilique Saint-Pierre, laissant ce soin au cardinal portugais Jose Saraiva Martins, chef du service du Vatican consacré aux saints.
    Dans une brève intervention, après l'office, le pape a déclaré que la vie de Charles de Foucauld était une invitation à aspirer à la "fraternité universelle".
    La béatification est la dernière étape avant une possible canonisation.
    avatar
    Caton l'Ancien
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 22861
    Date d'inscription : 14/02/2007

    Re: 29 juillet 1916:

    Message par Caton l'Ancien le Jeu 27 Déc 2007, 14:01

    On ne pourra pas dire qu'on n'a pas été prévenu...

    Et on en revient à la sempiternelle question : pourquoi ne fait-on rien, pourquoi au contraire, fait-on passer des vessies pour des lanternes ???


    _________________
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. Bossuet
    Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. Voltaire
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: 29 juillet 1916:

    Message par cilette le Jeu 27 Déc 2007, 14:04

    silence a écrit:

    Lettre prophetique du père Charles de Foucauld à René Bazin de l'académie Française, le 29 juillet 1916.
    Je ne connaissais pas mais je viens de la transmettre à ceux qui sont sans doute aussi ignorants que moi.
    avatar
    longin
    Magnum
    Magnum

    Nombre de messages : 1826
    Age : 57
    Localisation : Vichy
    Date d'inscription : 13/02/2007

    Re: 29 juillet 1916:

    Message par longin le Jeu 27 Déc 2007, 16:55

    Et on en revient à la sempiternelle question : pourquoi ne fait-on rien, pourquoi au contraire, fait-on passer des vessies pour des lanternes ???

    La réponse est évidente : il faut islamiser la France. Ce sera fait dans 10 ans.

    On ne fait pas passer des vessies pour des lanternes, tous les français savent que la France s'islamise chaque jour davantage. C'est physiquement visible.
    avatar
    cilette
    Jeroboam
    Jeroboam

    Nombre de messages : 4185
    Age : 76
    Localisation : Lorraine
    Loisirs : musique - politique - cuisine - associations
    Date d'inscription : 15/02/2007

    Re: 29 juillet 1916:

    Message par cilette le Ven 28 Déc 2007, 10:35

    longin a écrit:
    Et on en revient à la sempiternelle question : pourquoi ne fait-on rien, pourquoi au contraire, fait-on passer des vessies pour des lanternes ???

    La réponse est évidente : il faut islamiser la France. Ce sera fait dans 10 ans.

    On ne fait pas passer des vessies pour des lanternes, tous les français savent que la France s'islamise chaque jour davantage. C'est physiquement visible.
    Il suffit de regarder le registre des naissances pour s'en convaincre.

    Tout le monde est d'accord pour dire qu'en 2050 il y aura 70 % de la population qui sera issue de l'immigration surtout islamisée.

    Contenu sponsorisé

    Re: 29 juillet 1916:

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû 2017, 18:45